Le Challenge F.A.Q

Le Challenge J’arrête de râler ! 

Téléchargez gratuitement le KIT J’arrête de râler pour recevoir conseils et astuces pour arrêter de râler au travail, sur votre famille et pour savoir exprimer vos émotions et obtenir ce que vous souhaitez sans râler !

Pourquoi 21 jours ?

D’après les scientifiques, une nouvelle habitude s’instaure ou se met en place en 21 jours et il s’avère que râler est bel et bien une habitude pour beaucoup d’entre nous.

Pourquoi porter un bracelet ?

Le bracelet est un outil qui nous aide à prendre conscience et nous rappelle tout simplement le challenge pour mieux gérer notre progrès sur le chemin d’une vie plus sereine sans râler.

Voici quelques règles à suivre :

1. Commencez par porter votre bracelet au poignet de votre choix.
2. Si vous vous surprenez à râler et à vous plaindre il suffira de changer votre bracelet de poignet et de recommencer.
3. Ne vous découragez pas et restez confiants. Il vous faudra peut-être plusieurs semaines ou même plusieurs mois pour atteindre votre but mais au bout du compte, vous découvrirez une nouvelle vie pleine de joie et d’amour.

Comment savoir si je suis en train de râler ?

Selon la définition “râler” c’est : produire des râles d’agonie, grogner, produire un bruit de respiration rauque, protester de façon hargneuse.

Des synonymes : agoniser, bisquer, bouder, bougonner, chialer, chiner, enrager, être en colère, fumer, grogner, gronder, maronner, maugréer, murmurer, pester, protester, rager, réclamer, renauder, rogner, rognonner, ronchonner, rouscailler, rouspéter, se fâcher, se plaindre, se récrier

Bien évidemment on a parfois le besoin naturel d’exprimer son mécontentement, sa peine ou sa douleur mais la grande majorité des gens le font sans même s’en rendre compte à longueur de journée. Ils passent leur existence à affirmer en râlant, à subir tout ce qu’ils ne veulent pas et cette souffrance devient leur réalité. Au lieu de râler, essayons de communiquer, de penser à ce que l’on veut et de se sentir reconnaissant pour ce que nous avons déjà.

Combien de fois par jour râle-t-on en moyenne ?

Entre 15 à 30 fois par jour.

Combien de temps faut-il pour réussir ce challenge ?

En général, les personnes qui s’y mettent sérieusement auront besoin entre 4 à 10 mois pour parvenir à passer 21 jours consécutifs sans râler. Ce n’est pas un challenge facile mais cela vaut le coup ! Vous pouvez lire les témoignages dans la rubrique ILS L’ONT FAIT de ce blog.

Si je râle en silence dans ma tête, dois-je aussi changer mon bracelet de poignet ?

Quand j’ai commencé le challenge j’ai essayé de ne pas râler dans ma tête mais c’était impossible et finalement assez irréaliste. J’ai ensuite découvert que ce challenge serait réalisable et tout aussi bénéfique si je changeais mon bracelet de poignet uniquement quand la râlerie sortait de ma bouche. En me forçant à changer mes mots, petit à petit les râleries dans ma tête ont pu disparaître.

Comment puis-je faire pour que mon entourage arrête de râler ?

Montrez l’exemple. Lorsque vous commencez à changer VOTRE propre vie en arrêtant vous-même de râler (même si vous n’êtes pas un gros râleur) vous deviendrez un exemple de vie positive et une source d’inspiration pour les autres autour de vous. De plus, en ne participant plus aux râlages de votre entourage, les autres seront moins tentés de râler autour de vous.

 

Love and Respect,

Christine Lewicki

Vous  désirez partager cet article dans votre Ezine/Blog/Site? Vous êtes les bienvenus en incluant le petit texte suivant:

 “Christine Lewicki, est une coach en entreprise certifiée, auteur du Bestseller “J’arrête de Râler!” publié en plusieurs langues, Conférencière et Facilitatrice de groupes MasterMind en France et aux Etats-unis. La passion de Christine est d’aider les gens ordinaires à  arrêter de râler et devenir entrepreneurs de leur vie !  Téléchargez le Kit gratuit  J’arrête de râler sur le blog!

107 Réponses to “Le Challenge F.A.Q”

  1. tigermia54 mars 6, 2017 à 2:21 #

    Bonjour, j’ai découvert ce challenge grâce à votre livre que des amis m’ont acheté pour mon anniversaire « J’arrête de râler. L’intégrale ».
    Audrey

    J'aime

  2. nath372 mai 25, 2015 à 4:17 #

    Bonjour Christine. heureuse d’écrire un petit mot sur votre blog depuis le temps que je vous suis, par internet.
    Je viens de lire votre livre « J’arrête de râler ». Un livre que j’ai dévoré. Moi qui lis très très peu de livres, je mets plusieurs années souvent à les finir. Ce ne fût pas le cas du vôtre. J’étais impatiente de notre rendez-vous quotidien, en 21 jours il était déjà fini. Un exploit ?Je ne dirais pas cela, plutôt un désir profond. Votre livre se lit très facilement comme vos paroles sur vos vidéos, simples et efficaces. J’ai compris des petites choses sur mon comportements, moi, qui n’avais pris ce livre, plutôt par curiosité, en me disant cela ne ma concerne pas, je ne râle pas ,moi.
    Un grand Merci
    Le défi : pas simple de s’y tenir

    J'aime

  3. virginie mai 21, 2015 à 8:02 #

    chères Christine et Florence ,
    quand je suis passé devant votre livre à la librairie , le titre ma tout de suite interpellé et je me suis dit  » ce livre est fait pour moi  » , ensuite j’ai mis du temps a le commencer car a la base je suis plutot roman et les livres plus « scolaires » ne sont pas ma tasse de thé , j’en suis actuellement au 2/3 et je peux deja vous dire merci car il a changé ma facon de voir les choses , de voir ma famille ….
    j’ai 33 ans et je suis maman de 5 enfants ( 18 , 15 , 14 , 12 et 6 , oui j’ai commencé très jeune ) , en attente de bb numéro 6 qui est un invité surprise 🙂 , je suis également femme de militaire , mon mari part au moin une fois par an en mission pendant 4 mois a l’étranger donc à la maison je dois gerer enormement de choses en plus de mon travail de vendeuse a temps partiel .
    J’ai 3 ados sous le même toit et je vous avoue que je n’en peux plus je suis à bout je passe mes journées ( ou mes soirées après le travail) à m’enerver , à raler , à me plaindre car en plus de ne pas etre très coopératif dans le bon fonctionnement du foyer ( pourquoi moi et pas lui a chaque demande de ma part ), ils passent tout leur temps a se disputer , à être désagréable les uns envers les autres , et à RALER !!! c’est fatiguant , usant ….j’ai l’impression que personne ne s’aime , ne s ‘écoute , ne se soutient a la maison , j’en souffre beaucoup ( et certainement eux aussi finalement) d’autant plus que j’ai moi même beaucoup de mal a aller vers mes ados , a communiquer posement avec eux , à leur montrer de l’affection ( oui c grave) puisque je suis tjs en colère contre eux et du coup je ne lesvalorise jamais non plus puisque je ne vois plus que le négatif !!
    en lisant votre livre il y a eu des passages ou j’ai eu les larmes aux yeux en me disant c’est tellement vrai tout ca , qu’est ce que j’aimerais plus de légéreté , d’harmonie , de complicité d’amour , de bonheur dans ma famille , cest pourquoi j’aimerais de tout mon coeur reussir a changer moi même dans un 1er temps grace a votre challenge , pour aider mes enfantsà changer eux aussi a leur tour et a se sentir mieux et pouvoir commencer une belle vie d’adulte , mais je ne sais pas par ou commencer car je ressent ca comme un cercle sans fin puisque pour pouvoir changer il faudrait aussi que mes enfants changent afin de ne plus m’ennerver en permanence( mais il faut bien que je change la 1ere pour montrer l’exemple …c’est compliqué pffff) , en particulier mon fils de 15 ans ( le 2eme dans la fraterie , j’ai souvent entendu dire que ce n’etait pas une place facile dans une famille) qui a un caractere tres difficile , tjs en colère contre lui même , contre les autres , contre la vie , jamais satisfait de rien , tjs dans la provocation , je sais qu’il se sent mal aimé car je passe mon temps a devoir m’ennerver contre lui et cette situation me fais beaucoup souffrir mais lui aussi j’en suis certaine , nous avons beaucoup de mal a avoir une belle relation mère /fils , je sais donc que pour arranger les choses dans ma famille je devrais commencer par arranger les choses avec lui ( une grande partie des tension partent de la ) , mais comment ? je suis fatigué , dépassé …donc si vous avez des pistes pour m’aider à bien commencé mon défi je vous en serrez extrement reconnaissante .

    je m’exuse pour ce si long texte et je vous remercie d’avance d’avoir pris la peine de me lire .

    Virginie , une maman désperé qui aimerais vraiment de tout son coeur retrouver ( ou plutot trouver enfin) une vie de famille ( de maman) sereine .

    J'aime

  4. CaVAPlus mai 13, 2015 à 12:05 #

    Bonjour
    je suis entrain de finir votre livre ( celui sur les enfants et le conjoint) et j’ai hâte de démarrer mon challenge. Je ne suis pas tout a fait en phase avec la personne (et plus précisément la mère) que je souhaiterais être. Et plus je regarde mon deuxième et plus je m’en rend compte. Il râle tout le temps mais plus précisément lorsque JE râle après sa grande sœur. C’est comme si j’avais un miroir et j’aime pas vraiment ce que je vois dedans.
    J’avais envie de partager ce moment qui je l’espère va devenir un tournant dans ma vie.

    J'aime

    • christinelewicki mai 13, 2015 à 1:29 #

      Bienvenue sur ce blog ! et bon challenge. Je vous invite a aller visiter la page  » Ils l’ont fait » vous pourrez y rencontrer d’autres personnes qui font ou qui ont fait le challenge et échangez avec elles.
      Love and Respect,
      Christine

      J'aime

  5. fifibrindacier mai 2, 2015 à 3:00 #

    Bonjour,
    Petite anecdote qui montre combien il est délicat de ne pas râler : je devais renouveler mon abonnement à la médiathèque de ma ville. Je m’y suis rendue avec mon carnet de chèque mais voilà qu’il fallait présenter une pièce administrative prouvant mon lieu d’habitation pour justifier d’un tarif bas d’abonnement. Bien gênée de ne pas avoir la pièce et devant retourner chez moi à 15 mn en voiture, j’ai proposé ma carte d’électeur à jour (nous avons eu deux élections), un chèque barré, ma carte de mutuelle, rien n’y a fait pour un abonnement s’élevant à 4 euros et après plus de 20 ans d’inscription. Oui j’ai râlé devant le côté obtus de ces employées de mairie et j’ai proposé au directeur de la médiathèque de faire montre de plus de souplesse. Rien n’y a fait parce que l’administration municipale est ainsi. Depuis bien longtemps, je n’avais pas râlé mais devant une telle rigidité et une telle surdité vis à vis d’un citoyen sans particularité, oui j’ai râlé car il arrive un moment où relativiser est un peu délicat.

    J'aime

    • fifibrindacier mai 2, 2015 à 3:19 #

      P.S. : J’ai juste un peu râlé auprès de l’hôtesse d’accueil. Ensuite, j’ai correspondu avec le responsable de la médiathèque en toute correction. En fait, cette anecdote montre bien que la gymnastique de l’esprit est quotidienne et globale !

      J'aime

  6. LN avril 23, 2015 à 11:55 #

    Christine,
    Je viens d’acheter votre livre que j’ai bientôt terminé, très intéressant; je suis une personne sûre de moi, dynamique, optimiste et positive, je crois…mais je râle beaucoup trop, à cause des autres, bien sûr ;o) Quel gâchis de temps et d’énergie, je veux donc râler moins.

    Avant de commencer réellement le challenge, j’ai 2 questions :
    – Est ce que ‘souffler’ c’est râler ? Je suppose que oui, mais juste pour être sûre.
    – Plus délicat, est-ce que râler avec les yeux (‘arrête de tordre les yeux!’ disait ma mère), c’est râler? Je suis très expressive avec les mimiques de mon visage, et assez experte en râlerie, je sais râler en silence tout en faisant passer des messages critiques et négatifs très perceptibles pour les autres…

    J’attends vos réponses et je me lance

    Merci

    LN

    J'aime

    • christinelewicki avril 23, 2015 à 1:17 #

      Chère LN,
      Tout d’avoir bravo pour votre décision de vous lancer dans le challenge.
      En ce qui concerne vos questions n’oubliez pas que c’est votre challenge et donc vous pouvez fixer vos règles.
      Avez vous envie de découvrir comment pourrait être votre vie si vous pouviez arrêter de souffler et de tourner les yeux? Pensez vous pouvoir contrôler en conscience ce comportement pour vous en sevrer?
      Bon challenge ! Et revenez nous voir pour nous dire comment cela se passe.

      J'aime

      • Anne avril 29, 2015 à 4:11 #

        Parallèlement à la question de LN (à laquelle, pour moi, je dirais que c’est bien râler ;-)), est-ce que lâcher un petit « Oh Zut » ou un « m… » quand une cuiller tombe à terre malencontreusement par moi-même par exemple, c’est râler? si cela n’est pas vraiment adresser à quelqu’un en particulier….? et si c’est dit avec une voix douce 😉 Vraiment, c’est mon J1 et il est 18:09…. je suis déjà tellement près de J 1 Hahaha….

        J'aime

  7. Anita février 23, 2015 à 5:49 #

    Bonjour,

    J’ai voulu que mon compagnon lise le livre « J’arrête de râler ». Il a lu quelques pages et a trouvé que c’était de la foutaise. En conclusion, il m’a dit que si je n’étais pas contente je n’avais qu’à partir, qu’il n’avait pas à faire d’effort car il a toujours raison de râler et que bien sûr moi et mes enfants sommes des « j’ m’en foutistes ». Donc je le laisse râler, je continue de faire le tampon entre lui et mes enfants et dès que je peux, financièrement, je pars. Adieu les râleries et vive le calme et l’apaisement !!!!! Je tiens en pensant « Râle toujours, dans quelques temps je serai loin d’ici et cool ».

    J'aime

  8. Ruelle février 22, 2015 à 10:26 #

    Bonjour Christine,

    une lectrice supplémentaire à votre actif 🙂
    J’ai lu « j’arrête de râler »; je suis une très grande râleuse de nature ou plutot par habitude car enfant je ne râlais pas. Il est donc difficile pour moi d’arrêter de râler même avec le bracelet qui fait une valse infernale sur mes poignets. J’essaie de changer mes façons de penser, j’ai également entrepris un travail intérieur afin de vivre plus sereinement. Actuellement, j’ai entamé la lecture de « Savoir lâcher prise » de Melody Beattie car je pense aussi que c’est cela qui m’entrave beaucoup. J’ai toujours eu un caractère avec beaucoup de rigueur, de discipline et ma mère dit que déjà à l’âge de 9 ans je me « gendarmais » toute seule; je pense qu’elle utilise le bon terme.
    Voilà, j’ai commencé le cheminement d’une autre façon d’être afin de moins affecter les personnes qui m’entourent; les trois premiers objectifs que je me suis fixés sont: lire votre livre: c’est fait, m’entretenir avec un coach du développement personnel: ça vient d’être fait et commencer le yoga: je débuterai à la rentrée.
    J’ai aussi regardé ce film: « HECTOR ET LA RECHERCHE DU BONHEUR », je le conseille à toutes les personnes qui cherche leur chemin. On peut partir faire le tour du monde pour savoir ce qu’est le bonheur et s’apercevoir finalement que le bonheur est là tout près de vous au quotidien.
    Profitons de tous ces bons et beaux moments que la vie nous donne chaque jour.
    Merci pour vos mots qui peuvent soulager et même guérir ceux des autres (les maux).
    Merci pour votre sourire et votre rayonnement.
    Manue.

    J'aime

  9. Barsacq sophie janvier 26, 2015 à 4:37 #

    Bonjour,

    Ca y est j’au fini « j’arrête de râler sur mes enfants et mon conjoint » .. cela ne m’a finalement rien appris que je ne savais déjà consciemment ou inconsciemment mais il me donne l’envie d’entamer quelque chose.. ce qui est un « second pas » (après avoir acheter le livre) .. je ne suis pas quelqu’un qui râle , très patiente de nature , conscient de plein de choses comme la violence ordinaire, la pédagogie noire etc.. j’ai parcouru un chemin immense depuis la naissance de mon fils Hugo en lisant énormément , participant a des formation /forum/ stages.. en essayant de transmettre mes valeurs au travail (je suis monitrice éducatrice auprès d’enfants épileptiques avec troubles associés) cela avec des difficultés et quelques réussites.. Je m’attelle aujourd’hui à ma famille , mon mari et mon fils ,8 ans; qui sont des râleurs « invétérés » , ai je envie de dire et cela m’est devenu insupportable ces derniers mois.; j’ai le sentiment qu’Hugo râle ‘pathologiquement » . pour tout, pour la moindre demande (routine pourtant..va prendre ta douche , te brosser les dents etc.) Je suis très souvent seule le soir à assumer le quotidien .. et j’avoue qu’il m’arrive parfois d’avoir envie de le frapper violement ou de tout casser dans la maison, pour la énième fois il râle alors que je lui demande le plus sereinement possible quelque chose qu’il sait qu’il doit faire (réviser son solfège par ex.). Je sais qu’a travers cet réaction démesuré c’est le désarroi que j’éprouve devant la direction que prend Hugo : celle de son père!! J’ai le sentiment qu’il a ‘hérité » de ce caractère ( de cette habitude??) et cela me questionne quand même pas mal .. qu’est ce qui sous tend notre tempérament .. ?Hervé (mon mari) a toujours était un ‘ sanguin » ,comme on dit, à râler mais aussi à crier dans une discussion , pour se faire entendre quitte à intimider l’autre, par défense surement .. ( voix tonitruante et très forte).. un être sensible à l’extrême qui se protège à l’extrême en attaquant très vite Comment rester zen .. comment se protéger.. comment ne pas en prendre plein la tronche ?? Comment arriver à ce qu’il arrive à dire simplement ses sentiment ce dont il a besoin quand le mutisme et le coup d’éclat est sa manière de fonctionner depuis maintenant 58 ans. Je suis à la fois persuadée que la communication non violent est une solution mais peine à la mettre en pratique concrètement car chaque fois que j’ai essayé je m’en suis pris plein la tête et (trahisons/ attaques.. de la part de collègues notamment) je suis désespérée de l’être humain et en même temps très fière de ne pas avoir était dans le jugement et la bêtise.. ce qui m’aide
    un peu.
    Cette voie est la bonne.. mais que le chemin est long.. je ne trouve que peu de soutient .. et la solitude est parfois rude.

    J'aime

  10. georges pereira octobre 30, 2014 à 3:28 #

    je viens de démarrer le challenge. 9a démarre bien mais je suis actuellement en vacance. Que se passera-il à la rentrée scolaire ? Je précise que je suis enseignant dans un collège. Je ne suis pas certain que le dialogue suffise à faire adhérer la classe. Il faut malheureusement également sanctionner et être ferme, en particulier avec certains. Il faut sans arrêt les reprendre et cela consomme déjà de l’énergie. J’ai peur qu’avec uniquement du dialogue et de la négociation cela entraîne plus de bavardage et donc de l’insatisfaction, de la frustration et de l’énergie.

    J'aime

  11. Anita septembre 18, 2014 à 10:10 #

    Bonjour Christine,
    Je n’en peux plus de vivre avec un râleur !
    J’ai beau essayé de relativiser toutes les râleries de mon compagnon mais là, je suis à un point de non retour. Je ne réussis plus à supporter ses réflexions surtout celles qui sont faites avant que les actions soient réalisées. Tout est toujours négatif et s’il a raison, j’ai le droit à : « je te l’avais bien dit … ».
    Je ne suis pas râleuse ou très peu. Je suis d’un naturel optimiste (pourtant j’ai à faire face à beaucoup de problèmes avec ma boutique qui me prend tout mon temps et mon argent et m’empêche de profiter de la vie). Il m’avait conseillé de ne pas me lancer dans cette galère et depuis ce n’est que reproche…
    J’ai donc lu votre livre (bien sûr je le reconnais dans votre description) et je me demande comment réussir à lui faire lire votre livre sans qu’il me dise : « Je n’ai pas besoin de lire ce livre, je râle parce qu’il y a matière à râler ! ». Eh oui, nous (moi et mes 2 fils qui ne sont pas ses enfants) sommes tellement imparfaits à ses yeux et faisons tellement exprès de ne pas être parfaits qu’il y a matière à râler : la maison n’est pas rangée, le ménage est fait au goutte à goutte, … Je fais ce que je peux et si ce n’est pas fait aujourd’hui ce sera demain ou après-demain ….
    Et puis nous ne l’écoutons jamais donc nous faisons toujours les mauvais choix.
    Et ce qui le fait encore plus râler est que je ferme les écoutilles. Comme je dis en rigolant, ça me passe au-dessus et au-dessous. En fait je n’en peux plus ! Je n’absorbe plus ses râleries. Je passe mon temps à raisonner mes fils pour qu’ils aillent dans son sens. Je cache aussi beaucoup de choses, histoire de ne pas l’entendre râler.
    Au secours !!!

    J'aime

    • Ruelle février 22, 2015 à 10:47 #

      Bonjour Anita,

      si je peux me permettre de vous laisser un petit échange. Je me reconnais dans votre message car à la maison c’est moi qui suis râleuse. Je vis avec mon conjoint qui a deux enfants d’une union précédente et nous n’avons pas d’enfant à nous et moi je n’ai pas d’enfant à moi. Mon chéri me dit aussi qu’à mes yeux lui et les enfants sont imparfaits, il y a eu un moment difficile où il a craqué et voulait partir. La chose la plus importante c’est très clairement la communication franche, saine et explicative (ne pas élever la voix mais s’expliquer). Moi aussi j’en ai marre de râler car c’est une perte de temps mais surtout d’énergie, râler c’est épuisant. Donc j’ai lu le livre de Christine et j’en lis d’autre sur le développement personnel, le lâcher prise…. Cela m’aide, c’est à chacun de nous de faire un travail intérieur afin d’avancer plus sereinement et d’être plus libre bien que ce travail puisse prendre des semaines, des mois voire des années. Ce qui compte c’est de commencer, de persévérer et de ne pas s’arrêter là pour le coup 🙂
      Je vous conseille aussi de regarder le film: HERCTOR ET LA RECHERCHE DU BONHEUR » avec votre mari s’il le souhaite pourquoi pas? ça a été un vrai plaisir de voir ce film.
      Je vous souhaite du courage car ce n’est pas évident pour celui ou celle qui râle ni pour son entourage.
      Voilà, c’était juste pour essayer de mettre un peu de beaume dans votre journée.
      Bon dimanche à vous.
      Manue

      J'aime

  12. Pascal septembre 12, 2014 à 12:30 #

    Bonjour Christine,
    j’ai entrepris le challenge « J’arrête de râler ». Je m’aperçois que la partie la plus difficile pour moi est de rester enthousiaste dans mon environnement de travail, où l’ambiance est très râleuse, négative, pessimiste, voire haineuse. Je me rends compte que toutes ces mauvaises « ondes » me tirent vers le bas, me poussent à réagir sur le même mode alors que ma détermination me l’interdit. J’ai pourtant envie de célébrer mon métier que j’aime tant, malgré les impairs inévitables qu’il peut engendrer. Même en étant plein de bonnes résolutions, je suis effrayé par le mimétisme que provoque le négativisme autour de moi au bureau. Comment résister ou se comporter face à une telle pression ?

    Pascal

    J'aime

  13. Murielle septembre 5, 2014 à 10:01 #

    Bonjour, je voulais savoir si vous allez traduire en anglais vos differents livres?

    J'aime

  14. fifibrindacier juillet 7, 2014 à 12:27 #

    Bonjour,

    J’ai acheté votre livre car je suis une râleuse dans l’âme. J’ai compris votre démonstration à savoir que l’on se laisse submerger par son quotidien, que l’on veut tout faire bien, que l’on ne sait pas assez relativiser ou exprimer sa pensée ou ses besoins. Soit, mais votre démonstration se base surtout – au point où j’en suis dans le livre – aux relations de travail, avec des enfants encore en bas âge.
    Comment gérez-vous par exemple un voisinage peu soucieux du respect d’autrui même avec échanges? Comment gérez-vous un enfant devenu adulte qui ne voit en vous qu’une assistante maternelle? Comment gérez-vous un conjoint qui refuse le changement de décoration d’une pièce vétuste? Comment gérez-vous une infidélité alors que vous êtes toujours amoureux? Cette incapacité pour ma part me conduit à une certaine frustration d’où une propension à râler bien que depuis un moment, je relativise, je lâche prise ou je râle dans ma tête?
    Merci de m’avoir lue et peut être à plus tard.
    Fifibrindacier

    J'aime

    • Nerevah juillet 17, 2014 à 6:47 #

      Bonjour,
      Une lectrice de plus. Le défi commence en fait dès le moment où on entame la lecture de votre livre : on se met d’ores et déjà à s’observer.
      Je suis cependant incertaine de distinguer une râlerie de remarques ironiques ou de litotes, procédés que je retrouve beaucoup dans ma communication. Qu’en pensez-vous ? le bracelet doit-il changer de côté à chaque fois ?
      De même, je parle toute seule, et pas que dans ma tête – et non, je ne suis pas la seule 😉 ex : « ah, quelle maladroite ! » en me parlant.
      Est-ce une râlerie et le bracelet change de côté ou est-ce assimilable aux remarques que l’on garde dans sa tête, et qui peuvent être exactement les mêmes ?
      Merci de votre réponse.

      J'aime

    • fifibrindacier juillet 30, 2014 à 7:54 #

      Bonjour !

      Je me suis aperçue que j’avais dépassé les trois semaines de challenge ! Donc, j’ai fait un petit bilan. Effectivement, arrêter de râler est vraiment difficile, pour autant, avec les conseils prodigués dans le livre et sur le site, j’ai pu néanmoins largement baissé le nombre de mes râleries, me rendre compte des situations favorables à la râlerie. Dire que j’ai réussi, je ne serais pas aussi affirmative car parfois, face à la mauvaise foi par exemple dans la circulation routière, une râlerie permet tout de même de faire baisser le stress, mais je m’emploie à ne pas râler, à tenter d’anticiper. S’agissant de notre environnement, je trouve plus délicat de rester neutre ou montrer que la relativité des choses existe. J’ai pu constater effectivement que les gens ne parlent souvent que pour râler : sur le temps, le travail, les enfants, le conjoint, la politique, etc…donc j’écoute le plus possible, j’essaie de tenir ma langue. En outre, j’ai déserté ce qui était source de « bougonneries » : les forums des médias, les articles récurrents sur tel ou tel sujet, les sujets politiques et les drames de l’autre côté de la planète. Concernant la radio, je n’écoute que d’une oreille car les sujets ont souvent un côté négatif et polémique, j’essaie d’écouter la musique. J’ai fui (depuis longtemps), la grande messe du journal de 20 h, à la place je regarde des choses souriantes. Je pense donc que moins râler futilement est source de sérénité mais que l’on peut râler pour des choses délicates ou graves. Pour terminer, chacun de nous actuellement entretient inconsciemment une ambiance négative dans notre société soit par l’incivilité, l’impolitesse, l’intolérance de la frustration, le besoin d’être meilleur que l’autre, d’avoir mieux réussi, etc…bref d’avoir oublié d’être soi-même, faire de son mieux en respectant les autres.

      J'aime

  15. IMBERT juin 19, 2014 à 2:24 #

    Dur, dur ce challenge surtout lorsque mon mari me reproche de ne pas râler sur mes filles lorsqu’elles font des bêtises en pleine valse du bracelet!! Mais je vais y arriver!! Très bonne expérience! Un grand merci pour vos conseils!!

    J'aime

  16. Christophe mai 25, 2014 à 9:51 #

    Bonjour,

    Je viens de terminer votre livre pour arrêter de râler, qui se trouve dans la même ligné que d’autres livres que j’ai pu lire auparavant, mais en ayant un ton un peu plus décontracté (ce qui ne change rien au sens de son message). Bref, j’ai bien envie d’essayer mais il y a un point que j’aimerai éclaircir afin que les règles soient claires.

    Il m’arrive de râler, souvent au travail pour x raisons et je pense que ce sont des râleries que je pourrais éviter en faisant un effort. A côté de ça, je ne râle pas, par exemple durant un bouchon, au contraire ça m’amuse de voir les gens s’énerver pour rien… à quoi bon ?! C’est bloqué, un point c’est tout.
    A côté de ça, il y a des moments qui sont différents (je préfère ne pas dire que ce sont de grosses râleries, sinon vous allez me répondre que ça prendra juste plus de temps pour les faire taire puisqu’elles ont une intensité plus grande, mais que ça reste des râleries…). Ce sont des moments que l’on pourrait nommer d’enragement. Heureusement c’est rare ! Des évènements que je ne tolère pas dû en général à un manque de respect total et gratuit. Par exemple :
    – une personne est entrée dans la résidence où j’habite et s’est garée au hasard sur une place de parking (la mienne). Il faut être clair, une personne qui rentre dans une résidence privée et qui se gare sur une place numérotée, n’en a absolument rien à faire des autres ! Après mettre calmé, je lui ai posé un mot sur son pare-brise en lui expliquant qu’il n’avait pas le droit d’être ici (en restant courtois). 2 jours plus tard il a recommencé sur une autre place de parking…
    – lors d’un embouteillage, un automobiliste est passé par une station essence (sans s’y arrêter) pour doubler quelques voitures. Il s’est placé juste devant moi en forçant le passage. Il a bien vu que j’avais compris son petit manège et m’a regardé avec un sourire en coin ! Je ne tolère pas ça ! Rien que d’y penser, ça m’énerve à nouveau, lol.

    En fait, je distingue les râleries de tous les jours qui certes nous pollues, et j’en ai bien conscience, des comportements irrespectueux (non pas impolis, mais irrespectueux) que je n’accepte pas. Perso, je distingue bien une différence de réaction entre les deux.

    Donc, est-ce que vous comptez ces moments d’énervement intenses comme de simples râleries ?

    Merci d’avance !

    J'aime

    • Mathilde novembre 7, 2014 à 6:20 #

      Bonjour Christophe,

      je viens de commencer le défis des 21 jours et je me pose la même question que toi! Aujourd’hui j’ai vécu des situations de non respects qui m’ont du coup fait râler! (et recommencer le défis à j0, bon je n’étais qu’à j+2 mais bon…!!…).
      Je suis déçue de voir qu’il n’y a pas eu de réponse à ta question, cela m’aurai aussi aidé!…
      Sinon j’espère que tu as réussi ton défis!!
      A bientôt en espérant avoir une réponse!! 😉

      J'aime

    • christinelewicki novembre 7, 2014 à 11:21 #

      Cher Christophe. Je comprend bien que le non respect puisse nous mettre a bout parfois … et même souvent ! La question que j’ai été a me poser a été » est-ce que le fait de me mettre dans cet état va faire avancer le problème dans une direction qui me convient mieux ? »… J’ai souvent alors pu discerner et choisir une attitude qui puisse porter ses fruits… ou bien lâcher prise car je refusais de laisser l’inconnu me voler la saveur de la journee !

      J'aime

      • Mathilde novembre 8, 2014 à 12:11 #

        Merci Christine pour la réponse!!
        Je suis tout à fait d’accord avec cette phrase « je refuse de laisser l’inconnu me voler la saveur de ma journée » j’ai noté cette phrase pour la relire régulièrement!
        Mais alors comment, au bout de plusieurs situations identiques, peut-on « évacuer » ces petits « énervements » qu’on va laisser glisser? Car à force de se contrôler, (surtout les 1ers jours du défis car au bout de 21 jrs cela sera naturel) on explose. Comment maitriser, évacuer tout ce qu’on a pu accumuler? Quels sont tes petits « trucs »?!! 😀

        J'aime

  17. P'tite miss mai 6, 2014 à 4:38 #

    Bonjour, j’ai commencée mon challenge hier et en fait j’ai souvent du mal à savoir si je râle.
    Par exemple je dis souvent dans la journée « Ohhhh! » en soupirant.
    Je me demande aussi si les phrases du genre « il ne nous rendra jamais nos copies » mais en souriant, ou « il ne travaille pas assez, si il travaillait plus je suis sure qu’il aurait de meilleures notes » sont des railleries? Plusieurs fois dans la journée je me demande si il faut changer mon bracelet de poignet.
    Merci d’avance pour votre réponse!

    J'aime

  18. laurent-athalin avril 1, 2014 à 7:32 #

    hello christine, j’ai fait le pari de 21 jours debut d’année et rencontre a nouveau de l’agressivité comment puis je la gérer au quotidien, aprés une rupture professionnel ?

    J'aime

  19. laurent-atthalin mars 22, 2014 à 4:30 #

    Christine, re bonjour, c’est marc laurent – j’ai tenté de faire le challenge « à ma maniére » il y a quelque temps ( decembre 2013 – – – et depuis j’ai rencontré beaucoup de situation interresante mais qui prete a ralerie mais et je redevient, un raleur – – – plus dans ma tete que sur les autres j’ai l’impression – J’ai travaillé en poste d’animation cet hivers, dans un maison de retraite suite à ce chzllenge et de suite j’ai rencontré avec la hierarchie des soucis car je ne sais pas dire non ! ( ou un peu seulement..) et par contre j’ai pas pu m’empecher d’arreter de raler auprés de mon directeur ce qui m’a valu un retour de baton et finalement – ayant identifié une blessure lié à une insecurité a mon domicile…( degradation de biens…) Ainsi, j’ai plus ou moins gaché ma chance de continuer sur un poste certe dur mais interessant, financiérement et profesionneleent a la noel – Bien que je n’y soit pas a l’aise veritablement apprenant ce metier – – -De plus j’ai eu de nombreux accrochage avec ma compagne, a ce moment la en voulant prendre du temps pour moi et lui dire a l’avance mes inquitudes (etant beau parents d’un bo fils de 13 ans ), depuis nou somme toujours « ensemble » mais je galére, a communiquer autrement que par des reactin impulsive et une autorité qui malgrés mes efforts ( vers la no violence et de nombreux stage , trucs de deveolop. perso) je ne parviens pas a endiguer – Cela me rappele « mon pere » toujours de ce monde qui parfois raler fort qaud une situation ne lui convenat pas et cette image me derange je crois….Dans cette situation en general, je me fais aider; mais j’ai l’impression que cela n’en finit pas et que je cherche a etre trop parfait… ces dernier temps je ressent beaucoup de frustration àvec ma compagne et de lassitude de doute, avec la diffciulté ne pouvoir engager un reel changement ou un dialogue autour de cela – ayant finalement pendant le challenge juste arreter quelque exitant comme le café et valoriser mon entourage ou bien me valoriser ( ce qui me ferait du bien) mais l’ayant repris – – -J’ai aussi fais les frais d’energie negative, je pense et ai l’impression d’un travail inachevé, que je dois recommencer toujours….:( – J’aurai presque envie de retenter le challenge avec le bracelet ( le refaisant une heure de temps en temps le matin chez moi pour m’aider a me lever et me debarasser de certains rituels) – la derniere fois j’avais inversé la manoeuvre conseillé en invitant mes proches a me dire quand je rale : resultat j’ai l’impression que je cherche à me sur adapter aux autres au etriment de chercher ce qui me motive vraiment dans ma vie affective, professionnelle etc….que faire, car j’aimerai sentire que je reprend ma vie en main la reprendre en main d’ailleur mais a paris et en france ‘est insuuportable et diffcile pour une personne comme moi avec un passif de handicap par dessus le marché qui n’offre d’autre choix que de louvoyer toujours sans pouvoir die ou rompre violement ? Chsoe positive c’ets que j’ai quelque amis de plus et que dans ma vie je suis acteur, je fais des expositios de temsp aautre et suis en phase de plus en plus autonome, afinant progresivement mon sens des valeurs et du droit comme d’autre domane….peut etre me procurer le livre sur j’arrete de raler avec ma famille ? ou simplement lacher prise aussi….? merci

    J'aime

  20. Anik février 17, 2014 à 2:17 #

    Je trouve que le défi d’arrêter de chialer est un « must » dans ma vie. Je suis en campagne d' »opération bonheur » pour contaminer un de mes fils de 11 ans qui a de lourd problème de santé mentale et un talent pour le bonheur presque nul. Je me suis donc atteler au défi et je dois avouer que c’est difficile mais faisable. Il y a juste un petit point qui me chicote, c’est le « râlage » de conversation. En effet, je me suis rendu compte que d’essayer de jaser de façon exclusivement positive car ma vie ne s’y prêtes pas toujours car j’ai deux enfants à besoin particuliers pour lesquels je dois me battre pour avec des services, j’ai un travail de type conciliation travail-famille, j’ai de la difficulté à trouver du temps pour moi, malgré des tentatives multiples, étant donné l’ampleur de ma tâche familiale et professionnelle. Mes sujets de conversation tournent depuis des années autour des difficultés de mes enfants, des limites de temps, de l’organisation extrême que je dois mettre en place et de mon travail quoique plutôt agréable et stimulant est loin de mon champ de compétence et d’intérêt.

    Je me demandais si quelqu’un aurait des idées pour moi afin de revoir mes sujets de conversation.

    Merci,

    J'aime

  21. Charlie janvier 5, 2014 à 1:19 #

    Bonjour Christine,
    je suis, nous sommes, actuellement, avec mon mari et ma famille (3 enfants de 3 à 8 ans et d’autres projets de bébés !), en pleine période de changement et de remise en question de notre vie, de nos envies, pour aller vers plus de bien-être, de respect (de soi et des autres) et d’authenticité.
    Nous avons déjà franchi plusieurs paliers ; je suis d’ailleurs formée personnellement à l’écoute active et à la CNV et suis directrice d’une école Montessori. Mais malgré mes formations, mes (très nombreuses) lectures, ma bonne volonté et tout mon amour pour mes enfants et mon homme, force est de constater que je n’atteignais pas la sérénité profonde à laquelle j’aspirais, dans mes, dans nos relations familiales… Quelle déception pour moi et l’inquiétude de savoir si cette envie était réellement atteignable.
    Et là, la semaine dernière, en visite chez ma meilleure amie, je tombe sur votre livre  » J’arrête de râler sur mes enfants et mon conjoint  » qu’elle venait de se faire offrir : une vraie RÉVÉLATION !!! Je sais à présent que j’en suis capable et sais comment le mettre en œuvre !!! J’ai aussitôt commandé vos ouvrages sur ma tablette pour les avoir instantanément, ne voulant plus perdre une seconde précieuse !!! Je commence demain, après avoir lu deux fois votre ouvrage, la deuxième avec mon mari, qui s’y met avec moi !!!
    MERCI : nous avons à présent la clé pour ouvrir la porte qui nous permet d’entrer dans notre nouvelle vie !!!
    Je vous tiendrais au courant avec plaisir et espère pouvoir un jour propager, de mon statut de maître (étape 4, que j’atteindrais !!!) votre méthode que je trouve formidable !!!

    J'aime

    • libellulejaun février 12, 2014 à 3:02 #

      Je suis en train de lire le livre

      J'aime

      • libellulejaun février 12, 2014 à 3:19 #

        Le livre est très intéressant; je l’ai finis à l’instant.
        Mon ami me dit que je râle souvent, que je suis négative…
        Je ne pense pas râler autant qu’il dit. ( info nous avons 10 ans d’écart)
        J’ai peur de tenter l’expérience des 21 jours , je manque de confiance en moi et je me sens pas soutenue.
        Je vis avec mon ami depuis 3 ans, il a deux enfants une ado et une plus petite, ils les a une semaine sur deux et autant dire que c’est pas simple parfois, d’une part je me sens toujours entre lui et ses enfants, je n’ai pas le droit de leur dire quoi que se soit, si ce n’est qu’ensuite ça crée de la tension entre mon ami et moi.Et les enfants le ressentent donc je ne suis pas crédible vis à vis d’eux.Ils ne m’écoutent pas forcément, ne se gênent pas pour me répondre ou alors ils veulent avoir raison; ils savent mieux que moi.
        Je pense que je  » rale  » parce que quelque part je me sens frustré; je me met en mode  » cocotte minute ».
        J’imaginais pas ma vie comme ceci, j’avais un idéal; mais je l’aime.
        Il y a six mois, nous avons envisager d’avoir un enfant.

        J'aime

  22. Laurent-atthalin décembre 10, 2013 à 7:38 #

    Le déni de raleur est il puni lol : ) Bon j’ai pris du recul aprés cette experience et notament parce que j’en suis à la page ou « tu » parle christine de l’importance de porter le bracelet et pourquoi – Je crois que je n’ai pas reélement reussi et que j’aimerai réessayer eventuelement tantot ce pari es 21 ours, voir le prolonger de quelques jours jusqu’a mi décembre – je vais voir je voudrais surtout finir le livre et décider aprés si je m’impose ses 21 ours à nouveau – En tout cas depuis que je ne fais plus cet effort de ne pas raler je ressent de la frustraion et je « pete un cable » de temsp a autre plus facilement – – -preuve que ca avance…: ) bonne fête de noel : )

    J'aime

  23. Laurent-atthalin décembre 8, 2013 à 6:06 #

    Ps : que peut on retiter d’une telle experience ?

