Lâcher prise au travail !

26 Mar

“Si je pense que vous êtes mon problème, je suis fou” – Katie Byron

Connaissez-vous cette situation en entreprise où dès qu’une frustration émerge, nous mettons toute notre énergie à juger, à rejeter et à accuser le « coupable » ? Parfois, nous attachons plus d’importance au fait de résister et de protester qu’au problème lui-même !

Ne trouvez-vous pas que cette aptitude à nous focaliser sur ce que font (ou ce que ne font pas) nos collègues est fascinante ? Alors que nous pourrions commencer par accepter la situation.

Lâcher prise au travail

 

Par principe, par habitude, nous résistons et nous râlons. En acceptant la situation, en cessant de vouloir tout contrôler, nous libérons notre énergie pour mobiliser nos ressources à trouver des solutions.

Attention, lâcher prise ne veut pas dire être d’accord ou approuver ! Cela signifie que nous ne gâchons pas notre énergie à résister les décisions ou actions de nos collègues ou de nos supérieurs. Nous faisons le choix de mettre notre attention sur ce que nous pouvons faire et sur comment nous voulons évoluer au sein d’une situation non idéale. Nous faisons le choix de ne pas être victime de la situation !

Connaissez-vous l’histoire des chasseurs de singe ?

Le singe et la noix de coco

« En Malaisie, les fermiers utilisent une technique pour attraper les singes qui abîment leurs cultures : ils pratiquent une incision dans une noix de coco, la vident de son jus et y insèrent du riz. L’incision est juste assez large pour qu’une main fine y entre, en revanche pas assez grande pour qu’une main pleine de riz sorte. Le singe en entrant sa main dans la noix et en s’emparant d’une poignée de riz, ne peut plus retirer sa main pleine maintenant trop grosse pour passer par l’orifice. Pendant qu’il s’acharne, le chasseur s’approche et attrape aisément le singe ainsi retenu. L’animal peut à tout moment retrouver sa liberté, il lui suffit de lâcher le riz et de s’échapper. Mais pour cela, il doit abandonner quelque chose d’important pour lui, sa nourriture. »

Combien de fois laissons-nous ainsi notre esprit nous tenir captif ?  Pourtant, nous pouvons nous libérer de nombreuses souffrances si nous parvenons à lâcher-prise. Pour cela, nous devons apprendre à nous détacher de la façon dont nous pensons que les autres « devraient agir ».

La prochaine fois qu’un collègue vous irrite, au lieu de le critiquer ou de râler, détachez-vous de ce qui ne vous plaît pas et concentrez-vous sur VOTRE part du travail et sur la façon dont VOUS pouvez faire avancer les choses. Vous serez étonné des transformations qui s’opéreront grâce à ce simple changement dans votre attitude !

Et pour plus d’astuces pour lâcher-prise au travail, commandez mon tout nouveau livre J’arrête de Râler au Boulot, co-écrit avec Emmanuelle Nave, directrice des relations humaines, il sera disponible en librairie dès le 12 avril 2018 !

couvertureJarreteDeRalerAuBoulot-C1-V2

Téléchargez gratuitement le KIT J’arrête de râler et Retrouvez-moi sur ma page Facebook pour suivre des articles inspirants et des pépites qui vous aideront un peu plus chaque jour à révéler la meilleure version de vous-même !

Publicités

Parfois on exagère…

6 Mar

Très souvent, quand nous râlons c’est parce que nous cherchons à satisfaire un besoin important à nos yeux.

En fait, nous avons tellement peur de ne pas être entendus que nous employons des mots qui ne sont pas justes. Nous allons ainsi utiliser le levier de l’exagération, mais aussi ceux de l’universalité et de la permanence. Nous allons dire « c’est infernal » (exagération), « c’est toujours pareil », (permanence), « ça fait 100 fois que je le dis » (exagération), « ils sont tous incompétents » (universalité), « ils sont tous pourris » (universalité), « ils n’ont rien compris » (exagération).

Parfois on exagère...

Nous allons utiliser des mots très forts qui contribueront à dramatiser la situation ; dramatiser comme dans une pièce de théâtre, pour rendre les choses plus piquantes, les contrastes plus vifs, pour accentuer notre rôle dans notre scénario intérieur… au risque de tourner au drame comique qui ne trompera personne ! Nous allons exagérer notre rôle de victime pour être sûr d’être sur la scène, d’être vu et entendu.

En cédant à ces dérives dans notre langage, nous pensons détenir une stratégie judicieuse et puissante pour arriver à nos fins face aux autres… alors qu’en fait nous perdons tout pouvoir !

Lorsque vous râlez, posez-vous cette question sur la justesse de vos propos : est-ce que vous êtes en train de décrire les faits pour ce qu’ils sont vraiment ou est-ce que vous les exagérez parce que vous craignez de ne pas être entendu ?

Et si vous vous surprenez (trop souvent) entrain d’exagérer dans votre environnement professionnel, commandez mon tout nouveau livre J’arrête de Râler au Boulot, co-écrit avec Emmanuelle Nave, Directrice des Relations Humaines, et disponible en librairie dès le 12 avril 2018 !

 

J’arrête de râler dans Marie Claire !

28 Fév

Le challenge j’arrête de râler prend des ailes !

Après 40 jours sans viande et 30 jours sans alcool, nos amis belges viennent de se lancer un défi national d’un mois sans râleries !

JDR dans Marie Claire

Dans cet article ils offrent des astuces concrètes pour y arriver et encouragent leurs lecteurs à lire mon livre et à consulter ce blog !

Screen Shot 2018-02-26 at 09.27.17

Le 14 février est passé, mais il n’est jamais trop tard pour vous lancer dans cette belle aventure et rejoindre le mouvement des personnes qui font le choix de ne plus subir leur quotidien et de devenir entrepreneur de LEUR vie !

Vous trouverez  ici tous les outils pour réussir le challenge !

Téléchargez gratuitement le KIT J’arrête de râler et Retrouvez-moi sur ma page Facebook pour suivre des articles inspirants et des pépites qui vous aideront un peu plus chaque jour à révéler la meilleure version de vous-même !

Défi : on arrête de râler !

26 Fév

Un entretien détaillé pour le magazine Psychologies sur le challenge J’arrête de râler !

Défi ! (3)

Mon interlocutrice m’a posée des questions autour des thématiques du challenge puis s’est  est elle-même lancée dans l’aventure de ne pas râler pendant 21 jours consecutifs. Dans l’article elle témoigne de son expérience ! Voici quelques extraits clés de notre entretien

  • Pourquoi arrêter de râler ?

La première raison qui nous pousse à râler, c’est que nous voulons tout : une vie conjugale, une vie familiale, une vie sociale, une vie professionnelle, et toutes épanouies. Et nous essayons, dans notre emploi du temps surchargé, de jongler entre toutes ces envies. Alors dès qu’un grain de sable vient bousculer notre organisation, il fait tout exploser. Mais attention : il est illusoire de croire que nous pouvons passer une journée sans être frustré par quelque chose. Nous aurons toujours de nombreuses raisons de râler. Il faut l’accepter. Arrêter de râler, c’est modifier notre réaction par rapport à ces frustrations.

  • Pourquoi avons-nous si peu conscience du fait que nous pestons et nous plaignons autant ?

Râler est une habitude. Dès qu’une frustration se présente dans notre quotidien, nous bougonnons. C’est automatique. En plus, râler est très ancré dans notre culture. Ceux qui ont relevé le défi de ne plus ronchonner pendant 21 jours consécutifs se sont rendus compte qu’ils râlaient d’ailleurs beaucoup plus qu’ils ne le pensaient. Moi la première. Ce sont souvent des petites râleries certes, pas bien méchantes, mais qui, additionnées à d’autres, vont polluer notre journée. 

  • Mais cela signifie-t-il qu’il faut alors accepter tout ce qui ne va pas dans notre vie ?

Au contraire. Arrêter de râler, c’est justement se mettre dans une situation de générer du changement. C’est reprendre sa vie en main. Il ne s’agit pas d’accepter tout ce qui ne va pas mais d’identifier les choses qui nous énervent profondément et de se demander ce que l’on peut faire par rapport à elles. […] En râlant, nous croyons blesser les autres, mais en réalité, nous nous blessons nous-même.Râler, c’est se poser en victime et accuser les autres. Ce qui est le plus souvent inutile et n’aide en rien à régler notre problème.

  • Si nous ne râlons plus, que faire à la place ?

Quand nous ne râlons plus, il y a plus de blancs dans nos conversations. Il est important de combler ce vide en célébrant les bonnes choses qui nous arrivent – aussi ! – pendant la journée. De parler de ce qui va bien, de ce que nous apprécions chez nos proches, nos amis, nos collègues… Mon rêve serait que toutes les réunions en entreprise commencent par cinq minutes à évoquer ce qui marche. Célébrer permet de se sentir plus fort. […] Quand nous arrêtons de râler, nous nous rendons compte que notre vie peut être complétement différente. Et que nous avons de bonnes raisons d’en profiter. Comme disait Camus : « Il n’y a pas de honte à choisir le bonheur ».

Découvrez l’entretien dans son intégralité, toutes les astuces pour réussir le défi ainsi que le témoignage de la journaliste qui l’a tenté >>>
Défi _ on arrête de râler ! _ _ Psychologies.com

Et vous, vous commencez quand ?

Téléchargez gratuitement le KIT J’arrête de râler et Retrouvez-moi sur ma page Facebook pour suivre des articles inspirants et des pépites qui vous aideront un peu plus chaque jour à révéler la meilleure version de vous-même !

3 pistes pour s’entourer de personnes qui nous font du bien !

16 Fév

Dans la vie, nous ne pouvons pas toujours choisir les personnes qui nous entourent, qu’il s’agisse de nos parents, notre fratrie, nos collègues ou nos supérieurs.

Parfois, certaines de ces personnes ont le don de nous couper les pattes, de nous arrêter dans notre élan, de nous amener à douter de nos choix de vie (alors que nous avons déjà amplement tendance à le faire).
Nous ne pouvons pas contrôler ce que ces gens vont nous dire, en revanche ce que nous pouvons tous faire, c’est nous assurer que nous avons autour de nous un noyau solide de personnes qui nous font du bien ! Des personnes qui sont positives, des personnes qui préfèrent voir les solutions plutôt que les problèmes, des personnes qui croient en nous, des personnes qui nous ouvrent des horizons, des personnes qui nous amènent à révéler le meilleur de nous-même. Enfin, des personnes qui, elles aussi, osent sortir d’une posture de victimes pour devenir acteurs de changement sur le terrain de jeu de la vie.

S'entourer de personnes qui nous font du bien !
Le manque de soutien est la raison principale pour laquelle nous n’osons pas passer à l’action et prendre notre vie en main. Si nous voulons rejoindre la tribu des non-râleurs, il est crucial de nous entourer de personnes qui croient en nous et qui ont envie de partager cette belle aventure qu’est la vie, avec nous.

Voici 3 pistes à suivre pour cibler le profil de votre entourage et effectuer les changements – si nécessaire – qui vous permettront de développer ce noyau de personnes qui vous font du bien. A vous de jouer !

  1. Avez-vous autour de vous des personnes qui vous tirent vers le bas et vous vident de votre énergie vitale ? Qui sont-elles ? Prenez le temps d’identifier ce qui pourrait vous aider à préserver votre sérénité autour de ces personnes ? Est-il envisageable de réduire vos interactions avec ces personnes ? Pensez-vous pouvoir – tel un jeu – changer la conversation que vous avez avec elles (ou éviter les sujets qui risquent de fâcher)
  2.  Avez-vous autour de vous des personnes qui vous ressourcent ? Qui sont-elles ? Quelles actions concrètes allez-vous mettre en place pour vous rapprocher plus de ces personnes – déjeuners, appels téléphoniques réguliers ? Pouvez-vous vivre ensemble des activités qui vous nourrissent et vous aident à atteindre les objectifs que vous vous êtes fixés – activité sportive, artistique, culturelle ?
  3. Y a-t-il des personnes qui vous inspirent et de qui vous aimeriez vous rapprocher ? Sont-elles des personnes de votre entourage ou des personnes publiques ? Quelles actions concrètes allez-vous mettre en place pour vous rapprocher d’elles et vous imbiber au quotidien de l’inspiration qu’elles dégagent : stages, cycle de conférences, réseaux professionnels, écoutes de podcasts, déjeuner hebdomadaire, etc. ?

Vous pouvez si vous le souhaitez utiliser cette plateforme pour partager vos réponses dans la section commentaires ci-dessous. Je suis toujours inspirée par la lecture de vos commentaires !

Téléchargez gratuitement le KIT J’arrête de râler et Retrouvez-moi sur ma page Facebook pour suivre des articles inspirants et des pépites qui vous aideront un peu plus chaque jour à révéler la meilleure version de vous-même !

 

Un atelier « J’arrête de râler » ça se passe comment ?

26 Jan

Whoohooo ! C’est formidable quand il s’avère qu’une participante de nos ateliers « J’arrête de râler sur mes enfants {et mon conjoint} » est aussi rédactrice ! Dans le HORS-SÉRIE ÉDUCATION du merveilleux magazine Psychologie Positive, elle raconte son expérience avec une grande authenticité. J’adore ! Et surtout merci Marie-Hélène Gauthier !

Pour en savoir plus sur nos ateliers et découvrir si un Ambassadeur certifié propose des ateliers près de chez vous (ou pas trop loin !), consultez la page : https://jarretederaler.com/ateliers/

couverture psychologie magazine

Screen Shot 2018-01-26 at 10.34.00 AM

Screen Shot 2018-01-26 at 10.34.14 AMTéléchargez gratuitement le KIT J’arrête de râler et Retrouvez-moi sur ma page Facebook pour suivre des articles inspirants et des pépites qui vous aideront un peu plus chaque jour à révéler la meilleure version de vous-même !

Un hymne à la vie !

17 Jan

L’hymne à la vie de cette jeune femme m’a bouleversée ! Il résonne dans mon quotidien depuis que je l’ai lu et je tiens à lui rendre hommage en le partageant avec vous.

Holly Butcher est décédée récemment suite à un cancer, au tendre âge de 27 ans.

La lettre qu’elle a publiée sur Facebook avant de mourir est un magnifique hymne à la vie et un message d’une incroyable justesse !

Un hymne à la vie ! (2)

Voici trois passages de sa lettre qui résonnent tout particulièrement avec le message que je porte et partage dans J’arrête de râler et Wake Up! :

 

Screen Shot 2018-01-16 at 11.06.48

Screen Shot 2018-01-16 at 11.06.01

Screen Shot 2018-01-16 at 11.07.51

 Cliquez ici pour découvrir la lettre de Holly dans son intégralité 

Si son message vous émeut et vous inspire aussi, je serai heureuse de lire vos commentaires en bas de l’article.

Téléchargez gratuitement le KIT J’arrête de râler et Retrouvez-moi sur ma page Facebook pour suivre des articles inspirants et des pépites qui vous aideront un peu plus chaque jour à révéler la meilleure version de vous-même !

Ce qui nous pollue la vie !

16 Jan

Aujourd’hui, ce qui mine notre quotidien ce sont nos râleries. Ce ne sont pas les évènements, qui nous rendent malheureux, c’est notre façon de vivre les évènements. Faire les choses en bougonnant, s’énerver sur son ordinateur, râler dans le métro ou au volant de notre voiture, cancaner, se plaindre du patron, des enfants, de la politique, de la météo, soupirer, rechigner, résister encore et toujours… Cela nous pollue la vie et, soyons réalistes, c’est tout à fait stérile. Pensez-vous vraiment que cela punit l’informatique, les bouchons, les collègues ou votre hiérarchie ? Qui est la première personne qui subit vos râleries ? C’est vous. C’est vous qui vivez dans cette ambiance morose, critique, cet énervement, cette frustration et cette insatisfaction. Et ce qui est extraordinaire, c’est que de la même manière que c’est vous-même qui créez cela, vous avez aussi tout le pouvoir de vous en libérer.

Pour y arriver, rien de tel que d’oser le challenge « J’arrête de râler »!

Le challenge « J’arrête de râler » consiste à ne pas râler pendant 21 jours consécutifs. Chaque fois que l’on râle on remet les compteurs à zéro, mais du coup parfois on ne se souvient plus trop où nous en sommes dans le décompte ! Pour vous aider, j’ai le plaisir de vous offrir le CALENDRIER J’arrête de râler !

Je télécharge mon calendrier « J’arrête de Râler en 2018 ! »

Screen Shot 2017-12-22 at 09.00.08

Si vous réussissez à ne pas râler pendant une journée, mettez un « X » sur la date.
Si vous râlez, inscrivez le nombre de râleries par jour.

Lorsque vous râlez, le compte à rebours des 21 jours repart à zéro.

OBJECTIF : 21 « X » à la suite !

Découvrez la citation qui accompagne chaque mois de l’année, téléchargez gratuitement le calendrier et offrez-le à toutes vos connaissances qui pourraient en bénéficier !

 Retrouvez-moi sur ma page Facebook pour suivre des articles inspirants et des pépites qui vous aideront un peu plus chaque jour à révéler la meilleure version de vous-même !

4 stratégies pour reprendre le contrôle de notre vie en 2018 !

5 Jan

Et voilà, 2018 est là ! 2018, une année toute belle, toute fraîche, une année à vivre, à savourer, à incarner, pour nous épanouir et partager le meilleur de nous mêmes avec le monde.

Pourtant, si nous ne faisons pas attention, nous pouvons petit à petit perdre le contrôle des 12 mois devant nous… de notre vie !

Nous pouvons passer une grande partie de 2018 à gérer la multitude de choses qui viennent à nous (emails, courriers, sollicitations de nos enfants, de notre patron, de nos clients, des administrations… le frigo vide, la maison à ranger…), avec l’impression que gérer tout cela est un boulot à temps plein, et que même en y mettant notre meilleure volonté… ça ne sera jamais terminé !

Et parce que nous sommes souvent débordés et fatigués, il est facile de mettre nos désirs et nos projets de côté, facile de se dire que plus tard, un jour, quand nous trouverons le temps (l’énergie, l’audace), nous pourrons enfin envisager de les rendre réalité.

Hélas, en agissant ainsi, nous passons à côté de notre vie ! C’est pourquoi j’ai écrit cet article :

4 stratégies...

  1. PRENEZ LE TEMPS DE METTRE EN MOTS ce que vous avez ENVIE qu’il vous arrive en 2018.

J’ai l’intime conviction qu’il est impossible de prendre le contrôle de sa vie, si l’on n’a pas au préalable pris le temps de formuler une intention, une destination. Pour vous aider, je vous propose de vous projeter dans 1 an, au 31 décembre 2018. Vous avez une coupe de champagne à la main et vous célébrez l’année qui vient de passer. Vous vous dites “ Voilà une année qui méritait d’être vécue ! ”.

Que s’est-il passé durant cette année ? Prenez un carnet et faites une liste des petites et grandes choses que vous voulez vivre dans les différentes zones de votre vie :

  • CARRIÈRE
  • BIEN-ÊTRE, SANTÉ
  • RELATIONS SOCIALES (FAMILLE, COUPLE, AMITIÉ)
  • DIVERTISSEMENTS, FUN
  • DÉCOUVERTES, APPRENTISSAGES.

Dans votre liste, choisissez ce qui est le plus important et fixez-vous une douzaine d’objectifs, petits et grands. J’ai accompagné des centaines de personnes dans cette démarche (exercices détaillés dans le livre WAKE UP!) qui consite à mettre en mots nos objectifs et nos envies. Je vous assure que cette étape qui peut sembler simple est surprenamment puissante. Une fois votre liste rédigée, ne la laissez pas prendre la poussière ; affichez-la pour faire en sorte de tomber dessus au moins 3 fois par jour ! Quand vous la voyez, dites vous : “ Quel est le petit pas que je peux faire aujourd’hui pour augmenter la probabilité que mon désir devienne réalité ? ”.

          2. CRÉEZ DE L’ESPACE dans votre vie pour faire avancer les projets qui vous tiennent à coeur.

Que ce soit votre profond désir de vous mettre au yoga ou bien un livre que vous voudriez écrire… rien ne se fera si vous ne faites pas de la place dans votre quotidien trop chargé. Prenez le temps de délimiter des créneaux dans vos agendas hebdomadaires pour faire ce que VOUS avez envie de faire. Protégez ces créneaux comme votre plus beau trésor ! Il y aura toujours une bonne excuse pour reporter à plus tard… mais votre vie c’est maintenant ! Souvenez-vous que quand vous dites NON à quelque chose « d’urgent », vous dites OUI à quelque chose d’important.

           3. CHOISISSEZ le prisme à travers lequel vous voulez voir la vie.

Prenez conscience que, en ne changeant rien de votre réalité, vous pouvez vivre 2 vies différentes. Vous pouvez choisir d’allumer le radar des manques, des peurs, des jugements et des limitations (et votre radar trouvera plein de preuves pour justifier vos inquiétudes) ou bien vous pouvez allumer le radar de l’abondance, des possibles, de votre brillance et de la gratitude. C’est à vous de choisir et c’est aussi à vous de garder le bon radar allumé. Pour cela, faites attention à ce que vous faites rentrer dans votre champ de conscience. Choisissez les informations que vous absorbez, que ce soit dans les médias ou dans les conversations qui vous entourent. Quelle vision de la vie ces informations nourrissent-elles ?  

            3. DONNEZ-VOUS LA PERMISSION de faire des choses qui vous font le plus grand bien. 

C’est notre VIE et si nous ne prenons pas soin de nous, PERSONNE ne le fera à notre place. N’attendez pas d’avoir le temps pour aller vous promener en forêt, pour vous asseoir et vous délecter de l’instant présent, pour cultiver votre bien-être. Qu’est-ce qui fait chanter votre coeur ? Qu’est-ce qui vous nourrit intellectuellement, physiquement, émotionnellement ? Nous avons tous besoin de recharger régulièrement nos batteries pour avoir l’énergie nécessaire d’avancer dans les projets qui nous tiennent à coeur. Le quatrième principe de WAKE UP – Je prends soin de ma source – est une étape fondamentale pour réussir à accomplir les 3 premières stratégies qui vous permettront de reprendre le contrôle de votre vie !

En incorporant ces 4 stratégies dans votre quotidien, je suis convaincue que le 31 décembre 2018, vous serez, coupe à la main, en train de célébrer une année qui a bougé dans la direction où vous vouliez qu’elle aille !

Téléchargez gratuitement le KIT J’arrête de râler et Retrouvez-moi sur ma page Facebook pour suivre des articles inspirants et des pépites qui vous aideront un peu plus chaque jour à révéler la meilleure version de vous-même !

 

Votre calendrier pour arrêter de râler en 2018 !

4 Jan

Le challenge « J’arrête de râler » consiste à ne pas râler pendant 21 jours consécutifs. Chaque fois que l’on râle on remet les compteurs à zéro, mais du coup parfois on ne se souvient plus trop où nous en sommes dans le décompte ! Pour vous aider, j’ai le plaisir de vous offrir le CALENDRIER J’arrête de râler !

Je télécharge mon calendrier « J’arrête de Râler en 2018 ! »

Si vous réussissez à ne pas râler pendant une journée, mettez un « X » sur la date.
Si vous râlez, inscrivez le nombre de râleries par jour.

Lorsque vous râlez, le compte à rebours des 21 jours repart à zéro.

OBJECTIF : 21 « X » à la suite !

COUV

Ce calendrier deviendra un allié pour vous rappeler d’arrêter de passer une partie de votre précieux temps à vous plaindre sur ce qui ne va pas dans le bon sens, un allié qui vous soutient dans votre volonté de ne plus résister VOTRE vie.

Screen Shot 2017-12-22 at 09.00.08

Découvrez la citation qui accompagne chaque mois de l’année, téléchargez gratuitement le calendrier et offrez-le à toutes vos connaissances qui pourraient en bénéficier !

Je télécharge mon calendrier « J’arrête de Râler en 2018 ! »

Cette année est entre VOS mains. Je me réjouis de découvrir ce que vous avez l’intention d’en faire !

Téléchargez gratuitement le KIT J’arrête de râler et Retrouvez-moi sur ma page Facebook pour suivre des articles inspirants et des pépites qui vous aideront un peu plus chaque jour à révéler la meilleure version de vous-même !

Arrêter de râler est un acte de rébellion !

29 Déc

« Il n’y a pas de honte à préférer le bonheur. » La Peste, Albert Camus (1947)

Avez-vous remarqué que se plaindre permet de créer des liens avec les autres autour de nos malheurs ? Nos sujets de râleries nous rendent parfois solidaires les uns des autres et peuvent même être à l’origine de nouvelles amitiés.

Alors que nous vivons dans une culture de la râlerie à tout va, choisir le bonheur serait finalement être « différent ».

Un acte de rébellion

Notre culture nous pousse à râler pour soulager nos frustrations. Nous ne nous posons pas vraiment de questions, nous suivons le mouvement, en faisant et en râlant comme tout le monde.

Le challenge « J’arrête de râler » a vraiment mis en évidence à quel point j’avais tendance à me sentir en sécurité quand je « communiais » avec les autres autour de mes problèmes. J’avais tellement l’habitude de râler avec mon entourage que je craignais que faire autrement me ferait sortir de la norme, m’exclurait.

Parfois, dans nos petites conversations quotidiennes, nous râlons parce que nous croyons qu’en évoquant ce qui va bien, en célébrant les moments de bonheur, ce bonheur risque de nous être confisqué ou que nous risquons d’être regardés de travers ou encore d’être enviés. Alors, nous choisissons de focaliser notre attention sur ce qui est difficile, sur ce qui ne marche pas. Au bout du compte, nous créons tous des « festins » de râleries.

Arrêter de râler est en fait un acte de rébellion car au lieu d’exprimer ce que nous ne voulons pas, nous apprenons à exprimer ce que nous voulons. Au lieu d’accuser l’autre d’être la source du problème, nous apprenons à prendre nos responsabilités et à proposer des solutions ; en refusant de jour le jeu du  » qui a tord/qui a raison » nous incitons les autres à rejoindre notre vision.

Arrêter de râler est un acte de rébellion car nous prenons nos distances par rapport à la conversation ambiante bien souvent morose, et nous faisons le choix de parler différemment. Nous refusons de prendre part à ces conversations qui ne mènent nulle part ! Au contraire nous orientons la discussion vers des sujets riches et porteurs : des solutions pour répondre à nos besoins, ou de la gratitude pour célébrer ce que nous avons déjà.

Nous osons parler une nouvelle langue, nous osons nous positionner autrement face aux frustrations ordinaires du quotidien. Nous osons nous démarquer et pour cela nous devons oser être différents. Parfois c’est inconfortable. Parfois, nous avons peur que les autres ne comprennent pas pourquoi nous ne réagissons pas comme tout le monde. Parfois nous avons peur d’être exclus car nous sommes peut-être « hors norme » vis à vis des conversations habituelles de notre entourage.

Arrêter de râler est un choix de vie, un choix de positionnement orienté vers les solutions, la coopération, la sérénité et la gratitude. Un choix de vie dans lequel nous nous sentons peut-être parfois seuls… nous pouvons alors nous inspirer de ceux qui ont été ou qui sont avec nous sur le même chemin de vie. Ceux qui avant nous ou avec nous veulent parler de ce qu’ils veulent pour demain plutôt que de passer leur vie à râler sur ce qui ne leur convient pas.

Ainsi, Martin Luther King n’a pas cherché à soulever les foules en accusant et en disant : « C’est abominable et injuste, nous devons combattre ceux qui nous martyrisent. » Bien au contraire, il a fait le choix de partager son rêve ! Nous nous souvenons tous du fameux discours “I HAVE A DREAM”.  Son message a changé le monde. En partageant son rêve, il a fait prendre conscience qu’il était possible de créer un monde meilleur. Il a réussi à entraîner des milliers de personnes dans son mouvement et à changer les choses.

De la même manière, dans le film DEMAIN qui parle du grand sujet de la dégradation de notre écologie et qui a reçu le CÉSAR du meilleur documentaire en 2016 et fait l’unanimité de la presse et des spectateurs. Cyril Dion et Mélanie Laurent, plutôt que d’attiser nos peurs et nos rancœurs en nous décrivant une image déplorable de l’état de notre planète, plutôt que de pointer du doigt les coupables et de les mettre sur le banc des accusés, ont fait le choix puissant et profondément inspirant de nous montrer des solutions ! Ils ont choisi de mettre en lumière les initiatives qui fonctionnent et qui sont pleines d’espoir pour notre avenir. Ainsi ils nous inspirent à concrètement poser des actions pour bâtir ensemble un demain respectueux de nos richesses et de nos diversités.

Mère Térésa nous a, elle aussi, montré que nous pouvions positiver plutôt que râler le jour où elle a refusé une invitation à une marche contre la guerre, manifestant en revanche son intérêt pour une marche pour la paix.

Aujourd’hui, devenons acteurs de solutions plutôt que victimes des situations. Nous avons le pouvoir de créer du changement si nous avons l’audace de sortir du statut de victime. Nous avons le pouvoir de choisir de faire partie de la solution. Évidemment ce n’est pas toujours évident, cela nous engage parfois plus profondément mais c’est tellement plus satisfaisant.

Alors si dans votre travail ou votre vie quelque chose ne vous convient pas ou devient même insupportable, rebellez-vous, mais rebellez-vous autrement !  Ne faites pas comme tout le monde, faites partie de la tribu de ceux qui choisissent d’arrêter de râler et prenez, vous aussi, le temps de définir votre vision, d’identifier des solutions que vous pourriez proposer et de fédérer les autres autour d’un projet qui permette à chacun d’être acteur de demain !

Téléchargez gratuitement le KIT J’arrête de râler et Retrouvez-moi sur ma page Facebook pour suivre des articles inspirants et des pépites qui vous aideront un peu plus chaque jour à révéler la meilleure version de vous-même !

L’impact des râleries dans le couple ?

7 Déc

Aujourd’hui on parle de l’impact des râleries dans le couple sur France 2.

La râlerie, un tue l’amour ?

Comment sortir de la spirale des râleries dans le couple ?

Je vous propose de visionner l’émission et notamment l’interview de Florence Leroy (co-auteure du livre  » J’arrête de râler sur mes enfants { et mon conjoint} « .
Screen Shot 2017-12-07 at 9.13.48 PM

Téléchargez gratuitement le KIT J’arrête de râler et Retrouvez-moi sur ma page Facebook pour suivre des articles inspirants et des pépites qui vous aideront un peu plus chaque jour à révéler la meilleure version de vous-même !

%d blogueurs aiment cette page :