5 conseils pour une vie de famille épanouie

3 Feb

Quel délice de voir le message de J’arrête de râler sur mes enfants {et mon conjoint} partagé dans le magazine MARIE CLAIRE !

Marie-Claire_Article_72dpi
Cliquez ici pour lire la suite de l’article

 

 

21 jours de méditation… Un nouveau challenge et 4 leçons

1 Jan

Si vous me connaissez, vous savez que je cherche constamment à me lancer de nouveaux challenges !

Dernièrement je me suis lancée le challenge de méditer au quotidien pendant 21 jours. Cela faisait des mois que je rêvais à l’idée de mettre cette pratique au coeur de mes journées déjà trop chargées. J’arrivais parfois à méditer… « par à-coups »… quand j’avais le temps… Et finalement pas assez souvent ! Lancer ce challenge m’a “forcée” à le faire, j’ai créé un petit espace dans ma chambre où je me sentais bien et je suis parvenue à m’y poser parfois quelques minutes, parfois une heure durant ces 21 Jours. J’ai récemment terminé mon challenge (avec près de 400 personnes qui ont choisi de m’accompagner) et je voudrais partager avec vous les 4 plus belles leçons de cette aventure.

Meditation challenge

1- C’est justement lorsque je suis le moins disponible qu’il est urgent que je médite. Avec trois jeunes enfants, une entreprise et une maison à gérer …. je me sentais souvent débordée, fatiguée et franchement pas disponible pour méditer. Je sais maintenant que de me poser quelques instants, savourer ma respiration me permet de m’apaiser et de me ressourcer pour ensuite repartir du bon pied.

2- Etre plus intéressée par la nouvelle conversation que je développe avec la vie. Lors de mes méditations j’ai pu devenir l’observatrice des pensées qui déferlaient devant moi. J’ai vu à quel point ce “blabla” intérieur était nourri de mon ego, de mes jugements, de mes peurs et de mes limitations et j’ai compris que ce n’était pas la conversation que je voulais avoir avec la vie. A travers la méditation je crée un espace qui me permet de développer une nouvelle conversation riche et inspirée avec ce qui est au plus profond de moi-même, ce qui a envie d’émerger.

3- M’asseoir avant d’agir. Je suis une femme qui valorise l’action. Je suis du genre à me dire “Ne reste pas là assise… Fais quelque chose”. Avec ce challenge j’ai appris à m’ouvrir à l’idée de ne pas juste “faire quelque chose” mais de “m’asseoir avant d’agir”. La méditation m’apprend à donner des racines et des ailes à mes actions. Elle me permet d’agir de manière alignée et inspirée.

4- La discipline est source de liberté. Ce challenge a aussi été une source de conflit intérieur. Au moment de m’y mettre je n’en avais pas toujours envie. J’étais fatiguée ou accaparée par toutes ces choses du quotidien qui réclamaient mon attention (immédiate) et qui finalement étaient une magnifique diversion pour m’empêcher de me poser. Je me suis souvenue alors de l’importance de la discipline. Trouver le temps pour méditer peut sembler contraignant, mais cette discipline, petit à petit, me permet de me sentir moins « restreinte » et plus « libre » dans ma vie.

Lors de mon challenge j’ai partagé une vidéo tous les jours sur mon blog. Vous pouvez les découvrir sur  www.jarretederaler.com.

 

A la UNE de « French Morning »

27 Dec

Bonjour!

Retrouvez moi aujourd’hui à la une de « French Morning », magazine en ligne pour les francophones vivant aux Etats Unis. J’y suis interviewée et photographiée dans mon bureau « coworking » (espace de travail partagé) de Los Angeles.

Retraites, coaching, self-help: le business florissant de Christine Lewicki

CHRISTINE LEWICKI

« On pensait vendre 10000 livres et finalement, on en a écoulé 250 000 exemplaires », se réjouit cette coach française, installée à Los Angeles depuis 15 ans. Son ouvrage, paru en 2011, est traduit en cinq langues.

Face à une telle réussite, une question était sur toutes les lèvres. « On me demandait comment un auteur inconnu, qui plus est une femme ordinaire, peut vendre autant de livres », avoue Christine Lewicki, le sourire collé aux lèvres. Car cette mère de trois enfants compte parmi les dix auteurs de développement personnel les plus influents en France.

Une réflexion sur son succès littéraire

Dans un premier temps, Christine Lewicki explique son succès par son challenge. « J’ai découvert des possibilités en enlevant la pollution des râleries », précise-t-elle. « Mais je savais que cette réponse était incomplète. » Elle décide alors de réaliser une introspection sur sa réussite, citant volontiers Steve Jobs: « On ne peut pas prévoir l’incidence qu’auront certains événements dans le futur, c’est après coup seulement qu’apparaissent les liens. » Son livre « Wake up » est né de ce travail, en avril 2014.

Elle y livre ses quatre piliers pour « arrêter de vivre sa vie à moitié endormi ».Le premier consiste à oser être brillant(e). « Pour moi, c’était oser écrire un livre même si j’avais peur de ne pas être à la hauteur », lâche-t-elle.

Poser des actes à la hauteur de ses ambitions, est le deuxième principe. « Cela consistait à se lever à 6am tous les jours pour écrire mon livre. De même, j’ai poussé mon éditeur à croire au livre, et à développer la campagne publicitaire. Cela a été concluant. »

Troisième pilier : créer sa réalité avec des mots. « Un 31 décembre, j’ai déclaré que j’écrirai un livre. Le dire en public nous oblige à mettre des actes sur les mots. » 

Enfin, le dernier principe consiste à prendre soin de sa source. « Il faut protéger son champ de conscience, sa flamme intérieure. Je suis notamment plus sélective dans les médias que je regarde, et je m’entoure de personnes de confiance. »

Prochaine retraite fin janvier à Ojai

Avant d’en arriver à la publication de « Wake Up », écoulé à 60 000 exemplaires, Christine Lewicki a fait valider ses piliers à vingt-cinq lecteurs, qui ont participé à un séminaire, en 2013, à Poitiers. « Les gens ont été profondément impacté. » Depuis, elle organise ces retraites quatre fois par an.

La prochaine retraite aura lieu à Ojai, sur les hauteurs de Santa Barbara, du 28 janvier au 1er février 2016. Ce travail de groupe (limité à 15 participants) sera ponctué par des ateliers de danse, yoga, méditation, et des randonnées. « Beaucoup de Français font le déplacement depuis la France, mais pas d’expatriés« , regrette-t-elle. *

Entre ses livres et ses retraites, Christine Lewicki coache des entreprises françaises telles que la SNCF, la BNP ou Publicis, mais aussi californiennes, comme les laboratoires pharmaceutiques Grifols.

Cette dynamique coach n’est pas prête d’arrêter de nous réveiller.

 

  • depuis le rédaction de cet article, deux françaises résidant a Los Angeles ont réservé leurs places.

 

 

 

J’arrête de râler dans Muze

17 Dec

Bonjour!

Ci joint un article publié dans le « Muze » de décembre

J'arrête de râler@MUZE (3)

 

Pour plus de facilité pour lire l’article, cliquez ci dessous

J’arrête de râler@MUZE (6)

 

Vivre les fêtes de fin d’année…Sans râler

4 Dec

Comment vous sentez vous en cette période de fin d’année?

Entre Noël, Hanukkah ou Kwanzaa, le nouvel an et, pour ceux d’entre nous qui vivons aux Etats Unis, la fête de Thanksgiving fin novembre….Il y a souvent un sentiment de stress qui s’installe.

charlie-brown-christmas1

Lire la suite

7 dimanches par semaine

3 Dec

Géraldine est une ancienne participante de WAKE UP. Après être venue de France vivre cette retraite en Californie avec moi en janvier 2015, elle a maintenant ouvert son tout nouveau blog  « 7 dimanches par semaine » destiné

*** Aux audacieux & audacieuses pétillant(e)s,

*** Aux envieux de métiers passionnés,

*** Aux précurseurs d’un job hors norme,

*** Aux entrepreneur(e)s assoiffé(e)s de vibrer.

Elle m’a demandé de répondre à ses questions dans une interview de 30 minutes.

Je me réjouis de voir mes participants WAKE UP poser des actes à la hauteur de leurs ambitions  et c’est donc avec beaucoup de plaisir que je partage la vidéo de notre conversation avec vous.

Voici le lien de cette interview sur son blog :

Comment être des parents impliqués et Zen

24 Nov

Interview percutante de Florence Leroy qui a co-écrit J’arrête de râler sur mes enfants {et mon conjoint} dans l’émission Bretagne Matin du 5 Novembre. Elle y partage ses pépites pour vivre une vie de famille harmonieuse et sans râleries.

 

Le courage de garder nos coeurs ouverts

23 Nov

Je suis dans une phase de ma vie où plus que jamais j’apprends à écouter mon cœur. Je me suis rendu compte qu’avec le temps j’ai enrobé mon cœur de couches de  protections pour m’empêcher d’être trop vulnérable et de trop souffrir. Un peu comme si je m’étais désensibilisée de mes émotions.

J’apprends ainsi comme un enfant qui apprend à marcher avec des essais et des échecs à vivre chaque jour le cœur grand ouvert. Sur ce chemin, je me surprends à ressentir plus, à être beaucoup plus sensible. Mon empathie et ma compassion sont exacerbées.

Les événements de vendredi soir à Paris ont touché ce cœur tendre et j’ai l’impression depuis que mon âme pleure.  Je surprends les larmes couler sur mes joues à différents moments de la journée; derrière mon écran d’ordinateur, pendant mon cours de yoga, sous la douche, au volant de ma voiture ou en préparant le dîner. Mon cœur est ouvert et il a mal.

Je réalise  que j’ai plusieurs options devant moi. Je peux soit m’enflammer de haine et de jugement dans une stratégie de vengeance et de défense ou bien, pour  éviter la douleur trop profonde, je peux  “faire l’autruche”, fermer mon cœur et fuir l’horreur en retournant à mes emails et ma longue “to do list”.  Et pourtant je choisis une troisième voie : celle de rester dans l’inconfort de la douleur et de l’incompréhension. Je choisis de garder mon cœur ouvert et de ressentir sans juger. Je choisis de continuer à aimer au milieu de mes larmes car Paris a besoin d’amour.

Finalement c’est parfois plus facile de m’enflammer ou de fuir et c’est bien plus dur de rester présente dans l’inconfort de la tristesse et du désarroi.

Moi qui crois tellement en l’homme, en la beauté et la bonté de l’humanité, je me suis surprise à me juger et à me dire “ Franchement ma petite tu es bien naive”, “Tu ne comprends rien à  ce qui se passe dans ce monde”,  « Tu vis chez les bisounours et tu es complètement à côté de la plaque, complètement à côté de la réalité”.  Ces derniers jours,  j’ai eu honte de mon optimisme.

Je me suis sentie perdue, paumée, désorientée.

Alors pour reprendre pied j’ai ressenti le besoin de me recentrer sur mes fondamentaux. Ce que je sais, ce sur quoi je peux m’appuyer. Une de mes croyances est que nous ne sommes pas aussi séparés que nous le pensons. Vous, moi, les animaux, la nature… Nous sommes tous faits d’une même énergie qui nous unit. Cette énergie c’est la force de vie.

Cette force de vie c’est l’Amour, c’est la Paix, c’est l’Abondance. Elle est là, partout, tout le temps, et notre mission d’humain sur cette terre est de la révéler, de l’activer.

C’est comme si nous avions des petits boutons de Paix et d’Amour en nous et partout autour de nous et que notre  tâche était d’appuyer dessus pour les activer et les rendre lumineux . C’est lorsque nous laissons ces voyants éteints qu’apparaissent les ombres. Ces ombres ne sont pas la vie. Elles sont des projections de nos peurs, de nos terreurs, de nos doutes et de nos jugements.

La paix est là, elle est partout, elle est en nous. Je suis la PAIX, vous êtes la PAIX. Les terroristes auraient pu activer la paix en eux si elle n’avait été noyée sous des idéaux de haine et de mort.

Aujourd’hui ces attentats sont pour moi comme un électrochoc qui me rappelle que la paix est en moi et partout autour de moi. Ces évènements si incompréhensibles et douloureux me rappellent l’importance de m’observer quand je me sens séparée des autres, quand je cultive la peur,  quand je juge, quand je suis intolérante ou même violente. Et quand je me vois partir… Je  fais le choix de revenir à l’Amour.

Oui la vie doit continuer et je veux rester dans cette vie envers et contre tout. Mais la question que je me pose est quelle est LA LEÇON de ces événements ? Et si nous avions quelque chose  à apprendre de ces actes terroristes ? Et si nous pouvions en ressortir grandis ? Et si cet électrochoc pouvait nous faire prendre conscience qu’il est urgent que nous incarnions {vraiment} la TOLÉRANCE et la PAIX.

Que devons-nous faire autrement pour ne pas avoir besoin d’un autre drame afin de comprendre que nous devons élever nos vies et changer ?
Voici quelques articles  et une vidéo qui m’ont aidés à réfléchir à la posture que je voulais adopter

Lettre à ma génération : moi je n’irai pas qu’en terrasse

Après le choc le besoin d’espoir

Katie Byron « The work on terrorism », vidéo bilingue filmée à Paris après les attentats de Charlie Hedbo

21 jours de méditation – jour 21

12 Nov

Dans cette vidéo un peu plus longue que d’habitude, je célèbre la fin du challenge et je vous partage les belles leçons que j’ai tiré de cette belle aventure.

  1. A tout moment, même quand je suis débordée, la méditation me permet de me connecter avec la paix.
  2.  Par la méditation je fais le choix d’être plus intéressée par le message de mon cœur que le blabla ( pleins de jugements et de limitations)  de mon cerveau.
  3. La méditation en m’invitant à m’asseoir avant d’agir me permet de donner des racines et des ailes à mes actions.
  4. J’ai appris l’importance d’avoir un lieu qui me donne envie d’honorer mon RDV avec moi-même.
  5. J’ai une fois de plus pris conscience du pouvoir de la discipline dans ma vie. Cette discipline qui me permet d’obéir à la meilleure version de moi-même !

21 jours de méditation – Jour 20

11 Nov

Méditer le matin ou le soir ? Ceci est la question…

Mettre une affirmation au cœur de méditation et m’ouvrir à la possibilité que ce que j’affirme puisse être en effet possible pour moi !!

Qu’en pensez-vous ?

21 jours de méditation – Jour 19

10 Nov

Méditer ensemble ! S’entourer des bonnes personnes ! des personnes qui sont sur le même chemin que vous.

Voici la pépite de ce 19ème jour !

21 jours de méditation – Jour 18

9 Nov

Arrêter de m’accrocher à mon ego !

Prendre conscience que je n’ai rien a prouver a personne

Reconnecter avec la vérité de la vie

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 8 219 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :