Tag Archives: Florence Leroy

Comment cultiver le bien-être en famille

23 Mai

Retrouver les conseils de Florence Leroy, co-auteure de J’arrête de râler sur mes enfants {et mon conjoint} dans le dernier numéro de MAXI !

1594-Psycho

Lire l’article en plus grand en cliquant ici: MAXI – Psycho

Téléchargez gratuitement le KIT J’arrête de râler et Retrouvez-moi sur ma page Facebook pour suivre des articles inspirants et des pépites qui vous aideront un peu plus chaque jour à révéler la meilleure version de vous-même !

Publicités

Comment partir en vacances plus zen !

31 Juil

A regarder si vous vous apprêtez à partir, ou si vous vous dites que la prochaine fois… ce sera mieux !

En effet, se préparer à partir en vacances est parfois une source de tensions.
Merci Florence Leroy + de joie pour cette vidéo qui nous offre plein de solutions pour être plus zen dès le départ !

Et vous, quels sont vos trucs pour ne pas être frustré et tirer le maximum de bénéfices de vos vacances?

Téléchargez gratuitement le KIT J’arrête de râler et Retrouvez-moi sur ma page Facebook pour suivre des articles inspirants et des pépites qui vous aideront un peu plus chaque jour à révéler la meilleure version de vous-même !

Si râler marchait…

3 Mai

Pour être honnête … Si râler marchait, nous n’aurions plus aucune raison de râler non ?

Pour être honnête… Qu’en pensez vous ?

%22Pour être honnète%22

Super article dans TERRAFEMINA !

27 Avr

Whoohoo super article ( et drôle en plus) dans TERRAFEMINA !
Un passage qui me fait kiffer:
 » Soyons sérieux. Ces moments en famille que vous avez tant souhaités, il va vous falloir les solutionner afin d’en profiter avant qu’ils ne s’envolent, si vite, et que vous ne regrettiez tout à fait de les avoir gâchés pour ce que vous considérerez, alors, comme des broutilles. En bref, il est grand temps de prendre la décision de ne plus subir votre quotidien en ne rêvant que de l’instant où les enfants seront couchés et le dîner rangé. Ca n’est pas ça la vie. En tout cas pas celle dont vous aviez rêvé, n’est-ce pas ? »
Alors à votre avis : arrêter de râler, c’est possible ( ou pas) ?

Screen Shot 2016-04-27 at 9.43.41 AM

Pour lire la suite de l’article et.. Répondre à la question ! Cliquez ici

8 pistes pour cultiver la coopération et la joie en famille !

4 Mar

8 pistes pour susciter plus de contribution de tous et plus de joie à la vie de famille.

Oui, bien sûr, nous sommes les parents et nous avons la responsabilité et la charge du bien-être de nos enfants. Concrètement cela implique de les nourrir, les habiller, leur fournir un toit sans qu’ils aient à se soucier de la façon dont nous y arrivons. Nous vivons ensemble sous ce même toit, nous partageons la même salle de bain, la même cuisine, le même canapé. Cela nous semble alors bien normal que tous les membres de notre famille coopèrent au fonctionnement du foyer pour participer aux tâches quotidiennes. Facile à dire mais parfois difficile à obtenir. Et souvent à force de répéter, répéter, répéter, on se sent frustré et on râle.

J’ai la conviction que nos enfants sont plutôt prêts à coopérer et qu’en fait ils résistent à l’injonction que nous leur faisons plutôt qu’à l’action de coopérer. Je pense d’ailleurs que nous sommes comme eux. Nous sommes plutôt d’accord pour contribuer à la vie de famille mais si nous avions un petit chef au-dessus de notre tête pour nous dire quoi et quand faire les choses, nous aurions plutôt tendance à résister et à râler !

Voici 8 pistes concrètes pour susciter plus de coopération, pour cultiver la joie en famille afin de ne pas se transformer en rabat-joie de service !

8 pistes pour

1. Parler avec notre coeur de nos besoins

Je suis souvent touchée par la capacité de compassion qu’ont mes enfants. Quand, au lieu de leur donner un ordre, je leur parle avec mon coeur de mes besoins, je constate que très souvent ils sont tout à fait ouverts pour coopérer et me soutenir.

Plutôt que de râler en bas des escaliers pour leur dire “Ça fait 10 fois que je vous demande de venir vider le lave-vaisselle”, je peux monter dans leur chambre et leur dire avec mon coeur que je suis désemparée car j’ai l’impression d’être la femme de ménage de service et cela ne me convient pas. Je peux leur dire avec mon coeur que je ne trouve pas cela juste que ce soit à moi de “tenir la maison”. De même, si après être allée les chercher à leur entrainement de sport ou chez des amis nous rentrons un peu tard à la maison pour le dîner, je peux leur dire : “Nous allons arriver plus tard que d’habitude et nous avons beaucoup de choses à faire avant le coucher, je suis fatiguée de ma journée et pourtant j’ai vraiment envie de passer une bonne soirée avec vous sans qu’on s’énerve, ce qui me ferait du bien c’est que vous veniez m’aider à la cuisine.”

2. Anticiper nos demandes

Ce qui paraît difficile à nos enfants, c’est notre manière parfois de leur sauter dessus avec nos demandes. Chaque fois que nous pouvons anticiper ces demandes nous avons plus de chances que nos enfants réagissent de manière positive.

  • “En arrivant à la maison, je souhaite que vous rangiez vos affaires et je vais avoir besoin d’un assistant cuisine pendant que les autres prennent leur douche.”
  • “Nous dînons dans un quart d’heure, c’est bientôt l’heure de mettre la table.”
  • “Ce week-end nous avons des invités, je trouve important qu’ils se sentent accueillis et pour moi cela passe par leur offrir un bon repas et avoir une maison agréablement rangée. Je vais passer pas mal de temps à faire les courses et préparer le menu, ce qui serait formidable c’est que de votre côté vous rangiez chacun votre chambre avant samedi midi au plus tard.”

3. Leur laisser le choix

Notre enfant n’a pas toujours l’idée des choses qu’il faut faire dans une maison et nous, en bonne tour de contrôle de la famille, nous aimerions lui attribuer des tâches afin de nous assurer que tout sera fait. Et si nous leur laissions le choix ? Non pas de rendre ou ne pas rendre un service à la famille, mais de choisir ce qu’il se sent prêt à faire aujourd’hui pour contribuer. Nous aurons alors plus de chance qu’il le fasse.

  • Au début du week-end nous pouvons faire la liste (passer l’aspirateur, laver le frigidaire) et chacun choisit une « mission ».
  • Avant le dîner, nous pouvons annoncer qu’il va falloir vider le lave-vaisselle, ranger tout ce qui traîne sur la table, préparer le plateau fromage, l’eau, le pain…“Qui fait quoi ?”

4. Préciser nos attentes

Souvent nous demandons à nos enfants qu’ils rangent leur chambre ou nettoient la table du goûter et nous oublions de leur préciser nos attentes. Alors lorsque nous entrons dans la cuisine ou dans leur chambre, nous sommes étonnés de voir l’éponge pleine de miettes dans l’évier ou leurs vêtements en vrac en bas du placard… Finalement, c’est quoi pour vous une chambre en ordre ou un rangement de goûter terminé jusqu’au bout ? Cela nous semble si évident que nous ne le précisons pas à nos enfants. Et si nous prenions le temps de le leur dire pour leur faciliter la tâche ?

5. Faire une checklist

Ce qui agace souvent c’est d’avoir à répéter sans cesse les mêmes choses.

“Quand tu quittes la salle de bain, vérifie que les serviettes sont mises à sécher, la baignoire rincée, ta brosse rangée”. Et si nous faisions une checklist pour nos enfants que nous posterions dans la salle de bain, la cuisine, leur chambre ?

