The Work de Byron Katie pour arrêter de râler.

8 Déc

Alors que je suis entrain de faire mes recherches pour le livre  » j’arrête de Râler  » ( je rencontre mon éditeur a Paris la semaine prochaine et apparemment elle est super contente de ce que j’ai écris pour le moment… célébrons, célébrons !!), j’ai eu envie de vous partager le travail de Byron Katie.

Le Travail de Byron Katie est une démarche permettant d’identifier et de questionner les pensées qui sont à l’origine de toute la souffrance dans le monde. C’est un moyen pour trouver la paix avec vous-même et avec le monde. Les personnes âgées, les jeunes, les malades, les bien-portants, les personnes éduquées ou sans éducation – toute personne à l’esprit ouvert peut faire ce Travail.

Byron Kathleen Reid a fait une dépression sévère à la trentaine. Pendant dix ans sa dépression s’est aggravée, et Katie (c’est ainsi qu’on la nomme) a passé presque deux ans quasiment incapable de quitter son lit, obsédée par des idées suicidaires. Puis un matin, du plus profond de son désespoir, elle vécu une expérience d’éveil qui transforma sa vie.

Katie comprit que lorsqu’elle croyait qu’une chose devrait être différente de ce qu’elle est (« Mon mari devrait m’aimer d’avantage », « Mes enfants devraient m’apprécier ») elle souffrait, et que lorsqu’elle ne croyait pas ces pensées, elle était en paix. Elle réalisa que ce qui avait causé sa dépression n’était pas le monde autour d’elle, mais ce qu’elle croyait concernant le monde autour d’elle. Dans un éclair de compréhension, Katie réalisa que nos tentatives pour trouver le bonheur étaient inadaptées : au lieu d’essayer désespérément de changer le monde pour qu’il corresponde à nos pensées sur ce qu’il « devrait être », nous pouvons questionner ces pensées et, en rencontrant la réalité telle qu’elle est, éprouver une liberté et une joie inimaginables. Katie a élaboré une démarche simple et puissante de questionnement appelée Le Travail, qui permet cette transformation de façon pratique. En conséquence de cela, une femme clouée au lit, suicidaire, est devenue une femme débordante d’amour pour tout ce que la vie apporte.

Pour en savoir plus allez lire un extrait du livre Aimer ce qui est sur le site http://www.thework.com/francais/

Advertisements

10 Réponses to “The Work de Byron Katie pour arrêter de râler.”

  1. ka mai 10, 2011 à 1:23 #

    Bonjour Christine, bonjour tout le monde, je me lance!
    Je m’appelle Ka, Et justement je cherchait un site au sujet du travail de Byron Katie. Je ne parle pas très bien l’anglais, pour cela je cherchais un site en francais.
    Merci.

    J'aime

  2. palatine décembre 14, 2010 à 5:28 #

    trouvé cette nuit ce blog; envie d’essayer , ce sera dur je rale depuis que je parle donc 65 ans!

    J'aime

  3. peut-être écrivain décembre 9, 2010 à 1:18 #

    Bonjour,
    Je vous découvre sur le commentaire du site de votre frère, alors je suis le lien et je vous lis. Je n’ai pas ralé mais souris !
    ST

    J'aime

  4. lysette décembre 9, 2010 à 8:13 #

    c’est vraiment un texte émouvant, et l’idée d’un livre est génial, bon courage pour vos recherches. 🙂

    J'aime

  5. le duff décembre 8, 2010 à 9:49 #

    merci pour tout ce que tu partages avec nous, je n’ai pas commencé le challenge car dès que je prends la décision d’arreter de raler ou d’arreter de fumer c’est l’inverse qui se produit……mais je serais heureux de réussir. tous mes voeux pour la nouvelle année qui arrive. gilles

    J'aime

  6. Annabel décembre 8, 2010 à 5:52 #

    Merci…du travail en perspective!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :