Archive | Témoignages RSS feed for this section

[Témoignage] Maud Brefort, ambassadrice certifiée J’arrête de râler

23 Juil

Cadre dans une multinationale, Maud y vit un burn out. Suite à cette expérience et en quête de sens, elle décide de participer au Stage WAKE UP.

Maud retrouve alors l’énergie pour passer à l’action et constate qu’elle a le pouvoir de réaliser ses rêves ! Elle se lance le challenge J’arrête de râler, et se forme pour devenir ambassadrice certifiée J’arrête de râler sur mes enfants {et mon conjoint}, puis ambassadrice certifiée J’arrête de râler au boulot.

Elle nous explique en quoi cette formation a transformé sa vie.

Quelle est ton activité professionnelle ?

J’anime des conférences et des ateliers J’arrête de Râler sur mes enfants et mon conjoint et J’arrête de râler au boulot.

Pourquoi as-tu décidé de suivre la formation pour devenir ambassadrice certifiée ?

C’était pour moi un moyen de continuer à me nourrir de nouvelles explorations, et je voulais mieux comprendre le mécanisme par lequel j’avais commencé à transformer ma vie. Être ambassadrice J’arrête de râler, c’est incarner des valeurs d’harmonie et de bienveillance. Je sais que je ne peux soumettre mon entourage à l’injonction de vivre en harmonie mais ma posture peut être inspirante.

Y a-t-il eu un déclic qui t’a poussé à t’inscrire ?

Je venais de reprendre une activité professionnelle dans un cabinet de formation et de coaching à une fonction administrative et je craignais de ne pas être assez nourrie intellectuellement par un poste très opérationnel. C’est donc pour prendre soin de ma source que je me suis inscrite.

Qu’est-ce que cela représente pour toi ?

Devenir ambassadrice J’arrête de râler pour moi c’est transmettre des clés pour que chacun puisse accéder à ses ressources et crée une disponibilité intérieure pour faire avec et/ou autrement dans un quotidien contraint par le temps, les autres et les imprévus.

Être animatrice d’ateliers J’arrête de râler c’est pour moi inspirer, mettre en mouvement et sécuriser des participants dans une démarche de création de leur nouveau récit de vie.

J’ai beaucoup de joie à partager ma propre expérience de J’arrête de râler et à voir des étincelles dans les yeux des participants.

Quelles opportunités cela t-a-il apporté ?

Être ambassadrice me donne l’opportunité de relations authentiques avec les participants aux conférences et aux ateliers. Les masques d’invulnérabilité tombent et je suis touchée par les partages d’expériences très personnelles. Je suis nourrie par ces trésors d’humanité. Je me dis que nous sommes capables de faire face aux enjeux majeurs du XXIème siècle. Nous possédons une véritable disposition à la coopération et à la bienveillance.

Animer des conférences et des ateliers c’est pour moi l’opportunité de recourir à deux de mes passions : le théâtre et le conte.  En effet, pendant les ateliers des saynètes permettent aux participants d’explorer leurs ressentis et de prendre du recul. Par ailleurs, avec une amie metteur en scène, j’ai le projet de créer une conférence spectacle pour au plus tard novembre 2020. J’ai déjà une commande de la part d’un théâtre de 350 places ! Quant à ma passion pour le conte, j’utilise les techniques du récit dans mes ateliers. Pour moi chaque participant/e est le héros, l’héroïne de son histoire. Il/elle arrive à l’atelier à la suite d’un évènement déclic. Il/elle attend un résultat et pour y parvenir il/elle va traverser des péripéties au cours de son challenge J’arrête de râler. Voilà comment chacun peut écrire le nouveau récit d’une vie qui lui ressemble.

Quels bénéfices en retires-tu ?

Tout ce que je vis dans mon activité d’ambassadrice me fait grandir chaque jour. Je suis entrepreneuse de ma vie tant personnelle que professionnelle. J’ai la satisfaction de vivre ma mission de vie : contribuer à apporter un peu plus d’harmonie et de bienveillance dans notre monde.

Comment vois-tu ton activité dans 5 ans ?

Je peux parler de la direction que je souhaite prendre mais il m’est impossible de formuler une attente pour dans 5 ans. Je suis bien trop ancrée au présent.

Je pense consacrer du temps à l’écriture pour des conférences spectacles mais aussi pour un livre que j’ai commencé en 2016 !

Vous aussi souhaitez transmettre cet outil puissant auprès des équipes en entreprise ? Ou pour élargir votre champ de compétences professionnelles dans le cadre de votre activité libérale ?

Notre prochaine session de formation démarre en octobre 2020, téléchargez votre dossier d’information gratuit en cliquant sur le visuel ci-dessous :

Pour découvrir les ateliers que propose Maud, contactez la sur son site : https://lapreuveparlesactes.fr/


Téléchargez gratuitement le KIT J’arrête de râler ! Retrouvez-moi sur ma page Facebook et sur Instagram pour suivre des articles inspirants et découvrir des pépites qui vous aideront un peu plus chaque jour à révéler la meilleure version de vous-même !

[Témoignage] Oriane Savouré-Lucas, ambassadrice certifiée « J’arrête de râler »

14 Jan

Oriane a participé au stage WAKE UP en 2016, au programme RISE UP et à mon programme de coaching en ligne, le {Cercle}, en formule Privilège.

Après avoir mis en oeuvre les projets qui lui tenaient à coeur, elle explique pourquoi elle a choisi de se former pour devenir ambassadrice certifiée J’arrête de râler. Elle nous parle aussi des bénéfices qu’elle en tire dans son activité professionnelle.

Quelle est ton activité professionnelle ?

Je suis coach, dirigeante d’Avez-Vous Choisi ?, et créatrice du podcast de développement personnel du même nom. J’accompagne mes client.e.s – des personnes engagées et essoufflées – à se créer une vie sur mesure plutôt que d’essayer de tout faire entrer au chausse-pied dans leur vie. Pour cela, j’ai à cœur d’accompagner mes client.e.s à révéler leurs singularités et leurs choix authentiques afin d’oser incarner leur valeur, de prendre leur juste place et de développer leur impact dans leurs différentes sphères de vie et d’influence.

Pourquoi as-tu décidé de suivre la formation pour devenir ambassadrice certifiée ?

J’avais une expérience significative dans l’accompagnement au changement des personnes, des collectifs et des organisations. J’ai eu envie de coupler cette expérience à mon expérience personnelle du challenge J’Arrête de râler, au service des particuliers et des entreprises, avec cette méthode totalement en phase avec mon message et mon accompagnement. Ce qui me plaît avec cette aventure “J’Arrête de Râler !”, c’est combien chaque personne qui se lance dans ce challenge se met en chemin pour trouver des solutions et inventer, tester de nouvelles manières de faire, plus efficaces que la râlerie !

Y a-t-il eu un déclic qui t’a poussé à t’inscrire ?

Le déclic, cela a été l’évidence que la combinaison de mon expertise professionnelle et de mon expérience personnelle du challenge J’Arrête de râler me permettrait d’accompagner toujours plus de personnes, en famille ou au travail, à choisir leur vie et à remettre davantage de joie dans leur quotidien, en m’appuyant sur une méthode pragmatique.

Qu’est-ce que cela représente pour toi ?

Pour ma part, relever le challenge J’Arrête de Râler m’a permis de remplacer la culpabilité par la curiosité : mon objectif est moins de compter les points sur le nombre de râleries que d’observer avec curiosité ce qu’il se passe lorsque je ne râle pas et que je teste une autre manière d’être au monde et de réagir à tel ou tel événement. Et c’est ce que j’ai à cœur de faire expérimenter aux participant.e.s de mes ateliers.

Quelles opportunités cela t-a-il apporté ?

Être Ambassadrice J’Arrête de Râler, c’est pour moi l’occasion de faire partie d’un réseau d’ambassadeurs mus par les mêmes convictions et les mêmes envies. Contribuer à faire bouger les lignes, en accompagnant les personnes qui veulent remettre plus de joie et de fluidité dans leur quotidien.

J’apprécie particulièrement faire partie de ce réseau actif composé de personnes aux profils, personnalités et parcours différents, qui ont pour point commun une envie de contribution pragmatique pour un quotidien plus vibrant et efficace. 

Quels bénéfices en retires-tu ?

Les échanges entre les ambassadeurs sont riches, et les partages de nos pratiques et de nos questionnements permettent à chacun de cheminer dans sa manière singulière de proposer et d’animer les ateliers J’Arrête de râler pour accompagner au mieux les participant.e.s.

Comment vois-tu ton activité dans 5 ans ?

Je me vois continuer à donner de la voix, à travers mon activité de coaching, mes ateliers et mon podcast, pour accompagner les personnes qui ont à cœur de réussir leur vie, à tout choisir dans leur vie et à s’en créer une sur mesure.

Notre prochaine session de formation 

Vous aussi souhaitez transmettre cet outil puissant au sein de votre entreprise ? Ou bien vous souhaitez élargir votre champ de compétences professionnelles dans le cadre de votre activité libérale ? Téléchargez votre dossier d’information gratuit en cliquant sur le visuel ci-dessous :

Oriane propose un atelier « J’arrête de râler sur mes enfants {et mon conjoint} » à Angers à partir du 12 mars, dans le cadre chaleureux de l’Oisellerie ; un parcours de 5 modules offert à un petit groupe qui se retrouvera au fil des 5 modules pour partager leurs questionnements, avancées et célébrations !

Pour en savoir plus sur cet atelier, pour vous inscrire et/ou pour faire intervenir Oriane dans votre entreprise, contactez la à l’adresse suivante : oriane@orianesavourelucas.com

Téléchargez gratuitement le KIT J’arrête de râler ! Retrouvez-moi sur ma page Facebook et sur Instagram pour suivre des articles inspirants et découvrir des pépites qui vous aideront un peu plus chaque jour à révéler la meilleure version de vous-même !

J’arrête de râler arrive en entreprise !

4 Jan

« Un Fançais râle en moyenne de 15 à 30 fois par jour… tout le monde est touché et encore plus en entreprise. »

Après la parution de son best-seller J’arrête de râler (plus de 300 000 exemplaires vendus), Christine Lewicki décide de créer en 2014 un réseau d’ambassadeurs certifiés J’arrête de râler afin d’offrir à travers le monde francophone des ateliers qui diffusent la philosophie du livre.

Ancienne DRH et coach certifiée depuis plus de 15 ans, Christine a toujours eu une immense passion pour le travail et le monde de l’entreprise ce qui l’a amené à écrire en 2018 le livre J’arrête de râler au boulot.

Le mouvement prend de plus en plus d’ampleur dans les entreprises !

Groupama, Suez Environnement, l’agence IDIX/Féminin Bio, Révillon, la SNCF, ainsi que la Ville de Suresnes ont récemment choisi de proposer à leurs collaborateurs de vivre les ateliers “J’arrête de râler au boulot”. Tous ont pu témoigner d’un impact important sur la coopération, le bien-être et la productivité au sein de leurs équipes.

Christelle Perez et Ida El Hicheri, ambassadrices certifiées, racontent pourquoi elles ont récemment choisi de diffuser le message « J’arrête de râler » dans leurs entreprises.

Depuis octobre, Christelle Perez anime des ateliers chez Révillon. Sa mission a séduit TF1 ! Visionnez le reportage du JT du 4 janvier 2020 en suivant ce lien.

Le travail peut être un haut lieu de contraintes où on ne choisit ni ses collègues ni ses patrons. Même dans une entreprise où on fabrique du chocolat (connu pour être un antidépresseur puissant), la râlerie est monnaie courante ! Elle a organisé ses ateliers autour du thème « C’est enfin bientôt que j’arrête de râler chez Révillon », reprenant ainsi le thème de la pub télé de la marque « C’est enfin bientôt Noël chez Révillon » ! On a donc vu fleurir des bracelets fluo « J’arrête de râler » au poignet des salariés.

Christelle : « Le but du bracelet, c’est la prise de conscience de nos râleries (on croit toujours qu’on ne râle pas car on râle moins que certains… et pourtant…) ; c’est aussi le rappel de notre objectif : tenir 21 jours sans râler. Dès que je râle je change le bracelet de poignet, et je remets les compteurs à zéro, ».

La palette d’outils pratico-pratiques enseignés pendant les 6 ateliers de la démarche ornent maintenant les murs des bureaux des premiers formés : La roue des émotions (et oui car nos râleries cachent un besoin non satisfait qu’il est nécessaire d’écouter), les 3 zones d’influences (afin de connaître quand il est préférable d’utiliser le lâcher prise, la Communication Non Violente ou de se mettre en action), les petites cartes mémo (j’ai râlé aujourd’hui : qu’est-ce que j’ai appris – je n’ai pas râlé aujourd’hui : qu’est-ce que j’ai appris) … et bien sûr, l’affiche « Vous entrez dans un espace non râleur ».

Affiche Espace Non Raleur, J'arrete de Raler

Téléchargez l’affiche gratuitement dans notre kit de démarrage J’arrête de Râler.

Le rêve secret de Christelle est que sur la porte d’entrée de Révillon cette belle affiche soit placardée avec la mention « Vous entrez dans une entreprise non râleuse » !   

Christelle : « Ce qui est intéressant dans la démarche, c’est qu’elle n’est pas dogmatique, ce n’est pas une méthode à appliquer, c’est un chemin à créer. La formation « j’arrête de râler au boulot » permet d’avoir des clés, elle est déculpabilisante, elle demande de se mettre en action et d’essayer des choses nouvelles pour supprimer un max d’irritants. Cela recrée du lien dans l’entreprise, ça donne un élan, ça facilite la coopération. Arrêter de râler fait appel à notre créativité pour se créer une vie au boulot (et une vie en général) plus heureuse ».

Ida El Hicheri, Responsable de l’accompagnement des transformations, de la qualité de vie au travail, de la prévention des risques psychosociaux et du développement de l’engagement pour 10 000 collaborateurs dans un grand groupe français, témoigne :

« L’enjeu était fort pour cette entreprise et ses salariés qui ont vécu de nombreux changements ces dernières années et d’autres importants à venir. Ma mission était de proposer un accompagnement pragmatique et efficace pour toucher en priorité l’état d’esprit du collectif, permettre aux inquiétudes légitimes de pouvoir s’exprimer et enclencher rapidement une prise de responsabilité individuelle et collective. Il était évident que les ateliers J’arrête de râler pourraient apporter une première réponse ».

Dans ce contexte, les ateliers ont été baptisés « 21 jours pour booster la transformation ». Ida a alors pris son bâton de pèlerin et a parcouru la Normandie, le Nord et l’Est de la France pour faire des conférences auprès des équipes et animer les ateliers auprès des premiers volontaires. Les ateliers ayant connu un immense succès, Ida a compris qu’elle allait avoir besoin d’aide en interne pour les déployer. Elle a alors identifié 15 ambassadeurs qui ont ensuite été formés puis certifiés par Christine Lewicki, l’auteur des livres. Réunis régulièrement au sein de la DRH, ce sont des managers, des RRH, des responsables communication, des ingénieurs méthodes et excellence opérationnelle. Ils sont sur le terrain au plus proche de chacune et chacun. Ils sont prêts aujourd’hui à animer la série d’ateliers J’arrête de râler dans leur établissement et ravis d’avoir désormais un outil en main pour accompagner les équipes qui en ont tant besoin !

Ida : « Ce sont des pionniers, leur force d’engagement est remarquable. Ils auront besoin du soutien managérial à tous les niveaux pour porter le message. Ce sont des leaders de transformation, ils ont développé ici des compétences d’avenir dont tout manager aura nécessairement besoin dès aujourd’hui et demain dans un contexte de plus en plus imprévisible, rapide, imperceptible ».

Ida explique qu’elle ne cherche pas à convaincre mais à accompagner ceux qui ont la curiosité et qui sentent que cela peut impacter positivement leur vie professionnelle, leur collaboration avec les différents services, leur contribution, et les aider à s’adapter aux changements, à reprendre la main quand ça va trop (très) vite.

Ida : « Les ateliers de Christine me paraissent être une clé de la réussite des grands projets et défis d’aujourd’hui. Les études le montrent (Scheffer, 2017) ; pour cultiver le succès de l’entreprise il faut travailler son état d’esprit. Avec un bon état d’esprit, tout devient possible ! Pour faire basculer une culture collective, il faut commencer par toucher 10% de sa population. Avec les ateliers je parviens à les mobiliser autour de nos 3 valeurs clés : responsabilisation, ouverture et coopération ».

Est-ce que VOTRE entreprise sera la prochaine ?

Proposer des ateliers J’arrête de Râler au sein de votre entreprise vous intéresse ? Deux options se présentent à vous :

  • Vous former ou former un de vos collaborateurs directement auprès de Christine Lewicki. Cliquez sur le visuel ci dessous pour découvrir notre programme de certification en ligne et recevoir votre dossier d’information gratuit.

Voici nos 10 convictions :

  1. Il y a plein de raisons “valables” de râler au boulot!
  2. Nos râleries du quotidien ont un objectif, celui de prendre soin de nos besoins, mais la stratégie que nous utilisons (râler) ne marche pas! Nous espérons amener les autres à rejoindre notre point de vue ou à changer, mais nous cultivons au contraire un climat de fuite ou de défense.
  3. De nombreux projets, petits ou grands, sont mis en échec par des comportements relationnels empreints de cynisme ou de critique, alors que l’envie profonde de chacun est d’évoluer dans un environnement optimiste et bienveillant.
  4. Les relations humaines positives sont un levier puissant de réussite des projets collectifs.
  5. La source de nos résistances réside dans nos habitudes. Nous réagissons trop souvent en pilote automatique sans avoir conscience de l’impact de notre comportement sur notre expérience au travail.
  1. Nous avons la capacité de changer nos habitudes et de développer une nouvelle posture plus satisfaisante vis a vis des frustrations rencontrées au travail. Nous pouvons ainsi nous donner les moyens de nous sentir plus épanouis, et développer des relations humaines au travail plus nourrissantes et constructives.
  1. Notre lieu de travail, avec ses activités et ses relations, peut être un lieu d’épanouissement personnel, pour chacun d’entre nous, et au service d’un objectif commun. Le travail, avant d’être facteur de risque, est un facteur de santé.
  2. Le monde professionnel peut être un lieu de partage d’humanité, un lieu de qualité de vie, d’équilibre de vie.
  1. Il n’y a pas de goutte d’eau inutile. Chaque petit changement compte, chacun, quel que soit son poste dans l’entreprise, peut contribuer à en faire le lieu dans lequel il a envie d’évoluer.
  2. Notre certitude profonde est que nous disposons, à l’échelle individuelle, de beaucoup plus de pouvoir que nous ne l’imaginons pour transformer notre expérience au travail et celle de notre entourage. Notre projet et ambition est de faire bénéficier le plus grand nombre de cette découverte merveilleuse.

Téléchargez gratuitement le KIT J’arrête de râler ! Retrouvez-moi sur ma page Facebook et sur Instagram.

[Témoignage] Laurence Amoura, ambassadrice J’arrête de râler

26 Déc

Kinésiologue de profession, Laurence Amoura a rajouté la certification Ambassadrice J’arrête de râler à ses compétences. Elle nous explique en quoi cette formation lui permet de mieux accompagner ses patients.

Quelle est ton activité professionnelle ?

Je reçois dans mon cabinet de kynésiologie des séniors, des adultes, des enfants ainsi que des animaux pour un accompagnement individuel à la gestion de leur(s) stress.
Enfin, des mères et des pères viennent, toujours à mon cabinet, pour un accompagnement à la parentalité. Pour cela la méthode « J’arrête de râler sur mes enfants {et mon conjoint} » de Christine Lewicki et de Florence Leroy sont mes outils de prédilection.
Ils y trouvent Écoute, empathie, bienveillance, des outils pour rebondir et continuer avec son bambin, son ado, sa compagne/son compagnon …
D’ici peu je me serai formée à « J’arrête de râler au boulot ». En effet, je souhaite me rapprocher d’entreprises du secteur et proposer ces ateliers pour le bien-être des salariés.

Pourquoi as-tu décidé de suivre la formation pour devenir ambassadrice certifiée ?

Après m’être lancée dans le challenge avec une réussite totale sans râlerie au bout de 6 mois, j’ai ressenti le besoin de vivre le challenge, la philosophie de « j’arrête de râler » dans une dimension plus large que celle de mon foyer avec mes enfants.
J’ai ressenti le désir fort d’accompagner des parents qui, comme ce fut le cas pour moi, se rendaient compte que râler ne portait pas ses fruits.
Cette idée me remplissait de joie, elle me faisait vibrer. Elle faisait tellement sens : être formatrice, ambassadrice du programme « J’arrête de Râler en famille » !

Y a-t-il eu un déclic qui t’a poussé à t’inscrire ?

Avoir cet outil dans ma proposition d’accompagnement était un plus, un beau complément. Aujourd’hui mes interventions sont structurées autour de ce programme, ce sont mes compléments de formation qui l’agrémentent et le complètent.

Qu’est-ce que cela représente pour toi ?

Être ambassadrice m’anime et me nourrit. J’ai le sentiment d’apporter ma contribution en accompagnant celles et ceux qui veulent se prendre en main et être acteur/actrice de leur vie de famille.
En le transmettant, je me sens comme un colibri qui fait sa part pour partager les techniques que je maîtrise pour éteindre le feu et calmer les tensions.
Cet outil est très fort, il permet de faire le point sur ce qui va au sein de la famille, il pointe aussi ce qui va moins bien, il accompagne pour apporter des solutions. Les clés délivrées par la méthode « J’arrête de râler » guident dans la bienveillance, au quotidien.

Quelles opportunités cela t-a-t-il apporté ?

Cela représente un honneur car je trouve cela beau d’accompagner les parents dans plus de conscience de ce qu’ils vivent, quelle belle mission, un sacré défi !
C’est aussi une pression car je me demande à chaque fois « est-ce que je suis à la hauteur ? », en toute humilité les sourires de fin d’ateliers me font dire que « oui, je suis sur le bon chemin et complètement à ma place ».
Ensuite je sais que nous sommes de plus en plus nombreux et cela me réjouit. Je ne me sens pas seule, d’autres que moi ont été séduits aussi, la famille s’agrandit !

Quels bénéfices en retires-tu ?

Les bénéfices que j’en retire sont :
l’estime et la confiance en moi : j’aime ce que je fais, je suis compétente dans ce domaine, j’apporte du soutien sur des thèmes qui sont parfois douloureux.
Je suis honorée d’assister à la transformation à laquelle j’assiste : des parents ayant l’impression que tout est fichu, puis des parents trouvant des solutions à ce qui leur paraissait un problème insurmontable. C’est un vrai soulagement !

Comment vois-tu ton activité dans 5 ans ?

Dans 5 ans, je prévois de passer la majorité de mon temps à animer des ateliers de groupes et des séances individuelles ou de couples dans ma ville : Figeac, dans mon département : le Lot et dans ma région : l’Occitanie.
Il s’agit plus que d’une formation ou d’un stage. En effet, chacun est invité à mouiller sa chemise pour activement s’ouvrir à d’autres façons de faire. Enclencher de nouvelles façons de penser, celles qui sont positives, optimistes et nourrissantes.
Le programme « J’arrête de râler » est pour moi un hymne à la vie !

Voici les dates des prochains ateliers de Laurence à Figeac en 2020 :
Les samedis de 9h30 à 12H00 : les 11/01, 18/01, 25/01, 01/02, 08/02.
Les jeudis de 18h00 à 20h30 : les 16/01, 23/01, 30/01, 6/02 et 13/02.
Pour en savoir plus, contactez la à : jarretederalermidipy@gmail.com

Et, si vous aussi souhaitez transmettre cet outil puissant au sein de votre entreprise, ou si vous souhaitez élargir votre champ de compétences professionnelles dans le cadre de votre activité libérale, inscrivez-vous en suivant ce lien pour recevoir votre dossier d’information gratuit sur notre prochaine session de formation, du 15 janvier 2020 au 31 mars 2020 ! 

Appel QR Formation Ambassadeurs (1)

Téléchargez gratuitement le KIT J’arrête de râler ! Retrouvez-moi sur ma page Facebook et sur Instagram, pour suivre des articles inspirants et découvrir des pépites qui vous aideront un peu plus chaque jour à révéler la meilleure version de vous-même !

[Témoignage] Christelle Poublang, ambassadrice certifiée « J’arrête de râler »

20 Déc

Une fois ses enfants grandis, Christelle se sentait un peu perdue. Elle s’est rendue compte que des années passées à râler avaient entravé son estime personnelle, et elle cherchait à trouver sa niche dans son activité de formatrice. Elle raconte comment se former ambassadrice J’arrête de râler lui a donné les outils nécessaires pour reprendre confiance en elle !

Ambassadeurs certifiés J'arrête blog de Râler

Quelle est ton activité professionnelle ?

J’exerce le métier de formatrice, je suis à mon propre compte depuis 11 ans, J’ai choisi principalement deux thématiques ; la communication interpersonnelle et la gestion des émotions. J’ai aussi récemment accepté d’être déléguée de la Ligue des Optimistes de France pour Dunkerque (Flandres Maritime) et Hazebrouk (Flandres Intérieure) afin d’y proposer des conférences J’arrête de râler au boulot.

Pourquoi as-tu décidé de suivre la formation pour devenir ambassadrice certifiée ?

A l’époque où j’ai décidé de suivre la formation, je me sentais un peu perdue quant à l’expertise que je pouvais proposer à mes clients. Le champ des possibles était vaste et en même temps, je souhaitais me spécialiser sur une 1 ou 2 thématiques. J’ai immédiatement senti que la formation J’arrête de râler pouvait m’offrir cette opportunité.

Y a-t-il eu un déclic qui t’a poussé à t’inscrire ?

Le déclic qui m’a poussé à m’inscrire a été la curiosité du changement que cela pouvait induire si j’arrêtais de me plaindre ! J’ai été par le passé une spécialiste de la râlerie auprès de mes enfants. Les années ont passé, les enfants ont grandi et je me suis rendue compte que j’avais passé beaucoup de temps à râler pour un moindre résultat, et que cela avait affecté mon estime de moi sur le long terme. Sans m’en rendre vraiment compte, j’étais passée également de la râlerie à la plainte.

Qu’est-ce que cela représente pour toi ?

Arrêter de ma plaindre a été un long cheminement, car c’était devenu un réflexe. Au cours de la formation, j’ai pris conscience que je voyais les sollicitations extérieures comme des contraintes, des intrusions, de la perte de temps. Donc pour moi arrêter de râler a très vite représenté reprendre ma part de responsabilité, plutôt que d’être dans la victimisation à l’égard des sollicitations. De plus, j’ai appris à développer l’assertivité. Je me considère néanmoins toujours en chemin, car J’arrête de râler est un outil qui m’amène sans cesse à aller plus loin dans l’introspection.

Quelles opportunités cela t-a-t-il apporté ?

C’est à la suite de nombreuses conférences données sur le sujet que j’ai choisi mon expertise sur les deux thématiques citées plus haut. La vision de mon expertise s’est clarifiée, et j’ai signé plusieurs contrats de formation sur ces thématiques, dont certains se sont renouvelés sur le long terme, notamment sur le développement des compétences relationnelles.

Quels bénéfices en retires-tu ?

A titre personnel, je sais maintenant exactement comment faire pour lâcher prise ! (J’avais lu tellement de livre sur le sujet, et les outils proposés ne me convenaient pas).

Ce qui ne veut pas dire que j’y arrive à chaque fois, mais je sais que j’ai le choix, et le soulagement de savoir COMMENT FAIRE. Cette formation étant très pragmatique, j’ai pu mettre tout de suite les « mains dans le cambouis ».

Et le TOP du TOP ; je m’entendais dire depuis de nombreuses années que je rêvais de faire de la musique, sans jamais poser aucune action dans ce sens. J’arrête de râler propose vraiment de passer à l’action plutôt que d’avoir des regrets et de se plaindre. J’ai donc posé ma première action, le reste a suivi. Aujourd’hui, je suis tellement heureuse et fière de jouer de la harpe (depuis 2014 année de mon lancement dans la grande aventure de J’arrête de râler !) et de proposer des petites prestations lors de manifestations locales ou dans des EPHAD.

Comment vois-tu ton activité dans 5 ans ?

J’ai comme projet de contribuer au développement de certaines compétences SOFT SKILLS car J’arrête de râler est un outil très pragmatique, percutant et innovant qui induit des changements mesurables et atteignables ! 

 

Contactez Christelle via son profil linkedin pour en savoir plus sur les ateliers « J’arrête de Râler » qu’elle propose. 

Et, si vous aussi souhaitez transmettre cet outil puissant au sein de votre entreprise, ou si vous souhaitez élargir votre champ de compétences professionnelles dans le cadre de votre activité libérale, inscrivez-vous ici pour recevoir votre dossier d’information gratuit sur notre prochaine session de formation, du 15 janvier 2020 au 31 mars 2020 ! 

Appel QR Formation Ambassadeurs (1)

 

Téléchargez gratuitement le KIT J’arrête de râler ! Retrouvez-moi sur ma page Facebook et sur Instagram, pour suivre des articles inspirants et découvrir des pépites qui vous aideront un peu plus chaque jour à révéler la meilleure version de vous-même !

Rejoignez le réseau des Ambassadeurs « J’arrête de râler » !

11 Déc

Vous aimez le challenge “J’arrête de râler”, vous êtes salarié ou manager en entreprise, vous êtes professionnel indépendant ou libéral ? Diffusez le message J’arrête de Râler dans le cadre de votre activité professionnelle ! Devenez ambassadeur certifié “J’arrête de râler”

Le réseau des ambassadeurs « J’arrête de râler » auprès de particuliers ou d’entreprises ne cesse de s’accroître !

En 2017, nous avons créé une formation en ligne afin d’en faciliter l’accès au plus grand nombre. En suivant cette formation, vous vous spécialiserez sur l’application de J’arrête de Râler dans le cercle de la famille (basé sur les enseignements du livre J’arrête de râler sur mes enfants {et mon conjoint} et/ou celui de l’entreprise (basé sur les enseignements du livre J’arrête de râler au boulot).

Cette fabuleuse et audacieuse aventure vous tente et vous vous demandez si cette formation est pour vous ?

Réservez votre place en suivant ce lien pour mon appel questions – réponses, jeudi 12 décembre à 20h. Je me réjouis d’échanger avec vous et de répondre à toutes vos question en direct !

Appel Questions - Réponses en direct avec Christine LewickI JEUDI 12 DÉCEMBRE 2019 - 20H30

Découvrez notre réseau d’ambassadeurs certifiés !

Copy of Réseau Ambassadeurs (3)

Téléchargez gratuitement le KIT J’arrête de râler ! Retrouvez-moi sur ma page Facebook et sur instagram, pour suivre des articles inspirants et découvrir des pépites qui vous aideront un peu plus chaque jour à révéler la meilleure version de vous-même !

[Témoignage] Caroline Vattaire, ambassadrice certifiée « J’arrête de râler »

26 Sep

Après s’être lancée et avoir réussi le challenge « J’arrête de râler », Caroline m’a contactée pour mettre en place un programme “Devenir acteur de solutions plutôt que victime des situations” pour l’équipe du Pôle Petite Enfance où elle travaillait à l’époque. Son initiative a reçu le prix de l’innovation managériale ! Ces retours enthousiastes l’ont décidée à se former professionnellement pour transmettre ce nouveau fonctionnement de vie au plus grand nombre.

Elle témoigne de son parcours :

Ambassadeurs certifiés J'arrête blog de Râler

Quelle est ton activité professionnelle ?

Je suis coordinatrice de crèches.

Pourquoi as-tu décidé de suivre la formation pour devenir ambassadrice certifiée J’arrête de Râler ?

J’ai découvert le livre « J’arrête de râler » à sa sortie en 2012. Je trouvais le titre accrocheur et le challenge amusant. Puis, je me suis vite rendue-compte des changements qu’il allait falloir mettre en place pour tenir 21 jours d’affilée sans râler. J’ai persévéré et j’ai réussi, avec quelques failles de temps en temps, mais sans grandes conséquences sur le bien-être global que cela m’apportait.

En 2013, j’ai eu la chance de rencontrer Christine Lewicki et de partager l’expérience « J’arrête de râler » avec l’équipe du Pôle Petite Enfance où je travaillais. Les retours des agents étaient tellement enthousiastes que j’ai été encouragée à poursuivre. J’ai constaté une réelle évolution constructive dans les relations au travail et de vraies prises de conscience. 

Devenir ambassadrice était comme une évidence pour moi. Je souhaitais partager l’expérience « J’arrête de râler au boulot » avec d’autres et élargir l’espace des « non râleurs » !

 Y a-t-il eu un déclic qui t’a poussée à t’inscrire ?

Je souhaitais être moteur et actrice de la démarche « J’arrête de râler au boulot ». J’ai surtout attendu de me sentir prête. A mon sens, être ambassadrice implique d’avoir soi-même suffisamment intégré les étapes, les changements à mettre en œuvre et de les avoir vécus. 

Le déclic a été de me dire que l’inscription à la formation d’ambassadrice allait m’aider à compléter ma propre expérience afin de pouvoir la transmettre. 

 Qu’est-ce que cela représente pour toi ?

Cela représente beaucoup car cela touche à mes valeurs profondes : une ouverture sur les possibles, du bien-vivre au travail, un regard positif sur soi et sur les autres, des relations apaisées. Cela représente donc pour moi le plaisir de participer à ce cercle vertueux.

 Quelles opportunités cela t’a-t-il apporté ?

Cela m’a apporté des opportunités de faire de très belles rencontres humaines. Lorsque je parle du challenge « J’arrête de râler » à quelqu’un, j’ai toujours des réactions enthousiastes. A chaque fois, je vois la curiosité dans le regard de mes interlocuteurs et cela suscite de nombreuses questions et échanges sur les enjeux, les difficultés, les bénéfices d’arrêter de râler. Les personnes ont envie de participer aux ateliers.

Me former et être ambassadrice m’a permis de pouvoir proposer les ateliers, de retrouver des participants heureux d’être ensemble et de se découvrir des ressources et des clés qu’ils n’avaient pas envisagées jusque-là.

Les ateliers « J’arrête de râler au boulot » répondent à des besoins de mieux-être individuel et de qualité dans les relations humaines. La demande est importante dès l’instant où nous avons la possibilité de faire grandir chacun dans des prises de conscience et des solutions durables.

 Quels bénéfices en retires-tu ?

J’en retire des bénéfices pour moi puisque j’ai trouvé des ateliers simples et concrets pour avoir les clés d’un mieux vivre au quotidien. En étant formée et ambassadrice, j’en retire le bénéfice essentiel des retours positifs et des remerciements de la part des personnes qui ont participé aux ateliers. Leurs sourires et leurs témoignages des évolutions qu’ils ont mises en place dans leur quotidien m’encouragent à continuer de proposer et développer ces ateliers. 

Je tire bénéfice également de ce que je nomme « l’effet du groupe ». En effet, les ateliers sont parfaitement construits et favorisent les échanges entre les participants. Une véritable émulation s’opère et chacun apporte beaucoup par ses propres expériences, y compris pour l’ambassadrice.

Etre ambassadrice est donc une belle occasion de découvertes, de relations humaines et de nouvelles rencontres ! 

Comment vois-tu ton activité dans 5 ans ?

Etre encore davantage engagée dans le déploiement des ateliers et le mieux-vivre au travail. Dans 5 ans, j’aurai effectué la formation et obtenu la certification « J’arrête de râler en famille ». Je me vois donc assembler les deux pour proposer des ateliers qui se compléteront.

Contactez Caroline via son profil linkedin pour en savoir plus sur les ateliers « J’arrête de Râler » qu’elle propose. 

Et, si vous aussi souhaitez transmettre cet outil puissant au sein de votre entreprise, ou si vous souhaitez élargir votre champ de compétences professionnelles dans le cadre de votre activité libérale, découvrez notre formation en ligne.

Rejoignez-moi pour un appel questions/réponses jeudi 12 décembre à 20h, je répondrai à toutes vos questions !

Réservez votre place ici : https://www.facebook.com/events/439120170341266/

Appel Questions - Réponses en direct avec Christine LewickI JEUDI 12 DÉCEMBRE 2019 - 20H30

 

 

Téléchargez gratuitement le KIT J’arrête de râler ! Retrouvez-moi sur ma page Facebook et sur Instagrampour suivre des articles inspirants et découvrir des pépites qui vous aideront un peu plus chaque jour à révéler la meilleure version de vous-même !

Le challenge « J’arrête de râler » d’Emilie

17 Sep

Au printemps dernier, Emilie a décidé de se lancer le challenge « J’arrête de râler ». Elle nous explique pourquoi elle a souhaité ne plus se plaindre et les bénéfices qu’elle en retire.

Challenge d'Emilie, brouillon (2)

Emilie, peux-tu te présenter ?

Je suis la chanceuse maman d’une petite fille de 3 ans. Je suis aussi enseignante-chercheure spécialisée en psychologie du développement de l’enfant et j’ai développé une activité libérale de psychologue.

Pourquoi as-tu décidé de te lancer le challenge « J’arrête de râler » ?

Mon quotidien était difficile. Cela faisait plus de deux ans que je ne dormais pas (ma petite se réveillant toutes les heures) et les conditions de mon travail à l’université me pesaient terriblement.

Je me sentais irritable, impatiente, agacée, nerveuse.

Mes rêves de vie de famille joyeuse et épanouie semblaient se dissoudre dans la râlerie quotidienne. Je voyais ma vie joyeuse m’échapper. Ma première action envers le challenge a été de demander de l’aide extérieure pour dormir enfin un peu.

Y a-t-il eu un déclic qui t’a poussé à commencer ?

Après avoir lu et écouté Christine Lewicki, j’étais persuadée de l’intérêt de la démarche. J’ai d’abord tenté toute seule dans mon coin. Je n’en ai même pas parlé à mon compagnon. J’ai mis un bracelet deux jours et … je l’ai enlevé ! Comme si ce bracelet révélait les abysses dans lesquelles j’étais tombée !

Ce premier choc fut ce qui m’a poussée à continuer. J’ai remis le bracelet comme on enfile son costume de courage et je me suis réellement engagée dans le challenge.

Quelles ont été tes plus grandes difficultés ?

Je suis restée durant 60 jours sans pouvoir dépasser le J1 du challenge ! Je me suis observée dans mon quotidien. J’ai éliminé les nombreuses râleries de surface.

Par exemple : je voulais ramasser un objet par terre, il m’échappait une fois… deux fois… à la troisième … je râlais plutôt que de me baisser de façon plus efficace ! N’était-ce pas inutile ?

Un autre exemple de mon ancien quotidien : je râlais en cherchant quelque chose dans mon sac à main trop petit. Je râlais mais je ne changeais pas de sac ! Perte d’énergie inutile une nouvelle fois. Le plus dur fut de m’apercevoir de l’ampleur du problème et surtout de ma résistance à ne pas y remédier. A croire que j’aimais ça !

Quelles ont été tes plus grandes révélations ?

J’ai mis du temps à me rendre compte que j’avais besoin d’être soutenue pour dépasser les deux points noirs de mon quotidien. Bravant ma lassitude et ma vulnérabilité, j’ai demandé du soutien à mes amis sur facebook.

Les retours encourageants de mes amis m’ont portée, la promesse de leur donner des nouvelles m’a engagée encore plus dans le challenge. Ce fut un tournant vers la réussite du challenge et un tournant dans ma vie en général : m’exposer dans mon imperfection ne me fait plus peur, elle me fait avancer à pas de géant.

Quels bénéfices retires-tu de ne plus te plaindre dans ton quotidien ?

J’ai beaucoup plus d’énergie qu’avant car je ne la gaspille plus ! J’ai l’impression d’avoir repris mon bonheur en main. Je me sens confiante car je ne me sens plus ballotée par les mouvements extérieurs !

Je me sens plus heureuse et plus amoureuse aussi et pourtant je n’ai pas changé de vie !

As-tu un ou plusieurs conseils pour les personnes tentées par le challenge « 21 jours sans râler » ?

Le premier conseil que je peux donner est d’avoir de la compassion pour soi ! J’ai été « obligée » de développer de la compassion pour moi-même et c’est ce qui m’a permis d’arriver au bout du challenge ! 

Le deuxième : prenez chaque râlerie comme un symptôme, « Tiens là, ça pique ! »
Vous choisissez de rester avec ou d’enlever l’épine ?

Bon challenge !

Emilie a filmé chaque jour de son challenge. Voici les vidéos de son premier et dernier jour :

Jour 1 :

 

Et, jour 21 : la célébration !

 

Pour découvrir toutes les vidéos du challenge d’Emilie, rendez-vous sur sa page Facebook !

Téléchargez gratuitement le KIT J’arrête de râler ! Retrouvez-moi sur ma page Facebook et sur Instagrampour suivre des articles inspirants et découvrir des pépites qui vous aideront un peu plus chaque jour à révéler la meilleure version de vous-même !

[Témoignage] Christelle Perez, ambassadrice certifiée « J’arrête de râler »

14 Août

Christelle souhaite contribuer à ce que les salariés de son entreprise puissent « se construire une vie plus heureuse au travail ». En suivant la formation « Animer des ateliers J’arrête de Râler », elle est dorénavant ambassadrice certifiée et anime des ateliers au sein de son entreprise.

Quelle est ton activité professionnelle ?

Je travaille pour 2 entreprises de chocolat faisant partie du même groupe, une entreprise française et une entreprise suisse. Je suis au développement des ventes, en charge de tous les outils pour les commerciaux afin d’optimiser les ventes.

Pourquoi as-tu décidé de suivre la formation pour devenir ambassadrice certifiée J’arrête de Râler ?

Il y a 5 ans, j’ai lu le livre « J’arrête de râler sur mon conjoint et mes enfants » et j’ai pris une grosse claque ! Ça a été une révélation. Pour me lancer dans le challenge et mettre en place des changements dans ma vie perso, j’ai suivi un atelier à Lyon animé par une ambassadrice certifiée et j’ai réussi à embarquer mon conjoint. Nous avons suivi cet atelier ensemble… et ça a été 2 jours et demi de pur bonheur, coupés du monde, de notre quotidien, de notre logistique avec nos enfants et de nos vies bien remplies ; 2 jours et demi où nous n’avons parlé que de notre couple, de nos relations avec nos enfants, de nos difficultés, de la manière dont nous pouvions avancer.

Ambassadeurs certifiées JDR IG (1)

Ça a été comme un 2ème mariage ! Du coup, j’ai poursuivi avec la lecture de « J’arrête de râler, l’intégrale ». J’ai fait les exercices et j’ai commencé à mettre en place des changements dans ma vie, d’abord petits puis plus grands. J’ai trouvé les enseignements de Christine tellement inspirants, authentiques et pratico pratiques qu’ils ont été le déclencheur pour moi d’une nouvelle façon de vivre et que j’ai eu très envie de les partager !

Y a-t-il eu un déclic qui t’a poussé à t’inscrire ?

L’idée me trottait déjà depuis un moment dans la tête mais j’avais peur de me lancer, de ne pas arriver à trouver du temps pour ça… bref je flippais !

Et puis, j’ai participé au {Forum} Wake Up,  le séminaire de Christine Lewicki pour oser prendre sa place, cultiver son audace et ne plus se limiter. Et là l’envie de transmettre le message « J’arrête de râler » et de partager les expériences que j’ai vécues dans ma propre vie m’est apparu comme une évidence. Du coup, j’ai pris mon courage à 2 mains et j’ai demandé à mon entreprise de financer ma formation pour devenir ambassadrice J’arrête de Râler et animer des ateliers auprès de mes collègues. Je leur ai expliqué la démarche, comment cela aiderait un des projets qu’ils comptaient me confier et… ils ont accepté ! J’étais très contente d’avoir osé faire cette proposition à mon entreprise et bien sûr encore plus qu’ils aient accepté !!

Qu’est-ce que cela représente pour toi ?

Cette formation représente un premier pas pour amener de nouveaux outils dans mes entreprises, pour aider les salariés à se sentir mieux dans leur job en changeant de posture, en changeant les mots qui sortent de leurs bouches, en célébrant ! C’est l’opportunité de parler dans mes entreprises de ce qui m’anime, de ce qui me fait vibrer… à savoir le travail autour de la relation, du changement, de la connaissance de soi. Ce travail d’observation à faire sur soi pour se construire une vie plus heureuse au travail. J’espère entamer de nouvelles formations, définir un nouveau poste autour de ces sujets, et continuer d’avoir envie de donner le meilleur de moi-même au quotidien.

Quelles opportunités cela t’a-t-il apporté ?

La formation « Animer des ateliers J’arrête de Râler » m’a donné le courage de parler du tournant que j’ai envie de donner à ma carrière professionnelle. Cela fait 10 ans que je travaille dans ce groupe et j’en étais à un point où je me demandais : Qu’est-ce qui ferait que j’aurai encore envie de donner dans cette structure pendant les 10 prochaines années ? La formation Ambassadrice m’a permis de mettre une compétence unique, différenciante et pour moi tellement inspirante dans mon profil.

Quels bénéfices en retires-tu ?

Le message J’arrête de râler m’a fait prendre conscience du pouvoir énorme que l’on a entre les mains de changer, que ce pouvoir dépend uniquement de nous et non des autres. La magie c’est que, parce que JE change alors Tout change autour de moi. J’ai pris conscience qu’on a le pouvoir de créer la vie qu’on veut, et ça passe par changer des petites choses du quotidien : ces « petits riens du tout » qui changent tout !

Comment vois-tu ton activité dans 5 ans ?

Je souhaite continuer de porter ce message en entreprise, dans les miennes ou dans d’autres et poursuivre à me former sur des techniques différentes pour aider les salariés à mettre moins d’enjeux et plus de jeux dans le cadre du travail, afin de faire baisser la pression. J’ai aussi très envie de me former au NIA afin d’amener cette danse du corps super inspirante pour travailler le lâcher prise dans mon entreprise… Affaire à suivre !

Contactez Christelle pour en savoir plus sur les ateliers « J’arrête de Râler » qu’elle propose. Vous trouverez ses coordonnées sur notre page Ambassadeurs certifiés « J’arrête de râler ».

Vous aussi souhaiteriez transmettre cet outil puissant au sein de votre entreprise, ou pour élargir votre champ de compétences professionnelles dans le cadre de votre activité libérale ?
Inscrivez-vous pour mon appel questions-réponses le 12 décembre à 20H, je répondrai à toutes vos questions !

https://www.facebook.com/events/439120170341266/

Appel Questions - Réponses en direct avec Christine LewickI JEUDI 12 DÉCEMBRE 2019 - 20H30

 

 

Téléchargez gratuitement le KIT J’arrête de râler ! Retrouvez-moi sur ma page Facebook et sur Instagrampour suivre des articles inspirants et découvrir des pépites qui vous aideront un peu plus chaque jour à révéler la meilleure version de vous-même !

J’arrête de râler a changé ma vie !

31 Juil

Je suis toujours remplie de joie lorsque mes lecteurs témoignent de l’effet positif que mes livres ont sur eux !

Quel plaisir de tomber sur cet article du magazine Web « Les mots positifs.com » écrit par Isabelle Sherpa.

Isabelle qui a participé au {Forum} WAKE UP à Lyon en 2016, puis à mon groupe de coaching en ligne le {Cercle}, partage ici les 3 livres qui ont changé sa vie.

J'arrête de râler a changé ma vie ! (1)

Elle explique ses critères de choix :

[…] Une belle quinzaine de livres est arrivée pêle-mêle en tête de liste. Pour les départager, je me suis donc affairée à une liste de critères que voici :

  • Il fallait que ces 3 livres m’aient appris quelque chose que je puisse retenir même des années plus tard, qu’ils aient parlé à mon CERVEAU.
  • Il fallait que ces 3 livres aient provoqué des passages à l’action réels et durables et un changement d’habitude, qu’ils aient parlé à mon CORPS.
  • Il fallait que ces 3 livres arrivent comme des réflexes lorsque quelqu’un me demande quels sont mes livres favoris, qu’ils aient parlé à mon COEUR.

J’arrête de râler a passé la sélection et il est numéro 1 sur sa liste !

Isabelle nous explique dans l’article que le livre J’arrête de râler lui a ouvert la voie de sa transformation.

Découvrez comment en lisant l’article dans son intégralité ici : Ces 3 livres ont changé ma vie _ Les Mots Positifs.com

Quels sont les livres qui ont changé VOTRE vie ?

Téléchargez gratuitement le KIT J’arrête de râler ! Retrouvez-moi sur ma page Facebook et sur Instagram, pour suivre des articles inspirants et découvrir des pépites qui vous aideront un peu plus chaque jour à révéler la meilleure version de vous-même !

[Témoignage] Mélanie Pauly, ambassadrice certifiée « J’arrête de râler »

29 Juil

« Arrêter de râler m’a donné l’opportunité de ne pas me limiter, d’oser briller ».

Mélanie Pauly est ambassadrice certifiée J’arrête de Râler sur la région d’Angers. Elle témoigne de son parcours.

Quelle est ton activité professionnelle ?

Je suis sophrologue, RH de formation initiale : je redonne le sourire à mes clients/patients qui prennent conscience de leurs ressources et capacités à vivre leur vie et ne pas la subir (là où je me retrouve avec Christine).

Pourquoi as-tu décidé de suivre la formation pour devenir ambassadrice certifiée ?

Véhiculer le message « J’arrête de râler » et redonner le sourire, faire que les personnes qui y participent que ce soit pour le boulot ou la famille ne se rendent plus malades mais trouvent une autre attitude qui leur rende la vie meilleure m’anime.

J’ai toujours eu un optimisme débordant, et depuis que j’ai pris conscience de l’énergie qui m’anime je la déploie avec un sens : aider mon prochain à sourire et à vivre. Le bonheur de ma famille est primordial alors je voulais réaliser ces 21 jours sans râler.

J'arrête de Râler, Formation

Y a-t-il eu un déclic qui t’a poussé à t’inscrire ?

Le déclic était à la maison, ne plus rendre coupable mes deux petits hommes et mon mari ! Et puis un problème de santé l’été 2018 a fait que je n’ai l’usage que d’un œil aujourd’hui. Ma cornée a été grignotée par une amibe et je dois me faire greffer fin 2019. Ainsi il m’a fallu utiliser le peu d’énergie que j’avais l’année passée pour le meilleur. Alors quand la formation s’est présentée à moi, j’ai signé. Et puis, j’ai fait Wake Up en novembre 2018 et j’ai redemandé mon mari en mariage. Donc un signe !

Qu’est-ce que cela représente pour toi ?

Une opportunité de véhiculer le message et de faire gagner en espérance de vie les personnes qui appliquent les outils dans leur quotidien. Surtout un message de bienveillance, il peut nous arriver plein de choses dans la vie mais c’est nous qui décidons de le voir d’une certaine manière, alors autant porter les bonnes lunettes ! Diffuser cela en entreprise ou dans le plus grand nombre de foyers, c’est ma motivation.

Quelles opportunités cela t-a-t-il apporté ?

Rencontrer des journalistes, avoir un article en première page du journal « Le Courrier de l’ouest », avec un « Chiche le challenge » dont je suis très fière. Et surtout des échanges sur les bienfaits visibles, ne serait-ce que par la façon de voir les choses dans mon couple, ma famille, mon boulot. Un merci Christine est souvent formulé :-)). L’opportunité de ne pas se limiter, oser briller alors que j’étouffais mes qualités par peur d’écraser.

Quels bénéfices en retires-tu ?

Les bénéfices sont multiples : une sérénité au quotidien et une auto-dérision qui fait chaud au cœur. De la dopamine générée par la non râlerie, donc de la motivation à la déployer, et de la sérotonine qui me donne le sourire chaque jour par le bien être dans lequel je suis, donc un effet assuré chez mes clients. Que du plus, merci Christine !

Comment vois-tu ton activité dans 5 ans ?

Mon activité dans 5 ans s’exercera toujours en entreprise et en cabinet (je prends un local à partir de septembre 2019). J’aurai à la fois des séances individuelles et collectives de sophrologie et des ateliers J’arrête de râler, en famille et au boulot. Je me vois également faire des conférences pour les prises de conscience et apporter des outils concrets aux personnes pour préserver leur santé. J’envisage aussi des stages d’été sur 5 jours en partenariat avec d’autres professionnels du bien être, pour réaliser un parcours « Prise de conscience » et apporter un bol d’oxygène aux participants… à suivre pour une communication positive, et entrainante !

Pour en savoir plus sur les ateliers J’arrête de Râler proposés par Mélanie, contactez-la depuis son site : https://www.e-perspectives.fr

Si vous aussi souhaitez transmettre cet outil puissant au sein de votre entreprise, ou si vous souhaitez élargir votre champ de compétences professionnelles dans le cadre de votre activité libérale, découvrez notre formation en ligne : https://www.christinelewicki.com/formation-jdr/

Animer-des-formations-jarrete-de-raler

Téléchargez gratuitement le KIT J’arrête de râler ! Retrouvez-moi sur ma page Facebook et sur Instagram, pour suivre des articles inspirants et découvrir des pépites qui vous aideront un peu plus chaque jour à révéler la meilleure version de vous-même !

[Témoignage] Ida El Hicheri, ambassadrice certifiée « J’arrête de râler »

25 Juin

« Arrêter de râler a changé ma vie »

Un boulot prenant dans un grand groupe français, un engagement à l’Université, des projets professionnels en tête, un besoin de danser et de jouer du violon chaque semaine, un mari, quatre enfants… il y a eu un moment où Ida El Hicheri s’est sentie un peu dépassée !

Elle explique pourquoi elle a décidé de suivre notre formation en ligne pour devenir ambassadrice certifiée « J’arrête de râler », et l’impact que cette décision a sur sa vie professionnelle et personnelle.

Ida - Ambassadrice certifiée J'arrête blog de Râler

Quelle est ton activité professionnelle ?

Je suis consultante RH dans un grand groupe, psychologue du travail et universitaire, j’enseigne à la fac où j’ai fait un doctorat sur le management il y a quelques années.

Pourquoi as-tu décidé de suivre la formation pour devenir ambassadrice certifiée ?

Parce que « Arrêter de râler » a changé ma vie. Cela m’a permis d’abord d’avoir de bien meilleures relations avec mes enfants, une vie de famille plus apaisée, plus calme et sereine. Et puis, cela m’a redonné le pouvoir d’agir et de décider de ce que je veux pour moi dans ma vie professionnelle et personnelle et de prendre des décisions importantes, notamment celle de développer mon activité en indépendante en tant que psychologue et coach. Du coup, j’ai eu envie de me former à la méthode « J’arrête de râler » qui avait été si bénéfique pour moi, pour la transmettre à mon tour à d’autres.

Y a-t-il eu un déclic qui t’a poussé à t’inscrire ?

Une discussion avec une ambassadrice puis avec Christine Lewicki en 2018 lors de la retraite Rise Up. Je me suis dit de ne plus hésiter, que cette nouvelle corde à mon arc allait vraiment m’aider à proposer des accompagnements efficaces et puissants tant pour les particuliers que pour les entreprises. L’idée d’avoir cette possibilité de contribuer au message et à la diffusion de cette expérience interne si particulière, à ce changement si perceptible quand on s’y met vraiment, et ce pour d’autres qui en ressentent l’envie et le besoin m’a donné très envie.

Qu’est-ce que cela représente pour toi ?

La possibilité de transmettre avec joie ce qui compte beaucoup pour moi. La possibilité de contribuer à la volonté de changement pour quelqu’un, un groupe ou une organisation avec des outils simples, joyeux, et vraiment efficaces.

Quelles opportunités cela t-a-t-il apporté ?

Curieusement (car ce n’était pas forcément le projet de départ), cela m’a permis de me positionner au sein de l’entreprise à laquelle j’appartiens aujourd’hui, et d’apporter un outil pour contribuer à développer de nouvelles postures de responsabilisation, d’ouverture et de coopération au sein du groupe. J’utilise donc la méthode « J’arrête de râler » avec des co-directeurs, des managers, et des collaborateurs pour déployer cette ambition d’entreprise, cette transformation. Nous avons baptisé cet accompagnement : 21 jours pour booster la transformation par la méthode de Christine Lewicki « J’arrête de râler au boulot » !

Quels bénéfices en retires-tu ?

Je peux faire mon boulot ! celui de coach au sein de mon entreprise où je suis responsable de la transformation managériale et coach interne. Les managers adhèrent à cet accompagnement.

Comment vois-tu ton activité dans 5 ans ?

J’aimerais poursuivre ce que je fais aujourd’hui à mon compte en indépendante en accompagnant 3 populations :

  1. Les managers et les organisations comme j’ai pu le faire au sein de grands groupes depuis 15 ans
  2. Et aussi, et cela me tient particulièrement à cœur, les femmes pour qu’elles puissent révéler toutes leurs facettes, celles qui comptent pour elles dans leur vie pro et perso. J’ai moi-même 4 enfants et un job qui me passionne, se réaliser et trouver l’équilibre est un travail que je trouve délicat, parfois courageux, et en même temps si enthousiasmant quand on sent la réalisation de son être profond dans chaque domaine de sa vie ! Je souhaite partager cela avec d’autres femmes.
  3. Et, les Hauts potentiels, qu’ils soient enfants, ados ou adultes. Se découvrir cette « particularité » et en faire quelque chose. J’aimerais beaucoup contribuer à mieux faire connaître cela, à la fois pour ceux qui vont être identifiés via les méthodes classique des tests et d’entretiens, et aussi leur entourage. Et, au-delà les accompagner pour transformer cette force, en faire quelque chose qui compte pour eux, faire connaître leur mode de fonctionnement aux parents, professeurs, managers qui les entourent pour une meilleure compréhension mutuelle et une meilleure activation de tout leur potentiel.

Pour en savoir plus sur les ateliers J’arrête de Râler proposés par Ida, contactez Ida depuis son site : http://www.pcdeveloppement.fr/

Si vous aussi souhaitez transmettre cet outil puissant au sein de votre entreprise, ou si vous souhaitez élargir votre champ de compétences professionnelles dans le cadre de votre activité libérale, découvrez notre formation en ligne : https://www.christinelewicki.com/formation-jdr/

Animer-des-formations-jarrete-de-raler

Téléchargez gratuitement le KIT J’arrête de râler ! Retrouvez-moi sur ma page Facebook et sur instagram, pour suivre des articles inspirants et découvrir des pépites qui vous aideront un peu plus chaque jour à révéler la meilleure version de vous-même !

%d blogueurs aiment cette page :