Question d’une lectrice

20 Mar

JDR conference Paris 3

Depuis quelques temps, des lecteurs et lectrices me posent des questions et pour que tout le monde puisse en profiter, j’ai décidé de publier certaines réponses sur ce blog. Aujourd’hui nous commençons avec la question de Margaux.

QUESTION:  « j’aimerais te poser une petite question. je me suis  récemment lancée dans le challenge d’arrêter de râler. J’ai remarqué que je me faisais beaucoup de bien. Souvent, il arrive que lorsque je parle avec certaines personnes, ces personnes râlent et cela m’agace un peu. Je ne sais pas comment leur dire sans râler. Pourrais- tu me donner quelques astuces? »

 RÉPONSE: Chère Margaux, quand j’ai moi même fait le challenge, j’ai remarqué qu’il fallait  que j’apprenne à prendre de la distance par rapport aux râleries des autres. J’ai alors essayé de laisser tomber toutes formes de jugement envers les autres (la vrai sagesse !) Si mon interlocuteur râle et bien cela lui appartient et je ne peux pas forcément le changer. J’ai aussi pris conscience que je pouvais choisir mes réactions  vis-à-vis des râleries des autres ainsi que le degré d’impact sur ma personne.

Si la personne râleuse est  étonnée que tu ne participes plus à ses râleries  tu peux lui expliquer que tu fais un challenge pour ne pas râler pendant 21 jours et que durant cette période tu ne peux pas avoir ce genre de conversation avec elle. De la même manière que tu refuserai gentiment le gâteau au chocolat confectionné avec amour par ton amie, si tu étais au régime.
Tu peux aussi porter ton bracelet ou accrocher l’affiche  « Espace non-râleur »  à l’entrée de chez toi ou de ton bureau. En général, tu verras que les gens te poseront des questions et tu pourras alors avoir une bonne excuse pour leur expliquer ce que tu fais.

Je trouve qu’il est très  important d’être très claire sur le fait que:  tu ne juge s pas les râleurs.  Dans ton cas, tu as simplement  fait le constat que râler ne contribue plus à TA vie  et donc tu veux te sevrer de cette habitude. A chacun de faire son constat pour soi. Si on te  dit que râler cela sert à quelque chose, tu peux répondre simplement que dans ce cas ils sont libres de  continuer. Mais toi, tu trouves que cela n’apporte rien de positif  à ta vie.

Si les gens autour de toi râlent et que cela te gênes vraiment, la meilleure technique finalement, c’est d’écouter leurs râleries avec compassion (sans les alimenter) et éventuellement, si tu y arrives, reformuler ce qu’ils expriment  sans râleries  » tu a l’air déçu… tu aurais aimé que cela se passe autrement…. etc… »

Voici un petit outil que je trouve très efficace  pour aider mon interlocuteur à sortir de sa spirale de victime. C’est  la technique des « 5 pourquoi ».  Lorsque ton interlocuteur exprime une râlerie, tu lui poses des questions par exemple  « Pourquoi est-ce que c’est si important pour toi? »  Ton interlocuteur  te donnera une réponse et tu enchaîneras avec une autre question pour savoir  pourquoi il te donne cette réponse… et ainsi de suite.

En général, quand la personne se sent vraiment entendue et comprise elle arrête de râler. Derrière les râleries se cachent souvent un besoin non exprimé, donc tu peux essayer de voir au delà des râleries et la souffrance non exprimée qu’elles dissimulent.

Bonne chance !

Love and Respect,

Christine

Advertisements

5 Réponses to “Question d’une lectrice”

  1. Kasas novembre 20, 2012 à 10:05 #

    Bonjour à tous.
    Je me suis lancée ce matin dans le chalenge, et mon bracelet est passé de gauche à droite et de droite à gauche toute la journée, mais finalement moins que je ne l’aurai pensé !!!
    Je me suis rendue compte que j’ai moins parlé aujourd’hui que d’habitude, et finalement c’était plutôt reposant.
    En revanche j’ai une petite question. Je travaille dans un espace ouvert, et plusieurs de mes collègues ont des « râleries réflexes » très régulièrement tout au long de la journée et les expriment à voie haute. Sachant qu’à cause de certains problèmes entre nous, l’une d’elle, qui est aussi la plus près de moi ne me parle plus, comment est-ce que je peux faire pour ne pas être « contaminée »?
    Dans tous les cas, demain je repars avec la ferme intention de ne pas râler du tout!!!
    Merci pour votre livre et ce blog qui permet de se sentir moins seul.
    Caroline

    J'aime

  2. couches lavables mars 28, 2012 à 8:27 #

    Vraiment intéressant cette astuce des 5 questions et je pense que je vais l’appliquer très vite et même à moi-même. Ben oui, je râle souvent toute seule 😉
    Merci encore, c’est une bonne piste pour moi, je pense
    Annie

    J'aime

  3. Tib' mars 21, 2012 à 8:46 #

    Bonjour,
    C’est vraiment bien analysé les 5 questions… Sans chercher à le faire, si je me trouve confronté à une situation, je le ferais… Ah cela me fait pensé : finalement, la semaine passée en attendant l’ascenseur, une voisine mécontente d’une situation liée à une fuite qui tardait à se solutionner dans son habitat, m’a fait naturellement engagé cette reformulation par questionnements mais je n’en ai pas formulé 5 😉 Et hier, le plombier est venu chez elle (???). Mais non, c’est une coïncidence 😉

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :