Qualité de vie au travail, moi d’abord !

11 Juin

Cet article percutant est écrit par Emmanuelle Nave, co-auteure du livre J’arrête de râler au boulot, découvrez comment gagner une copie du livre en bas de l’article !

Je suis DRH de Mutuaide Assistance, filiale de Groupama, et à ce titre responsable de la politique Qualité de Vie au Travail (QVT) de notre entreprise, avec le comité de direction et mon équipe RH. Nous réfléchissons, également avec les représentants du personnel et les salariés eux-mêmes, à ce que nous souhaitons mettre en place dans l’objectif de garantir une bonne qualité de vie au travail pour les collaborateurs. Du babyfoot au programme de soutien de nos salariés qui, de part de notre métier, assistent nos clients dans les épreuves de la vie, en passant par la prévention de la posture au poste, du sommeil, de la gestion du stress, les réflexions à ouvrir sur la charge de travail, et au cœur de cela une attention déterminée et quotidienne envers nos managers, en leur donnant les clés pour progresser dans le management par la confiance.

Par Emmanuelle Nave

Nous allons dans les prochaines années améliorer notre environnement de travail par un déménagement dans des locaux plus adéquats ; faire évoluer nos outils de travail, revisiter nos process pour mieux servir nos clients et fluidifier le quotidien de nos équipes, optimiser le reporting pour que nos managers aient plus de temps pour l’accompagnement… Mais pour moi, au cœur de la QVT, il y a la relation, parce que la relation est au cœur de la vie. Relations avec nos clients externes ou internes, relations entre managers et managés, relations entre collègues, relations individuelles ou collectives.

Nos projets pour prendre soin des relations sont nombreux également : introduction des techniques de médiation pour l’équipe RH, sensibilisation à la méthode de communication non violente pour tous, programmes de soutien entre pairs, coaching à la carte pour les managers, évolution de nos entretiens annuels par l’introduction d’un retour du managé sur le management dont il a besoin, développement du feedback positif et permanent…

Voilà pour mon job de DRH. Mais chaque matin, en entrant à Mutuaide, je me dis : toi, Emmanuelle, qu’est-ce que tu fais aujourd’hui, dans chacune de tes rencontres, pour prendre soin de ta qualité de vie au travail, et de celle des autres ? Tu es capable d’écrire un beau programme, mais l’incarnes-tu chaque jour ?

C’est un chemin permanent.

Prendre soin tout d’abord de MA qualité de vie au travail !

  • Est-ce que je suis suffisamment attentive à mon équilibre général, mon sommeil, l’organisation de mes tâches, les espaces de respiration ? Est-ce que je prends soin de mes relations, avec mon équipe, mes collègues, les collaborateurs, les représentants du personnel ? Quel type de relations ai-je envie de vivre au bureau ? Et que fais-je concrètement pour les créer ?
  • Est-ce que j’alimente la critique ambiante, est-ce que je me complais à pointer les imperfections des autres et les dysfonctionnements ? Est-ce que je cherche à bien faire entendre mes insatisfactions, à imposer mon point de vue, à montrer ma force à l’autre, à ne pas plier, à démontrer à quel point j’ai raison et les autres tort ?
  • Ou bien, est-ce que j’essaie d’avancer en acceptant l’imperfection, la mienne et celle des autres, parfois dans notre difficulté à nous parler ? Est-ce que je laisse de la place à l’autre, quitte à laisser un peu de la mienne ? Est-ce que chaque jour j’arrive à orienter mon attention sur le bon dans mon travail, dans cette entreprise, tout ce que chacun fait de bien, tout ce que nous réussissons ensemble ?

Pour moi c’est cela, prendre soin de ma qualité de vie au travail. C’est être conscient des opportunités, si nombreuses dans la journée, pour créer moi-même un environnement favorable à mon bien-être, à mon bien-vivre. Parfois j’y parviens, parfois c’est plus difficile.

Je ne peux pas bien prendre soin de la QVT des autres, de l’entreprise, si je ne prends pas d’abord soin de la mienne.

Le challenge « J’arrête de râler au boulot » a été pour moi un déclencheur dans cette prise de conscience. Je créé à 80% au moins l’environnement qui m’entoure. Arrêter de râler au boulot, ce n’est pas se taire, c’est commencer autre chose : prendre conscience de mes besoins et de mes frustrations, en prendre la responsabilité, et agir pour les satisfaire.

En écrivant ce livre avec Christine Lewicki, nous avons eu envie de partager cette découverte que nous avons faite l’une et l’autre en la vivant : j’ai réellement la capacité, le pouvoir même, d’agir sur ma qualité de vie au travail, et en le faisant, j’en fais profiter les autres et je contribue à la leur. C’est Gandhi qui nous a guidées tout au long de l’écriture : « Soyons le changement que nous souhaitons voir dans le monde ».

Prêts à relever le défi ?

  • Gagnez un exemplaire du livre « j’arrête de râler au boulot » en allant sur la page Facebook de Christine et répondez jusqu’au 20 juin 2018 à la question :

Comment prenez-vous en charge votre Qualité de Vie au Travail ?

suivi du tag #JarretedeRalerauBoulot en commentaire du post en haut de sa page.

Téléchargez gratuitement le KIT J’arrête de râler et Retrouvez-moi sur ma page Facebook pour suivre des articles inspirants et des pépites qui vous aideront un peu plus chaque jour à révéler la meilleure version de vous-même !

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :