Tag Archives: education

Couple sous tension ? On garde le cap avec le nouveau livre de Florence Leroy !

10 Oct

Les enfants grandissent, la vie de famille est chamboulée… et le couple s’en retrouve désorienté !

Pas de panique, tout est normal !

Florence Leroy, ambassadrice certifiée « J’arrête de râler » et co-auteure du livre « J’arrête de râler sur mes enfants {et mon conjoint} » est en pleine évolution professionnelle !

Elle vient de publier un nouvel ouvrage :

Screen Shot 2019-10-10 at 08.55.06

Dans « Couple sous tension. Gardons le cap de notre relation à l’adolescence des enfants », Florence nous livre des clés pratiques pour accompagner ensemble nos ados, et pour ne pas laisser notre couple prendre le large durant cette période si particulière !

Florence Leroy propose aussi de nouveaux accompagnements, et des ateliers « pause » destinés aux femmes qui jonglent avec toutes les casquettes de mère, de compagne et de professionnelle.

Découvrez toute l’actualité de Florence, souscrivez à sa newsletter !

Téléchargez gratuitement le KIT J’arrête de râler ! Retrouvez-moi sur ma page Facebook et sur instagram, pour suivre des articles inspirants et découvrir des pépites qui vous aideront un peu plus chaque jour à révéler la meilleure version de vous-même !

J’ARRÊTE DE RÂLER ET JE SAVOURE LA VIE ! Podcast pour « Métamorphose »

30 Sep

J’ai eu le plaisir de m’entretenir avec Anne Ghesquière, fondatrice du magazine Féminin Bio, pour son podcast du lundi qui élève la conscience, « Metamorphosepodcast » !

Screen Shot 2019-09-30 at 08.53.37

Nous avons échangé entre autres autour des thèmes suivants :

  • Mon expérience du challenge et en quoi il a transformé ma vie et celle de ma famille bien que les autres membres ne l’aient pas fait !
  • Comment tenir le challenge J’arrête de râler durant 21 jours ?
  • Quel est le premier critère pour commencer à changer ?
  • Pourquoi « pointer du doigt un coupable en râlant » n’apportera jamais le résultat escompté !
  • Comment apprendre à formuler clairement nos demandes.
  • Quelles sont les options pour arrêter de râler au boulot ?

Pour découvrir notre conversation et tous les thèmes que nous avons abordés, écoutez le podcast ici

 

Téléchargez gratuitement le KIT J’arrête de râler ! Retrouvez-moi sur ma page Facebook et sur Instagrampour suivre des articles inspirants et découvrir des pépites qui vous aideront un peu plus chaque jour à révéler la meilleure version de vous-même !

[Témoignage] Caroline Vattaire, ambassadrice certifiée « J’arrête de râler »

26 Sep

Après s’être lancée et avoir réussi le challenge « J’arrête de râler », Caroline m’a contactée pour mettre en place un programme “Devenir acteur de solutions plutôt que victime des situations” pour l’équipe du Pôle Petite Enfance où elle travaillait à l’époque. Son initiative a reçu le prix de l’innovation managériale ! Ces retours enthousiastes l’ont décidée à se former professionnellement pour transmettre ce nouveau fonctionnement de vie au plus grand nombre.

Elle témoigne de son parcours :

Ambassadeurs certifiés J'arrête blog de Râler

1 – Quelle est ton activité professionnelle ?

Je suis coordinatrice de crèches.

2 – Pourquoi as-tu décidé de suivre la formation pour devenir ambassadrice certifiée J’arrête de Râler ?

J’ai découvert le livre « J’arrête de râler » à sa sortie en 2012. Je trouvais le titre accrocheur et le challenge amusant. Puis, je me suis vite rendue-compte des changements qu’il allait falloir mettre en place pour tenir 21 jours d’affilée sans râler. J’ai persévéré et j’ai réussi, avec quelques failles de temps en temps, mais sans grandes conséquences sur le bien-être global que cela m’apportait.

En 2013, j’ai eu la chance de rencontrer Christine Lewicki et de partager l’expérience « J’arrête de râler » avec l’équipe du Pôle Petite Enfance où je travaillais. Les retours des agents étaient tellement enthousiastes que j’ai été encouragée à poursuivre. J’ai constaté une réelle évolution constructive dans les relations au travail et de vraies prises de conscience. 

Devenir ambassadrice était comme une évidence pour moi. Je souhaitais partager l’expérience « J’arrête de râler au boulot » avec d’autres et élargir l’espace des « non râleurs » !

 3 – Y a-t-il eu un déclic qui t’a poussée à t’inscrire ?

Je souhaitais être moteur et actrice de la démarche « J’arrête de râler au boulot ». J’ai surtout attendu de me sentir prête. A mon sens, être ambassadrice implique d’avoir soi-même suffisamment intégré les étapes, les changements à mettre en œuvre et de les avoir vécus. 

Le déclic a été de me dire que l’inscription à la formation d’ambassadrice allait m’aider à compléter ma propre expérience afin de pouvoir la transmettre. 

 4 – Qu’est-ce que cela représente pour toi ?

Cela représente beaucoup car cela touche à mes valeurs profondes : une ouverture sur les possibles, du bien-vivre au travail, un regard positif sur soi et sur les autres, des relations apaisées. Cela représente donc pour moi le plaisir de participer à ce cercle vertueux.

 5 – Quelles opportunités cela t’a-t-il apporté ?

Cela m’a apporté des opportunités de faire de très belles rencontres humaines. Lorsque je parle du challenge « J’arrête de râler » à quelqu’un, j’ai toujours des réactions enthousiastes. A chaque fois, je vois la curiosité dans le regard de mes interlocuteurs et cela suscite de nombreuses questions et échanges sur les enjeux, les difficultés, les bénéfices d’arrêter de râler. Les personnes ont envie de participer aux ateliers.

Me former et être ambassadrice m’a permis de pouvoir proposer les ateliers, de retrouver des participants heureux d’être ensemble et de se découvrir des ressources et des clés qu’ils n’avaient pas envisagées jusque-là.

Les ateliers « J’arrête de râler au boulot » répondent à des besoins de mieux-être individuel et de qualité dans les relations humaines. La demande est importante dès l’instant où nous avons la possibilité de faire grandir chacun dans des prises de conscience et des solutions durables.

 6 – Quels bénéfices en retires-tu ?

J’en retire des bénéfices pour moi puisque j’ai trouvé des ateliers simples et concrets pour avoir les clés d’un mieux vivre au quotidien. En étant formée et ambassadrice, j’en retire le bénéfice essentiel des retours positifs et des remerciements de la part des personnes qui ont participé aux ateliers. Leurs sourires et leurs témoignages des évolutions qu’ils ont mises en place dans leur quotidien m’encouragent à continuer de proposer et développer ces ateliers. 

Je tire bénéfice également de ce que je nomme « l’effet du groupe ». En effet, les ateliers sont parfaitement construits et favorisent les échanges entre les participants. Une véritable émulation s’opère et chacun apporte beaucoup par ses propres expériences, y compris pour l’ambassadrice.

Etre ambassadrice est donc une belle occasion de découvertes, de relations humaines et de nouvelles rencontres ! 

7 – Comment vois-tu ton activité dans 5 ans ?

Etre encore davantage engagée dans le déploiement des ateliers et le mieux-vivre au travail. Dans 5 ans, j’aurai effectué la formation et obtenu la certification « J’arrête de râler en famille ». Je me vois donc assembler les deux pour proposer des ateliers qui se compléteront.

Contactez Caroline via son profil linkedin pour en savoir plus sur les ateliers « J’arrête de Râler » qu’elle propose. 

Et, si vous aussi souhaitez transmettre cet outil puissant au sein de votre entreprise, ou si vous souhaitez élargir votre champ de compétences professionnelles dans le cadre de votre activité libérale, découvrez notre formation en ligne :

https://www.christinelewicki.com/formation-jdr/

Animer-des-formations-jarrete-de-raler

Téléchargez gratuitement le KIT J’arrête de râler ! Retrouvez-moi sur ma page Facebook et sur Instagrampour suivre des articles inspirants et découvrir des pépites qui vous aideront un peu plus chaque jour à révéler la meilleure version de vous-même !

[Témoignage] Christelle Perez, ambassadrice certifiée « J’arrête de râler »

14 Août

Christelle souhaite contribuer à ce que les salariés de son entreprise puissent « se construire une vie plus heureuse au travail ». En suivant la formation « Animer des ateliers J’arrête de Râler », elle est dorénavant ambassadrice certifiée et anime des ateliers au sein de son entreprise.

Quelle est ton activité professionnelle ?

Je travaille pour 2 entreprises de chocolat faisant partie du même groupe, une entreprise française et une entreprise suisse. Je suis au développement des ventes, en charge de tous les outils pour les commerciaux afin d’optimiser les ventes.

Pourquoi as-tu décidé de suivre la formation pour devenir ambassadrice certifiée J’arrête de Râler ?

Il y a 5 ans, j’ai lu le livre « J’arrête de râler sur mon conjoint et mes enfants » et j’ai pris une grosse claque ! Ça a été une révélation. Pour me lancer dans le challenge et mettre en place des changements dans ma vie perso, j’ai suivi un atelier à Lyon animé par une ambassadrice certifiée et j’ai réussi à embarquer mon conjoint. Nous avons suivi cet atelier ensemble… et ça a été 2 jours et demi de pur bonheur, coupés du monde, de notre quotidien, de notre logistique avec nos enfants et de nos vies bien remplies ; 2 jours et demi où nous n’avons parlé que de notre couple, de nos relations avec nos enfants, de nos difficultés, de la manière dont nous pouvions avancer.

Ambassadeurs certifiées JDR IG (1)

Ça a été comme un 2ème mariage ! Du coup, j’ai poursuivi avec la lecture de « J’arrête de râler, l’intégrale ». J’ai fait les exercices et j’ai commencé à mettre en place des changements dans ma vie, d’abord petits puis plus grands. J’ai trouvé les enseignements de Christine tellement inspirants, authentiques et pratico pratiques qu’ils ont été le déclencheur pour moi d’une nouvelle façon de vivre et que j’ai eu très envie de les partager !

Y a-t-il eu un déclic qui t’a poussé à t’inscrire ?

L’idée me trottait déjà depuis un moment dans la tête mais j’avais peur de me lancer, de ne pas arriver à trouver du temps pour ça… bref je flippais !

Et puis, j’ai participé au {Forum} Wake Up,  le séminaire de Christine Lewicki pour oser prendre sa place, cultiver son audace et ne plus se limiter. Et là l’envie de transmettre le message « J’arrête de râler » et de partager les expériences que j’ai vécues dans ma propre vie m’est apparu comme une évidence. Du coup, j’ai pris mon courage à 2 mains et j’ai demandé à mon entreprise de financer ma formation pour devenir ambassadrice J’arrête de Râler et animer des ateliers auprès de mes collègues. Je leur ai expliqué la démarche, comment cela aiderait un des projets qu’ils comptaient me confier et… ils ont accepté ! J’étais très contente d’avoir osé faire cette proposition à mon entreprise et bien sûr encore plus qu’ils aient accepté !!

Qu’est-ce que cela représente pour toi ?

Cette formation représente un premier pas pour amener de nouveaux outils dans mes entreprises, pour aider les salariés à se sentir mieux dans leur job en changeant de posture, en changeant les mots qui sortent de leurs bouches, en célébrant ! C’est l’opportunité de parler dans mes entreprises de ce qui m’anime, de ce qui me fait vibrer… à savoir le travail autour de la relation, du changement, de la connaissance de soi. Ce travail d’observation à faire sur soi pour se construire une vie plus heureuse au travail. J’espère entamer de nouvelles formations, définir un nouveau poste autour de ces sujets, et continuer d’avoir envie de donner le meilleur de moi-même au quotidien.

Quelles opportunités cela t’a-t-il apporté ?

La formation « Animer des ateliers J’arrête de Râler » m’a donné le courage de parler du tournant que j’ai envie de donner à ma carrière professionnelle. Cela fait 10 ans que je travaille dans ce groupe et j’en étais à un point où je me demandais : Qu’est-ce qui ferait que j’aurai encore envie de donner dans cette structure pendant les 10 prochaines années ? La formation Ambassadrice m’a permis de mettre une compétence unique, différenciante et pour moi tellement inspirante dans mon profil.

Quels bénéfices en retires-tu ?

Le message J’arrête de râler m’a fait prendre conscience du pouvoir énorme que l’on a entre les mains de changer, que ce pouvoir dépend uniquement de nous et non des autres. La magie c’est que, parce que JE change alors Tout change autour de moi. J’ai pris conscience qu’on a le pouvoir de créer la vie qu’on veut, et ça passe par changer des petites choses du quotidien : ces « petits riens du tout » qui changent tout !

Comment vois-tu ton activité dans 5 ans ?

Je souhaite continuer de porter ce message en entreprise, dans les miennes ou dans d’autres et poursuivre à me former sur des techniques différentes pour aider les salariés à mettre moins d’enjeux et plus de jeux dans le cadre du travail, afin de faire baisser la pression. J’ai aussi très envie de me former au NIA afin d’amener cette danse du corps super inspirante pour travailler le lâcher prise dans mon entreprise… Affaire à suivre !

Contactez Christelle pour en savoir plus sur les ateliers « J’arrête de Râler » qu’elle propose. Vous trouverez ses coordonnées sur notre page Ambassadeurs certifiés « J’arrête de râler ».

Et, si vous aussi souhaitez transmettre cet outil puissant au sein de votre entreprise, ou si vous souhaitez élargir votre champ de compétences professionnelles dans le cadre de votre activité libérale, découvrez notre formation en ligne :

https://www.christinelewicki.com/formation-jdr/

Animer-des-formations-jarrete-de-raler

 

Téléchargez gratuitement le KIT J’arrête de râler ! Retrouvez-moi sur ma page Facebook et sur Instagrampour suivre des articles inspirants et découvrir des pépites qui vous aideront un peu plus chaque jour à révéler la meilleure version de vous-même !

[Témoignage] Mélanie Pauly, ambassadrice certifiée « J’arrête de râler »

29 Juil

« Arrêter de râler m’a donné l’opportunité de ne pas me limiter, d’oser briller ».

Mélanie Pauly est ambassadrice certifiée J’arrête de Râler sur la région d’Angers. Elle témoigne de son parcours.

 

Quelle est ton activité professionnelle ?

Je suis sophrologue, RH de formation initiale : je redonne le sourire à mes clients/patients qui prennent conscience de leurs ressources et capacités à vivre leur vie et ne pas la subir (là où je me retrouve avec Christine).

Pourquoi as-tu décidé de suivre la formation pour devenir ambassadrice certifiée ?

Véhiculer le message « J’arrête de râler » et redonner le sourire, faire que les personnes qui y participent que ce soit pour le boulot ou la famille ne se rendent plus malades mais trouvent une autre attitude qui leur rende la vie meilleure m’anime.

J’ai toujours eu un optimisme débordant, et depuis que j’ai pris conscience de l’énergie qui m’anime je la déploie avec un sens : aider mon prochain à sourire et à vivre. Le bonheur de ma famille est primordial alors je voulais réaliser ces 21 jours sans râler.

J'arrête de Râler, Formation

Y a-t-il eu un déclic qui t’a poussé à t’inscrire ?

Le déclic était à la maison, ne plus rendre coupable mes deux petits hommes et mon mari ! Et puis un problème de santé l’été 2018 a fait que je n’ai l’usage que d’un œil aujourd’hui. Ma cornée a été grignotée par une amibe et je dois me faire greffer fin 2019. Ainsi il m’a fallu utiliser le peu d’énergie que j’avais l’année passée pour le meilleur. Alors quand la formation s’est présentée à moi, j’ai signé. Et puis, j’ai fait Wake Up en novembre 2018 et j’ai redemandé mon mari en mariage. Donc un signe !

Qu’est-ce que cela représente pour toi ?

Une opportunité de véhiculer le message et de faire gagner en espérance de vie les personnes qui appliquent les outils dans leur quotidien. Surtout un message de bienveillance, il peut nous arriver plein de choses dans la vie mais c’est nous qui décidons de le voir d’une certaine manière, alors autant porter les bonnes lunettes ! Diffuser cela en entreprise ou dans le plus grand nombre de foyers, c’est ma motivation.

Quelles opportunités cela t-a-t-il apporté ?

Rencontrer des journalistes, avoir un article en première page du journal « Le Courrier de l’ouest », avec un « Chiche le challenge » dont je suis très fière. Et surtout des échanges sur les bienfaits visibles, ne serait-ce que par la façon de voir les choses dans mon couple, ma famille, mon boulot. Un merci Christine est souvent formulé :-)). L’opportunité de ne pas se limiter, oser briller alors que j’étouffais mes qualités par peur d’écraser.

Quels bénéfices en retires-tu ?

Les bénéfices sont multiples : une sérénité au quotidien et une auto-dérision qui fait chaud au cœur. De la dopamine générée par la non râlerie, donc de la motivation à la déployer, et de la sérotonine qui me donne le sourire chaque jour par le bien être dans lequel je suis, donc un effet assuré chez mes clients. Que du plus, merci Christine !

Comment vois-tu ton activité dans 5 ans ?

Mon activité dans 5 ans s’exercera toujours en entreprise et en cabinet (je prends un local à partir de septembre 2019). J’aurai à la fois des séances individuelles et collectives de sophrologie et des ateliers J’arrête de râler, en famille et au boulot. Je me vois également faire des conférences pour les prises de conscience et apporter des outils concrets aux personnes pour préserver leur santé. J’envisage aussi des stages d’été sur 5 jours en partenariat avec d’autres professionnels du bien être, pour réaliser un parcours « Prise de conscience » et apporter un bol d’oxygène aux participants… à suivre pour une communication positive, et entrainante !

Pour en savoir plus sur les ateliers J’arrête de Râler proposés par Mélanie, contactez-la depuis son site : https://www.e-perspectives.fr

Si vous aussi souhaitez transmettre cet outil puissant au sein de votre entreprise, ou si vous souhaitez élargir votre champ de compétences professionnelles dans le cadre de votre activité libérale, découvrez notre formation en ligne : https://www.christinelewicki.com/formation-jdr/

Animer-des-formations-jarrete-de-raler

Téléchargez gratuitement le KIT J’arrête de râler ! Retrouvez-moi sur ma page Facebook et sur Instagram, pour suivre des articles inspirants et découvrir des pépites qui vous aideront un peu plus chaque jour à révéler la meilleure version de vous-même !

[Témoignage] Ida El Hicheri, ambassadrice certifiée « J’arrête de râler »

25 Juin

« Arrêter de râler a changé ma vie »

Un boulot prenant dans un grand groupe français, un engagement à l’Université, des projets professionnels en tête, un besoin de danser et de jouer du violon chaque semaine, un mari, quatre enfants… il y a eu un moment où Ida El Hicheri s’est sentie un peu dépassée !

Elle explique pourquoi elle a décidé de suivre notre formation en ligne pour devenir ambassadrice certifiée « J’arrête de râler », et l’impact que cette décision a sur sa vie professionnelle et personnelle.

Ida - Ambassadrice certifiée J'arrête blog de Râler

Quelle est ton activité professionnelle ?

Je suis consultante RH dans un grand groupe, psychologue du travail et universitaire, j’enseigne à la fac où j’ai fait un doctorat sur le management il y a quelques années.

Pourquoi as-tu décidé de suivre la formation pour devenir ambassadrice certifiée ?

Parce que « Arrêter de râler » a changé ma vie. Cela m’a permis d’abord d’avoir de bien meilleures relations avec mes enfants, une vie de famille plus apaisée, plus calme et sereine. Et puis, cela m’a redonné le pouvoir d’agir et de décider de ce que je veux pour moi dans ma vie professionnelle et personnelle et de prendre des décisions importantes, notamment celle de développer mon activité en indépendante en tant que psychologue et coach. Du coup, j’ai eu envie de me former à la méthode « J’arrête de râler » qui avait été si bénéfique pour moi, pour la transmettre à mon tour à d’autres.

Y a-t-il eu un déclic qui t’a poussé à t’inscrire ?

Une discussion avec une ambassadrice puis avec Christine Lewicki en 2018 lors de la retraite Rise Up. Je me suis dit de ne plus hésiter, que cette nouvelle corde à mon arc allait vraiment m’aider à proposer des accompagnements efficaces et puissants tant pour les particuliers que pour les entreprises. L’idée d’avoir cette possibilité de contribuer au message et à la diffusion de cette expérience interne si particulière, à ce changement si perceptible quand on s’y met vraiment, et ce pour d’autres qui en ressentent l’envie et le besoin m’a donné très envie.

Qu’est-ce que cela représente pour toi ?

La possibilité de transmettre avec joie ce qui compte beaucoup pour moi. La possibilité de contribuer à la volonté de changement pour quelqu’un, un groupe ou une organisation avec des outils simples, joyeux, et vraiment efficaces.

Quelles opportunités cela t-a-t-il apporté ?

Curieusement (car ce n’était pas forcément le projet de départ), cela m’a permis de me positionner au sein de l’entreprise à laquelle j’appartiens aujourd’hui, et d’apporter un outil pour contribuer à développer de nouvelles postures de responsabilisation, d’ouverture et de coopération au sein du groupe. J’utilise donc la méthode « J’arrête de râler » avec des co-directeurs, des managers, et des collaborateurs pour déployer cette ambition d’entreprise, cette transformation. Nous avons baptisé cet accompagnement : 21 jours pour booster la transformation par la méthode de Christine Lewicki « J’arrête de râler au boulot » !

Quels bénéfices en retires-tu ?

Je peux faire mon boulot ! celui de coach au sein de mon entreprise où je suis responsable de la transformation managériale et coach interne. Les managers adhèrent à cet accompagnement.

Comment vois-tu ton activité dans 5 ans ?

J’aimerais poursuivre ce que je fais aujourd’hui à mon compte en indépendante en accompagnant 3 populations :

  1. Les managers et les organisations comme j’ai pu le faire au sein de grands groupes depuis 15 ans
  2. Et aussi, et cela me tient particulièrement à cœur, les femmes pour qu’elles puissent révéler toutes leurs facettes, celles qui comptent pour elles dans leur vie pro et perso. J’ai moi-même 4 enfants et un job qui me passionne, se réaliser et trouver l’équilibre est un travail que je trouve délicat, parfois courageux, et en même temps si enthousiasmant quand on sent la réalisation de son être profond dans chaque domaine de sa vie ! Je souhaite partager cela avec d’autres femmes.
  3. Et, les Hauts potentiels, qu’ils soient enfants, ados ou adultes. Se découvrir cette « particularité » et en faire quelque chose. J’aimerais beaucoup contribuer à mieux faire connaître cela, à la fois pour ceux qui vont être identifiés via les méthodes classique des tests et d’entretiens, et aussi leur entourage. Et, au-delà les accompagner pour transformer cette force, en faire quelque chose qui compte pour eux, faire connaître leur mode de fonctionnement aux parents, professeurs, managers qui les entourent pour une meilleure compréhension mutuelle et une meilleure activation de tout leur potentiel.

Pour en savoir plus sur les ateliers J’arrête de Râler proposés par Ida, contactez Ida depuis son site : http://www.pcdeveloppement.fr/

Si vous aussi souhaitez transmettre cet outil puissant au sein de votre entreprise, ou si vous souhaitez élargir votre champ de compétences professionnelles dans le cadre de votre activité libérale, découvrez notre formation en ligne : https://www.christinelewicki.com/formation-jdr/

Animer-des-formations-jarrete-de-raler

Téléchargez gratuitement le KIT J’arrête de râler ! Retrouvez-moi sur ma page Facebook et sur instagram, pour suivre des articles inspirants et découvrir des pépites qui vous aideront un peu plus chaque jour à révéler la meilleure version de vous-même !

[Témoignage] Josette Cordier, sophrologue et ambassadrice certifiée « J’arrête de râler »

12 Juin

Josette Cordier est sophrologue et formatrice. Toute son activité tourne autour de la famille : elle accompagne parents et enfants avec la sophrologie et elle anime des ateliers et formations autour de l’éducation positive.

Découvrez pourquoi Josette a décidé de suivre notre formation en ligne pour devenir ambassadrice certifiée « J’arrête de râler » et proposer des ateliers « J’arrête de râler » dans le cadre de son activité libérale.

Josette Cordier - Ambassadrice certifiée J'arrête blog de Râler (1)

Pourquoi as-tu décidé de suivre la formation pour devenir ambassadrice certifiée ?

J’ai décidé de suivre la formation pour animer les ateliers J’arrête de Râler alors que j’étais en cours de reconversion professionnelle. J’avais envie de pouvoir transmettre ce que j’avais pu vivre en suivant moi-même le challenge J’arrête de râler.

Y a-t-il eu un déclic qui t’a poussé à t’inscrire ?

L’énergie de Christine partagée dans ses vidéos m’a inspirée ! D’abord à me lancer moi-même dans le challenge… et ensuite à avoir envie de le communiquer autour de moi. Comme je démarrais alors mon activité à mon compte, j’avais envie de faire partie d’un réseau, de travailler en équipe. C’était l’occasion pour moi de commencer à accompagner des parents en groupe, sur un thème fun et profond à la fois, avec un outil « clé en mains ».

Qu’est-ce que cela représente pour toi ?

Le challenge 21 jours sans râler a été un vrai déclic pour moi et cela m’a permis de creuser un tas de sujets dont la discipline positive et la communication non violente.

À un moment de ma vie où j’étais une râleuse professionnelle, j’ai pu sortir la tête de l’eau, et retrouver des moments sympas en famille.

Quelles opportunités cela t-a-t-il apporté ?

Le titre « J’arrête de râler sur mes enfants et mon conjoint » attire l’oeil et fait toujours parler… si on ne se reconnaît pas en tant que râleur, on identifie forcément quelqu’un de notre entourage. Ce thème est donc une amorce qui facilite souvent le contact.

Je suis travailleur social, et j’ai exercé pendant 12 ans auprès de personnes d’horizons différents. Quand j’ai démarré les ateliers j’avais vraiment envie de porter cet outil à destination de personnes qui spontanément ne vont pas se tourner vers des livres de développement personnel ou des outils de coaching.

Depuis 4 ans, j’anime les ateliers J’arrête de râler dans des structures comme des relais assistantes maternelles ou des centres sociaux. L’occasion de voir que cet outil formidable parle à tous, indépendamment de notre milieu ou de notre culture. J’ai eu l’occasion d’accompagner des futures mamans, des beaux-parents et même des grands-parents !

Quels bénéfices en retires-tu ?

Etre ambassadrice J’arrête de râler me permet de sentir que je fais partie d’une équipe, d’un mouvement.

Professionnellement parlant, cet outil m’a ouvert des portes et permis de tisser des partenariats à moyen terme.

Comment vois-tu ton activité dans 5 ans ?

J’imagine que je ferai toujours ce métier qui me passionne, et me permet d’accompagner des parents vers plus de joie dans leur vie de famille. Je pense que d’ici là j’aurai acquis d’autres outils, pour me renouveler et éviter la routine. Je continuerai à travailler auprès de « Mr et Mme Toulemonde », car j’ai à coeur que ces outils soient accessibles à tous. Mes enfants seront plus grands et comme j’aime voyager, j’espère pouvoir allier travail et voyage.

Les prochains ateliers « J’arrête de râler » animés par Josette Cordier auront lieu à l’automne 2019 : 4 ateliers sur 4 communes du territoire du Val de Lorraine (en banlieue de Nancy), organisés par l’association Familles Rurales. Vous pouvez la contacter depuis son site : www.josettecordier.com.

 

Si vous souhaitez élargir votre champ de compétences professionnelles dans le cadre de votre activité libérale, ou si vous souhaitez transmettre cet outil puissant au sein de votre entreprise, découvrez notre formation en ligne : https://www.christinelewicki.com/formation-jdr/

Animer-des-formations-jarrete-de-raler

 

Téléchargez gratuitement le KIT J’arrête de râler ! Retrouvez-moi sur ma page Facebook et sur instagram, pour suivre des articles inspirants et découvrir des pépites qui vous aideront un peu plus chaque jour à révéler la meilleure version de vous-même !

 

Arrêter de râler en famille ET au boulot ! [Témoignage] Hélène, ambassadrice certifiée « J’arrête de râler »

25 Oct

Hélène Bonnet a su mettre au cœur de sa vie sa passion pour les relations humaines et accompagne aujourd’hui parents et professionnels à trouver leur juste place à travers la certification ambassadeur « J’arrête de râler ». Faites la découverte de son parcours et de ce qui l’a amenée à ajouter le monde professionnel à son cursus en se certifiant ambassadrice « J’arrête de râler au boulot » !

Copy of Hélène - Ambassadrice certifiée J'arrête de Râler

Après quasiment 5 ans de vie à Mayotte, en tant que responsable d’un centre pour enfants porteurs de Handicaps, elle rentre en France et fait un break professionnel afin d’être une maman disponible pour ses 2 enfants. Elle se rend compte alors que sa vie n’a rien à voir avec ce qu’elle s’était toujours imaginée. Elle est souvent irritée, tendue, stressée par ses petits bouts. Son envie de se rapprocher de ses enfants et de faire de sa vie familiale un petit cocon douillé où chacun trouve du plaisir et de la bienveillance l’amène à suivre différents stages pour apprendre une toute autre communication avec ses enfants. Et, en 2014, Hélène décide de devenir formatrice certifiée « J’arrête de râler sur mes enfants {et mon conjoint} ».

Lors de ses rencontres, elle a pris conscience que la façon dont les parents vivent leur vie professionnelle impacte fortement leur vie familiale, et inversement, l’humeur avec laquelle les parents quittent leur foyer le matin impacte leur journée professionnelle. L’un et l’autre sont indissociables ! C’est pourquoi, elle a choisi aujourd’hui d’élargir son champ d’action auprès des professionnels à travers la certification « J’arrête de râler au boulot ».

51DCqNyXpEL._SX392_BO1,204,203,200_

Screen Shot 2019-07-04 at 16.16.34

Hélène a à cœur de permettre aux parents et aux professionnels de se donner la permission de faire des choix conscients. Être acteurs de solutions et non victimes des situations, trouver les mots justes pour dire ce qui est et ce qui est attendu des autres, et prendre la liberté de faire ce qui les ressource !

Les gens qui font intervenir Hélène l’apprécient pour sa simplicité, son professionnalisme et son peps. Elle rend les parents et les professionnels plus sereins et plein d’espoir. A l’écoute de leurs envies et de leurs problématiques, elle les accompagne respectueusement pour que chacun puisse prendre en compte ses besoins et trouver sa juste place.

L’un de ses clients témoigne « travailler avec Hèlène, c’est croire que « autrement » est possible, c’est se donner les moyens de changer ».

Pour faire intervenir Hélène, contactez la sur son site.

Et, si comme elle, vous aimeriez transmettre le message « J’arrête de râler », devenez ambassadeur certifié dans votre région !  Découvrez notre nouvelle plateforme de formation en ligne en demandant votre dossier d’information ici.

Animer-des-formations-jarrete-de-raler

Téléchargez gratuitement le KIT J’arrête de râler et Retrouvez-moi sur ma page Facebook pour suivre des articles inspirants et des pépites qui vous aideront un peu plus chaque jour à révéler la meilleure version de vous-même !

 

J’arrête de râler au boulot à la plage !

3 Août

Mon livre J’arrête de râler au boulot a été sélectionné par Cadreo.com, site de recrutement des cadres et dirigeants, parmi les lectures « must » de l’été à emporter à la plage !

safe_image

[…] Améliorer son management, identifier les marchés porteurs, ré-enchanter les relations dans son équipe, apprendre à mieux parler en public […] Que nous soyons jeune manager ou confirmé, ils nous le conseillent pour rester au courant des dernières tendances et évolutions du management.

Screen Shot 2018-08-02 at 10.03.43Si vous aussi êtes confronté à la râlerie dans votre environnement professionnel, procurez-vous le livre et découvrez comment obtenir plus de joie, de collaboration et de productivité au boulot.

Lisez l’article dans son intégralité ici : Management _ 11 livres à emporter à la plage _ Cadreo pour découvrir les 10 autres lectures tendance de l’été !

Téléchargez gratuitement le KIT J’arrête de râler et Retrouvez-moi sur ma page Facebook pour suivre des articles inspirants et des pépites qui vous aideront un peu plus chaque jour à révéler la meilleure version de vous-même !

Arrêter de râler… c’est une bouffée d’oxygène !

3 Juil

Merci Melissa créatrice du blog « une bouffée d’oxygène » pour cet article sur le livre J’arrête de râler sur mes enfants et mon conjoint !

Screen Shot 2018-07-03 at 09_Fotor

Melissa explique qu’elle a découvert le livre grâce à Henriette NenDaka, créatrice de la communauté « rebelles créatives », que j’ai eu le plaisir de rencontrer lors de cette interview. J’y adresse la prise de conscience qui m’a amenée à me sevrer de l’habitude de la râlerie. J’y parle aussi de mon parcours entre l’écriture de j’arrête de râler et celle de WAKE UP !, du thème de la brillance et, comment je suis parvenue à surmonter une énorme peur…

Après avoir visionné la vidéo puis lu le livre, Melissa a réalisé qu’elle était « une râleuse professionnelle » et que cela allait lui demander du temps pour se défaire de cette habitude.

