Archive | Après mon challenge RSS feed for this section

Be Happy au Boulot ! Interview pour « My Happy Job »

26 Avr

Fabienne Broucaret est la fondatrice et rédactrice en chef de My Happy Job, le webzine de référence sur la qualité de vie au travail.

Screen Shot 2018-04-19 at 11.52.33

Découvrez dans cet article les réponses aux 6 questions ci-dessous que Fabienne m’a posées à l’occasion de la sortie de mon livre J’arrête de râler au boulot :

  • Pourquoi râle-t-on autant dans notre vie professionnelle ?
  • Si nous râlons aussi souvent, cela doit bien nous servir à quelque chose ?
  • On accuse souvent les autres de (beaucoup) râler, comment reconnaître ses propres râleries ?
  • Arrêter de râler est donc une clé du bonheur au travail ?
  • On a tous en tête un collègue particulièrement râleur. Quels sont vos conseils ?
  • Et LA grande question : Vous vivez aux Etats-Unis, les Français râlent-ils plus au travail que les Américains ?

Si vous aspirez à plus de collaboration, de productivité, de joie et de sérénité dans votre environnement professionnel, le livre vous offre des exercices concrets pour y parvenir !

Téléchargez le visuel ci-dessous et postez-le sur votre lieu de travail !

CNV-JDRB

 

Trouvez ici la version PDF de l’article : C’est décidé, j’arrête de râler au boulot ! – My Happy Job

Love & Respect

Christine Lewicki

Téléchargez gratuitement le KIT J’arrête de râler et Retrouvez-moi sur ma page Facebook pour suivre des articles inspirants et des pépites qui vous aideront un peu plus chaque jour à révéler la meilleure version de vous-même !

 

Publicités

Une soirée de lancement pétillante !

20 Avr

Quelle joie de retrouver ma co-auteure et amie de longue date, Emmanuelle Nave, le 12 avril dernier pour célébrer la sortie en librairie de notre livre « j’arrête de râler au boulot » !

INVITATION SOIREE LANCEMENT JDRB

Merci aux équipes de La Maison du Management, My Happy Job et Eyrolles d’avoir organisé cet évènement durant lequel le champagne coulait à flot !

La soirée a débuté dans les beaux locaux de la villa Guizot avec une conférence pour présenter notre ouvrage que nous avons ensuite pu dédicacer. Quel plaisir d’échanger et de débattre sur les sujets passionnants du leadership et du management.

 

 

30688283_2162343830450013_872430208550961152_o

Voici Caroline à mes côtés, c’est avec elle que j’ai pu animer les premiers ateliers J’arrête de râler au boulot en 2013 et 2014.  Responsable du Pôle Petite Enfance de la ville de Suresnes, nous avions ensemble mis en place tout un programme pour les 250 agents de services travaillant dans les 17 crèches de la ville.

Elle a, grâce à cette initiative, gagné le prix de l’innovation managériale !

Caroline travaille maintenant pour la ville de Paris et a bien l’intention de continuer a transmettre le message de J’arrête de râler au boulot auprès de ses équipes !

Nous avons créé un programme Ambassadeurs (dont Caroline fait partie) pour permettre à ceux qui le souhaitent de se former auprès de moi et apprendre à animer eux-mêmes nos ateliers « J’arrête de râler au boulot ». Plus de 15 personnes ont déjà choisi de rejoindre l’aventure !

Ce programme est ouvert à tout professionnel, en entreprise ou dans le cadre d’une  profession libérale, qui souhaite animer des ateliers ou accompagner ses clients sur ce thème. La formation se fait sur internet et au téléphone (car je suis aux États-Unis), sans quitter le confort de votre domicile !

Découvrez notre formation en ligne et demandez votre dossier d’information ici.

Serez-vous la prochaine personne à nous rejoindre ?

JDRB ambassadeurs flyer

 

Téléchargez gratuitement le KIT J’arrête de râler et Retrouvez-moi sur ma page Facebook pour suivre des articles inspirants et des pépites qui vous aideront un peu plus chaque jour à révéler la meilleure version de vous-même !

 

J’arrête de râler au boulot sur Europe 1 !

17 Avr

Quel plaisir d’échanger avec Isabelle Quenin dans son émission LA VIE DEVANT SOI !

Pour écouter le REPLAY,  CLIQUEZ ICI

Screen Shot 2018-04-17 at 9.52.42 PM

Pour vous procurer le livre,  CLIQUEZ ICI

Téléchargez gratuitement le KIT J’arrête de râler et Retrouvez-moi sur ma page Facebook pour suivre des articles inspirants et des pépites qui vous aideront un peu plus chaque jour à révéler la meilleure version de vous-même !

 

Plus de douceur au boulot, c’est possible ? Réponse sur Radio Médecine Douce !

14 Avr

J’ai eu l’immense plaisir d’être interviewée pour l’émission « Idées Neuves » de Nathalie Lefèvre sur Radio Médecine Douce !

Lors de notre entretien je réponds notamment aux questions suivantes :

  • Quelles sont les raisons qui m’ont poussée à écrire J’arrête de râler au boulot ?
  • Quelles sont les principales causes de nos râleries dans notre environnement professionnel ?
  • Comment ne plus râler tout en continuant à résoudre des problèmes, dans le cadre parfois contraignant du travail ?

Ecoutez notre entretien ici :

Image de l'épisode 11 avril 2018 à 20:00       durée : 30 minutes 49 secondes
J’arrête de râler au boulot !
Idées neuves



Écouter ce podcast
Site internet : https://www.christinelewicki.com/
Participant image: Christine Lewicki Christine Lewicki Participant image: Nathalie Lefèvre Nathalie Lefèvre

 

Quelles sont VOS astuces pour ne plus râler au boulot ? Laissez vos réponses en commentaires de l’article et… Bonne écoute !

Téléchargez gratuitement le KIT J’arrête de râler et Retrouvez-moi sur ma page Facebook pour suivre des articles inspirants et des pépites qui vous aideront un peu plus chaque jour à révéler la meilleure version de vous-même !

Mon nouveau livre « J’arrête de Râler au Boulot » est disponible !

30 Mar

Ça y est ! Mon nouveau livre, J’arrête de râler au boulot, est disponible en pré-commande sur internet dès aujourd’hui et vous pourrez vous le procurer en librairie à partir du 12 avril 2018 !

Ce nouveau livre, j’ai eu le plaisir de l’écrire à 4 mains avec ma très chère amie Emmanuelle Nave qui exerce avec passion le métier de directrice des relations humaines depuis 20 ans.

couvertureJarreteDeRalerAuBoulot-C1-V2

Nous avons écrit ce livre en nous basant sur les 10 convictions suivantes :

    1. Il y a plein de raisons valables de râler au boulot !
    2. Nos râleries du quotidien ont un objectif, celui de prendre soin de nos besoins, mais la stratégie que nous utilisons (râler) ne marche pas ! En râlant, nous espérons amener les autres à rejoindre notre point de vue ou à changer, mais nous cultivons au contraire un climat de fuite ou de défense.
    3. La source de nos résistances réside dans nos habitudes. Nous réagissons trop souvent en pilote automatique sans avoir conscience de l’impact de notre comportement sur notre expérience au travail.
    4. De nombreux projets, petits ou grands, sont mis en échec par des comportements relationnels empreints de cynisme ou de critique, alors que l’envie profonde de chacun est d’évoluer dans un environnement optimiste et bienveillant.
    5. Nous avons la capacité de changer nos habitudes et de développer une nouvelle posture plus satisfaisante vis-à-vis des frustrations rencontrées au quotidien. Nous pouvons ainsi nous donner les moyens de développer des relations humaines au travail plus nourrissantes et constructives.
    6. Notre lieu de travail, avec ses activités et ses relations, peut être un lieu d’épanouissement personnel, pour chacun d’entre nous, et au service d’un objectif commun. Le travail, avant d’être facteur de risque, est un facteur de santé.
    7. Le monde professionnel peut être un lieu de partage d’humanité, un lieu de qualité et d’équilibre de vie.
    8. Les relations humaines positives sont un levier puissant de réussite des projets collectifs.
    9. Il n’y a pas de goutte d’eau inutile. Chaque petit changement compte, chacun, quel que soit son poste dans l’entreprise, peut contribuer à en faire le lieu dans lequel il a envie d’évoluer.
    10. Notre certitude profonde est que nous disposons, à l’échelle individuelle, de beaucoup plus de pouvoir que nous ne l’imaginons pour transformer notre expérience au travail et celle de notre entourage. Notre ambition est de faire bénéficier le plus grand nombre de cette découverte merveilleuse.

Qu’en pensez-vous ? Quelles sont vos convictions ? Dans quel environnement professionnel, avec vos collègues, supérieurs, fournisseurs, clients, partenaires souhaitez-vous travailler ?

Je suis très curieuse de lire vos réponses à ces questions dans la section commentaires de cet article !

Téléchargez gratuitement le KIT J’arrête de râler et Retrouvez-moi sur ma page Facebook pour suivre des articles inspirants et des pépites qui vous aideront un peu plus chaque jour à révéler la meilleure version de vous-même !

Lâcher prise au travail !

26 Mar

“Si je pense que vous êtes mon problème, je suis fou” – Katie Byron

Connaissez-vous cette situation en entreprise où dès qu’une frustration émerge, nous mettons toute notre énergie à juger, à rejeter et à accuser le « coupable » ? Parfois, nous attachons plus d’importance au fait de résister et de protester qu’au problème lui-même !

Ne trouvez-vous pas que cette aptitude à nous focaliser sur ce que font (ou ce que ne font pas) nos collègues est fascinante ? Alors que nous pourrions commencer par accepter la situation.

Lâcher prise au travail

 

Par principe, par habitude, nous résistons et nous râlons. En acceptant la situation, en cessant de vouloir tout contrôler, nous libérons notre énergie pour mobiliser nos ressources à trouver des solutions.

Attention, lâcher prise ne veut pas dire être d’accord ou approuver ! Cela signifie que nous ne gâchons pas notre énergie à résister les décisions ou actions de nos collègues ou de nos supérieurs. Nous faisons le choix de mettre notre attention sur ce que nous pouvons faire et sur comment nous voulons évoluer au sein d’une situation non idéale. Nous faisons le choix de ne pas être victime de la situation !

Connaissez-vous l’histoire des chasseurs de singe ?

Le singe et la noix de coco

« En Malaisie, les fermiers utilisent une technique pour attraper les singes qui abîment leurs cultures : ils pratiquent une incision dans une noix de coco, la vident de son jus et y insèrent du riz. L’incision est juste assez large pour qu’une main fine y entre, en revanche pas assez grande pour qu’une main pleine de riz sorte. Le singe en entrant sa main dans la noix et en s’emparant d’une poignée de riz, ne peut plus retirer sa main pleine maintenant trop grosse pour passer par l’orifice. Pendant qu’il s’acharne, le chasseur s’approche et attrape aisément le singe ainsi retenu. L’animal peut à tout moment retrouver sa liberté, il lui suffit de lâcher le riz et de s’échapper. Mais pour cela, il doit abandonner quelque chose d’important pour lui, sa nourriture. »

Combien de fois laissons-nous ainsi notre esprit nous tenir captif ?  Pourtant, nous pouvons nous libérer de nombreuses souffrances si nous parvenons à lâcher-prise. Pour cela, nous devons apprendre à nous détacher de la façon dont nous pensons que les autres « devraient agir ».

La prochaine fois qu’un collègue vous irrite, au lieu de le critiquer ou de râler, détachez-vous de ce qui ne vous plaît pas et concentrez-vous sur VOTRE part du travail et sur la façon dont VOUS pouvez faire avancer les choses. Vous serez étonné des transformations qui s’opéreront grâce à ce simple changement dans votre attitude !

