Archive | Ateliers J’arrête de râler sur mes enfants et mon conjoint RSS feed for this section

[Témoignage] Mélanie Pauly, ambassadrice certifiée « J’arrête de râler »

29 Juil

« Arrêter de râler m’a donné l’opportunité de ne pas me limiter, d’oser briller ».

Mélanie Pauly est ambassadrice certifiée J’arrête de Râler sur la région d’Angers. Elle témoigne de son parcours.

 

Quelle est ton activité professionnelle ?

Je suis sophrologue, RH de formation initiale : je redonne le sourire à mes clients/patients qui prennent conscience de leurs ressources et capacités à vivre leur vie et ne pas la subir (là où je me retrouve avec Christine).

Pourquoi as-tu décidé de suivre la formation pour devenir ambassadrice certifiée ?

Véhiculer le message « J’arrête de râler » et redonner le sourire, faire que les personnes qui y participent que ce soit pour le boulot ou la famille ne se rendent plus malades mais trouvent une autre attitude qui leur rende la vie meilleure m’anime.

J’ai toujours eu un optimisme débordant, et depuis que j’ai pris conscience de l’énergie qui m’anime je la déploie avec un sens : aider mon prochain à sourire et à vivre. Le bonheur de ma famille est primordial alors je voulais réaliser ces 21 jours sans râler.

J'arrête de Râler, Formation

Y a-t-il eu un déclic qui t’a poussé à t’inscrire ?

Le déclic était à la maison, ne plus rendre coupable mes deux petits hommes et mon mari ! Et puis un problème de santé l’été 2018 a fait que je n’ai l’usage que d’un œil aujourd’hui. Ma cornée a été grignotée par une amibe et je dois me faire greffer fin 2019. Ainsi il m’a fallu utiliser le peu d’énergie que j’avais l’année passée pour le meilleur. Alors quand la formation s’est présentée à moi, j’ai signé. Et puis, j’ai fait Wake Up en novembre 2018 et j’ai redemandé mon mari en mariage. Donc un signe !

Qu’est-ce que cela représente pour toi ?

Une opportunité de véhiculer le message et de faire gagner en espérance de vie les personnes qui appliquent les outils dans leur quotidien. Surtout un message de bienveillance, il peut nous arriver plein de choses dans la vie mais c’est nous qui décidons de le voir d’une certaine manière, alors autant porter les bonnes lunettes ! Diffuser cela en entreprise ou dans le plus grand nombre de foyers, c’est ma motivation.

Quelles opportunités cela t-a-t-il apporté ?

Rencontrer des journalistes, avoir un article en première page du journal « Le Courrier de l’ouest », avec un « Chiche le challenge » dont je suis très fière. Et surtout des échanges sur les bienfaits visibles, ne serait-ce que par la façon de voir les choses dans mon couple, ma famille, mon boulot. Un merci Christine est souvent formulé :-)). L’opportunité de ne pas se limiter, oser briller alors que j’étouffais mes qualités par peur d’écraser.

Quels bénéfices en retires-tu ?

Les bénéfices sont multiples : une sérénité au quotidien et une auto-dérision qui fait chaud au cœur. De la dopamine générée par la non râlerie, donc de la motivation à la déployer, et de la sérotonine qui me donne le sourire chaque jour par le bien être dans lequel je suis, donc un effet assuré chez mes clients. Que du plus, merci Christine !

Comment vois-tu ton activité dans 5 ans ?

Mon activité dans 5 ans s’exercera toujours en entreprise et en cabinet (je prends un local à partir de septembre 2019). J’aurai à la fois des séances individuelles et collectives de sophrologie et des ateliers J’arrête de râler, en famille et au boulot. Je me vois également faire des conférences pour les prises de conscience et apporter des outils concrets aux personnes pour préserver leur santé. J’envisage aussi des stages d’été sur 5 jours en partenariat avec d’autres professionnels du bien être, pour réaliser un parcours « Prise de conscience » et apporter un bol d’oxygène aux participants… à suivre pour une communication positive, et entrainante !

Pour en savoir plus sur les ateliers J’arrête de Râler proposés par Mélanie, contactez-la depuis son site : https://www.e-perspectives.fr

Si vous aussi souhaitez transmettre cet outil puissant au sein de votre entreprise, ou si vous souhaitez élargir votre champ de compétences professionnelles dans le cadre de votre activité libérale, découvrez notre formation en ligne : https://www.christinelewicki.com/formation-jdr/

Animer-des-formations-jarrete-de-raler

Téléchargez gratuitement le KIT J’arrête de râler ! Retrouvez-moi sur ma page Facebook et sur Instagram, pour suivre des articles inspirants et découvrir des pépites qui vous aideront un peu plus chaque jour à révéler la meilleure version de vous-même !

[Témoignage] Ida El Hicheri, ambassadrice certifiée « J’arrête de râler »

25 Juin

« Arrêter de râler a changé ma vie »

Un boulot prenant dans un grand groupe français, un engagement à l’Université, des projets professionnels en tête, un besoin de danser et de jouer du violon chaque semaine, un mari, quatre enfants… il y a eu un moment où Ida El Hicheri s’est sentie un peu dépassée !

Elle explique pourquoi elle a décidé de suivre notre formation en ligne pour devenir ambassadrice certifiée « J’arrête de râler », et l’impact que cette décision a sur sa vie professionnelle et personnelle.

Ida - Ambassadrice certifiée J'arrête blog de Râler

Quelle est ton activité professionnelle ?

Je suis consultante RH dans un grand groupe, psychologue du travail et universitaire, j’enseigne à la fac où j’ai fait un doctorat sur le management il y a quelques années.

Pourquoi as-tu décidé de suivre la formation pour devenir ambassadrice certifiée ?

Parce que « Arrêter de râler » a changé ma vie. Cela m’a permis d’abord d’avoir de bien meilleures relations avec mes enfants, une vie de famille plus apaisée, plus calme et sereine. Et puis, cela m’a redonné le pouvoir d’agir et de décider de ce que je veux pour moi dans ma vie professionnelle et personnelle et de prendre des décisions importantes, notamment celle de développer mon activité en indépendante en tant que psychologue et coach. Du coup, j’ai eu envie de me former à la méthode « J’arrête de râler » qui avait été si bénéfique pour moi, pour la transmettre à mon tour à d’autres.

Y a-t-il eu un déclic qui t’a poussé à t’inscrire ?

Une discussion avec une ambassadrice puis avec Christine Lewicki en 2018 lors de la retraite Rise Up. Je me suis dit de ne plus hésiter, que cette nouvelle corde à mon arc allait vraiment m’aider à proposer des accompagnements efficaces et puissants tant pour les particuliers que pour les entreprises. L’idée d’avoir cette possibilité de contribuer au message et à la diffusion de cette expérience interne si particulière, à ce changement si perceptible quand on s’y met vraiment, et ce pour d’autres qui en ressentent l’envie et le besoin m’a donné très envie.

Qu’est-ce que cela représente pour toi ?

La possibilité de transmettre avec joie ce qui compte beaucoup pour moi. La possibilité de contribuer à la volonté de changement pour quelqu’un, un groupe ou une organisation avec des outils simples, joyeux, et vraiment efficaces.

Quelles opportunités cela t-a-t-il apporté ?

Curieusement (car ce n’était pas forcément le projet de départ), cela m’a permis de me positionner au sein de l’entreprise à laquelle j’appartiens aujourd’hui, et d’apporter un outil pour contribuer à développer de nouvelles postures de responsabilisation, d’ouverture et de coopération au sein du groupe. J’utilise donc la méthode « J’arrête de râler » avec des co-directeurs, des managers, et des collaborateurs pour déployer cette ambition d’entreprise, cette transformation. Nous avons baptisé cet accompagnement : 21 jours pour booster la transformation par la méthode de Christine Lewicki « J’arrête de râler au boulot » !

Quels bénéfices en retires-tu ?

Je peux faire mon boulot ! celui de coach au sein de mon entreprise où je suis responsable de la transformation managériale et coach interne. Les managers adhèrent à cet accompagnement.

Comment vois-tu ton activité dans 5 ans ?

J’aimerais poursuivre ce que je fais aujourd’hui à mon compte en indépendante en accompagnant 3 populations :

  1. Les managers et les organisations comme j’ai pu le faire au sein de grands groupes depuis 15 ans
  2. Et aussi, et cela me tient particulièrement à cœur, les femmes pour qu’elles puissent révéler toutes leurs facettes, celles qui comptent pour elles dans leur vie pro et perso. J’ai moi-même 4 enfants et un job qui me passionne, se réaliser et trouver l’équilibre est un travail que je trouve délicat, parfois courageux, et en même temps si enthousiasmant quand on sent la réalisation de son être profond dans chaque domaine de sa vie ! Je souhaite partager cela avec d’autres femmes.
  3. Et, les Hauts potentiels, qu’ils soient enfants, ados ou adultes. Se découvrir cette « particularité » et en faire quelque chose. J’aimerais beaucoup contribuer à mieux faire connaître cela, à la fois pour ceux qui vont être identifiés via les méthodes classique des tests et d’entretiens, et aussi leur entourage. Et, au-delà les accompagner pour transformer cette force, en faire quelque chose qui compte pour eux, faire connaître leur mode de fonctionnement aux parents, professeurs, managers qui les entourent pour une meilleure compréhension mutuelle et une meilleure activation de tout leur potentiel.

Pour en savoir plus sur les ateliers J’arrête de Râler proposés par Ida, contactez Ida depuis son site : http://www.pcdeveloppement.fr/

Si vous aussi souhaitez transmettre cet outil puissant au sein de votre entreprise, ou si vous souhaitez élargir votre champ de compétences professionnelles dans le cadre de votre activité libérale, découvrez notre formation en ligne : https://www.christinelewicki.com/formation-jdr/

Animer-des-formations-jarrete-de-raler

Téléchargez gratuitement le KIT J’arrête de râler ! Retrouvez-moi sur ma page Facebook et sur instagram, pour suivre des articles inspirants et découvrir des pépites qui vous aideront un peu plus chaque jour à révéler la meilleure version de vous-même !

[Témoignage] Josette Cordier, sophrologue et ambassadrice certifiée « J’arrête de râler »

12 Juin

Josette Cordier est sophrologue et formatrice. Toute son activité tourne autour de la famille : elle accompagne parents et enfants avec la sophrologie et elle anime des ateliers et formations autour de l’éducation positive.

Découvrez pourquoi Josette a décidé de suivre notre formation en ligne pour devenir ambassadrice certifiée « J’arrête de râler » et proposer des ateliers « J’arrête de râler » dans le cadre de son activité libérale.

Josette Cordier - Ambassadrice certifiée J'arrête blog de Râler (1)

Pourquoi as-tu décidé de suivre la formation pour devenir ambassadrice certifiée ?

J’ai décidé de suivre la formation pour animer les ateliers J’arrête de Râler alors que j’étais en cours de reconversion professionnelle. J’avais envie de pouvoir transmettre ce que j’avais pu vivre en suivant moi-même le challenge J’arrête de râler.

Y a-t-il eu un déclic qui t’a poussé à t’inscrire ?

L’énergie de Christine partagée dans ses vidéos m’a inspirée ! D’abord à me lancer moi-même dans le challenge… et ensuite à avoir envie de le communiquer autour de moi. Comme je démarrais alors mon activité à mon compte, j’avais envie de faire partie d’un réseau, de travailler en équipe. C’était l’occasion pour moi de commencer à accompagner des parents en groupe, sur un thème fun et profond à la fois, avec un outil « clé en mains ».

Qu’est-ce que cela représente pour toi ?

Le challenge 21 jours sans râler a été un vrai déclic pour moi et cela m’a permis de creuser un tas de sujets dont la discipline positive et la communication non violente.

À un moment de ma vie où j’étais une râleuse professionnelle, j’ai pu sortir la tête de l’eau, et retrouver des moments sympas en famille.

Quelles opportunités cela t-a-t-il apporté ?

Le titre « J’arrête de râler sur mes enfants et mon conjoint » attire l’oeil et fait toujours parler… si on ne se reconnaît pas en tant que râleur, on identifie forcément quelqu’un de notre entourage. Ce thème est donc une amorce qui facilite souvent le contact.

Je suis travailleur social, et j’ai exercé pendant 12 ans auprès de personnes d’horizons différents. Quand j’ai démarré les ateliers j’avais vraiment envie de porter cet outil à destination de personnes qui spontanément ne vont pas se tourner vers des livres de développement personnel ou des outils de coaching.

Depuis 4 ans, j’anime les ateliers J’arrête de râler dans des structures comme des relais assistantes maternelles ou des centres sociaux. L’occasion de voir que cet outil formidable parle à tous, indépendamment de notre milieu ou de notre culture. J’ai eu l’occasion d’accompagner des futures mamans, des beaux-parents et même des grands-parents !

Quels bénéfices en retires-tu ?

Etre ambassadrice J’arrête de râler me permet de sentir que je fais partie d’une équipe, d’un mouvement.

Professionnellement parlant, cet outil m’a ouvert des portes et permis de tisser des partenariats à moyen terme.

Comment vois-tu ton activité dans 5 ans ?

J’imagine que je ferai toujours ce métier qui me passionne, et me permet d’accompagner des parents vers plus de joie dans leur vie de famille. Je pense que d’ici là j’aurai acquis d’autres outils, pour me renouveler et éviter la routine. Je continuerai à travailler auprès de « Mr et Mme Toulemonde », car j’ai à coeur que ces outils soient accessibles à tous. Mes enfants seront plus grands et comme j’aime voyager, j’espère pouvoir allier travail et voyage.

Les prochains ateliers « J’arrête de râler » animés par Josette Cordier auront lieu à l’automne 2019 : 4 ateliers sur 4 communes du territoire du Val de Lorraine (en banlieue de Nancy), organisés par l’association Familles Rurales. Vous pouvez la contacter depuis son site : www.josettecordier.com.

 

Si vous souhaitez élargir votre champ de compétences professionnelles dans le cadre de votre activité libérale, ou si vous souhaitez transmettre cet outil puissant au sein de votre entreprise, découvrez notre formation en ligne : https://www.christinelewicki.com/formation-jdr/

Animer-des-formations-jarrete-de-raler

 

Téléchargez gratuitement le KIT J’arrête de râler ! Retrouvez-moi sur ma page Facebook et sur instagram, pour suivre des articles inspirants et découvrir des pépites qui vous aideront un peu plus chaque jour à révéler la meilleure version de vous-même !

 

Arrêter de râler en famille ET au boulot ! [Témoignage] Hélène, ambassadrice certifiée « J’arrête de râler »

25 Oct

Hélène Bonnet a su mettre au cœur de sa vie sa passion pour les relations humaines et accompagne aujourd’hui parents et professionnels à trouver leur juste place à travers la certification ambassadeur « J’arrête de râler ». Faites la découverte de son parcours et de ce qui l’a amenée à ajouter le monde professionnel à son cursus en se certifiant ambassadrice « J’arrête de râler au boulot » !

Copy of Hélène - Ambassadrice certifiée J'arrête de Râler

Après quasiment 5 ans de vie à Mayotte, en tant que responsable d’un centre pour enfants porteurs de Handicaps, elle rentre en France et fait un break professionnel afin d’être une maman disponible pour ses 2 enfants. Elle se rend compte alors que sa vie n’a rien à voir avec ce qu’elle s’était toujours imaginée. Elle est souvent irritée, tendue, stressée par ses petits bouts. Son envie de se rapprocher de ses enfants et de faire de sa vie familiale un petit cocon douillé où chacun trouve du plaisir et de la bienveillance l’amène à suivre différents stages pour apprendre une toute autre communication avec ses enfants. Et, en 2014, Hélène décide de devenir formatrice certifiée « J’arrête de râler sur mes enfants {et mon conjoint} ».

Lors de ses rencontres, elle a pris conscience que la façon dont les parents vivent leur vie professionnelle impacte fortement leur vie familiale, et inversement, l’humeur avec laquelle les parents quittent leur foyer le matin impacte leur journée professionnelle. L’un et l’autre sont indissociables ! C’est pourquoi, elle a choisi aujourd’hui d’élargir son champ d’action auprès des professionnels à travers la certification « J’arrête de râler au boulot ».

51DCqNyXpEL._SX392_BO1,204,203,200_

Screen Shot 2019-07-04 at 16.16.34

Hélène a à cœur de permettre aux parents et aux professionnels de se donner la permission de faire des choix conscients. Être acteurs de solutions et non victimes des situations, trouver les mots justes pour dire ce qui est et ce qui est attendu des autres, et prendre la liberté de faire ce qui les ressource !

Les gens qui font intervenir Hélène l’apprécient pour sa simplicité, son professionnalisme et son peps. Elle rend les parents et les professionnels plus sereins et plein d’espoir. A l’écoute de leurs envies et de leurs problématiques, elle les accompagne respectueusement pour que chacun puisse prendre en compte ses besoins et trouver sa juste place.

L’un de ses clients témoigne « travailler avec Hèlène, c’est croire que « autrement » est possible, c’est se donner les moyens de changer ».

Pour faire intervenir Hélène, contactez la sur son site.

Et, si comme elle, vous aimeriez transmettre le message « J’arrête de râler », devenez ambassadeur certifié dans votre région !  Découvrez notre nouvelle plateforme de formation en ligne en demandant votre dossier d’information ici.

Animer-des-formations-jarrete-de-raler

Téléchargez gratuitement le KIT J’arrête de râler et Retrouvez-moi sur ma page Facebook pour suivre des articles inspirants et des pépites qui vous aideront un peu plus chaque jour à révéler la meilleure version de vous-même !

 

Un atelier « J’arrête de râler » ça se passe comment ?

26 Jan

Whoohooo ! C’est formidable quand il s’avère qu’une participante de nos ateliers « J’arrête de râler sur mes enfants {et mon conjoint} » est aussi rédactrice ! Dans le HORS-SÉRIE ÉDUCATION du merveilleux magazine Psychologie Positive, elle raconte son expérience avec une grande authenticité. J’adore ! Et surtout merci Marie-Hélène Gauthier !

Pour en savoir plus sur nos ateliers et découvrir si un Ambassadeur certifié propose des ateliers près de chez vous (ou pas trop loin !), consultez la page : https://jarretederaler.com/ateliers/

couverture psychologie magazine

Screen Shot 2018-01-26 at 10.34.00 AM

Screen Shot 2018-01-26 at 10.34.14 AMTéléchargez gratuitement le KIT J’arrête de râler et Retrouvez-moi sur ma page Facebook pour suivre des articles inspirants et des pépites qui vous aideront un peu plus chaque jour à révéler la meilleure version de vous-même !

{VIDÉO} : Le jour où Dominique A. a pris la décision d’arrêter de râler !

5 Juin

Je suis heureuse de vous accueillir à nouveau dans la série {vidéos déclics}. Dans ces vidéos, nous donnons la parole à ceux et celles qui ont fait le choix de mettre le challenge « J’arrête de râler » au cœur de leur vie.

Après vous avoir présenté Dominique F. , aujourd’hui j’aimerais vous faire faire la connaissance de Dominique Atlan. Dominique a fait le choix d’arrêter de râler, et dans cette vidéo elle nous parle de son « déclic », de ce moment où elle s’est dit « c’est bon, ça suffit ! j’arrête de râler ! »

Ce challenge a changé sa vie et elle a voulu transmettre ce qu’elle avait appris à ceux qui seraient intéressés. Elle a donc fait le choix de se former pour devenir une de nos Ambassadrices Certifiées. Aujourd’hui Dominique propose des ateliers « J’arrête de râler sur mes enfants {et mon conjoint} » dans la région Île de France-Nord.

Pour découvrir l’ensemble des ateliers que nous proposons en France, Guadeloupe, Nouvelle Calédonie, Belgique, Suisse, Luxembourg, Australie et Canada, je vous invite à visiter la page https://jarretederaler.com/ateliers/.

Et si, comme Dominique, rejoindre le réseau des ambassadeurs certifiés vous intéresse, je suis ravie de vous présenter le tout nouveau plateau de formation en ligne  que nous venons de créer ! Vous pouvez désormais acquérir les connaissances requises pour votre certification… depuis votre domicile !

Finalement, si vous aussi aimeriez partager votre expérience, votre « déclic », et nous soumettre votre vidéo (moins de 2mn), vous pouvez nous envoyer un fichier à contact@christinelewicki.com. Nous sélectionnerons les vidéos qui nous semblent les plus pertinentes et les partagerons avec nos lecteurs en les publiant sur ce blog.

Je vous remercie et me réjouis de découvrir vos {vidéos déclics} !

Téléchargez gratuitement le KIT J’arrête de râler et Retrouvez-moi sur ma page Facebook pour suivre des articles inspirants et des pépites qui vous aideront un peu plus chaque jour à révéler la meilleure version de vous-même !

{VIDÉO} : le déclic de Dominique F.

10 Avr

Bienvenue dans la nouvelle série {vidéos déclics}. Dans ces vidéos, nous donnons la parole à ceux et celles d’entre vous qui ont fait le choix de mettre le challenge « J’arrête de râler » au cœur de leur vie.

Aujourd’hui j’aimerais vous présenter Dominique F.

Dominique a fait le choix d’arrêter de râler dans sa vie, et dans cette vidéo il nous parle de son « déclic », de ce moment où il s’est dit : « c’est bon, ça suffit… j’arrête de râler ! »

Ce challenge a si bien changé sa vie, qu’il a voulu transmettre ce qu’il avait appris à ceux et celles qui seraient intéressés. Il a donc décidé de se former pour devenir un de nos Ambassadeurs Certifiés. Aujourd’hui, Dominique propose des ateliers « J’arrête de râler sur mes enfants {et mon conjoint} » dans la région de Aix en Provence.

Pour découvrir l’ensemble des ateliers que nous proposons en France,  Guadeloupe, Nouvelle Calédonie, Belgique, Suisse, Luxembourg, Australie et Canada je vous invite à visiter la page https://jarretederaler.com/ateliers/

 

Si, vous aussi, vous aimeriez partager votre expérience et nous soumettre votre vidéo (moins de 2mn), vous pouvez nous envoyer votre fichier à contact@christinelewicki.com. Nous sélectionnerons les vidéos qui nous semblent les plus pertinentes afin de les partager avec nos lecteurs en les publiant sur ce blog.

Je vous remercie et me réjouis de découvrir vos vidéos !

Téléchargez gratuitement le KIT J’arrête de râler et Retrouvez-moi sur ma page Facebook pour suivre des articles inspirants et des pépites qui vous aideront un peu plus chaque jour à révéler la meilleure version de vous-même !

Pourquoi je râle sur mes enfants {et mon conjoint} – webinaire gratuit !

7 Fév

Vous avez envie de comprendre pourquoi vous râlez sur les gens que vous aimez le plus au monde ?

Vous aimeriez comprendre pourquoi râler ne marche pas, et surtout savoir comment faire autrement ?

Rejoignez Christine Lewicki et le réseau des ateliers J’arrête de râler sur mes enfants {et mon conjoint} lors d’une conférence gratuite en ligne ce jeudi 9 février à 21h.

screen-shot-2017-02-06-at-8-23-31-am

Pour vous inscrire gratuitement, suivez ce lien

Au plaisir de communiquer avec vous et de répondre à vos questions, jeudi 9 février, sur ce sujet qui a transformé ma vie et me tient tant à coeur !

Téléchargez gratuitement le KIT J’arrête de râler et Retrouvez-moi sur ma page Facebook pour suivre des articles inspirants et des pépites qui vous aideront un peu plus chaque jour à révéler la meilleure version de vous-même !

Quelle est ma priorité ?

31 Déc
Que faire lorsqu’une personne adopte un comportement qui nous agace ?

La plupart du temps, nous voulons lui en parler pour qu’elle change afin de mieux satisfaire notre besoin.

Avant d’ouvrir la bouche, posons-nous la question suivante : quelle est ma priorité ?

Quelle est ma priorité _
Est-ce que ma priorité est que l’autre se sente coupable, d’avoir raison et de lui faire comprendre qu’il a tord ?
ou
Est-ce que ma priorité est de satisfaire mon besoin et de trouver une solution pour améliorer la situation ?
Ces questions sont importantes car une personne que nous mettons en position de coupable n’aura JAMAIS envie de coopérer.
Tout l’art d’être entendu consiste donc à exprimer mon besoin sans mettre l’autre dans une position de coupable.


Je partage dans cet article 4 pistes pour explorer cette nouvelle manière de communiquer autour de nos problèmes et de nos frustrations :

  1. Prioriser nos besoins et se demander si celui qui nous titille dans la situation du moment est réellement important. Ai-je réellement besoin de faire évoluer cette situation ou bien est-ce que ce n’est, finalement, pas une priorité ? 
  2. Se demander si l’autre est vraiment la source du problème, ou si c’est notre ressenti et notre attitude qui en font un problème. Par exemple, si le comportement de l’autre est inévitable (la personne se plaint, c’est un adulte qui a de mauvaises manières à table…) alors pouvons-nous changer notre attitude et tolérer le comportement ? Pouvons-nous nous en détacher ?
  3. Parler en mode « je » qui est non accusateur. Si le besoin est en effet une priorité et qu’il ne serait pas juste pour nous de ne pas en parler, parlons de ce que nous ressentons, de notre besoin. Demandons à l’autre de contribuer à trouver une solution. Par exemple au lieu de dire «  TU ne fais jamais la vaisselle quand on donne un dîner  » , dire «  J’aime beaucoup recevoir nos amis mais en même temps je me sens souvent débordée et je trouve que ce n’est pas juste car une trop grande partie de l’organisation repose sur mes épaules. J’ai besoin d’aide pour pouvoir vraiment en profiter. Que penses-tu de prendre la responsabilité de la vaisselle pour nos prochains dîners ? « .
  4. Valider avec notre interlocuteur que notre proposition lui convient. Si l’on sent que nous n’avons pas une adhésion complète, nous pouvons alors trouver un accord avec lui. «  Je sens que ma proposition ne te convient pas vraiment, as-tu une idée de ce que tu pourrais faire pour contribuer à une organisation qui te convienne mieux, as-tu une idée pour que nous soyions tous les deux satisfaits ?  » 
Exprimons notre besoin de manière à ce que l’autre puisse faire partie de la solution, plutôt que de le mettre dans une situation où il est accusé d’être la source du problème. Cet ajustement dans notre positionnement fait toute la différence !
Si vous aimeriez recevoir plus d’aide sur ce sujet, notamment pour mettre fin aux râleries que vous pouvez vivre en famillel, je vous invite à découvrir les ateliers J’arrête de Râler proposés par nos ambassadeurs certifiés dans votre région.

Et, si vous aussi souhaitez transmettre cet outil puissant au sein de votre entreprise, ou si vous souhaitez élargir votre champ de compétences professionnelles dans le cadre de votre activité libérale, découvrez notre formation en ligne : https://www.christinelewicki.com/formation-jdr/

Animer-des-formations-jarrete-de-raler

Téléchargez gratuitement le KIT J’arrête de râler ! Retrouvez-moi sur ma page Facebook et sur Instagram, pour suivre des articles inspirants et découvrir des pépites qui vous aideront un peu plus chaque jour à révéler la meilleure version de vous-même !

Comment partir en vacances plus zen !

31 Juil

A regarder si vous vous apprêtez à partir, ou si vous vous dites que la prochaine fois… ce sera mieux !

En effet, se préparer à partir en vacances est parfois une source de tensions.
Merci Florence Leroy + de joie pour cette vidéo qui nous offre plein de solutions pour être plus zen dès le départ !

Et vous, quels sont vos trucs pour ne pas être frustré et tirer le maximum de bénéfices de vos vacances?

Téléchargez gratuitement le KIT J’arrête de râler et Retrouvez-moi sur ma page Facebook pour suivre des articles inspirants et des pépites qui vous aideront un peu plus chaque jour à révéler la meilleure version de vous-même !

Les conséquences scientifiques de nos râleries

8 Mai

Les conséquences

Lors de mes conférences “J’arrête de râler” il y a toujours une personne pour lever la main et chercher à me convaincre que râler peut faire du bien. Râler permet de se soulager, de faire retomber la pression et donc au final de nous éviter d’exploser !  Il est en effet logique de penser qu’en nous “libérant” de nos émotions nous nous sentirons mieux.

Pourtant il semblerait ici que la science ne soit pas du tout du même avis !

Râler ne nous fait aucunement nous sentir mieux, il semblerait même qu’en râlant au contraire nous nous sentions de moins en moins bien.

D’abord en pointant du doigt les coupables nous nous positionnons nous-mêmes en “victimes”. Il faut bien avouer que c’est facile de pointer du doigt les coupables car si le coupable est celui qui a tort alors c’est à lui de trouver une solution. Nous, “pauvre victime impuissante”, pouvons confortablement rester dans notre posture passive de juge, mais de ce fait nous donnons finalement à ce coupable que nous avons ainsi nommé un pouvoir sur notre vie ! La morale de tout cela est qu’en râlant je perds ma capacité à la prendre en main.

Steven Parton, auteur de “The Science of Happiness: Why Complaining is Literally Killing You” explique sur le site “Psych Pedia” comment se plaindre non seulement altère les synapses de notre cerveau mais a également de graves répercussions négatives sur notre santé mentale. Il va même jusqu’à dire “se plaindre peut littéralement vous tuer !”

Qu’est-ce qui permet de faire une telle affirmation ? DEMONSTRATION !

  • « Les synapses qui s’activent ensemble s’assemblent »

Ceci est l’une des premières leçons qu’apprennent les étudiants en neurosciences.

A l’intérieur de nos cerveaux existent des synapses (zones situées entre deux neurones ou cellules nerveuses) qui assurent le transport des informations d’une cellule à une autre. Ces synapses existent dans un espace vide appelé la fente synaptique.

Chaque fois que nous avons une pensée, une synapse envoie un produit chimique à travers la fente vers une autre synapse créant ainsi un “pont” sur lequel un signal électrique peut traverser en transportant la charge de l’information pertinente que nous pensons. Le problème – nous explique Parton – est que « chaque fois que cette charge électrique est déclenchée, les synapses se rapprochent ensemble afin de diminuer la distance que la charge électrique doit traverser. Le cerveau recâble lui-même son propre circuit (se change physiquement) pour faciliter le partage des signaux électriques afin d’aider la pensée à se déclencher. » Donc avoir une pensée facilite pour le cerveau la “tâche” d’avoir une autre pensée…

Ce qui voudrait dire que petit à petit nos râleries engendrent d’autres râleries sans même que nous en soyons conscients !

Non seulement nos râleries répétées augmentent la création de râleries toujours plus négatives, mais il est aussi fort probable qu’elles se manifestent non invitées à n’importe quel moment, alors que nous sommes tout simplement occupés à naviguer notre quotidien. On se retrouve soudain victime du moindre aléas, de tout et de rien, et petit à petit nous passons à côté de la richesse de notre vie.

Ces synapses rapprochées jour après jour nous amènent à cultiver une vision pessimiste de la vie. Plus nos râleries se répètent plus nous rapprochons la paire de synapses qui les représente. Quand nous sommes confrontés à une frustration ordinaire du quotidien et que nous sommes amenés à choisir la posture que nous voulons prendre, la pensée qui gagne sera celle qui a le moins de distance à parcourir, celle qui aura créé le pont le plus rapide entre les synapses : la râlerie ! Nous nous retrouvons dans une spirale de négativité qui se déploie sans que nous puissions la contrôler.

Savez-vous que nous avons en moyenne 60 000 pensées par jour qui circulent dans notre tête ? Cela correspond à environ 40 pensées par minute. La science nous dit que 95% de ces pensées sont les mêmes que celles de la veille, de l’avant-veille, de l’avant avant-veille… Et que 80% de ces pensées sont négatives !

Heureusement pour nous, la science nous dit aussi que les pensées positives et la gratitude travaillent avec autant d’efficacité dans le sens opposé. D’où la nécessité de prendre conscience que CELEBRER n’est pas une frivolité car cela nous permet d’entretenir nos muscles cérébraux (nos synapses) d’espoir et d’optimisme.

Le phénomène scientifique marche dans les deux sens. En faisant un effort conscient pendant plusieurs semaines (3 semaines, soit 21 jours nous disent les chercheurs), nous pouvons petit à petit “recâbler” notre cerveau et mettre en place une spirale vertueuse qui augmentera nettement la qualité de notre expérience de vie (et de notre santé).

Alors râler… ou ne pas râler ? Est-ce que la science a pu éclaircir pour vous le sujet ?

Ci-dessous vous trouverez les sources qui ont nourri cet article :

http://www.inc.com/jessica-stillman/complaining-rewires-your-brain-for-negativity-science-says.html

http://www.dailyshoring.com/neurons-that-fire-together-wire-together/

http://greatergood.berkeley.edu/article/item/how_to_grow_the_good_in_your_brain

vidéo youtube

 

 

Comment retrouver l’harmonie au sein de votre tribu

5 Mai

Merci à Innertainment for kids pour cette interview vidéo que j’ai eu le plaisir d’enregistrer près de chez moi à Venice Beach en Californie !

En voici un aperçu et vous pouvez la visionner  en cliquant sur ce lien

 » La folie c’est de se comporter de la même manière et d’attendre des résultats différents » disait Albert Einstein, dans cet entretien video je vous dit en quoi cette maxime est parfois encore plus vraie au sein de notre famille !

Screen Shot 2016-05-03 at 7.55.43 AM

Pour continuer dans cette aventure de la « non-râlerie »,  vous pouvez télécharger les affiches , recevoir le kit, lire le livre J’arrête de râler sur mes enfants et mon conjoint

et pour vraiment réussir à changer  réserver votre place pour un atelier

Loin des messages culpabilisants et des conseils théoriques impossibles à appliquer, nos formateurs dans votre région vous accompagnent pas à pas avec un programme méticuleusement préparé sur le chemin de votre nouvelle vie de famille.

Les ateliers  » J’arrête de râler sur mes enfants {et mon conjoint} » sont bien plus puissants qu’un simple groupe de paroles. Les participants reçoivent durant les 5 modules une vraie méthode qui a fait ses preuves et des outils pour reprendre leur vie de famille en main. Pas à pas les formateurs vous accompagnent dans une nouvelle approche de la vie afin de ne plus résister le quotidien et de pouvoir {enfin} commencer à le savourer entouré des personnes que vous aimez  le plus au monde. Vous aurez à l’issu de ce programme la profonde satisfaction de sentir que vous avez repris le pouvoir sur votre vie.

Innertainment for kids – 21 jours pour arrêter de râler.

 

 

%d blogueurs aiment cette page :