Tag Archives: Nia

Le Nia, danser sa vie !

2 Juin

J’ai découvert la belle pratique du NIA en 2007, dans le South Bay, ici à Los Angeles. Je me souviens être rentrée chez moi et d’avoir dit à ma famille : « Enfin un cours durant lequel j’ai le sourire sur le visage pendant 1h ! ». Le NIA est en premier lieu une pratique joyeuse et guidée par  » le plaisir dans le mouvement « , mais c’est aussi plus que ça. C’est une pratique qui nous amène à explorer le potentiel de notre corps et, en parallèle, le potentiel de notre vie. Nous explorons tout l’espace autour de nous. Nous explorons aussi les différentes facettes de la vie, la fluidité et la liberté, la structure et ses limites. En débloquant des vécus, nous réalisons que nous avons la capacité de nous adapter à tous ces espaces et à tout moment.

Le NIA est l’acronyme de « Now I am » (Maintenant je suis).  C’est une pratique que je trouve tellement puissante et formidable que je la fais découvrir aux participants de tous mes séminaires et retraites WAKE UP !

LE NIA (1)

Le NIA est, selon moi, la meilleure pratique corporelle pour accompagner une démarche de développement personnel, car elle incorpore 9 disciplines différentes !

  1. Le taï-chi pour honorer la lenteur.
  2. Le taekwondo pour activer puissance et précision.
  3. L’aïkido pour comprendre ou se trouve notre vraie force.
  4. La danse jazz pour explorer notre sens du spectacle.
  5. La danse moderne pour l’expression de soi et la créativité.
  6. La danse Duncan pour cultiver le lâcher prise et la joie.
  7. Le yoga pour renforcer notre ancrage.
  8. La méthode de Moshe Feldenkrais pour développer la pleine conscience.
  9. La technique Alexander pour travailler notre alignement.

Ce riche mélange nous permet de libérer toutes nos tensions psychiques et corporelles afin de parvenir à toucher notre nature profonde.

Découvrez, dans cette vidéo créée pour Psychologies.com, la pratique du NIA en action ainsi que Régine Petit qui a introduit le NIA en France et que j’ai l’immense plaisir d’inviter à toutes mes retraites en France pour faire vivre le NIA aux participants ! Elle me donne envie de bouger et vous ?

Pour en savoir plus sur Régine Petit et le NIA, je vous propose également de visionner cet interview par Lilou Macé. Régine y partage une explication détaillée de la pratique du NIA et de ses bénéfices.

Et, si vous désirez en savoir encore plus, vous pouvez lire cet entretien de Régine fait par Stéphanie, ancienne participante de WAKE UP !

Je vous invite à me retrouver avec Régine et à danser votre vie durant mon prochain {forum}WAKE UP !, du 1er au 3 décembre dans la lumineuse ville de Lyon !

Un week-end transformateur pour reconnecter avec ce qui nous fait vibrer dans la vie et apprendre comment le mettre au coeur de notre quotidien.

Cliquez sur ce lien pour découvrir tous les détails du week-end et les modalités pour vous inscrire.

N’attendez pas trop, car nous serons complets !

Ma source, c_est mon âme, ma sagesse et la lumière à l_intérieur de moi qui cherche à tout prix à briller (4)

« Fiez-vous à la joie et embrassez-la. Vous vous rendrez compte que vous dansez avec toute chose. »  – Ralph Waldo Emerson

Téléchargez gratuitement le KIT J’arrête de râler et Retrouvez-moi sur ma page Facebook pour suivre des articles inspirants et des pépites qui vous aideront un peu plus chaque jour à révéler la meilleure version de vous-même !

Pourquoi je danse ?

16 Nov

Faire la paix avec la ballerine qui est en moi

Quand j’étais adolescente je dansais tout le temps. Je sortais beaucoup et j’étais toujours sur la piste jusqu’au bout de la nuit. Et puis j’ai commencé à travailler, à avoir des enfants et à crouler sous le poids des contraintes et des responsabilités. Les enfants étant trop petits nous ne sortions plus, moins de soirées dansantes, moins d’invitation pour des mariages. La piste de danse était petit à petit sortie de ma vie. J’avais pourtant à plusieurs reprises essayer des cours de danse en club de sport mais j’avais l’impression d’être toujours le vilain canard sur la piste à oublier de faire un pas sur la gauche ou à perdre le fil des enchaînements. Je ne retrouvais pas ce plaisir, cette liberté, de m’éclater et de me lâcher sur le rythme de la musique. J’avais l’impression de revenir en arrière et d’être la petite fille de 8 ans qui avait abandonné le ballet parce qu’elle ne se sentait pas à la hauteur par rapport à ses amies et pas assez souple et gracieuse pour son professeur.

La Découverte du Nia

En 2007, après la naissance de ma troisième fille, j’ai découvert le NIA et je me souviens toujours d’un de mes premiers cours où je me suis retrouvée en larmes avec un immense sourire sur mon visage en train de tourbillonner sur le parquet. Ce jour-là, j’ai eu l’impression de reconnecter avec la danseuse qui était en moi et que j’avais ignorée depuis des années. J’ai ressenti cette liberté et cette joie d’explorer les mouvements, de tourner, de virevolter avec grâce et légèreté. Explorer les quatre coins de la salle, et les trois niveaux de mouvement du corps humain, haut, milieu et bas. Danser debout, danser sur le sol, sur la pointe des pieds, les bras en l’air ou allongé par terre. Dessiner un sourire avec mon bassin, lever la tête et voir la beauté et la divinité de tous ces corps qui dansaient dans la salle, y compris le mien…

Oui je suis une danseuse, hommes ou femmes, je suis convaincue que nous sommes tous des danseurs en puissance si seulement nous nous donnons la permission de lâcher prise, de laisser la musique nous guider et d’explorer.

Love and Respect, Christine

dancing in the sunlight NIA

%d blogueurs aiment cette page :