Et pour plus d’astuces pour lâcher-prise au travail, commandez mon tout nouveau livre J’arrête de Râler au Boulot, co-écrit avec Emmanuelle Nave, directrice des relations humaines, il sera disponible en librairie dès le 12 avril 2018 !

couvertureJarreteDeRalerAuBoulot-C1-V2

Téléchargez gratuitement le KIT J’arrête de râler et Retrouvez-moi sur ma page Facebook pour suivre des articles inspirants et des pépites qui vous aideront un peu plus chaque jour à révéler la meilleure version de vous-même !

« Une belle leçon de positivisme » dans Osevivre.com !

26 Sep

J’ai eu la joie d’être interviewée récemment par Ludivine Gustave, pour son blog Osevivre.com !

Screen Shot 2017-09-14 at 11.58.30

Elle m’a donné l’opportunité de répondre à des questions passionnantes :

  • Quelles sont les réussites et contraintes que j’ai pu rencontrer dans ma vie ?
  • Où me vois-je dans 5 ans ?
  • Comment est-ce que j’arrive à concilier ma vie professionnelle avec ma vie familiale ?
  • Quelles sont les femmes qui m’inspirent ?

Je vous invite à découvrir notre entretien dans son intégralité en allant sur ce lien : « Une belle leçon de positivisme, entretien avec Christine Lewicki »

Merci « Osevivre » pour ces belles et riches questions ! Et… si vous aussi y répondiez ?

Quelles sont VOS réussites ? Comment conciliez-VOUS votre vie familiale et professionnelle ? Où vous voyez-vous dans 5 ans ? Quelles sont les femmes qui VOUS inspirent ?

Je suis très intéressée de lire vos réponses et serais honorée si vous les partagiez sur ce blog !

Téléchargez gratuitement le KIT J’arrête de râler et Retrouvez-moi sur ma page Facebook pour suivre des articles inspirants et des pépites qui vous aideront un peu plus chaque jour à révéler la meilleure version de vous-même !

3 astuces pour exprimer clairement nos attentes et ne plus râler au boulot…

16 Sep

Combien de fois sommes-nous victime de notre propre flou ? Nous râlons parce que les choses ne sont pas faites comme nous le voudrions, mais finalement, avons-nous vraiment pris le temps d’expliquer clairement ce que nous attendions ? Nous sommes frustrés du manque d’engagement et de professionnalisme de nos collègues, mais avons-nous pris le temps de leur faire connaître précisément nos critères de satisfaction ?

Copy of 3 astuces pour exprimer clairement nos attentes (1)

Combien de fois faisons-nous des demandes qui n’en sont pas vraiment ? Nos requêtes sont floues au lieu d’être précises sur ce qui est attendu, par qui et dans quel délai.

  • Astuce #1 : Identifier une personne précise à qui faire notre demande

Nous faisons des demandes vagues qui s’adressent à tout le monde et donc à personne telles que : « Qui peut préparer ce dossier avant la prochaine réunion ? », ou « il faudrait réorganiser notre classement », ou encore, « avant la fin du mois on doit remonter le nouveau tableau de bord au siège ».

« On », « Qui », « Il faudrait » : c’est facile ainsi pour chacun de ne pas se sentir vraiment concerné ou de faire un peu l’autruche. Nous nous adressons au groupe de manière large et sommes déçus du manque de mobilisation, alors que nous aurions pu solliciter directement la personne qui, selon nous, est la mieux placée pour porter le projet.

Ainsi au lieu de dire : « Qui peut s’occuper de ce client ? », que pensez-vous de : « Jean Paul, je pense que tu es le mieux placé pour régler la problématique que nous rencontrons avec ce client. Peux-tu avant la fin de la semaine prendre contact avec lui par téléphone et lui expliquer avec précision pourquoi nous rencontrons actuellement un délai ? Si tu as besoin que je te briefe avant, je suis disponible demain matin à 9h15, qu’en penses-tu, comment te sens-tu à l’idée de prendre en charge ce dossier ? ».

  • Astuce #2 : Définir notre attente en terme de contenu

Parce que nous avons envie d’être sympa et de ne pas trop mettre la pression sur l’autre, nous restons souvent évasifs sur nos attentes de contenu.

Nous disons : « Pourrais-tu, quand tu as le temps, me faire un petit topo sur ce sujet ? ». Que voulons-nous dire par « Petit topo » ? Quel degré d’information attendons-nous précisément ? Que mettons-nous sous le mot « petit » ? Serons-nous satisfait d’un récapitulatif bref sur une page ? Ou avons-nous dit « petit » pour nous déculpabiliser de faire une demande alors qu’en fait nous aimerions un retour assez complet ? Cela pourrait plus être intéressant et motivant pour l’intéressé d’expliquer dans notre demande, dans quel contexte ce « topo » sera utilisé ensuite. Qu’est-ce que nous cherchons à comprendre, à identifier ?

  • Astuce #3 : Donner un délai précis

« Quand tu as le temps », « A l’occasion », « bientôt »…

Mais, il le faudrait pour quand ? Si cela n’est pas urgent, à quel moment est-ce trop tard ? Nous demandons à nos collègues d’apprendre à gérer leurs priorités et cela pourrait les aider immensément si nous précisions le degré d’importance et d’urgence de notre demande à nos yeux. « J’ai besoin de le recevoir avant la fin du mois afin de m’en servir pour la présentation des nouveaux produits que je dois faire au comité de direction. Est-ce possible pour toi ? ».

Apprenons à faire des demandes claires qui s’adressent directement à une personne ou un groupe de personnes clairement identifié, avec une description précise de ce qui est attendu dans le fond, dans la forme et dans la durée. Nous nous donnons ainsi les moyens d’être vraiment entendus !

Téléchargez gratuitement le KIT J’arrête de râler et Retrouvez-moi sur ma page Facebook pour suivre des articles inspirants et des pépites qui vous aideront un peu plus chaque jour à révéler la meilleure version de vous-même !

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le challenge “J’arrête de Râler” sans jamais oser le demander !

10 Sep

Le vendredi 15 Septembre à 18h, retrouvez-moi en direct pour un Facebook live Questions / Réponses autour du challenge J’arrête de Râler.

Découvrez la page événement ici : Facebook Live Questions / Réponses, répondez « présent » afin de recevoir les notifications relatives à cet événement, partagez la page avec votre entourage et commencez dès aujourd’hui à y interagir en postant questions et commentaires et en répondant à ce sondage :

“ Pendant combien de jours consécutifs avez-vous réussi à ne pas râler ? ”

Evènement JDR questions réponses
Beaucoup de participants de mes séminaires, de lecteurs, ou de personnes que je rencontre me font part de leur désir d’arrêter de raler. Ils réalisent que râler les bloque, les freine dans leurs projets personnels (par exemple, une vie familiale harmonieuse) ou professionnels (occuper un poste qui leur permet de s’épanouir pleinement). Ils réalisent qu’en râlant ils se positionnent en victimes des autres, au lieu de se positionner en acteurs de solutions ! Tous sentent que c’est en arrêtant de râler qu’ils pourront avoir la satisfaction de prendre leur vie en main.

Nombreux aussi sont ceux qui ont déjà tenté le challenge mais n’ont pas réussi à le terminer car ils se sont découragés. Ils ont réalisé en le commençant que le challenge leur était bénéfique mais les rechutes successives ont eu raison de leur persévérance.

PLUS ON EST CONSCIENT DE NOS RÂLERIES, PLUS ON RÉALISE QU'ELLES NE SERVENT À RIEN ET QU'IL Y A DES MANIÈRES D'ÊTRE, D'AGIR ET DE PARLER BEAUCOUP PLUS EFFICACES ET PAS FORCÉME

Aujourd’hui, je ressens le besoin de donner du soutien à toutes ces personnes qui cherchent à atteindre le but des 21 jours.

Depuis le 8 août, je partage sur ma page Facebook (Suivez ma page… rejoignez moi !) mes propres vidéos – filmées lors de mon challenge en 2010.

Mon objectif est de partager avec vous mes doutes, mes difficultés, et mes succès durant ce challenge – qui est un véritable cheminement, un parcours avec des hauts et des bas comme le vôtre l’a été… ou le sera ? Ces obstacles sont normaux car se sevrer de l’habitude de râler n’est pas chose facile !

Durant l’événement Facebook Live, je répondrai à vos questions. En voici cinq déjà soumises par nos lecteurs… quelles sont les vôtres ?

  • Comment faire pour arriver à garder le compte des jours facilement ?
  • Comment faire lorsque je sens la frustration monter, que je sens que je vais râler mais que cela me semble trop dur de résister ?
  • Comment repérer les “zones dangereuses” qui ont plus de chance de nous faire partir au quart de tour ? 
  • Comment faire quand notre entourage râle encore plus que nous ?
  • Comment surtout réussir à dire ce qui ne nous convient pas sans râler ?
  • Et, THE question qui m’est posée régulièrement : m’est-il arrivé à moi, Christine, de râler à nouveau depuis mon challenge en 2010 ?

Toutes vos questions seront les bienvenues !

ChallengeJDR_ResistealaVie

Lorsque nous entreprenons de grands changements dans nos vies, nous savoir entourés et soutenus par d’autres personnes qui partagent notre démarche est une aide précieuse qui nous permet de réussir.

Partagez cet événement autour de vous, et posez dès aujourd’hui vos questions sur ce blog ou sur la page de l’événement Facebook.

Et… si vous mettiez un bracelet à votre poignet aujourd’hui, et vous lanciez ?! Je suis certaine que commencer le challenge dès maintenant nourrira notre conversation en questions riches et percutantes.

Alors, retrouvons-nous vendredi 15 septembre à 18h, en direct, avec toute une communauté de personnes audacieuses qui, comme vous, souhaitent réaliser ce challenge, entreprendre leur vie et ne plus être victimes de leur quotidien !

Téléchargez gratuitement le KIT J’arrête de râler et Retrouvez-moi sur ma page Facebook pour suivre des articles inspirants et des pépites qui vous aideront un peu plus chaque jour à révéler la meilleure version

Image

Le pouvoir du mot « Bientôt »

29 Août

Connaissez-vous le concept révolutionnaire introduit par la chercheuse américaine Carol Dweck du pouvoir du « BIENTÔT » ou « PAS ENCORE » (Not Yet en anglais) ?

Que se passerait-il si, dans toutes les écoles et universités, les étudiants recevaient des mentions « pas encore acquis » plutôt que de recevoir des (mauvaises) notes chiffrées ?

Comment éviter que les enfants se sentent prisonniers de la « tyrannie du maintenant », de la récompense immédiate par les notes, du jugement de leur capacité à réussir à un instant « t » ?

Que se passerait-il si nous encouragions plutôt les étudiants à croire que leur capacité à apprendre et comprendre est un processus qui a le pouvoir d’évoluer ?

Des chercheurs de l’Université de Washington ont montré que récompenser le processus d’apprentissage (efforts, stratégie, concentration et courbe de progression) plutôt que le résultat immédiat augmente la persévérance des étudiants et leur capacité à apprendre de leurs erreurs. En effet, chaque fois que les étudiants sortent de leur zone de confort pour apprendre quelque chose de nouveau et difficile, de nouvelles connexions neuronales* se créent permettant de renforcer la persévérance, la confiance en soi et l’intelligence des étudiants.

* toujours ces fameuses connexions neuronales sur lesquelles on peut travailler pour évoluer – lire également l’article « Les conséquences scientifiques de nos râleries »…

Carol Dweck propose donc de nouvelles approches d’encouragement et de récompense qui privilégient le processus d’apprentissage et non le résultat ! Elle nous explique comment cette approche a permis à des élèves vivant dans des quartiers plus pauvres et « prédisposés à l’échec scolaire » de faire des progrès académiques fulgurants au point de rattraper voire surpasser leurs pairs de quartiers privilégiés.

Je vous invite vivement à visionner cette vidéo dans laquelle elle articule et développe brillamment ses découvertes (vous pouvez activer les sous-titres).

 

 

Est-ce que vous et vos enfants vivez au son des « pas encore » ? Et si vous introduisiez les « pas encore » dans votre foyer ou au travail ?

Je serais honorée si vous partagiez votre opinion sur cette vidéo et sur les thématiques qu’elle soulève en laissant un commentaire sur cette page !

Téléchargez gratuitement le KIT J’arrête de râler et Retrouvez-moi sur ma page Facebook pour suivre des articles inspirants et des pépites qui vous aideront un peu plus chaque jour à révéler la meilleure version de vous-même !

 

Apprendre à avoir le mot juste… ou la clé de la sérénité !

21 Août

Combien de fois au travail on se retrouve à dire “ C’est toujours moi ”, “ C’est toujours pareil ”, “ C’est infernal ”, “ Ils sont tous incompétents ”, “ Les clients ne sont jamais contents ” !

On généralise, on omet, on exagère, on amplifie… et l’on ne trouve pas le mot juste. On accuse les transports (les bouchons ou le temps d’attente dans le métro) pour notre retard, alors que – soyons honnêtes – nous sommes partis en retard de chez nous ou nous sommes partis tellement « juste » qu’il aurait fallu que tous les feux soient verts pour arriver à l’heure !

On finit par croire ce que l’on dit et cela distord notre réalité ! Nous nous convainquons que nous sommes victimes de la vie.

Apprendre à avoir le mot juste... (2)

Bien sûr, ce n’est pas consciemment mais par habitude, que nous agissons ainsi – car nous adoptons un mode de fonctionnement accepté dans notre société. Ce n’est pas bien grave, se dit-on ! Et pourtant, en employant des mots qui ne sont pas exacts ou justes, nous tuons peu à peu notre propre intégrité (il en est de même chaque fois que nous ne respectons pas nos engagements envers nous-même ou autrui).

Cette entrave à notre intégrité (pourtant si anodine !) nous affecte bien plus que nous ne le pensons.  Elle brouille notre perception des événements et, petit a petit, nous éloigne de notre centre.

Une source de sérénité infinie naît du simple fait de s’appliquer à être impeccable dans notre communication. Dire les choses comme elles sont tout simplement, supprimer nos petits mensonges, décrire les problèmes sans exagérer…

J’ai l’intime conviction que lorsque nous arrivons à naviguer les aléas de notre quotidien de façon intègre, dans nos paroles et dans nos actes, nous pouvons alors connecter avec notre puissance intérieure et cultiver un rapport authentique, riche et délicieux avec les personnes qui nous entourent.

Essayez et vous verrez ! Pour creuser davantage sur ce sujet, je vous invite à lire le célèbre ouvrage, Les quatre accords toltèques : La voie de la liberté personnelle.

Téléchargez gratuitement le KIT J’arrête de râler et Retrouvez-moi sur ma page Facebook pour suivre des articles inspirants et des pépites qui vous aideront un peu plus chaque jour à révéler la meilleure version de vous-même !

Le bonheur au travail… interview pour « My Happy Job » !

3 Juil

Au mois de juin, J’ai joué le jeu de l’interview ! J’ai répondu à des questions autour du grand thème du bonheur au travail, pour le super site de My Happy Job !

Screen Shot 2017-06-29 at 10.35.49

Quelle est ma définition du bonheur au travail ? Mon mantra pour réussir, le meilleur conseil que j’ai reçu ? Mon bureau idéal ? La personne qui m’inspire ?

Voici mes réponses, je serais très intéressée de connaître les vôtres… et si, vous aussi, vous vous lanciez au jeu de l’interview, et y répondiez sur cette page ?

Quelle est votre définition du bonheur au travail ?

Screen Shot 2017-06-15 at 10.25.52Quel est le meilleur conseil que vous ayez reçu ? Avez-vous un mantra ? Une arme anti-stress ?

Screen Shot 2017-06-15 at 10.26.20

Quel est l’échec qui vous a le plus appris ? Le livre et la personne qui vous inspirent le plus ?

Screen Shot 2017-06-15 at 10.26.43

Pour lire l’article sur leur site, cliquez sur ce lien.

Téléchargez gratuitement le KIT J’arrête de râler et Retrouvez-moi sur ma page Facebook pour suivre des articles inspirants et des pépites qui vous aideront un peu plus chaque jour à révéler la meilleure version de vous-même !

%d blogueurs aiment cette page :