    J'aime

  24. Laurent-atthalin décembre 8, 2013 à 5:58 #

    C ‘EST FAIT : ) j’ai tenu 21 jours en ne ralant pas – certes j’ai âs respecté a la lettre l’histoire du bracelet – mais chaque jour depuis 3 semaine – grace au livres – je me suis efforcé le plus honnétement possible de changer ou essyeer un comportement different – surtout dansd ma maniére de communiquer : POSITIVER par exemple ces phrases et eviter de dire du mal de telle personne derriere elle ou de telle situation, valoriser les autres ou se valoriser – SINCEREMENT je suis fier et merci a christine car c’est utile et une bonne choses pour rompre les mauvaises habitudes pour passer petit a petit a d’autres plus saines pour soi notament : )

    J'aime

  25. Laurent-atthalin décembre 4, 2013 à 10:26 #

    plus que 3 jours et j’aurai plus ou moins respecter « cet engagement d’arreter de raler » – aujourd’hui j’ai encore complimneter mes collégues de travail et mes proches – C’est pas facile je dois dire car des fois j’ai l’impression de forcer – j’ai aussi decider depuis 3 jours d’arreter le café – boisson exitante …je passe au thé – Je dois dire que c’est petit engagement au quotiden me permettent dans mon nouveau job aussi d’avoir des outils pour ne pas etre perdu – Je travail comme animateur avec des personnes agées et font de moi semble t’il quelqu’un d’appreciable – Je suis a la page ou chistine tu parles du conte de l’ane et du puit ! Ca me parle – – – J’ai la sensation d’avancer, avec le syteme du troisiéme oeil aussi….Cependant Cette nuit j’ai piqué une colére cependant – pourquoi je sais pas vraiment – – – peut etre mon nouveau job ? En tout cas je prends moins les choses pour moi vis a vis des autres et cherche des moyens pour – aprés reduire mon taux de stress personnel – Bien à vous : )

    J'aime

  26. marc Laurent-atthalin novembre 30, 2013 à 9:38 #

    et une heure de plus sans raler le matin, du coup je reste chez moi a bouquiner et en profitant, m’absorbant des moments de calme – – qui sont plus frequent que je ne le crois !
    De meme je fais des efforts de languages pour parler des choses positivement et meme sur des sujets conflictuels, je garde un language correct –

    Avec cela je propose la visite de mon exposition photo a un groupe et revoit ainsi certaine personne que j’aime bien – ont partage une boisson ensemble et je recois des gratitudes pour mon initiative- J’ai un peu l’impression d’etre un « berger »..avec ces brebis : ) ! etrange et derangant ?

    Je suis vers la page 60 du livre ou « comment cesser de tout controler »…et mettre le bracelet..je decide de continuer sans bracelet et m’interroge cependant sur la raison qui m’a poussé a faire ces 21 jours, reliant cela aux gout de l’effort et des defis pour une meilleur qualité de vie, mais aussi a des evenements recent d’avec ma compagne.

    je valorise cependant les autres et moi emem cette journéee durant et recois des communication, des echanges sms, voir telephonique – ce qui me demande une attention accrue, parfois peut etre trop… importante ?

    Il y a comme un besoin de rachat – – pas simple, christine. Du coup est ce le bon moyen de faire les choses – si derriere j’y met cette intention ? Cela me parait trop parfois ? Surtout en ces fetes de noel ou je cherche rai plus a rendre du plaisir qu’a controler mais sans y parvenir totalement…?

    Je navigue quand meme avec la conscience qu’il s’agit d’outil mais en tant que feru de methodes de developements personnels, je resterai prudents et cosncient que cela n’ets pas magique – et peut m’enfermer aussi toutes ses methodes.

    Il s’agit peut- etre de remplir un manque pour moi aussi d’une periode de ma vie qui fut FEErique -pendant laquelle je reste marqué par la rencontre d’avec des personnes qui aimaient toute ses methodes mais desquelles je me suis séparé.

    de plus ej comprends peut etre mieux le processu de victimisation, chez moi, qu consiste a resscer un probléme pour le depasser – en en parlant aux autres et ainsi que les autres puissent me plaindre etc…un peu comme les jumelles du livres – – aprenant a dejouer celui ci mais il est coriace ! Mais ce soir j’ai quand meme chosi d’aller manger un couscous chez le tunisien du coin pour passer un moement convivial et t’appeler ma compagne pour l’embrasser te l’encourager pourle boulot de cette nuit : )

    bon week end.

    J'aime

  27. laurent-atthalin novembre 28, 2013 à 6:13 #

    merci christine, c’est un beau témoignage et cela m’encourage. je vois que je me consacre malgrés moi a des choses que je n’aime pas faire et qui ne me sont plus utile – qui me font violenec alors que je pourrais aussi ecouter l’autre part de moi eme qui avec sa petite voix dis les choses et les approuve – pour moi c’est attrait a tout ce qui est administratif en france et j’ai tendance a gacher des journée et parfois des aprés midi a vouloir mairtiser cela alors que comme le dit marie pierre – « on n’est pas obligé de se laisser attirer par ce qui ne nous convient plus.. » !

    aujourd’hui je tiens les 1 heure sans raler matinal – sans trop orcé c’est deja pas mal encore mais a eviter peut etre de me prendre la tete sur ma situation administrative – je l’emporterai pas au paradis meme si j’ai la pression : )

    J'aime

  28. lzurent-atthalin novembre 26, 2013 à 9:53 #

    voila 10 jours que j’ai commencé et aujourd’hui j’ai encore reussi a ne pas raler pendnt une heure aprés le lever – c’est deja pas mal pour moi – de plus j’observe quelque changement en fonction de mon attitude de la pat des autres..qui vienne plus vers moi et discute partage – c’est super – j’en suis a la partie du livre de chrsitine ou l’on parle du test et des croyances continuant a potasser : )

    auqune remontrance majeur de ma famille c’est bon signe aussi : )

    ps : il y a t’il d’autre qui font les 21 jours en ce moment ?

    J'aime

  29. laurent-atthelin novembre 24, 2013 à 10:42 #

    hello en fait j’ai commencé depuis le samedi 23 d’arreter de raler et je ne sais si mon message de déclaration a été entendu – ? L’important n’etant pas la – mais plutot dans les stratége que je trouve au quotidien pour re dire ou re faire les choses afin d’arreter de raler – toutefois je persévere le matin pendant une heure afin de ne pas sortir une de ces petites raleries avant la café comme : « catastrophe y a plus de café »..ou  » PFFFFF, je suis crevé, bien mérité cette grasse matinée.. » NON, pas de ralerie pendant une heure et c’est trés bien…deja j’ai l’impression que dasn ma vie je vis des moments d’amitiés plus sympa part moement..comme un spectacle ou j’ai ris appelé « tryo air bag » au théatre clavel à Paris hilarant – – c’est du clown – genial pour arreter de raler : ) biz

    J'aime

  30. Laurent-atthalin novembre 23, 2013 à 11:52 #

    ah bon entendeur salut, j’ai besoin d’en parler alors je le dit espérant ne pas prendre trop de place sur le blog ? J’ai reussi ce matin encore à ne pas raler pendant une heure comme hier c’est SUPER, et je suis content , notament par rapport au fait de ne pas raler tout seul, dans sa barbe comme on dit ici – ce qui n’est pas chose facile pour moi qui suis de nature depuis quelques temps à le faire- comme je le disais cela me fait prendre conscience que j’ai un corps et qu’il a des douleurs. De plus je constate que ma famille est trés raleuse – y compris les personnes que j’estime beaucoup – ce qui m’etonne car je me croyais le seul raleur – – finalement, c’est le monde à l’envers ces 21 jours 🙂 Marc L.A

    J'aime

  31. Laurent-atthalin novembre 22, 2013 à 11:21 #

    aujourd’hui j’ai reussi a ne pas raler tout seul – pendant la premiere heure du lever – c’est une victoire YOUPI !!! remarquant que parfois les mots voulaient sortir de ma bouche et mais je les retenaient – d’ailleur des que j’ai eu fait une heure – j’ai de suite fait un petit ralement : « zut » ou « c’est penible etc… » Bref j’ai bien rematqué cependant que c’est le corps qui s’exprime – ces quelques jours sans raler me font prendre conscience que j’habite mon corps aps correctement encore – – a suivre mais bien heureux d’avoir reussi !!!! I DID IT : )

    J'aime

  32. laurent-atthalin marc novembre 19, 2013 à 9:50 #

    « Qu’a cela ne tienne » – comme on dit chez nous, demain je vais tacher pendant une heure durant la matinée de réessayer d’eviter de raler – c’est deja ca ! Et si j’arrive a grignoter du terrain dans le domaine ?

    – je m’apercois que mes voisins m’inssuportent moins – même si des fois j’ai des bouffése de colére énorme et en meme temps je sent de leger changement ou je me détache de cette colére…j’ai surtout beaucoup de projets et d’ambitions – qui se justifient mais il me faut du temps pour le mettre en place – comme rejoindre vers la province ma compagne – ou prendre soin de moi …le tout étant de garder la tete sur les epaules mais je suis content deja d’avoir reussi :
    – à 1 remplacer des impressions et des maux par des mots positif comme « tiens c’est beau ces nuances de gris a paris.`
    – 2..tenir une heure sans raler tout seul le matin avant le boulot…
    – 3 ..voir que auprés des miens je ne suis plus considerer comme un raleur enorme par rapport à avant …

    C’EST DEJA SUPER !!!!!!!

    J'aime

  33. laurent-atthalin novembre 19, 2013 à 12:49 #

    3éme ou 4éme jour que j’ai commencé et c’est un peu le bazar »; en ce sens ou je ne passe pas pas une heure sans laisser aller un petit zut ou un « merde » qui m’insatisfait au fond de moi meme, principalement car je rale interieurement plutot mais quand meme assez pour n’avoir pas avancer d’un pouce j’en ai enlever le bracelet d’ailleur.

    Le fait est que le gendarme interieur c’est moi – je me rend compte surtout – car en reailité mes proches n’ont relevé qu’une seule fois depuis ces 4 joours une « presque ralerie » –

    Cela me pose question dois je être plus indulgeant avec moi ? et comment ? est ce en laissant l’agressivité en moi par un moyen ou un autre ? ma compagne m’a oreinté sur un texte qui parle du ressentir et de l’ouverture, j’avou que cela m’interpelle et je ne regerte pas franchement d’avoir commencé meme si j’echou..ressentir plus sans se juger c’est deja un pas peut etre ? Mon probléme je pense c’est le regard que j’ai sur moi meme – a juste titre ou pas d’ailleur…Comment je fais du coup, avec le bracelet, CRISTINE ? dois je le remettre si c’est pour selon moi le retirer au bout d’a peine une heure et le mettre a gauche puis a droite et encore a gauche toute les demi heure…? ou peut etre est ce esssayer de « marquer  » les points positifs..car à Paris c’est du costaud d’arreter de raler ( oups je rale presque : ) ..de ma journéee plutot que le negatif – dans
    l’attente d’une peitite aide ? Marc

    J'aime

  34. Laurent-atthalin novembre 9, 2013 à 12:33 #

    Bonjour à tous, je commence le livre j’arrete de raler et suis bien tenter par l’aventure parce qu’aujourd’hui je voudrais commencer dans ma vie à m’entourer de personne positive et avoir plus d’amis car je vois que je n’ai pas telement voir pas du tout d’amis pour diner, faire la fete de temps en temps, ou bien se voir spontanement simplement et je pense que c’est du au fait que je rale trop – Je suis Fier de ce que je suis et ou j’en sis cependant mais j’aimerai progresser avec cette conscience que je peux m’ameliorer encore et ainsi transfomer ma vie – la question reste vais je y arriver et que vais je rencontrer – les raleries des autres, les miennes ? Et si tout cela « cassait mon équilibre relationel, amoureux etc…? Qu’elle horreur : ( ( c’est une ralerie ? : )..voila – : )
    je prends le temps d’y penser…: ) et je commencerai quand je serais pret : )

    ps : comment annocer qu’on débute ? est ce sur le site web qu’on décalre ci dessous ? : )

    merci : )

    J'aime

    • christinelewicki novembre 13, 2013 à 3:29 #

      Laurent bienvenu ! oui je vous encourage vivement a venir déclarer le début de votre challenge ici.
      Je vous encourage aussi a le déclarer auprès de vos proches et a leur demander de vous dire quand vous arrivez a bien gérer les situations ( ils peuvent éviter de vous pointer du doigt quand vous râlez car il ne faut pas créer la police des râleurs).
      Bravo pour votre prise de conscience !

      J'aime

  35. Clem octobre 3, 2013 à 4:02 #

    Bonjour,

    J’ai fini de lire votre livre hier soir et ai aussitot mis un bracelet!
    Je pense vraiment que ce challenge soit l’aboutissement de series de therapies pour finaliser le travail de bien etre sur moi.
    En parallèle de cela, je me suis inscrite a des cours de sophrologies en esperant que cela m’aide.
    En m’observant, j’ai remarqué que je n’était pas forcement une grosse raleuse, je râle beaucoup dans ma tête, ce qui me rend très distraite…et m’épuise.
    En fait, je râle surtout dans l’environnement familiale!
    Pour les enfants, je pense y arriver, mais mon mari me met dans tout mes états et là, je ne gère plus rien! Il est très râleur, un insatisfait de la vie et lui me fait énormement râler.
    Le problème est que je me sens attaqué par ces râleries et me met aussitôt en mode défensive! J’espère en tout cas y arriver……!!!

    J'aime

  36. Caroline juillet 7, 2013 à 4:53 #

    Bonjour Christine.

    J’avais consulté vos vidéo cet hiver. J’ai profité de 8 jours de vacances au soleil pour lire votre livre et fus d’emblée emballée et entraînée vers des perspectives de nouvelles attitudes. Voilà qui est très dynamisant. J’ai déjà lu énormément de livres de devt personnel mais le votre vient d’agir sur ma personne comme un déclic et donne un éclairage neuf et intéressant à toutes mes lectures précédentes.

    Arrêter de râler, de commenter, de juger apporte un confort inestimable, offre une paix intérieure qui s’installe d’elle-même et en douceur. Et que d’économie de pensées inutiles !

    Je souhaite vous poser une question. Vous aurez pt-être le temps d’y répondre.

    J’ai réussi à ne pas râler-commenter-juger durant 3 jours depuis le 01/07.
    Le 3° jour, j’ai demandé de façon ordinaire à mon mari de ne pas mettre d’oeufs dans la préparation du repas car j’avais des poussées allergiques et en étais un peu inquiète. Mais il l’avait déjà fait et j’ai dit que je le déplorais.
    Sa réponse : « Oh ! Tu es de mauvaise humeur, aujourd’hui » (nous venions de passer une matinée paisible à flâner dans un village ardéchois. Donc Zéro mauvaise humeur ! Et zéro râleries depuis 3 jours.)
    Ma réaction : émotion face à une réponse si injuste, larmes; et tout cela finit en dispute conjugale, ce qui est désolant.

    J’étais déçue que mes efforts soient ainsi ruinés.
    J’étais folle de rage : Est-ce râler ??
    Comment faire face à autrui qui parle en « Tu es ceci, tu es cela… » et le plus souvent parce qu’il a, lui, particulièrement ENVIE de râler pour maintes raisons ou frustrations qu’il n’a bien souvent pas identifiées ?
    A l’avenir, face à une telle situation, vaut-il mieux que je me retranche, ne dise rien, n’exprime pas de besoin, voire, aille, pour l’exemple de cette situation, me cuisiner quelque plat qui puisse me convenir et ne génère pas d’angoisse d’oedème de Quincke en moi ?
    Quid de l’expression de mes besoins et attentes sans que cette expression ne soit prise comme des récriminations ?

    Il arrive que lorsque je donne un simple avis, je m’entende dire « Je n’aime pas les reproches. » Auparavant, je justifiais mon observation, expliquais qu’elle était non belliqueuse mais un simple constat. A présent, afin de ne pas râler, je ne réponds rien.
    Mais est-ce la bonne attitude ? Dans un temps de transition, peut-être…

    Je vous remercie pour vos éclairages. Caroline

    J'aime

    • christinelewicki juillet 10, 2013 à 5:09 #

      Il semblerait que votre mari soit assez  » a vif » en ce qui concerne les remarques que vous pouvez lui faire.
      Que pourriez-vous faire pour le rassurer sur votre amour et votre bienveillance envers lui ?

      J'aime

      • caroline juillet 22, 2013 à 3:47 #

        Merci. Votre réponse et juste et bien sentie. Je tente de surveiller tt cela. Bien à vous…

        J'aime

  37. Kenny Alami mai 10, 2013 à 6:48 #

    Bonjour Christine,

    J’ai entendu parler de vous par un de vos coachés en France. Ce qui m’a donné l’envie de regarder plus précisément votre site (que je trouve très bien d’ailleurs !).
    Le principe des 21 jours est magnifique !
    Juste une question me vient à l’esprit quand je veux vous contacter : Où est la page contact ?
    D’ailleurs par rapport à la première vidéo du blog, je la trouve pas si mal pour une première vidéo…:)

    Bien cordialement,

    Kenny

    J'aime

    • christinelewicki mai 10, 2013 à 6:52 #

      Merci Kenny,
      En fait j’ai du retirer mon email de ce blog car je recevais trop de messages auquel je ne pouvais pas répondre. Je préfère en général échanger avec mes lecteurs sur le blog. En plus comme cela tout le monde peux bénéficier des échanges.

      J'aime

      • Dorota juin 17, 2013 à 1:55 #

        Bonjour Christine,
        Merci pour votre réponse si rapide concernant votre éditeur et la traduction éventuelle vers le polonais.
        J’ai un problème avec ma connection Internet. ( Je vis au Pérou). Quand elle sera rétabli, je contacterai votre éditeur.
        Ce serait super si j’arrivai à décrocher ce contrat.
        Je suis en train d’accompagner mon fils, qui passe son Bac en décembre… et ensuite, après 22 ans de vie à l’étranger, je rentrerai chez moi, en Pologne.
        Traduire votre livre serait pour moi un sacré coups de pouce dans cette transition…

        Très cordialement
        Dorota

        J'aime

  38. Emilie avril 23, 2013 à 12:23 #

    Bonjour,
    J’ai acheté votre livre il y a 15 jours et depuis je le lis, le relis avec un grand intérêt. J’ai mis un bracelet à mon poignet… pour le moment je n’ai pas encore passé une journée sans avoir à changer mon bracelet de côté. C’est une expérience très enrichissante qui s’inscrit complètement dans le travail que j’ai entamé sur moi-même. Je ne sais pas si j’y arriverai mais je suis déjà satisfaite de ce que cela m’apporte. Je vous remercie d’avoir pris le temps d’écrire ce livre.
    Amicalement,
    Emilie

    J'aime

    • christinelewicki mai 8, 2013 à 6:27 #

      Si vous célébrez déjà ce que vous recevez en chemin de ce challenge alors vous êtes sur la bonne voie !

      J'aime

  39. Florence avril 4, 2013 à 9:04 #

    Bonsoir Christine!
    Bravo pour votre livre, dont je viens d’achever la lecture! Je suis très tentée de commencer à mon tour le challenge. Déjà, sans même m’être encore lancée, j’ai remarqué un certain nombre de choses (ma râlerie-réflexe: « j’suis fatiguée! », énoncée d’un ton de dame au camélias à l’agonie, sans même forcément ressentir de fatigue, ou encore comment il peut être tentant de médire autour de la machine à café, ne serait-ce que pour avoir l’impression de renforcer le sentiment d’appartenance).
    Bref, pour le moment, je tâte la température de l’eau… j’ai une petite question pour ma part: Est-ce que le fait de répondre franchement à une question de façon négative, bref de faire un constat défavorable, de façon sereine et objective compte pour de la râlerie? Par exemple, supposons que je sois au restaurant avec mon Jul, et qu’il me demande comment est mon steak, que celui-ci soit immangeable, dois-je forcément lui mentir?
    Désolée si ma question parait naïve, mais avant de me lancer, je voudrais être sûre de bien comprendre les règles!
    Merci encore pour le livre,
    Amicalement,
    Flo

    J'aime

    • christinelewicki avril 5, 2013 à 7:52 #

      Non il ne s’agit ABSOLUMENT pas de mentir ! Arrêter de râler ne veux pas dire « mettre ses lunettes roses » et ignorer ce qui ne va pas.
      Je reprend une phrase de Eckhart Tolle ( auteur du pouvoir de l’instant présent et de la nouvelle terre) qui explique que dire au serveur que votre soupe est froide et qu’elle a besoin d’être réchauffée ce n’est pas râler; Mais dire « comment oser-vous me servir de la soupe froide » ça c’est râler.
      J’espère que cela vous aide !

      J'aime

      • Florence avril 6, 2013 à 8:03 #

        Oui, beaucoup merci… Je commence le challenge! C’est parti pour la danse du bracelet!

        J'aime

  40. wendy mars 22, 2013 à 9:15 #

    bonjour,
    je suis au tout début du challenge et je me posais le question suivante: quand je dispute mon chien parce qu’il fait des bêtises ou que je dois le rappeler à l’ordre… c’est râler?? Si oui, comment faire autrement?
    merci

    J'aime

  41. Fouffie67 mars 15, 2013 à 9:06 #

    Bonjour… j’adore votre livre trés utile pour ma vie et ma vie professionnelle… j’aimerai juste savoir comment faire quand on a une partenaire qui râle au quotidien, qui n’aime pas lire ( j’avais penser de lui offrir votre livre) et en plus qui peut être susceptible ???

    Je vous remercie d’avance de votre réponse…. Je l’aime et je ne veux pas la quitter…juste lui montrer pour changer la vie en positif pour Elle déjà !!!

    J'aime

  42. ptitpomme février 3, 2013 à 9:55 #

    Bonjour
    je viens d’acheter votre livre et commence à le lire … tout d’abord merci je me sens déjà mieux rien de savoir qu’il existe une méthode et des gens comme moi !!! j’ai envie de changer et je sens que j’ai trouvé la méthode efficace !! je n’ai pas encore commencé le challenge j attend de finir de vous lire
    vais je trouver la solution pour ne pas râler quand après une journée de ménage entière mon homme laisse traîner ses chaussures , qu il lasse toutes les portes de placards ouvertes, qu’il met ses chaussettes par terre ??? est ce à moi de changer ou à lui ??? comment me défaire du schéma familiale ?? ma mère nous à fait vivre un enfer …. mon père l’ a quitté elle à pourris notre enfance … comment ne pas reproduire ce schéma ?? il yen en moi cette partie que je ne contrôle pas et que je déteste mais je ne connais que ça… par ce témoignage j’espère aussi aider d’autre râleur et leur dire « est ce que ça vaut vraiment le coup de tout gâcher ?? « 

    J'aime

    • christinelewicki février 6, 2013 à 4:58 #

      Ptipomme, merci pour votre message.
      Je vous encourage vraiment à faire le challenge car le livre ne pourra que prendre de la poussière sur votre étagère une fois que vous l’aurez fini mais faire le challenge c’est prendre ce que vous avez appris et l’ancrer dans votre quotidien.
      En ce qui concerne votre homme, essayer de vous lever demain matin et de CHOISIR que râler ne soit plus une option (car en râlant vous croyez le punir mais au final vous vous punissez vous-même) Qu’est-ce que vous allez devoir faire autrement ?

      J'aime

  43. Sandro octobre 11, 2012 à 9:25 #

    Christine,

    Je m’appelle Sandro. Je vous écris de belgique (région de liège). Je viens de terminer votre livre et j’ai pris conscience de beaucoup de choses pour améliorer la qualité de ma vie et celle de mon entourage. Je me suis lancé le challenge aujourd’hui le jeudi 11 octobre. D’avance, merci de m’avoir faire pris connaissance de certaines situations.

    A bientôt

    Sandro,

    J'aime

  44. Isis octobre 9, 2012 à 8:53 #

    Bonsoir Christine,

    Tout d’abord j’ai été ravi de vous revoir au salon zen, merci pour ce moment de partage. Petite histoire, hier, je regardais l’ émission de stéphane bern, sur France 2, comment ça va? Au début de cette émission, ils ont parlé du sujet  » mettre du bonheur dans sa vie », à croire que le présentateur avait lu ton livre. Il abordait régulièrement le faite qu’il fallait « arrêter de râler ». Ton approche commence à être repris. Ils ont oublier de t’ inviter je crois! Voici le lien :
    http://programmes.france2.fr/comment-ca-va-bien/?page=article&id_article=8431

    Bonne soirée à tous.

    J'aime

  45. Cédric octobre 2, 2012 à 7:48 #

    Bonjour à toutes et à tous,

    Je me prénomme Cédric.

    Christine, je vous ai aperçu – hier soir – au Furet du Nord. Je ne vous connaissais pas et je suis arrivé sur le tard au forum que vous animiez. Vous étiez sur le point de vous retirer ; je n’ai pas voulu vous déranger, n’ayant lu de votre livre que son titre !

    Il m’a interpelé tout de suite, moi qui, depuis la nuit des temps, se voit reprocher le fait de ne pas râler suffisamment ! J’entends par ici, le fait de ne pas exprimer mes idées avec une espèce de fermeté animale (je ne parle pas des petits râles du petit quotidien). J’en souffre ; c’est assez violent parfois. Le processus s’est amplifié depuis que je suis rentré dans le monde professionnel. Je pense même que, d’une façon, je me suis rendu transparent. C’est un souci réel.

    Mes enfants viennent de partir à l’école, ma femme travaille. Je vais donc immédiatement dévorer ce livre. J’ai aussi le droit au bracelet… Bien évidemment, même si je ne râle pas beaucoup, je râle…

    Pour moi, le travail va – aussi – consister à apprendre à « m’exprimer » plus ouvertement sans – pour autant – me mettre à râler plus. Vous l’avez sûrement compris, face à la critique du « non-râle » que j’ai assimilé à un défaut de personnalité depuis longtemps, je me suis recroquevillé pour éviter les « conflits ».

    Affaire à suivre…
    Bonne journée à toutes et à tous.
    Cédric.

    J'aime

    • christinelewicki octobre 2, 2012 à 8:03 #

      Bonjour Cédric !
      J’espère pouvoir faire votre connaissance une prochaine fois. Vous m’avez privé d’une belle rencontre en vous effaçant hier soir… mais ce n’est que partie remise j’en suis sur.
      Je comprend votre besoin de réussir à parler pour être entendu et votre désir surtout de trouver votre voix authentique et votre place dans la vie.
      Revenez nous voir souvent sur ce blog et bonne lecture.

      Love and Respect,

      Christine

      J'aime

      • Cédric octobre 2, 2012 à 9:15 #

        Christine,

        Je vous remercie pour ce mot. « En vous effaçant… », vous avez choisi une expression qui – malheureusement – me correspond bien ; et j’en suis le premier (voire le seule) coupable. Je vais avoir 39 ans, il serait temps que cela change ! Il me reste à trouver les clés de ce fichu changement (là, je râle un peu, même beaucoup sur moi).
        Merci.
        Cédric.

        J'aime

  46. Maurin septembre 17, 2012 à 7:12 #

    Je suis infirmière , souhaitant démarrer le challenge ,y a t il un autre outil que le port du bracelet ?

    J'aime

    • christinelewicki septembre 17, 2012 à 7:24 #

      Vous pouvez mettre un joli caillou dans votre poche et le changer de coté à chaque fois que vous râlez.

      J'aime

  47. Isis juin 18, 2012 à 10:46 #

    Et je tiens à rajouter que vos mots apportent une lumière vers le futur pour mieux avancer dans sa vie.

    J'aime

  48. Isis juin 18, 2012 à 10:43 #

    Bonjour,

    Je lis actuellement votre livre qui est pour moi une œuvre. C’ est la première de ma vie que j’ arrive à m’ intéresser et à lire un livre.
    J’ ai eu l’ occasion de vous rencontrez à Nature et découverte et c’ était un moment d’ émotions et de partage. Merci.
    Je tiens à remercier également votre amie qui était également présente et dont je n’arrive pas à dire le prénom ( vous me reconnaîtrez ! ).
    Je n’ ai pas encore essayer la méthode des 21 jours mais je porte le bracelet que vous m’ avez donné. Votre livre m’ aide cependant à prendre conscience au jour le jour de l’ importance que râler a comme impact sur ma vie.
    Je profite de ce message pour vous demander un conseil.
    J’ ai beaucoup de problème dans mon couple. Beaucoup d’ incompréhension et de râleries bien sur ! Je me demande comment faire abstraction de ces raleries pour que moi même je ne sois influencée. Comment faire face à cette situation sans se me mettre à râler? Comment apprendre à prendre sur soi? C’ est très difficile quand on a un tempérament fort et des soucis de santé en plus.
    Je sais que vous n’ êtes pas thérapeute, mais vos mots et paroles sont pour moi source de thérapie.
    Merci.

    J'aime

    • christinelewicki juillet 5, 2012 à 10:11 #

      Je pense que si vous avez tant de mal a prendre sur vous c’est peut-être parce que au fond de vous vous avez besoin de reconnaissance.
      Je voudrais vous inviter a célébrer vos accomplissements, a remplir votre propre réservoir d’estime personnel….
      Vous étés une femme pleine de bonne volonté, qui a vraiment envie de bien faire et pourtant souvent vous vous sentez perdue et votre coté peut être un peu sanguin et défensive prend le dessus. Ne doutez pas de votre richesse et de votre valeur, cherchez a être JUSTE dans vos propos ( comme dans les accords toltèque) et revenez a votre cœur et votre désir d’aimer.
      Notre vie sur cette terre est sacrée.

      Love and Respect,

      Christine

      J'aime

      • Isis juillet 6, 2012 à 4:16 #

        Je viens de me réveiller et de lire votre message. Ouah c est tout ce que j ai à dire, l émotion est la. Merci pour votre soutien votre bonne humeur joie de vivre.

        J'aime

  49. Delphine mai 5, 2012 à 9:45 #

    Bonsoir, une vie sans râler? Ça donne envie!! Est-ce que votre livre est dispo en anglais? C’est pour mon mari, sinon je lui expliquerai la méthode. En tout cas, moi j’ai envie d’essayer, et j’espère que ça l’inspirera à en faire de même. Merci pour votre blog.
    Delphine

    J'aime

    • christinelewicki mai 7, 2012 à 7:26 #

      Le livre est en Français, Italien et bientôt Japonais et Espagnol. Nous ne connaissons pas encore la date de traduction en Anglais.

      Pour l’anglais je vous conseille d’envoyer votre mari vers mon Blog US http://www.istopcomplaining.com

      J'aime

      • Delphine mai 8, 2012 à 5:40 #

        Merci de votre réponse. Delphine

        J'aime

      • Dorota juin 14, 2013 à 9:36 #

        Bonjour, même question pour une traduction en polonais, la réponse datant de 2012. J’aimerai partager cette méthode avec mes amies polonaises, elles se sont montrées très intéressées lorsque je leur en ai parlé. Si ce n’est pas encore le cas, avez-vous pour projet de le traduire ? Étant moi-même traductrice français-polonais, passionnée par les questions de développement personnel, j’aurai grand plaisir à le faire. Dites-moi si cela vous intéresse 🙂
        Je ne pourrai malheureusement pas assister à votre conférence, mais je vous souhaite bonne chance et bonne réussite à toutes les deux !
        Dorota

        J'aime

        • christinelewicki juin 14, 2013 à 9:40 #

          C’est mon éditeur qui s’occupe de revendre les droits aux boite d’editions Etrangeres.
          Je vais les rencontrer la semaine prochaine et ils me tiendront au courant des nouveaux pays.

          J'aime

  50. Plante-Jourdain novembre 10, 2011 à 11:21 #

    Merci! Votre réponse est très réconfortante et utile. J’ai le bracelet depuis 3 jours, cela m’aide, je suis assez fétichiste!
    Claudia

    J'aime

  51. Plante-Jourdain novembre 9, 2011 à 9:24 #

    Merci de votre réponse rapide. En fait, je me suis mal exprimée, le problème n’est pas ce que je dis, c’est le TON qui semble montrer de la colère.
    EX: il m’a demandé quelque chose et n’a pas entendu ma réponse répétée plusieurs fois, la dernière réponse a été dite de façon exaspérée sans rapport avec la situation, et c’est parti comme une fusée. Je ne sais pas comment empêcher ces réactions virulentes non adaptées. Vos lumières?
    Merci
    Claudia

    J'aime

    • christinelewicki novembre 10, 2011 à 5:38 #

      La prise de conscience est déjà un pas énorme.
      Mettez un bracelet a votre poignet pour vous rappeler votre désir de changer votre ton. Et ensuite chaque jours, célébrez vos progrès.
      Souvent se déplacer pour regarder la personne quand on parle ( ou demander a l’autre de venir nous voir si il veux nous dire quelque chose) peux grandement améliorer ce genre de situation.

      Moi j’étais la reine pour faire des demandes a mes enfants en bas de l’escalier alors qu’ils étaient a l’étage !

      J'aime

  52. Plante-Jourdain novembre 3, 2011 à 4:06 #

    Merci! Je viens de découvrir le blog, je le trouve passionnant. Je n’ai pas trouvé la question suivante dans les commentaires: comment puis-je m’arrêter » en vol « avant de répondre de façon irritée? Ca part tout seul, sans raison et cela me rend malheureuse ainsi que mon mari, mais je ne vois rien venir et ensuite c’est trop tard! Pourtant, j’ai très envie de ne plus râler depuis longtemps, j’ai commandé le bracelet et le livre, mais lire n’est pas agir, (je lis beaucoup!) le déclic tarde! Help!
    Claudia

    J'aime

    • christinelewicki novembre 7, 2011 à 8:27 #

      Si vous vous surprenez entrain de râler je vous propose de commencer par changer les  » TU. TU , TU…. ou IL, IL, IL » en « JE »
      Tu ne fais jamais….
      Tu es toujours en retard….
      Tu m’énerves…
      Il a encore fait ceci ou cela…..

      En
      Je me sens seule
      J’ai besoin de ponctualité
      Ça m’énerve !!!!

      Ce sera déjà un GRAND PAS !

      J'aime

  53. Plante-Jourdain novembre 3, 2011 à 3:58 #

    Bonjour,
    Comment fait-on pour se présenter sur ce blog et participer?
    Claudia

    J'aime

  54. Rosalie juillet 31, 2011 à 9:02 #

    Waouh!je viens de découvrir le challenge et en tant que grande raleuse:je fonce!
    Je réalise en lisant ce blog que je suis mise a mon compte(je suis styliste)car je ne supportais plus l’ambiance « ralages » des entreprises dans lesquelles je travaillais!et je réalise que c’est pour cela que je suis plus heureuse!
    Bonh ben demain 1er aout,1er jour!

    J'aime

  55. Yzabel juillet 19, 2011 à 7:14 #

    Salut !
    Le 13 juillet dernier j’achetais cette petite mine que représente cet ouvrage, le 16 j’en avais terminé la lecture et le 17 au matin, bracelet au poignet, je me mettais à la pratique…
    J’ai fait 2 constats.
    Le premier, c’est que je suis devenue très sensible à l’environnement dans lequel nous évoluons quotidiennement, au « bain de râlage » qui nous entoure littéralement et que je ne captais même pas (émissions, série télévisée, conversations informelles…).
    Le second, c’est que parfois je m’y perds : il y a des moments où je pense que je suis dans le registre du constat (ex : « je suis partie pour 3 heures et j’ai oublié d’égoutter le riz, qui était cuit, avant de sortir ! ») mais cela ressemble aussi à de la récrimination contre moi. Alors, qu’est ce que je fais ? je change mon bracelet de côté ou pas ?
    Et quand on lâche un tonitruant « Flûte », ou « Saperlipopette », ou autre juron local parce qu’on s’est tapé sur les doigts, c’est aussi du râlage ou simplement une exclamation qui permet de faire tomber la pression ???
    Enfin (j’ai 4 enfants…), où est la limite entre « râlage » et consigne donnée de façon laconique mais abrupte (ex : « Ne cours pas au bord de la pisciiiiiiiine !!! »).
    Comme je n’ai pas trouvé de réponse à ces questions dans l’ouvrage, je me suis fait une théorie : cela dépend de l’intention que j’y mets. Soit je suis en rogne (alors là, hop, changement de poignet et toujours J1), soit c’est un constat, une consigne, voir un ordre, et là… j’ai un doute. Je ne souhaite ni être laxiste avec la démarche ni devenir une Ayatollah du concept. Pouvez-vous m’éclairer ? Merci tout plein !
    Très solidairement,
    Yzabel

    J'aime

    • christinelewicki juillet 20, 2011 à 7:38 #

      Merci Yzabel, je suis bien contente que ce livre vous plaise. N’hesitez pas a poster vos commentaires sur le site de Amazon.fr (http://www.amazon.fr/Jarr%C3%AAte-r%C3%A2ler-livre-pr%C3%A9cieux-n%C3%A9cessaire/dp/2212549733/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1311190188&sr=8-1).

      Vous êtes votre propre juge de votre challenge. Si vous dites  » j’ai oublie d’égoutter le riz, on aura du riz mou au dîner, je suis déçue » c’est un constat.
      Si vous dites  » Quelle idiote j’ai oublie le riz » vous râler car vous émettez un jugement négatif sur vous et cela ne contribue a rien !

      Si on se tape sur les doigts on dit  » Aie, Zut, OUch ! » mais on évite de dire  » Je suis vraiment nulle ( ou autre mot plus vulgaire !) »

      Avec les enfants j’ai remarque que plutôt que de répéter 100 fois la même chose, il était beaucoup plus efficace de prendre le temps d’arrêter l’action ( me lever de ma chaise même si je suis tranquillement entrain de boire un petit verre pour l’apéro) et d’expliquer calmement a mon enfant ce que j’attendais de lui et de lui demander si c’est possible pour lui. Si ce n’est pas possible j’ai trouve très efficace d’oser ouvrir les négociations avec lui pour trouver un accord qui nous conviennent a tous le deux ( qui puisse satisfaire son besoin de jeux et mon besoin de sécurité, ou d’ordre, ou de calme….)

      Cela vous aide ?
      Christine

      J'aime

      • Yzabel juillet 22, 2011 à 6:16 #

        Merci d’avoir ainsi pris la peine de me répondre : j’y suis très sensible !
        Oui, cela m’aide dans le sens où cela me conforte dans l’option que je souhaitais retenir, à savoir une honnêteté relationnelle avec moi même, sans complaisance mais sans violence non plus.
        Encore merci, et longue vie à cette démarche !

        J'aime

  56. choupette novembre 23, 2010 à 9:57 #

    Hello,
    Super concept, et je pense que vous devriez le labeliser car dans certains cas cela devient d’intérêt public…
    Continuez…GO GO GO c’est super!
    Choupette

    J'aime

    • Dupuis Diane mars 20, 2011 à 4:17 #

      je crois que c’est une bonne technique

      J'aime

    • victor avril 5, 2016 à 7:50 #

      Moi je trouve sa VRAIMMENT VRAIMMENT VRAIMMENT SUPER MAIS je n’arrive pas a ne pas râler le matin est se que a onze ans c’est trop jeune

      J'aime

      • christinelewicki avril 5, 2016 à 4:27 #

        Cher Victor, le bon moment pour te lancer dans le challenge J’arrête de râler est quand tu te sens prêt !
        C’est normal de ne pas y arriver au début car finalement tu luttes surtout contre l’habitude de râler. Quand tu mets un bracelet à ton poignet et que tu décides de faire 21 jours consecutifs sans râler – en changeant le bracelet de cote à chaque fois que tu râles (et en mettant alors les compteurs à zéro) – tu vas jours après jours entrainer ton cerveau à choisir d’autres options que la ralerie ( et la posture de victime) pour gérer tes frustrations quotidiennes. Tu seras alors libre de prendre en main ta vie !

        J'aime

  57. Jean-Pierre octobre 1, 2010 à 10:20 #

    je trouve votre initiative trés positive ….. d’ailleurs depuis depuis 2 mois je pratique la même méthode…..
    et ma vision des choses a beaucoup changée….. c est un cercle le négatif appel le négatif
    le positif du positif
    meme si ca parais simpliste faite l’expérience changé votre comportement et les autres vous renverrons des énergies et des réactions plus positives
    Nous créons nos propres limites et souvent nos réactions entraines les mauvaises réponses…..

    J'aime

  58. lavilaine31 juin 28, 2010 à 10:50 #

    Bravo pour l’idée ! Pour ma part je râle peu, si peu que c’est presque jamais !!!

    J'aime

  59. christinelewicki juin 1, 2010 à 5:28 #

    Merci lolo,

    Moi aussi je suis plutôt positive. Je crois que le meilleur moyen de changer est de montrer l’exemple. Et si vous vous lanciez dans le challenge vous-même. Votre conjoint sera témoin de votre chemin et qui sait il aura peut être envie de s’en inspirer 🙂

    J'aime

  60. lolo juin 1, 2010 à 5:17 #

    Bonjour,
    Je trouve votre challenge fantastique, et je vois que vous etes tres sereine, cela doit vous faire du bien.
    Je rale comme tous les francais, mais mon mari, c est le roi du Rale, et j ai l impression que cela met une lourdeur dans sa vie qui l empeche d avancer.
    Comment pousser quelqu un a freiner cette habitude ?? Je suis la contre partie positive du couple, mais cela m epuise et je souhaiterais tellement qu il rale moins..la vie serait tellement plus douce !!
    Merci pour vos conseils..

    lolo

    J'aime

Trackbacks/Pingbacks

  1. Un outil pour se reprogrammer | J'Arrête de Râler - juin 16, 2015

    […] Le Challenge F.A.Q […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :