Hier je suis passée Gare Du Nord…..

2 Oct

Hier soir je suis passée Gare de Nord….
J’ai été profondément touchée par la haine ambiante ( à en avoir les larmes aux yeux). Je ne parle pas de la haine envers les passants mais plutôt un sentiment de haine de la vie.  Depuis hier les médias nous parlent de jeunes qui sont morts pour des raisons que nous ne comprenons pas. Je ne prétends pas avoir de réponses à cela mais j’ai envie de contribuer au changement de ce monde pour redonner espoir au monde ( et à moi-même au passage !).

Je rêve d’un monde où tout le monde puisse avoir des projets, où tout le monde ait envie de prendre sa vie en main. Un monde ou chacun ait profondément envie de  contribuer à la vie et ou la vie nous le rendrait bien !

Je suis triste, déboussolée, j’ai mal  à mon âme…. La société me désempare… Je sens la douleur de la population dans le fond de mes tripes et pourtant je sais… je sais que la vie est belle. Je sais que la vie est pleine de possibilité et de richesses. Je sais que les hommes et les femmes, les jeunes et les moins jeunes portent tous en eux des talents, des trésors qui ne demandent qu’à être activés.
Alors j’ai envie que le temps s’arrête…et qu’on fasse le point de ce qu’on veut vraiment.  J’ai envie qu’on arrête de courir, j’ai envie qu’on arrête nos téléviseurs et qu’on se réveille à la vie.

Voilà ce que j’ai sur mon cœur ce matin….

Love and Respect,

Advertisements

16 Réponses to “Hier je suis passée Gare Du Nord…..”

  1. MARECHAL octobre 26, 2012 à 10:17 #

    Bonjour Christine,

    J’adore votre site et il faudrait que j’arrête de râler, cela est trop fatiguant! J’aime beaucoup ce que vous écrivez, et j’ai partagé sur facebook car pour une personne comme moi qui se voit au fond du trou, vos messages sont comme une lueur d’espoir dans la nuit… Merci Sandrine

    J'aime

  2. Legrand octobre 10, 2012 à 4:18 #

    Bonjour Christine,
    Ca me donne encore plus envie de faire attention à mon entourage et moi-même. En effet, quelle tristesse, mais en même temps, comme vous le dites, chacun doit être acteur de son changement. On ne peut qu’y contribuer.
    Laurie!

    J'aime

  3. isabellelm octobre 9, 2012 à 12:24 #

    Pareil…souvent les larmes me montent aux yeux face à ces gâchis…

    J'aime

  4. Roux octobre 7, 2012 à 8:31 #

    Merci Christine.

    Après une semaine d’indisponibilité, je vais aller soutenir des amis impliqués dans cette horreur.
    Je crois dans le Dieu d’amour et je le vois agir au plus profond de ma vie (vos publications en font partie). Et je soutiens en ce moment un ami qui fait une démarche pour reconstruire son être et sourire à la vie malgré … tout.
    Alors je suis désemparée devant ces antagonismes (la quête d’un mieux-être à la cinquantaine et l’absurdité de l’existence à 20ans) et toutes ces souffrances, celles des victimes comme celles des « voyous » (propos d’une mère de victime).

    Votre billet m’apporte le réconfort d’émotions et d’espérances partagées.
    Réconfort qui va m’aider à écouter et à accompagner dans la douceur, la confiance, la patience et l’amour.

    Merci.
    MCécile

    J'aime

  5. Dominique de projetchangerdevie octobre 5, 2012 à 3:50 #

    Bonjour Christine,

    Je trouve que c’est un très beau billet sur ce que nous avons tendance à oublier, le respect de l’autre qui passe par un minimum de courtoisie, le sourire aux lèvres parce que l’on trouve que la vie est belle, qu’on ne la subit.
    J’habite Paris, donc ce sentiment je le comprends parfaitement.
    Les gens semblent aigris, résignés, alors que si l’on se donne la peine de la regarder, la vie peut être belle.
    Vous dites « J’ai envie qu’on arrête de courir, j’ai envie qu’on arrête nos téléviseurs et qu’on se réveille à la vie. ». C’est un bel appel.

    Vous dites également dans votre livre que vous vous sentez guidée par la sagesse de Gandhi « Soyez le changement que vous voulez voir dans ce monde » : continuez.
    je rejoins totalement cette vision de la vie.

    Dominique

    J'aime

  6. Marie-Claire octobre 3, 2012 à 6:23 #

    Chère Christine,
    J’ai un pincement au coeur en vous lisant.
    Je vous envoie ce lien qui devrait vous plaire et peut-être vous remonter le moral :
    « Il faut rire et sourire » (ce que vous faites toujours)
    http://m.carpedeum.fr/fr/news/article/750/
    Merci pour votre belle et bonne humeur habituelle.
    Marie-Claire

    J'aime

  7. hoarau octobre 2, 2012 à 8:46 #

    Mais regardez Christine tous ces gens qui se lèvent pour dire non à la violence aussi! ça donne espoir!

    J'aime

  8. Albert octobre 2, 2012 à 8:03 #

    Merci pour ce billet Christine.
    Il résonne bien en moi car j’ai régulièrement ce même sentiment, cette même tristesse de voir tant de gens passer à côté de ce que peut leur proposer la vie.
    D’un autre côté, au cours de ces dernières années, je suis frappé de rencontrer tant de gens prêts à réellement changer de paradigme, prêts à s’investir pour des causes ou des projets qui leur tiennent à cœur et à voir dans chaque épreuve l’occasion d’inventer de nouvelles solutions.
    Malheureusement, je mesure bien ce que mettent en avant les grands médias.
    Mais ce que je mesure mal c’est la proportion des un-e-s et des autres.
    Je ne peux m’empêcher de penser que petit à petit nous nous rapprochons du moment où une vraie majorité changera son regard sur la vie. Sans entrer dans une théorie « magique » comme celle du 100e singe, j’ose croire en la vertu de l’exemple.
    Continue Christine. Continuons, chacun, chacune.
    Multiplions les synergies, créons des ponts et gommons les frontières des préjugés.

    J'aime

  9. Isabelle octobre 2, 2012 à 7:40 #

    Bonjour Christine,
    Comme je comprends ton envie de faire changer les choses.
    C’est pour mes enfants que je fais ce challenge et pour changer la vie des gens avec qui je travaille. Pour eux, pour moi pour nous.
    Je n’écoute plus ou très peu les informations afin de ne pas me laisser polluer par ces informations négatives qui entament notre bonne humeur et notre positivisme vis à vis de la vie.
    A ce propos, je t’invite à lire le nouveau roman de Laurent Gounelle qui traite parfaitement du sujet et qui sort le 4 octobre prochain…
    Moi je suis contente car j’ai tenu encore 2 jours sans râler et à chercher le positif dans mes collaborateurs, mes activités, les journées qui passent.

    J'aime

  10. anema octobre 2, 2012 à 3:07 #

    comme je vous comprend;et mettre tout le monde d’accord sur cette vision serait tellement bon pour tout le monde;au boulot les collegues disent :ah les gens ceci les gens cela et moi je dis souvent les gens c’est nous!
    il faut un effort de groupe et un effort de chacun ,un effort pour regarder les autres autrement que comme un ennemi
    il y a du bon dans chacun
    je tente d’arreter de raler depuis le 14 sept et ça va beaucoup mieux
    ces derniers jours je tente de sevrer mes proches de la télé c’est dur
    et ils ne sont pas conscients de leur addiction
    je vous souhaite plein de courage
    anema

    J'aime

  11. Frédérique Anne octobre 2, 2012 à 2:42 #

    Je suis touchée par votre texte, Christine.
    Je viens de le lire alors que je rentre d’une activité durant laquelle j’ai appris la mort de ces jeunes dont vous parlez.
    J’avais moi-même un certain vague à l’âme parce qu’un projet qui me tenait à coeur risque de ne pas pouvoir se concrétiser pour raison financière ; vague à l’âme parce que je me sens perdue dans mes choix de vie ; vague à l’âme parce que cette haine ambiante dont vous parlez, je la vis au quotidien dans mon entourage très proche et c’est très pesant…
    Et pourtant, j’ai à mon poignet un bracelet élastique depuis que j’ai lu votre livre. Ce bracelet me rappelle chaque jour et avant tout que, quoi qu’il arrive, même si le moral ne se maintient pas en permanence sur une haute ligne horizontale, on peut toujours choisir d’aller plus haut, plus loin pour concrétiser nos projets. Ce bracelet me rappelle aussi jour après jour que tout le monde a cette capacité d’avancer, pas à pas, lentement mais sûrement parce que d’autres l’ont fait avant moi…
    Triste, déboussolée, mal à l’âme, désemparée, je connais aussi et je suis dans cet état là aujourd’hui. Hier était différent et demain sera un autre jour…
    Mais comme vous, je veux que l’on arrête de courir et de se laisser submerger par l’ambiance environnante pour se réveiller à la vie. Et je suis persuadée que si on est plusieurs à y croire, on y arrivera.
    Bon courage et merci pour votre livre que j’ai dévoré.

    J'aime

  12. Muriel octobre 2, 2012 à 12:12 #

    En complément de mon commentaire, l’article où est racontée l’histoire de cette personne
    http://www.legorafi.fr/2012/09/03/trop-souriant-dans-le-metro-il-finit-en-garde-a-vue/

    J'aime

    • Céline octobre 2, 2012 à 11:58 #

      Attention à ce qu’on peut lire sur des sites qu’on ne connait pas ! C’est une fausse information apparemment, et il suffit de voir la page d’accueil de ce site pour comprendre qu’ils s’amusent à inventer des histoires (ce qui doit être assez marrant d’ailleurs !)

      http://www.legorafi.fr/about/

      J'aime

      • Muriel octobre 3, 2012 à 12:00 #

        Merci Céline, on m’avait fait passer le message sans m’en prévenir.
        Mais sincèrement, si j’ai relevé cette histoire c’est qu’étant de province et montant de temps en temps à Paris j’ai pu constater de moi-même que sourire dans le métro ne fait pas partie des habitudes des parisiens, la plupart sont mornes et tristes..

        J'aime

  13. Muriel octobre 2, 2012 à 12:08 #

    Cet été, dans le métro parisien, un homme s’est retrouvé arrêté par la police parce que les gens le trouvaient « suspect » …
    Pourquoi ?
    Parce que rentrant de vacances, il allait bien et avait envie de sourire, parce qu’il laissait sa place à une personne âgée ou enceinte…
    Il n’a pas compris ce qui lui arrivait…
    Il y a vraiment beaucoup à faire pour changer notre monde.. et tout simplement que nos rapports redeviennent normaux !

    J'aime

  14. Laurence octobre 2, 2012 à 10:32 #

    Bonjour Christine,

    Je sens la tristesse en vous, alors je vous envoie ce petit mot.
    Je pense que beaucoup de personnes sont malheureuses dans notre société car manque d’argent, de travail, relations familiales tendues…
    On a parfois le sentiment d’être dans un tourbillon car malgré notre bonne volonté les choses ne se passent pas comme on le voudrait.
    Néanmoins, il faut garder l’espoir et sourire à la vie.
    C’est difficile mais on peut y arriver, d’autant plus que l’on est en bonne santé. !
    Rien qu’un sourire sur nos lèvres et la vie paraît plus belle.
    Il faut faire des choses concrètes, se sortir de la télé, de l’ordinateur et d’internet.
    Il faut construire de ses mains, agir (jardiner, cuisiner, marcher, bricoler…), se rapprocher de choses simples et belles, il faut trouver ses valeurs.
    Il faut prendre soin de soi, des autres et du monde !
    On va y arriver !
    Bonne journée.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :