Exclusif: Conférence et Atelier « J’arrête de râler! » – Les Rencontres Perspectives

25 jan

Avec toutes les merveilleuses choses qui se présentent à moi ces derniers temps, j’ai rarement le privilège de pouvoir échanger avec mes lecteurs sur le thème de J’arrête de râler. Il y a bien mon séminaire Wake-Up que j’organise 2 à 3 fois par an mais c’est un petit groupe et tout le monde n’a pas forcément les moyens de venir me retrouver.

Alors quand Pascal Pierrey de l’association « Les Rencontres Perspectives »   m’a proposé d’organiser une grande et belle conférence accessible à TOUS à Paris, j’ai dis OUI !

Je vous invite donc à marquer  vos agendas pour une conférence  sur le thème « J’arrête de râler! » le vendredi 20 mars 2015  à 19h45, accueil à partir de 19h., à  l’Espace Reuilly, Paris.

Perspectives Conference

Pour ceux qui veulent aller plus loin et faire un bout de chemin avec moi vous pouvez réserver votre place à un  Atelier « J’arrête de râler! »   le dimanche 22 mars 2015, de 9h45 à 17h30  au Pan Piper, 2-4 impasse Lamier, Paris 11ème (métro Philippe Auguste)

Pendant une journée entière nous explorerons  comment vraiment réussir à ne plus être victime de rien, ni de personne et {enfin} accéder à tout le potentiel de sa vie ! Je partagerais avec vous les outils qui ont changé ma vie et nous pourrons échanger sur comment les intégrer dans votre réalité ( les places sont limitées aux 100 première inscrits).

Vous trouverez tous les détails  du programme et les liens d’ inscription en ligne pour ces 2 événements!

J’espère vous retrouver nombreux!

 

Conseils pour gérer les râleurs dans PME Magazine

27 fév

Leurs conseils pour gérer les râleurs

À chaque prise de décision, ils bougonnent, ils critiquent les clients, la nouvelle couleur de la cafétéria ou ressassent leurs douleurs articulaires. Que faire avec ces râleurs et surtout, comment les diriger ?  Soupirs de sourcils ou ironie sont le mode de communication privilégié du râleur. Et pourtant, il fait bien par- tie de l’équipe. il peut même être performant. Certains patrons ne lui donnent aucun crédit, d’autres se laissent miner, voire contaminer, par son négativisme. L’attitude la plus judicieuse est sans doute entre les deux. alors, qui sont ces Schtroumpfs gro- gnons? Faut-il s’en inquiéter? Quelle place donner à leur attitude? Et comment les (re)cadrer? Article par Tiphaine Bühler, PME Magazine

PME Magazine p1:4

PME Magazine p 2:4

PME Magazine p 3:4

PME Magazine p 4:4

 

 

 

Mais pourquoi crions nous quand l’autre personne est juste à côté de nous ?

13 fév

Un sage hindou qui était en visite au Gange pour prendre un bain a remarqué un groupe de personnes criant de colère les uns après les autres.

Il se tourna vers ses disciples, a souri et a demandé :

– Savez-vous pourquoi les gens crient les uns sur les autres lorsqu’ils sont en colère ?

Les disciples y pensèrent pendant un moment et l’un d’eux dit :

– C’est parce que nous perdons notre calme que nous crions.

– Mais pourquoi criez vous quand l’autre personne est juste à côté de vous ?, demanda le guide.

– Pourriez-vous tout aussi bien lui dire ce que vous avez à dire d’une manière plus douce ?

Lorsqu’aucune des réponses des disciples n’était suffisamment satisfaisantes pour le sage, il a finalement expliqué :

– Quand deux personnes sont en colère l’une contre l’autre, leurs cœurs sont séparés par une grande distance. Pour couvrir cette distance, ils doivent crier, car sinon ils sont incapables de s’entendre l’un et l’autre. Plus ils sont en colère et plus ils auront besoin de crier fort pour s’entendre l’un et l’autre pour arriver à couvrir cette grande distance.

– Qu’est-ce qui se passe lorsque deux personnes tombent en amour ? Ils ne crient pas à l’autre, mais ils se parlent doucement parce que leurs cœurs sont très proches. La distance entre eux est soit inexistante, soit très faible.

 

Le sage continua…

– Quand ils s’aiment encore plus, que se produit-il ? Ils ne se parlent pas, ils chuchotent et obtiennent encore plus de proximité et plus d’amour. Enfin vient un moment où ils n’ont même plus besoin de chuchoter, ils se regardent seulement l’un et l’autre et se comprennent.

Puis il regarda ses disciples et leur dit :

– Ainsi quand vous discutez les uns avec les autres ne laissez pas vos cœurs s’éloigner. Ne dites pas les mots qui vous éloignent davantage, ou bien viendra un jour où la distance sera si grande que vous ne trouverez pas le chemin du retour…

Sagesse hindoue

 

 

indoux  sagesse

Savez-vous pourquoi arrêter de râler m’a permis d’avoir une meilleure estime de moi ?

6 fév

Savez-vous pourquoi arrêter de râler m’a permis d’avoir une meilleure estime de moi ?

On ne se résigne jamais.

Le weekend dernier, j’étais présente sur un salon de Bien être pour faire découvrir les ateliers  » J’arrête de râler sur mes enfants { et mon conjoint } » , partager mon expérience du challenge des 21 jours et également  donner deux conférences sur ce sujet.

Lors des échanges avec les personnes qui sont venues à ma rencontre, certaines d’entre elles me disaient qu’elles avaient beau râler, elles n’obtenaient pas ce qu’elles souhaitaient, qu’elles en avaient assez de passer pour la « casse pied » de service …et donc elles avaient fini par se taire et par faire les choses elles-mêmes ! = donc finalement elles ne râlaient plus !!!

Et bien voilà exactement la stratégie que j’avais moi-même mis en place.  Ce dont je n’avais pas conscience à l’époque, c’est qu’en agissant ainsi je ne me respectais pas du tout. Je ne respectais ni mes besoins, ni mes désirs, ni mes valeurs.

En fait, mon défi aurait pu s’appeler «  j’apprends ou j’ose exprimer mes besoins avec bienveillance ».  Car en réalité, j’avais peur de râler car je ne voulais plus passer pour la  « rabat joie » de la maison, et pourrir l’ambiance.

Donc j’acceptais des choses qui ne m’arrangeaient pas, et qui me faisaient bouillir intérieurement …mais « chut surtout ne l’exprime pas » me disait ma petite voix.

dyn010_original_320_258_pjpeg_2629062_eb434e52c6aad94801e0635f6fd34bf0

Durant mon challenge , j’ai donc appris non pas à râler , mais surtout à exprimer ce que je ressentais devant des situations qui ne me convenaient plus et à dire les choses en créant de la coopération plutôt que des murs me séparant des autres par mon silence .

Mon défi terminé, je me suis rendu compte à quel point j’avais gagné en affirmation de moi, et donc en estime de moi également. J’avais aussi et {enfin} du temps pour m’occuper de moi, et je me suis même inscrite à la musique pour jouer de la harpe. Un rêve que je nourrissais depuis bien longtemps.

Je vous invite vraiment à participer aux ateliers  si vous êtes comme je l’ai été une « taiseuse » (« je ne dis rien et je fais tout moi-même, mais finalement cela ne me convient pas! ») plutôt qu’une râleuse :-)

Bien sûr, les râleuses {et râleurs} sont également les bienvenus !

 

 

Arrêter de râler ne veut pas dire tout accepter !

3 fév se boucher les oreilles

S’il y a bien un point qui mérite d’être éclairci parce qu’il porte souvent à confusion, c’est bien celui de ne pas confondre arrêter de râler avec acceptation de tout.

Arrêter de râler, une idée utopique?

Bien souvent quand je donne des conférences ou des interviews sur « J’arrête de râler », on m’oppose très régulièrement que je prône une idée utopique alliée à un manque d’affirmation de sa personne. Finalement la plus grande peur de mes auditeurs ou de mes lecteurs parfois est qu’ils deviennent des  » béni-oui-oui » s’ils se lancent dans l’aventure d’arrêter de râler. Nous savons bien que parfois nous avons besoin de mettre le  » hola », de poser nos limites et d’exprimer ce qui ne nous convient pas pour ne pas se faire marcher sur les pieds.  Alors on craint de perdre ce  » pouvoir » si on n’a plus le droit de râler !

Il est vrai que râler, particulièrement dans la culture française, est signe de force de caractère, de prise de position en société. J’irais même jusqu’à dire que c’est un art oratoire. Ceux qui râlent sont peut-être même perçu de manière positive comme des empêcheurs de tourner en rond.  On peux être amené à croire que celui qui râle c’est celui qui exprime ce qui ne convient pas et qui donc permettra le changement.

Moi qui vit depuis presque 15 ans en Californie, j’ai pu constater et remarquer qu’en France particulièrement, nous avons tendance à nous positionner “contre” pour exprimer notre point de vue et nous affirmer, à l’inverse des américains qui auront plus facilement tendance à s’affirmer en se positionnant «  pour » les projets qu’ils soutiennent. Loin de moi l’idée de montrer du doigt ce mode d’expression bien ancré dans mon pays natal. C’était d’ailleurs le mien jusqu’à ce que je me lance le défi d’arrêter de râler.

Je voudrais ici tordre le cou à certaines idées reçues. Non, arrêter de râler est loin d’être une démarche de « béni-oui-oui ». Bien au contraire les personnes qui se sont lancées dans ce challenge nous racontent comment ils ont pu prendre conscience que  « l’exercice de style »  était dans le fond bel et bien l’expression de besoins non satisfaits et qu’en arrêtant de râler ils ont enfin pu réellement consacrer leur énergie {économisée} pour réellement écouter ces besoins et retrouver leur réelle capacité de les prendre en main.

Une strategie à reconsidérer

Nous avons bien sûr plein de « bonnes raisons de râler » et bien souvent quand nous râlons nous aspirons juste à prendre soin de nos aspirations, que ce soit par exemple un besoin de reconnaissance, de calme, d’ordre, de respect ou d’entre-aide. Mais vous êtes-vous déjà demandé si la stratégie de râler pour arriver à vos fins portait ses fruits ?…

Observez plutôt : Quand nous pointons du doigt les coupables (à nos yeux) avec nos râleries, ne coupons-nous pas plutôt tout désir de coopérer avec nous… ? combien de fois avons-nous eu l’impression de ne pas être entendu ? combien de fois à  vouloir satisfaire nos besoins « en râlant » nous nous sommes finalement retrouvé coincés dans un conflit de  » qui a tord et qui a raison » ou la seule issue était d’user de la force pour nous imposer. Il semble alors que notre stratégie tombe complètement à l’eau puisque au lieu de satisfaire notre besoin d’être compris et entendu nous générons de l’indifférence ou du conflit.

 se boucher les oreilles  se-defendre

 

Mais si nous inversons la situation en apprenant à communiquer nos besoins autrement, sans accuser les autres, en arrêtant de transformer nos problèmes en drames mais aussi en prenant mieux soin de nous-mêmes, que se passe t’il ?

Arrêter de râler cela veux aussi dire se donner la permission de prendre du temps pour nous faire plaisir, d’écouter nos désirs et sans laisser la spirale de notre quotidien occuper toute la place de notre vie, nous nous apercevons très vite que nous avons beaucoup moins de raison de râler.

Je peux témoigner que désormais à la fin de ma journée, je n’ai plus besoin de ventiler les tensions accumulées en râlant puisque j’ai plus de prise sur mon quotidien et ma vie en général. En anticipant la frustration, le ressentiment ou toute forme d’agressivité, je cesse ainsi d’être victime, de pointer du doigt les coupables à mes yeux ou de laisser la place à un jugement subjectif incessant {et épuisant}.

Arrêter de râler permet au contraire de mieux s’affirmer

Puisqu’une toute autre forme de communication prend la place de la râlerie, l’argumentation, la justesse et la précision prennent de l’importance. En effet, sans râler, nous pouvons mieux exprimer ce qui ne nous convient pas, car en réagissant moins à chaud, en pesant plus nos mots, on peut réaligner le débat sur ce qui est important et s’exprimer avec une réelle puissance. Plus besoin de hausser le ton ou d’user de pression.  Nous pouvons réellement échanger sur nos différents et ensemble collaborativement trouver des accords ou activer des solutions.

Arrêter de râler c’est apprendre l’art de choisir notre ton dans notre communication mais bien plus encore c’est adopter une posture responsable et découvrir notre vraie puissance quand on accepte d’avoir plus de justesse dans nos propos.  Oui , arrêter de râler nous permet d’avoir accès à notre pouvoir intérieur! Dans cette démarche, on ne découvre pas pour autant un monde de béni oui oui mais un monde empli de coopération et de bienveillance. On se retrouve en capacité  d’exprimer ce qui ne nous convient pas ou plus, en montrant qu’on existe d’une toute autre manière.

Alors, vous commencez quand ?

 

Devenir Formateur ou Formatrice Certifié(e)

2 fév jdr-ateliers-flier 2
  • Vous êtes coach, psychologue, conseiller(e) conjugal et familial, expert en communication et/ou parentalité?
  • Vous aimez le challenge “J’arrête de râler” et vous aimeriez contribuer à le partager avec les familles du monde entier parce que vous pensez que c’est vraiment UTILE ?
  • Vous avez une activité professionnelle ( cabinet, auto-entrepreneur) et vous recherchez un programme que vous pourriez mettre au cœur de la stratégie de développement de votre chiffre d’affaire?

Suite à la réussite “à nous couper le souffle” des 3 livres :

  •  “J’arrête de râler”, plus de 150 000 exemplaires vendu ( disponible en format poche depuis avril 2014)
  • Le carnet d’exercices : “J’arrête de râler” (16000 exemplaires vendus)
  • “J’arrête de râler sur mes enfants {et mon conjoint}” ( numéro 1 des ventes toutes catégories confondues chez notre éditeur plusieurs mois après sa sortie, plus de 24 000 exemplaires vendus)

Nous avons pris conscience que nombreux sont les parents qui souhaitent se faire aider dans cette démarche d’arrêter de râler sur leurs enfants {et leur conjoint}.

Trop de parents se réveillent un jour en réalisant que la parentalité a vidé leur couple de tout son glamour et qu’ils sont devenus les parents qu’ils ne voulaient pas être… C’est pourquoi nous avons mis en place une formation en 5 modules pour aider à apporter plus de bienveillance, respect, coopération et plaisir dans les familles.

Nos formateurs, une fois certifiés, pourront proposer cette formation dans leur région en formule intensive sur 2 jours 1/2 ou bien en formule longue sur 10 semaines avec un module tous les 15 jours.

Nos formateurs ont eu envie de vous parler de leur expérience dans le réseau dans ces vidéos.

Florence Dequenne témoigne de Belgique:
​Diane Masmejan témoigne de Suisse:

Cela vous tente ?

ATTENTION DERNIERS JOURS POUR NOUS ENVOYER VOTRE DOSSIER DE CANDIDATURE.  INTERVIEWS DE SÉLECTION ENTRE LE 8 ET LE 20 FEVRIER 2015.

Contactez nous ci dessous pour recevoir le dossier d’information avec les conditions et le dossier de candidature à nous retourner sous 48h.

ATTENTION: MERCI D’INDIQUER VOTRE RÉGION DANS LE FORMULAIRE CI DESSOUS.

Nous avons déjà des formateurs sur les régions de BRUXELLES, DUNKERQUE, ROUEN, RENNES, NANTES, ANGERS, PARIS INTRA MUROS, PARIS BANLIEUE OUEST, PARIS BANLIEUE EST, LYON, AIX EN PROVENCE, METZ, GENÈVE.

Nous sélectionnons actuellement des candidats sur tout le reste de la FRANCE et des pays Francophones ( MARSEILLE, TOULOUSE, BORDEAUX, AMIENS, STRASBOURG, POITIERS, ST ETIENNE , MONTRÉAL, PAPETTE, ANTILLES….  pour développer notre réseau international de formateurs.

Formation prévue du 19 au 21 Mars 2015 à Paris

portrait par axellChristine Lewicki est  Coach certifiée et conférencière vivant entre Los Angeles et Paris. Elle est fondatrice de la société O Coaching Inc dont la clientèle se déploie aux États-Unis, en Asie et en Europe. Elle est spécialiste du leadership, de l’entrepreneuriat et formatrice en développement personnel pour aider chacun à révéler ses talents pour se  créer une vie {extra}ordinaire !. Elle  guidera cette formation  au travers de diverses approches d’accompagnement qu’elle a intégré dans ses pratiques professionnelles (communication, coaching, recherche sur les comportements et des habitudes, psychologie positive, approches cognitives et comportementales, etc…). Elle mettra aussi sa casquette de Business Coach pendant le 3 eme jour de formation pour partager des outils permettant aux nouveaux formateurs de mettre ces ateliers au cœur de leur activité professionnelle ( marketing, promotion, affirmation de leur expertise).

 

portrait FlorenceFlorence Leroy est conseillère conjugale et familiale. Sa passion est d’accompagner les familles vers plus de bienveillance et de plaisir à vivre ensemble, par le biais d’ateliers, de groupes de parole et de conférences. Florence est reconnue pour sa capacité à rester loin des messages culpabilisants  et des conseils théoriques impossibles à appliquer dans la vraie vie de parent. Elle a un profond talent à comprendre votre situation et vous donner les outils dont vous avez besoin pour réveiller le parent bienveillant et épanouis qui est en vous et pour vous permettre d’en faire autant avec les participants de vos ateliers.

 

 

 

Objectif: Zéro Râlerie! dans Actu Parents

23 jan

Objectif  Zéro Râlerie

« Quand un parent ne cesse de se plaindre, au point parfois de « plomber » l’ambiance, c’est qu’il n’écoute pas assez ses propres besoins, explique Florence Leroy qui a co-écrit avec sa soeur, Christine Lewicki, J’arrête de râler sur mes enfants et mon conjoint. Quatre fois maman, cette conseillère en économie sociale et familiale livre quelques précieuses pistes, ancrées dans le concret, pour une vie familiale et conjugale plus harmonieuse. Des conseils qui sont repris dans des ateliers animés un peu partout en France et depuis peu en Suisse et en Belgique… »

ACTU PARENTS -

Pour une meilleure visibilité lire l’article à ce lien : ACTU PARENTS – Objectif zéro râlerie

L’Invité(e) de Lénaïk sur OM5tv

23 jan L'invité de Lenaik cover

Rencontre dynamisante avec Lénaïk BERTHO sur OM5tv en début janvier 2015  pour présenter  le challenge J’arrête de râler!  Invitée par l’association  » Les Rencontres Perspectives » de Pascal PIERREY, marquez vos agendas pour une conférence sur le thème « J’arrête de râler » le vendredi 20 mars 2015 à Paris, suivi d’un atelier le 22 mars… plus d’infos a suivre dans le prochain post!

Que faire à notre petit niveau?

15 jan

Il y a quelques jours le réseau de formateurs » J’arrête de râler sur mes enfants { et mon conjoint} » a reçu un message  qui nous a profondément touché par sa justesse. Nous avons eu envie de la partager pour éclairer ceux qui, comme nous, se demande ce que nous pouvons faire  » à notre petit niveau » face aux événements dramatiques et qui ont tendance à nous dépasser de ces derniers jours.

Voici le message qui nous a été envoyé:

« Suite à ces événements d’une violence inouïe, il est difficile de savoir ce qu’on peut faire, à notre « petit » niveau pour changer les choses. Seule chose dont je suis certaine, c’est qu’il faut continuer à élever nos enfants dans la bienveillance, envers et contre tout. C’est pourquoi je dis MERCI à tous ceux et surtout toutes celles qui s’investissent au quotidien pour donner des outils à tous les parents qui ont choisi ce chemin »

Évidemment nous sommes rempli de gratitude de sentir que notre travail d’accompagnement des familles soit reconnu mais finalement ce qui nous touche le plus c’est que ce message nous reconnecte avec notre mission de vie que nous mettons en œuvre à travers nos ateliers.

Comptez sur chacun d’entre nous en 2015 pour continuer dans ce sens et accompagner les parents qui le souhaitent sur le chemin d’une éducation pleine de bienveillance, de tolérance, de partage, de respect des besoins de chacun, remplie d’un amour inconditionnel pour nos enfants et chaque membre de nos familles.

Que ce début 2015 douloureux nous catapulte dans une année puissante et riche d’amour et de tolérance.  » Soyons la lumière que nous voulons voir dans ce monde ».

Love and Respect,

Les formateurs « J’arrête de râler sur mes enfants { et mon conjoint} »

JDR reseau formation 4

JDR sur mes enfants et conjoint visuel famille

Découvrez un atelier  découverte  « J’arrête de  râler sur mes enfants {et mon conjoint} »  gratuit près de chez vous!

Communiqué de presse – Le Séminaire WAKE UP en Californie à Ojai!

14 jan

WAKE UP ! Séminaire de 3 jours avec Christine

 

WAKE UP! le séminaire de 3 jours pour arrêter de vivre sa vie à moitié endormi

Il reste 4 places! Qui osera venir à Ojai en Californie?  Cliquer sur le lien de la retraite pour toutes les informations et pour s’inscrire:

WAKE -UP Ojai en Californie!

Press/Media info

CP- Wake -Up- Ojai 2015

Des parents racontent comment arrêter de râler en famille

12 jan JDR Florence Vivacite

Un beau message d’une de nos formatrices certifiées Florence Dequenne  pour le réseau et les ateliers J’arrête de râler sur mes enfants {et mon conjoint}, invitée à participer dans l’émission Vivacité  – « La vie du bon côté »  – Ecoutez  l’enregistrement en cliquant sur le lien en bas de l’article.

« Après cette semaine chargée en émotions, j’ai eu envie d’allumer le radar de ce qui se passe bien dans notre monde et dans ma vie, et quand j’ai porté mon regard sur ces moments positifs, je me suis sentie plus vivante, plus responsable et plus déterminée que jamais à lutter contre le racisme et les inégalités !

Cette vision positive m’a beaucoup aidée à redevenir acteur de ma vie et à boosté ma motivation à transmettre la bienveillance aux enfants, parents et ados qui me font confiance.

Alors, pour vous accompagner sur ce chemin, voici l’enregistrement de l’émission « La vie du bon côté » sur Vivacité.

Bon début de semaine été soyez bienveillants les uns avec les autres. »

Florence Dequenne

Formatrice Certifiée

J’arrête de râler sur mes enfants {et mon conjoint}

Bonne écoute et bravo Florence!

Et si vous osiez prendre  » J’arrête de râler » comme résolution 2015

1 jan

Screen Shot 2015-01-01 at 12.24.06 PM

Le chaîne télévision suisse RTS met les ateliers J’arrête de râler sur mes enfants { et mon conjoint} à l’honneur en ce 1er Janvier 2015.

Un superbe reportage qui lève le rideau sur nos ateliers et vous permet de découvrir ce que vous pouvez y vivre.

Merci à Diane Masmejan-Borcard  ( et BRAVO !) notre formatrice de Suisse et aux participants qui ont accepté de témoigner.

Et surtout BONNE ANNÉE !!!

Love and Respect,

Christine Lewicki

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 7 376 autres abonnés