J’arrete de raler sur mes enfants… on continue !

15 Déc

Voici un article que je viens de retrouver sur un de mes vieux blogs. IL date de 2007 ! comme quoi le sujet d’arrêter de râler germait en moi depuis longtemps ! et finalement il m’a vraiment fallut le sevrage des 21 jours consecutifs pour vraiment transformer ma vie.

Même si cet article a été écrit bien avant mon challenge, j’aime beaucoup la créativité que j’avais mis en œuvre pour ne pas râler a cet époque. Évidemment, il faut constamment se réinventer et le  » truc » dont je parle dans cet article n’est plus en œuvre chez nous mais je le trouve tellement bien que je pense le ressortir si besoin.

Ce qui compte c’est que quand on part du principe qu’on veut être compris et entendu sans râler alors on peut ouvrir la boite de pandore de la créativité et trouver des solutions qui marchent jusqu’à ce qu’ils faillent les renouveler. C’est la vie !

———————————————————————

Jeu vs Sérieux

Dans ma boîte à outils de Coach, j’ai pleins d’outils merveilleux pour aider mes clients à avancer dans leurs projet de vie.

Ce week-end j’ai eu la chance de pouvoir en expérimenter un moi-même: Jeu versus Sérieux

L’idée est que parfois on prend les choses tellement au sérieux qu’on réduit considérablement le champs de possibilités pour agir. A ce moment là, si on arrive à changer de perspective et à envisager la situation sous la forme d’un jeu, on libère de la tension et on se permet d’envisager d’autres solutions souvent plus porteuses de résultats.
Je voudrais partager avec vous le cas pratique de ce week-end.
Mes deux filles de 7 et 4 ans étaient très occupées à sauter et à faire une bataille de polochon sur notre lit double.

La petite dernière ( 11 mois) ayant très envie de dormir pour sa sieste, je leur demande de cesser leur jeux afin de garantir le calme dans cette partie de la maison.

Je repars chercher les affaires pour la sieste et je retrouve mes filles toujours sur le lit à bondir comme des petits cabris. Je leur redemande une fois, deux fois…. toujours sans résultat. Il me semble que mes filles ne me respectent pas, que ma demande n’a aucune valeur à leurs yeux et qu’elles font passer leur jeux devant tout le reste des besoins de la famille.

Mon besoin d’être entendu n’est pas satisfait et ma première réaction est de vouloir crier, râler et m’imposer !

J’arrive à faire sortir les filles de la chambre et je pars coucher le bébé au calme. Pendant que le bébé s’endort, je rumine : « tout de même c’est dingue, elles n’attachent aucune importance à ce que j’ai à dire, elles ne respectent pas les besoins de la famille, si elles pensent que je vais laisser tomber… elles se trompent…. ! » Je suis énervée et je veux que ma voix ait de la valeur ! C’est un sujet sérieux et je dois trouver une solution car il en dépend de mes principes d’éducation.

Finalement après m’être accordée de la compassion pour mon besoin qui n’est pas satisfait et le sentiment de colère et frustration qui en découle, je suis arrivée à changer de perspective et à envisager la situation comme un jeu. Si je n’arrive pas à me faire entendre quand je leur parle, peut-être que je peux trouver une autre manière de faire passer mon message sous forme de jeu. Et hop une idée me vient : Je vais leur proposer de parler franglais !

Nous sommes une famille française vivant aux US depuis 7 ans et la petite fille de mon amie Nathalie est en train d’apprendre les deux langues et elle nous fait bien rigoler lorsqu’elle mélange les deux langues et m’appelle » Alice’s maman ».

Je décide de proposer cela à mes filles : » Je n’aime pas m’énerver quand je ne suis pas entendue et l’idée de hausser le ton ne me convient pas du tout alors, que pensez-vous de l’idée que je vous parle en Franglais lorsque je sens que c’est dur pour vous de m’entendre ». Elles ont adoré l’idée et maintenant nous avons un jeu, un code et mon besoin d’être entendue est satisfait.

» I need you to ramasser les toys par terre avant qu’on lise le book »

» How about you put your habits on before le petit déjeuner ? »

Bon je ne parle pas toujours comme cela. je commence toujours en parlant français et si je sens que c’est dur pour les filles de m’entendre alors je choisis le franglais plutot que hausser le ton.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :