La victime au fond du puits

27 Oct

Une des plus grandes leçons de ce challenge a été pour moi de prendre conscience de toutes les fois ou dans ma vie ou je me considérais comme une victime.
Quand les écoles de mes enfants changeaient leur calendrier en dernière minute et cela bousculait mon programme personnel, quand mon hôtel ne prenait pas en compte ma réservation, quand mes enfants me réveillaient la nuit, quand la ville faisait des travaux et je me retrouvais en retard a mon RDV a cause des bouchons, quand l’économie était mauvaise et que mes finances en souffraient, Quand mon électricité était coupe car j’avais payé ma facture 5 jours en retard, quand ma connexion internet était mauvaise, quand mon prospect avait oublie d’annuler notre rendez-vous et que j’avais perdu de mon précieux temps…

Tous ces moments a longueur de journée était comme des flèches qui m’attaquaient et bien souvent j’avais tendance a vouloir baisser les bras. A me dire  » c’est vraiment une journée de » M..DE. Ou a penser  » j’en était sur, çà n’arrive qu’a moi ce genre de choses », ou « et vlan une galère de plus ».

Ce qui m’a beaucoup aide c’est la découverte de cette histoire de l’âne au fond du puits.

La légende de l’âne et du puits

Un jour , l’âne d’un fermier est tombé dans un puits. L’animal gémissait pitoyablement pendant des heures et le fermier se demandait quoi faire.
Finalement, il a décidé que l’animal était vieux et le puits devait disparaître. De toute façon, ce n’était pas rentable pour lui de récupérer l’âne.
Il a invité tous ses voisins à venir l’aider. Ils ont tous saisi une pelle et ont commencé à boucher le puits.
Au début, l’âne a réalisé ce qui se produisait et se mit à crier terriblement. Puis, à la stupéfaction de chacun, il s’est tu.
Quelques pelletées plus tard, le fermier a finalement regardé dans le fond du puits et a été étonné de ce qu’il a vu.
Avec chaque pelletée de terre qui tombait sur lui l’âne faisait quelque chose de stupéfiant : il se secouait pour enlever la terre de son dos et montait dessus.
Bientôt, chacun a été stupéfié que l’âne soit hors du puits et se mit à trotter !
La vie va essayer de vous engloutir de toutes sortes d’ordures. Le truc pour se sortir du trou est de se secouer pour avancer.
Chacun de nos ennuis est une pierre qui nous permet de progresser.
Nous pouvons sortir des puits les plus profonds en n’arrêtant jamais. Ne jamais abandonner ! secouez-vous et foncez !

Si l’âne avait choisit d’être victime et avait continue de crier et râler, il serait encore au fond du trou enterre. Au lieu de cela il a choisit de se prendre en main et d’être créatif. Souvent quand moi même je me sens au fond du trou je repense a cet âne.
Les victimes ne deviennent pas victorieux et a tout moment nous pouvons choisir qui nous voulons être.

Publicités

13 Réponses to “La victime au fond du puits”

  1. beque juin 27, 2013 à 7:01 #

    bonjour je viens de tomber sur votre site en cherchant l histoire de l ane au fond d un puit car cela me ressemble un peu en effet suite a un accident il y a 1 an j ai perdu l usage de la marche et apres de nombreux mois d hôpital examens de toutes sortes et grosse opération je suis en convalescence chez moi et rééducation afin de pouvoir remarcher ds 1 a 2 ans si ce n est plus????????aucun médecin ne peut me renseigner donc je suis en plein doute et le fait d avoir recu d une amie hier ce texte cela m a redonné du courage doc je cherché a le photocopiéafin de le lire comme une priere tous les matins merci merci!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    J'aime

    • christinelewicki juillet 10, 2013 à 5:47 #

      En voila un vrai challenge que la vie vous donne à vivre. Comment ne pas laisser nos circonstances nous voler notre bonheur ! Si vous y arrivez vous serez une vraie lumière pour les personnes qui vous entourent ! En tout cas si vous commencez avec l’âne au fond du puit vous êtes sur la bonne voie. Dans le livre vous trouverez aussi le texte du roi qui avait perdu un doigt. Je viens de le trouver pour vous sur un site internet. C’est par ici

      J'aime

  2. LE DEM novembre 4, 2010 à 1:29 #

    Ce blog, décidément fait beaucoup plus réfléchir qu’il n’y paraît …

    J'aime

  3. Roussel octobre 27, 2010 à 6:00 #

    Merci Christine
    Ce soir je me sens un peu au fonds du puits et cette histoire me remonte le moral 🙂

    La peletée de terre reçue aujourd’hui va m’aider à remonter justement….
    Bonne continuation (ne changez rien)

    J'aime

  4. Annabel octobre 27, 2010 à 4:15 #

    Bonjour Christine,

    tellement contente de revenir sur le site pour y trouver cette pépite! merci pour tout le bien que tu me fais!
    Pendant mon voyage, j’ai aussi expérimenté une histoire de puits, la voici: lors d’une de mes belles visites, il y avait un puits, et mon amie Ouzbek m’a fait part d’une légende: « laisse tomber une pièce dans le fond et regardes; tu y verras le visage de la personne qui t’aime  » j’y ai vu mon visage!
    Annabel

    J'aime

  5. christinelewicki octobre 27, 2010 à 1:47 #

    Merci Albert !

    J'aime

  6. Albert octobre 27, 2010 à 1:20 #

    Bonjour Christine,
    Un petit moment que je n’étais pas venu mettre la souris sur ton site !
    Oui, chouette histoire celle de cet âne. Merci de la rappeler.
    Faire avec l’adversité et le faire la tête haute.
    Nous sommes riches de ressources que nous ne soupçonnons même pas.

    J'aime

  7. AnnieZdn octobre 27, 2010 à 1:09 #

    Bonjour Christine,
    Ton post est très juste, comme à chaque fois. J’avoue être retombée au fond du puits 😦
    Je ne râle pas forcément (quoique) mais je n’arrive pas à me servir des « pierres » pour progresser.
    Le challenge que tu nous proposes est décidément beaucoup plus difficile qu’il n’y paraît.
    Mais ne plus se poser en victime est certainement un début… enfin, je l’espère.

    J'aime

    • christinelewicki octobre 27, 2010 à 1:16 #

      Merci AnnieZdn. Je suis épatée, je viens a peine de poster ce message et j’ai déjà un commentaire !!
      La première étape en effet est d’arrêter de râler. Il est important de libérer de la place dans ta vie ( en supprimant les raleries et autre nuages de rage) pour pouvoir accéder a ta créativité.

      Depuis ce challenge je refuse d’être victime. Si une grosse galère m’arrive je m’applique ( et ce n’est pas évident) a supprimer tous mes propos qui me font croire que je suis victime.
      Si tu es au fond du trou cela veux dire que pleins de changement va arriver dans ta vie probablement.
      Tu dois changer quelque chose pour en sortir….
      Et le changement ce n’est pas toujours facile mais souvent on en ressort grandit ( je pense!)

      Bon courage…. Je te garde dans mon cœur ce matin ( pour moi)

      J'aime

Trackbacks/Pingbacks

  1. Voir le trou… et refuser de tomber dedans ! « J'arrête de Raler - novembre 8, 2010

    […] laisse tomber au fond de la crevasse. – Aujourd’hui je décide de ne pas tomber dans le trou. Comme pour l’histoire de l’âne au fond du puits, ici je refuse de tomber dans le fond du trou.Je le vois, je ne l’ignore pas, je m’en […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :