Pourquoi râlons-nous le plus sur les personnes que nous aimons le plus au monde ?

4 Mai
Savez-vous que nous râlons en général le plus sur les gens que nous aimons le plus au monde? Nos enfants et notre conjoint sont ceux auprès de qui nous vivons les plus profondes frustrations parce que c’est avec eux que nous avons les plus beaux projets de vie… Nous avons une idée assez claire de à quoi nous aimerions que notre vie de famille et de couple ressemble et quand la réalité ne semble pas correspondre alors nous râlons. Nous allumons le radar de la râlerie et petit à petit sans s’en rendre compte de manière un peu insidieuse peut-être nous nous retrouvons à ne plus être le parent ou le conjoint que nous avons envie d’être.
Nous nous couchons le soir épuisés, éreintés parce que nous avons passé notre journée à résister. Résister les aléas de nos vies ordinaires {et pas toujours sexy}. Nos râleries au final prennent une place prédominante dans nos conversations et nous passons littéralement à côté de tellement de choses à vivre avec nos enfants et notre amoureux(se). Nous voulons de la coopération mais finalement nous luttons toute la journée pour que nos enfants obéissent, nous voulons du plaisir mais nous sommes toujours branchés en mode “responsabilités, logistique, éducation…”
Avez-vous envie de reprendre votre vie de famille en main? Avez-vous envie d’apprendre comment fonctionner ensemble autrement? Êtes vous curieux(se) de découvrir à quoi pourrait ressembler votre quotidien en famille si vous pouviez vous sevrer de la râlerie?
  • Parce que je sais à quel point une vie de famille sereine et joyeuse est le pilier de votre épanouissement et de celui de vos enfants,
  • Parce que je sais que trop de parents croulent sous le poids de leurs responsabilités et que c’est parfois tellement dur de créer de la place dans nos vies pour évoluer, apprendre et changer,
  • Parce que je sais que vous avez en vous tout ce dont vous avez besoin pour transformer votre vie.
Je vous invite à prendre contact avec nos formateurs “J’arrête de râler sur mes enfants {et mon conjoint} » et je vous encourage vivement à leur faire confiance pour vous accompagner. J’ai personnellement formé chacun d’entre eux et je peux vous assurer que si vous avez l’audace d’investir en vous pour qu’ils vous accompagnent, votre vie ne sera plus la même. Vous pourrez enfin remettre le plaisir au cœur de votre vie, vous pourrez enfin vous sentir en lien profond avec les membres de votre famille. Je ne dis pas que c’est facile, mais je sais que c’est possible et c’est pour cela que c’est déterminant de vous entourer des bonnes personnes pour avancer avec vous.

Love and Respect, Christine Lewicki

Vous  désirez partager cet article dans votre Ezine/Blog/Site? Vous êtes les bienvenus en incluant le petit texte suivant:

 “Christine Lewicki, est une coach en entreprise certifiée, auteur du Bestseller “J’arrête de Râler!” publié en plusieurs langues, Conférencière et Facilitatrice de groupes MasterMind en France et aux Etats-unis. La passion de Christine est d’aider les gens ordinaires à  arrêter de râler et devenir entrepreneurs de leur vie !  Téléchargez le Kit gratuit  J’arrête de râler sur le blog!
Publicités

Une Réponse to “Pourquoi râlons-nous le plus sur les personnes que nous aimons le plus au monde ?”

  1. monique squarciafico mai 9, 2015 à 1:58 #

    Bonjour
    Pourquoi nous râlons souvent sur notre mari ou notre femme, nos enfants, notre chien, ou notre chienne de vie… parfois !
    Parce que nous vivons tout simplement ensemble.
    On trouvera toujours quelque chose à dire à l’un d’eux ou à tous à la fois, si une toute petite contrariété nous pousse à le faire.
    Il ne faut pas grand chose pour flamber l’étincelle. Un soucis, un obstacle, un tournant, même un chagrin qui nous traversent et hop ! C’est parti.
    Le fait est, c’est qu’on sait pertinemment que personne ne s’enfuira. Tout le monde baissera la tête ou s’échappera quelque part dans la maison, en attendant que la tempête s’apaise.
    Ça ne dure jamais trop longtemps.
    En général, on réagit ainsi lorsqu’on est très fatiguée(é). Qu’on est même dépassée(e) par les corvées à faire en rentrant du travail par exemple.
    Le mieux, c’est de comprendre le pourquoi du comment et offrir à l’enragée(é) de l’aider dans ses taches. L’épauler, lui rendre la vie plus facile pour enfin voir un sourire sur son visage. La maison du bonheur, c’est la nôtre par excellence

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :