Archive | Question de lecteur RSS feed for this section

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le challenge “J’arrête de Râler” sans jamais oser le demander !

10 Sep

Le vendredi 15 Septembre à 18h, retrouvez-moi en direct pour un Facebook live Questions / Réponses autour du challenge J’arrête de Râler.

Découvrez la page événement ici : Facebook Live Questions / Réponses, répondez « présent » afin de recevoir les notifications relatives à cet événement, partagez la page avec votre entourage et commencez dès aujourd’hui à y interagir en postant questions et commentaires et en répondant à ce sondage :

“ Pendant combien de jours consécutifs avez-vous réussi à ne pas râler ? ”

Evènement JDR questions réponses
Beaucoup de participants de mes séminaires, de lecteurs, ou de personnes que je rencontre me font part de leur désir d’arrêter de raler. Ils réalisent que râler les bloque, les freine dans leurs projets personnels (par exemple, une vie familiale harmonieuse) ou professionnels (occuper un poste qui leur permet de s’épanouir pleinement). Ils réalisent qu’en râlant ils se positionnent en victimes des autres, au lieu de se positionner en acteurs de solutions ! Tous sentent que c’est en arrêtant de râler qu’ils pourront avoir la satisfaction de prendre leur vie en main.

Nombreux aussi sont ceux qui ont déjà tenté le challenge mais n’ont pas réussi à le terminer car ils se sont découragés. Ils ont réalisé en le commençant que le challenge leur était bénéfique mais les rechutes successives ont eu raison de leur persévérance.

PLUS ON EST CONSCIENT DE NOS RÂLERIES, PLUS ON RÉALISE QU'ELLES NE SERVENT À RIEN ET QU'IL Y A DES MANIÈRES D'ÊTRE, D'AGIR ET DE PARLER BEAUCOUP PLUS EFFICACES ET PAS FORCÉME

Aujourd’hui, je ressens le besoin de donner du soutien à toutes ces personnes qui cherchent à atteindre le but des 21 jours.

Depuis le 8 août, je partage sur ma page Facebook (Suivez ma page… rejoignez moi !) mes propres vidéos – filmées lors de mon challenge en 2010.

Mon objectif est de partager avec vous mes doutes, mes difficultés, et mes succès durant ce challenge – qui est un véritable cheminement, un parcours avec des hauts et des bas comme le vôtre l’a été… ou le sera ? Ces obstacles sont normaux car se sevrer de l’habitude de râler n’est pas chose facile !

Durant l’événement Facebook Live, je répondrai à vos questions. En voici cinq déjà soumises par nos lecteurs… quelles sont les vôtres ?

  • Comment faire pour arriver à garder le compte des jours facilement ?
  • Comment faire lorsque je sens la frustration monter, que je sens que je vais râler mais que cela me semble trop dur de résister ?
  • Comment repérer les “zones dangereuses” qui ont plus de chance de nous faire partir au quart de tour ? 
  • Comment faire quand notre entourage râle encore plus que nous ?
  • Comment surtout réussir à dire ce qui ne nous convient pas sans râler ?
  • Et, THE question qui m’est posée régulièrement : m’est-il arrivé à moi, Christine, de râler à nouveau depuis mon challenge en 2010 ?

Toutes vos questions seront les bienvenues !

ChallengeJDR_ResistealaVie

Lorsque nous entreprenons de grands changements dans nos vies, nous savoir entourés et soutenus par d’autres personnes qui partagent notre démarche est une aide précieuse qui nous permet de réussir.

Partagez cet événement autour de vous, et posez dès aujourd’hui vos questions sur ce blog ou sur la page de l’événement Facebook.

Et… si vous mettiez un bracelet à votre poignet aujourd’hui, et vous lanciez ?! Je suis certaine que commencer le challenge dès maintenant nourrira notre conversation en questions riches et percutantes.

Alors, retrouvons-nous vendredi 15 septembre à 18h, en direct, avec toute une communauté de personnes audacieuses qui, comme vous, souhaitent réaliser ce challenge, entreprendre leur vie et ne plus être victimes de leur quotidien !

Téléchargez gratuitement le KIT J’arrête de râler et Retrouvez-moi sur ma page Facebook pour suivre des articles inspirants et des pépites qui vous aideront un peu plus chaque jour à révéler la meilleure version

Publicités

Retraite WAKE UP ? Christine vous répond en direct lundi 9 novembre

5 Nov
  • Bonjour!

Untitled 2

  • Vous souhaitez arrêter de râler et entreprendre votre vie ?
  • Vous êtes inréressé par la retraite WAKE UP ? Une part de vous a très envie de réserver votre place à cette retraite, mais une autre part de vous hésite ?
  • Vous avez un nœud au ventre à l’idée de manquer cette belle opportunité, mais ça vous semble un peu n’importe quoi ?
  • Vous avez peur de vous retrouver en terre inconnue ?
  • À qui est vraiment destiné ce programme ?
  • Que va-t-il se passer pendant ces 5  jours ?
  • Comment savoir si vous allez y trouver ce que vous cherchez ?

        Je répondrai à toutes vos questions Lundi 9 Novembre à 21H (heure de Paris),  midi (heure de Los Angeles).

        Inscrivez vous gratuitement en suivant le lien ci dessous :

https://www.mcssl.com/WebForms/WebForm.aspx?wid=235cd362-9bf8-42c0-ae8e-9785118ae469

Quand les autres ne font pas (bien) leur boulot !

4 Nov

Aujourd’hui, je réponds à une question d’une lectrice.

« Bonjour, je suis consciente que je râle quotidiennement principalement dans mon travail. En effet, je constate depuis plusieurs années que les personnes consciencieuses et respectueuses sont dorénavant rares. Chaque jour, je suis tributaire d’entreprises, d’administrations, pour avancer dans mon travail. Soit le travail n’est pas effectué, soit il comporte des erreurs. Je dois constamment relancer, réclamer, vérifier, et ATTENDRE… Donc je râle : soit par téléphone, MAILS. Comment gérer cela ? – Maryse

***

Chère Maryse,

Je vous remercie pour votre question tout à fait pertinente que je suis certaine de nombreux lecteurs se posent aussi. Je vais tenter de vous éclairer avec les enseignements que j’ai appris en faisant le challenge J’arrête de Râler.

A lire votre message je me dis que finalement la vraie question est :

  • Est-ce que cela vous convient de vous sentir victime des autres et de leurs comportements ?

Je pense qu’en pointant du doigt tous les coupables dans nos vies nous pensons être en position de force ( et nous espérons que notre ralerie provoquera un changement dans l’attitude de l’autre) mais en fait nous nous punissons nous-mêmes.

Nos râleries ne donnent absolument pas envie aux autres de contribuer à notre besoin (au contraire l’autre voudra soit prendre ses distances, soit se défendre). Au mieux l’autre se pliera à nos demandes incessantes car il ou elle en aura marre de subir nos ruminations mais au final nous n’aurons pas satisfait notre vrai besoin qui est un besoin de coopération ou de contribution collective. Il faudra ressortir le bâton pour faire plier l’autre encore demain (et c’est épuisant, d’être celui ou celle qui est toujours derrière les autres).

Oui, au travail souvent les autres font des erreurs, sont en retard… ça fait partie des aléas du travail en groupe et de la vie collective. Oui, si nous le voulons nous pouvons trouver plein de preuves que les gens ne sont pas consciencieux ou respectueux. Et si nous pouvions nous libérer du jugement ?

Et si vous refusiez de vous sentir victime de cet état de fait ? Vous pourriez alors mettre votre attention sur ce que vous pouvez faire pour améliorer la contribution de chacun (en les inspirant et non pas en les menaçant) ?

Et si vraiment vous ne pouvez rien faire pour créer du changement alors je vous invite à changer votre attitude, ne râlez pas, libérez-vous de vos jugements ! (car au final c’est à vous que cela coûte le plus !).

Cela vous parle ce que je vous dis ?

Quand les autres râlent

14 Mar

Comment faire quand on est avec quelqu’un qui râle et qu’on ne peut ni  transformer la conversation en célébration, ni fuir….

Love and Respect,

Christine Lewicki

Vous  désirez partager cet article dans votre Ezine/Blog/Site? Vous êtes les bienvenus en incluant le petit texte suivant:

 “Christine Lewicki, est une coach en entreprise certifiée, auteur du Bestseller “J’arrête de Râler!” publié en plusieurs langues, Conférencière et Facilitatrice de groupes MasterMind en France et aux Etats-unis. La passion de Christine est d’aider les gens ordinaires à  arrêter de râler et devenir entrepreneurs de leur vie !  Téléchargez le Kit gratuit  J’arrête de râler sur le blog!

Pourquoi on râle ?

9 Sep

Et voici une petite vidéo qui répond a la question :  » Pourquoi on râle ? »

Je l’ai filmé il y a plusieurs mois mais j’ai pense qu’elle pouvait encore vous intéresser.

 

Les 21 jours de Nathalie

13 Mai

Nathalie, une lectrice, vient de finir le challenge !

Voici la photo de son tableau de célébration ! BRAVO Nathalie !

tableau de celebration lecteur

Au passage vous pouvez, vous-aussi, télécharger gratuitement le tableau des émotions et des besoins ICI

Question de lecteur

27 Oct

« J’ai un peu de mal à situer la frontière entre “je râle pour dire ce que je pense” et “j’exprime mon opinion sans me laisser faire”

Si vous vous exprimez:
– En étant victime de la situation et en cherchant un coupable
– En ruminant (votre ton)
– En n’ayant pas le mot juste (vous exagérez, amplifiez vos propos avec des ”toujours”… “jamais”…)

Alors vous râlez !

Il faut bien prendre conscience que quand vous exprimez votre opinion en râlant vous ne pourrez obtenir que 2 types de réponses de votre interlocuteur:

– Soit, il va chercher à se boucher les oreilles (ou mettre un filtre entre ce que vous dites et lui-même) car vous le « saoulez »

– Soit,  il va chercher à se défendre car vous « l’attaquez  » – « il est coupable, vous êtes victime »

Si vous doutez de cela, posez-vous la question: quelle est VOTRE réaction quand quelqu’un vous râle dessus ?

Quand vous exprimez votre opinion en râlant (pour ne pas vous laisser faire), vous essayez de satisfaire un de vos besoins précieux mais vous utilisez une stratégie (la râlerie) qui ne peut pas porter ses fruits.

Par contre arrêter de râler ne veut absolument pas dire tout accepter bien au contraire.
Vous pouvez tout à fait poser une limite :

  • En vous adressant directement à la personne concernée (on évite les potins)
  • En décrivant la situation qui ne vous convient pas telle qu’elle est, sans exagérer.
  • En parlant en mode « je » (sans utiliser le « Tu » accusateur qui « tue » le potentiel de la conversation)
  • En exprimant le besoin qui n’est pas satisfait
  • En faisant une demande claire « la prochaine fois est-ce qu’il sera possible de… »
  • En validant lorsque la personne accepte. Et si elle n’accepte pas alors vous pouvez comprendre son point de vue (qui est aussi valide que le votre) et chercher un accord avec elle.

Je vous conseille si vous le pouvez de suivre une formation sur la communication non-violente.

Love and Respect,

Christine Lewicki

Question d’une lectrice

20 Mar

JDR conference Paris 3

Depuis quelques temps, des lecteurs et lectrices me posent des questions et pour que tout le monde puisse en profiter, j’ai décidé de publier certaines réponses sur ce blog. Aujourd’hui nous commençons avec la question de Margaux.

QUESTION:  « j’aimerais te poser une petite question. je me suis  récemment lancée dans le challenge d’arrêter de râler. J’ai remarqué que je me faisais beaucoup de bien. Souvent, il arrive que lorsque je parle avec certaines personnes, ces personnes râlent et cela m’agace un peu. Je ne sais pas comment leur dire sans râler. Pourrais- tu me donner quelques astuces? »

 RÉPONSE: Chère Margaux, quand j’ai moi même fait le challenge, j’ai remarqué qu’il fallait  que j’apprenne à prendre de la distance par rapport aux râleries des autres. J’ai alors essayé de laisser tomber toutes formes de jugement envers les autres (la vrai sagesse !) Si mon interlocuteur râle et bien cela lui appartient et je ne peux pas forcément le changer. J’ai aussi pris conscience que je pouvais choisir mes réactions  vis-à-vis des râleries des autres ainsi que le degré d’impact sur ma personne.

Si la personne râleuse est  étonnée que tu ne participes plus à ses râleries  tu peux lui expliquer que tu fais un challenge pour ne pas râler pendant 21 jours et que durant cette période tu ne peux pas avoir ce genre de conversation avec elle. De la même manière que tu refuserai gentiment le gâteau au chocolat confectionné avec amour par ton amie, si tu étais au régime.
Tu peux aussi porter ton bracelet ou accrocher l’affiche  « Espace non-râleur »  à l’entrée de chez toi ou de ton bureau. En général, tu verras que les gens te poseront des questions et tu pourras alors avoir une bonne excuse pour leur expliquer ce que tu fais.

Je trouve qu’il est très  important d’être très claire sur le fait que:  tu ne juge s pas les râleurs.  Dans ton cas, tu as simplement  fait le constat que râler ne contribue plus à TA vie  et donc tu veux te sevrer de cette habitude. A chacun de faire son constat pour soi. Si on te  dit que râler cela sert à quelque chose, tu peux répondre simplement que dans ce cas ils sont libres de  continuer. Mais toi, tu trouves que cela n’apporte rien de positif  à ta vie.

Si les gens autour de toi râlent et que cela te gênes vraiment, la meilleure technique finalement, c’est d’écouter leurs râleries avec compassion (sans les alimenter) et éventuellement, si tu y arrives, reformuler ce qu’ils expriment  sans râleries  » tu a l’air déçu… tu aurais aimé que cela se passe autrement…. etc… »

Voici un petit outil que je trouve très efficace  pour aider mon interlocuteur à sortir de sa spirale de victime. C’est  la technique des « 5 pourquoi ».  Lorsque ton interlocuteur exprime une râlerie, tu lui poses des questions par exemple  « Pourquoi est-ce que c’est si important pour toi? »  Ton interlocuteur  te donnera une réponse et tu enchaîneras avec une autre question pour savoir  pourquoi il te donne cette réponse… et ainsi de suite.

En général, quand la personne se sent vraiment entendue et comprise elle arrête de râler. Derrière les râleries se cachent souvent un besoin non exprimé, donc tu peux essayer de voir au delà des râleries et la souffrance non exprimée qu’elles dissimulent.

Bonne chance !

Love and Respect,

Christine

%d blogueurs aiment cette page :