6. Construire des routines

C’est parfois difficile de voir le bazar dans la maison et de voir dans ce chantier toutes les choses à faire dans les jours à venir. Chez nous, nous avons instauré une routine. Le samedi juste après le repas, c’est rangement de chambre et une action pour toute la famille (laver les toilettes, la salle de bain…). Ce jour-là, je suis « sur le pont », je rappelle les consignes, j’encourage. Par contre les autres jours, je ne prends la tête de personne (ni la mienne) quand je vois de la poussière dans l’escalier car je sais que samedi prochain il sera aspiré.

7. Etablir un tableau des responsabilités

Pour notre enfant il est plus facile de faire les choses quand il sait que son frère, sa sœur ou ses parents rendent un autre service en même temps et feront comme lui la semaine prochaine. Alors une autre idée est de faire un tableau des responsabilités par semaine. Qui vide le lave-vaisselle ? Qui met la table ? Qui met les courses dans le frigidaire ? Etc.

8. Cultiver la bonne humeur

Le sujet de la contribution à la vie de famille n’est certes ni très glamour, ni très fun. Mais nous pouvons choisir de le subir ou de cultiver la bonne humeur et ainsi infuser plus de joie dans notre famille. Nous pouvons déjà choisir nos mots, par exemple arrêter de parler de corvée. Que pensez-vous de “mission”, de “service à la communauté” ? Avez-vous d’autres idées ? Oui il faut parfois se coller au ménage, au rangement… Mais nous pouvons choisir l’ambiance dans laquelle nous le faisons, par exemple en mettant de la musique pour ensoleiller le moment. Et nous pouvons toujours être attentifs à remercier chacun pour ce qu’il a fait, toujours mettre l’accent sur le positif : si la chambre n’est qu’à moitié rangée, commencer par remercier l’effort accompli.

Avez-vous remarqué ce qui arrive lorsque nous disons MERCI à nos enfants ? Bien souvent un sourire joyeux illumine leurs visages !

Florence Leroy

Auteure du livre J’arrête de râler sur mes enfants {et mon conjoint} – éditions Eyrolles

Mon plaisir est d’accompagner les parents vers plus de joie dans leur vie de famille – 06 62 09 39 26 – bonjour@florenceleroy.fr

Pour enfin faire taire la femme râleuse qui habite chez vous, demandez l’ebook Pourquoi je râle sur mes enfants {et mon conjoint} et recevez aussi la newsletter.

Le site  florenceleroy.fr  – Le blog florenceleroy.fr/plusdejoie  – Facebook ici

 

Râler…Une spécifité française?

16 Fév

 

Peut être…Mais pas une fatalité !

Merci au magazine « Famille Chrétienne » pour ce nouvel article très sympa et pour partager avec ses lecteurs la vision du livre « j’arrête de râler ! L’intégrale »

 

Famille Chretienne_Article_490 wide_3

Pour lire l’ article cliquez ici

Comment arrêter de râler en 21 jours – Psychologie – Famille – éducation | Famille Chrétienne famillechretienne.fr

5 conseils pour une vie de famille épanouie

3 Fév

Quel délice de voir le message de J’arrête de râler sur mes enfants {et mon conjoint} partagé dans le magazine MARIE CLAIRE !

Marie-Claire_Article_72dpi
Cliquez ici pour lire la suite de l’article

5 conseils pour une vie de famille épanouie – Marie Claire

 

 

Comment être des parents impliqués et Zen

24 Nov

Interview percutante de Florence Leroy qui a co-écrit J’arrête de râler sur mes enfants {et mon conjoint} dans l’émission Bretagne Matin du 5 Novembre. Elle y partage ses pépites pour vivre une vie de famille harmonieuse et sans râleries.

 

Soyons bienveillant avec nous-mêmes pour plus de joie en famille

16 Juil

Un article proposé par Florence Leroy, co-auteur du livre J’arrête de râler sur mes enfants {et mon conjoint}. Profitez-en pour découvrir son blog « Plus de Joie! » ( à la suite de l’article ci-dessous)   Aussi , que pensez-vous de la nouvelle affiche des ateliers ? Avez- vous trouvé ce qui a changé  sur l’affiche?  Et oui, nous avons eu envie de rajouter un adolescent à notre petite famille !   Nos ados ont le don de nous faire râler et parfois nous n’arrivons plus à être le parent que nous voulons être à leurs côtés. Pour vous souvenir, nous allons vous partager  beaucoup plus d’articles à ce sujet et les ateliers seront aussi une opportunité pour mieux les  comprendre et communiquer avec  eux.

JDREC Ateliers nouveau flier

Une chance supplémentaire

Quand nous essayons d’être un peu plus le parent que nous avons envie d’être, nous sommes souvent  pleins de bonnes résolutions. Et nous nous disons, à partir de demain, ….

Je vais préparer le petit déjeuner la veille pour ne plus être à la bourre le matin.

Je vais rentrer un peu plus tôt pour avoir le temps d’un câlin avec mes enfants avant le « marathon » du soir.

je vais prendre une grande respiration avant de répondre du tac au tac à mon ado.

Nous mettons à l’épreuve nos bonnes résolutions, nous tenons quelques jours et puis patatras, le naturel revenant au galop, nous nous retrouvons au lit sans avoir préparé le petit déj, au bureau à 19h pour un dossier hyper important ou à hurler dans la cuisine, seul(e) car notre ado vient de claquer la porte.

Alors nous sommes déçu(e), irrité(e), agacé(e), nous nous mettons à râler contre nous même, nous nous jugeons.

Lorsque je me trouve dans cette situation où je me vois être la mère que je n’ai pas envie d’être, j’aime à me rappeler, comme je le fais pour mes enfants, que j’ai toujours le droit (le devoir) de me donner une chance supplémentaire de mieux faire.

De la même manière que nos enfants ont besoin d’entrainement et de bienveillance pour arriver à acquérir une nouvelle habitude, une nouvelle compétence, nous avons nous aussi besoin/droit à une nouvelle chance. Soyons bienveillant avec nous même, pour plus de joie en famille.

Découvrez d’autres articles bienveillants sur le blog de Florence Leroy – Plus de Joie !  et participez à un atelier !

Interview: Florence Leroy

6 Juil

Florence Leroy JDREC

Mission possible : arrêter de râler dans son foyer !

Une interview avec Florence Leroy , Conseillère conjugale et familiale, mère de quatre enfants, auteur avec sa sœur Christine Lewicki du livre J’arrête de râler sur mes enfants et mon conjoint et créatrice des ateliers du même nom, Florence Leroy accompagne les mamans vers plus de joie dans leur vie de famille mais aussi leur vie de femme. Entretien avec une maman qui nous invite à prendre notre vie en mains ! 

« Lors de toutes mes interventions, je donne la conclusion suivante : arrêter de râler n’est pas l’objectif. C’est un prétexte pour nous reconnecter à ce qui est important, lâcher prise sur ce qui n’est pas essentiel, mettre le plaisir au coeur de nos vies. »

Découvrez l’interview sur  Fabuleuses au Foyer!

Le réseau des ambassadeurs « J’arrête de râler sur mes enfants et mon conjoint » s’agrandit !

27 Mai

Il s’en passe de belles choses dans le Réseau d’Ambassadeurs Certifiés « J’arrête de râler sur mes enfants {et mon conjoint} ».

Tout d’abord, une bienvenue chaleureuse aux nouvelles ambassadrices.

Nous sommes fières de vous présenter nos 20 ambassadeurs dans toutes les régions de France, Belgique et Suisse

Le réseau de formateurs certifiés JDREC

Nouveauté ! La carte interactive des régions du réseau des ambassadeurs certifiés !

JDR Reseau de formateurs carte

Les ateliers JDREC dans votre région

En rétrospective… un article « Ils vous apprennent à ne plus râler sur vos proches » qui met en avant Hélène et Dominique nos ambassadeurs sur les régions de Nantes et Angers. 20140619 - WEB Ouest France - cholet - passage culture - helene

Et aussi,  » Je suis râleur, mais je me soigne « , un article de notre ambassadrice à Yutz.

JDR Yutz

JDREC Josette Cordier  SocieteQuel délice de co-créer avec des professionnels aussi brillants et engagés avec leurs cœurs et leurs tripes dans l’accompagnement des familles vers plus de joie, de plaisir, de coopération et de bienveillance.

Si vous aussi aimeriez insuffler ce beau message autour de vous, à titre personnel et/ou professionnel, vous pouvez désormais suivre la formation sans quitter votre domicile grâce à notre toute nouvelle plateforme de formation en ligne !

Découvrez toutes les modalités pour vous inscrire en suivant ce lien.

Screen Shot 2017-11-16 at 18.21.34

Christine Lewicki  et Florence  Leroy

Pour le Réseau JDREC

« J’arrête de râler sur mes enfants {et mon conjoint}!

Téléchargez gratuitement le KIT J’arrête de râler et Retrouvez-moi sur ma page Facebook pour suivre des articles inspirants et des pépites qui vous aideront un peu plus chaque jour à révéler la meilleure version de vous-même !

Jeu Concours #JDREC

7 Avr

En avril, on vous propose un petit  » JEU CONCOURS «  sur notre page Facebook  J’arrête de râler sur mes infants  {et mon conjoint}

Tous les soirs, c’est la même chose : après une journée de boulot surchargée, vous préparez le dîner pour votre ado en pleine crise existentielle, tout en aidant le cadet avec ses devoirs et vous gérez en même temps le petit dernier qui pleure, car il veut qu’on lui lise une « histoire tout de suite »… Comment faire pour ne pas vous laisser gagner par le stress et ne pas râler sans fin ?

Être parent, cela ne s’apprend pas. Il n’existe pas de mode d’emploi. Chaque parent et chaque enfant sont uniques, leur relation aussi. Vous aviez imaginé une vie de famille synonyme de paix et de bonne humeur, mais elle ressemble plutôt à un champ de bataille. Vous vous réveillez un matin en réalisant que vous êtes devenu le parent que vous ne souhaitiez pas être…

 Après le best-seller « J’arrête de râler! » , Christine Lewicki et Florence Leroy s’attaquent à un tabou : ces parents désarmés qui sont devenus des râleurs invétérés dans leur foyer. Avec le franc-parler qu’on leur connaît et dans un langage accessible, elles vous apportent leurs solutions concrètes pour retrouver sérénité et apporter plus de bienveillance dans votre famille. Alors, suivez leur programme et arrêtez de râler pour retrouver une relation parent-enfant harmonieuse et plus de plaisir à être ensemble, tout simplement

Concours JDREC 2

Gagnez un exemplaire du livre dédicacé par les auteurs,

voici les règles du jeu :

1) Cliquez et aimez la page  Facebook J’arrête de râler sur mes infants et{ mon conjoint}

2) Dans les commentaries de la page Facebook , répondez à la question:

 » Qu’est-ce qui changerait dans votre vie si vous arrêtiez de râler en famille ? »

 3) Aimez le post (si vous participez, c’est que vous aimez non ?  🙂  )

4) Faites profitez vos amis de ce jeu en partageant ! avec le #JDREC

Nous laisserons les auteurs du livre Christine Lewicki – Auteure, Conférencière, Coach et Florence Leroy choisir l’heureux (se) gagnant(e) !

En savoir plus sur JDREC :

 www.jarretederaler.com/ateliers

Bonne chance !

%d blogueurs aiment cette page :