Tag Archives: positivisme

« Une belle leçon de positivisme » dans Osevivre.com !

26 Sep

Entretien pour Osevivre.com

J’ai eu la joie d’être interviewée récemment par Ludivine Gustave, pour son blog Osevivre.com sur des questions passionnantes :

  • Quelles sont les réussites et contraintes que j’ai pu rencontrer dans ma vie ?
  • Où me vois-je dans 5 ans ?
  • Comment est-ce que j’arrive à concilier ma vie professionnelle avec ma vie familiale ?
  • Quelles sont les femmes qui m’inspirent ?

Screen Shot 2017-09-14 at 11.58.30

En voici un extrait  :

Bonjour Christine et merci d’avoir accepté de répondre à nos questions. Peux-tu nous parler de ton parcours et de ce qui t’a amené à l’écriture de ton premier livre ?

A mes 16 ans, ma mère m’a demandé quelle orientation professionnelle j’envisageais. Je lui ai répondu que je voulais « aider les gens à être heureux au travail ». Trop de fois j’ai vu des gens qui faisaient la tête dès le lundi matin dans les vestiaires ou qui attendaient toute la semaine d’être en weekend. Je ne supportais pas cette idée de souffrance au travail qui représentait pour moi le gâchis d’une vie, étant donné que l’on passe plus de 30 ans de sa vie à travailler. Je voulais donc résoudre ce problème.

Ne trouvant pas d’école qui me plaisait et étant passionnée de philosophie, j’ai fait le choix de commencer par Hypokhâgne puis Khâgne pour patienter, tout en me gardant le plus de portes ouvertes possibles.

J’ai ensuite obtenu mon master en ressources humaines et j’ai commencé ma carrière dans les RH. Après 3 ou 4 ans d’exercices, jeune mariée et enceinte de ma première fille, nous avons fait le choix, avec mon mari, de partir vivre aux USA. J’ai donc mis ma carrière en suspens et je suis devenue mère au foyer car temporairement sans VISA de travail je n’avais pas la possibilité de trouver un emploi.  

Mais après l’arrivée de ma deuxième fille j’ai éprouvé le besoin de retravailler : “Le travail est un terrain de jeu pour s’épanouir et contribuer au monde”. Je pense que sur mon lit de mort, je me poserai ces trois questions : “Ai-je su aimer et être aimée ? Ai-je osé être moi ou suis-je restée conforme à ce que l’on attendait de moi ? Est-ce que ma vie a été utile ?”. A mon sens, pour les questions 2 et 3, le meilleur terrain de jeu pour activer ces deux leviers est le travail. Le travail est une des clés du bonheur et de la réalisation personnelle. Avec mon expérience, j’avais réalisé que dans les RH nous n’avions pas suffisamment de leviers d’action pour guider les gens à être heureux au travail. J’ai donc décidé de me diriger vers le métier de coach et le statut d’indépendant, ce qui me laissait plus de pouvoir et de liberté d’action.

Avec mon expérience de coach, je me suis rendue compte que les gens se mettaient souvent dans la posture de victime et qu’il était difficile pour moi de les accompagner. Je me suis donc mise à réfléchir à une façon de les faire sortir de cette situation de victimisation. C’est comme cela que j’en suis arrivée à réaliser le challenge des 21 jours sans râler. Je voulais d’abord appliquer ce que j’allais prêcher à mes clients. J’ai réalisé que finalement moi aussi je résistais souvent à ma vie, notamment dans mon cas surtout au niveau de la logistique familiale et que je passais beaucoup trop de temps à râler et cela a été une révélation pour moi. J’ai d’abord créé un blog pour que les lecteurs puissent suivre l’avancée du challenge et cela a rapidement été viral sur les réseaux sociaux ainsi que dans la presse (articles sur RMC, dans Pélerin Magazine, Psychologies…).

Grâce à ce succès, j’ai eu la chance formidable qu’on me propose un contrat d’édition, j’ai donc écrit et publié le livre “J’arrête de râler”, grâce auquel j’ai  vécu la formidable aventure de devenir auteure.

Découvrez notre entretien dans son intégralité en cliquant sur ce lien : « Une belle leçon de positivisme, entretien avec Christine Lewicki »

À votre tour

Merci « Osevivre » pour ces belles et riches questions ! Et… si vous aussi y répondiez ?

Quelles sont VOS réussites ? Comment conciliez-VOUS votre vie familiale et professionnelle ? Où vous voyez-vous dans 5 ans ? Quelles sont les femmes qui VOUS inspirent ?

Je suis très intéressée de lire vos réponses et serais honorée si vous les partagiez sur ce blog !

Téléchargez gratuitement le KIT J’arrête de râler et Retrouvez-moi sur ma page Facebook pour suivre des articles inspirants et des pépites qui vous aideront un peu plus chaque jour à révéler la meilleure version de vous-même !

Allumer votre radar

30 Juil

Notre cerveau est un organe fantastique. Il absorbe des tonnes d’informations et les traite à chaque instant de notre journée.

Et pourtant, vous le savez bien on n’a pas en permanence « conscience » de ce que notre cerveau a emmagasiné.

Ce serait un peu fatiguant d’avoir toutes ces informations en permanence consciente dans notre tête non ?

En fait, c’est notre attention qui détermine ce dont nous avons conscience.

Notre attention c’est un peu comme un radar qu’on allume. Un radar qui prend certaines informations et les met au devant de notre conscience ou comme une grosse lampe qui éclaire certaines choses afin qu’on les voit clairement.

Ce que ce radar met en évidence devient notre réalité.
En plus, notre conscience joue un peu comme un aimant. Si notre radar « galère » est en route, et qu’il détecte tous les problèmes, on risque d’attirer encore plus de galères dans notre vie (probablement car on y sera disposé !) tandis que si notre radar « bien-être » est allumé, on a la chance au contraire d’attirer plus de raison d’être heureux.

Notre expérience de chaque instant, de notre journée dépend de notre radar, de notre conscience.
Car finalement selon où notre radar pointe, on peut passer une très bonne journée ou une affreuse journée.

Et si vous éteigniez le radar qui fait briller vos galères, vos obstacles, vos contrariétés et au contraire cherchiez à allumer votre radar qui met la lumière sur le beau, le bon, le bien-Être, le possible ?

En voilà un bon exercice pour avoir moins de raison de râler.

%d blogueurs aiment cette page :