Elle témoigne de l’impact que la râlerie a dans sa vie, sur ses enfants et son couple. Lisez l’article ici revecreetransmets _ Bouffée d’oxygène et découvrez les pratiques qu’elle a choisi de mettre au coeur de son quotidien pour prendre soin d’elle-même et être en mesure de prendre soin de sa famille !

Si vous aussi vous trouvez en train de vous délester de vos frustrations sur vos proches, profitez de la saison estivale pour ancrer une nouvelle habitude… lancez-vous le challenge j’arrête de râler cet été ! Vous pouvez le faire en famille, entre amis et… c’est gratuit !

Et si la vidéo et le thème d’arrêter de vivre votre vie à moitié endormi vous parle, vous pouvez déjà vous inscrire ici pour le prochain Forum WAKE UP à Paris, un week-end transformateur du 30 novembre au 2 décembre 2018 à Paris.

Love & Respect

Christine Lewicki

Téléchargez gratuitement le KIT J’arrête de râler et Retrouvez-moi sur ma page Facebook pour suivre des articles inspirants et des pépites qui vous aideront un peu plus chaque jour à révéler la meilleure version de vous-même !

Qualité de vie au travail, moi d’abord !

11 Juin

Cet article percutant est écrit par Emmanuelle Nave, co-auteure du livre J’arrête de râler au boulot, découvrez comment gagner une copie du livre en bas de l’article !

Je suis DRH de Mutuaide Assistance, filiale de Groupama, et à ce titre responsable de la politique Qualité de Vie au Travail (QVT) de notre entreprise, avec le comité de direction et mon équipe RH. Nous réfléchissons, également avec les représentants du personnel et les salariés eux-mêmes, à ce que nous souhaitons mettre en place dans l’objectif de garantir une bonne qualité de vie au travail pour les collaborateurs. Du babyfoot au programme de soutien de nos salariés qui, de part de notre métier, assistent nos clients dans les épreuves de la vie, en passant par la prévention de la posture au poste, du sommeil, de la gestion du stress, les réflexions à ouvrir sur la charge de travail, et au cœur de cela une attention déterminée et quotidienne envers nos managers, en leur donnant les clés pour progresser dans le management par la confiance.

Par Emmanuelle Nave

Nous allons dans les prochaines années améliorer notre environnement de travail par un déménagement dans des locaux plus adéquats ; faire évoluer nos outils de travail, revisiter nos process pour mieux servir nos clients et fluidifier le quotidien de nos équipes, optimiser le reporting pour que nos managers aient plus de temps pour l’accompagnement… Mais pour moi, au cœur de la QVT, il y a la relation, parce que la relation est au cœur de la vie. Relations avec nos clients externes ou internes, relations entre managers et managés, relations entre collègues, relations individuelles ou collectives.

Nos projets pour prendre soin des relations sont nombreux également : introduction des techniques de médiation pour l’équipe RH, sensibilisation à la méthode de communication non violente pour tous, programmes de soutien entre pairs, coaching à la carte pour les managers, évolution de nos entretiens annuels par l’introduction d’un retour du managé sur le management dont il a besoin, développement du feedback positif et permanent…

Voilà pour mon job de DRH. Mais chaque matin, en entrant à Mutuaide, je me dis : toi, Emmanuelle, qu’est-ce que tu fais aujourd’hui, dans chacune de tes rencontres, pour prendre soin de ta qualité de vie au travail, et de celle des autres ? Tu es capable d’écrire un beau programme, mais l’incarnes-tu chaque jour ?

C’est un chemin permanent.

Prendre soin tout d’abord de MA qualité de vie au travail !

  • Est-ce que je suis suffisamment attentive à mon équilibre général, mon sommeil, l’organisation de mes tâches, les espaces de respiration ? Est-ce que je prends soin de mes relations, avec mon équipe, mes collègues, les collaborateurs, les représentants du personnel ? Quel type de relations ai-je envie de vivre au bureau ? Et que fais-je concrètement pour les créer ?
  • Est-ce que j’alimente la critique ambiante, est-ce que je me complais à pointer les imperfections des autres et les dysfonctionnements ? Est-ce que je cherche à bien faire entendre mes insatisfactions, à imposer mon point de vue, à montrer ma force à l’autre, à ne pas plier, à démontrer à quel point j’ai raison et les autres tort ?
  • Ou bien, est-ce que j’essaie d’avancer en acceptant l’imperfection, la mienne et celle des autres, parfois dans notre difficulté à nous parler ? Est-ce que je laisse de la place à l’autre, quitte à laisser un peu de la mienne ? Est-ce que chaque jour j’arrive à orienter mon attention sur le bon dans mon travail, dans cette entreprise, tout ce que chacun fait de bien, tout ce que nous réussissons ensemble ?

Pour moi c’est cela, prendre soin de ma qualité de vie au travail. C’est être conscient des opportunités, si nombreuses dans la journée, pour créer moi-même un environnement favorable à mon bien-être, à mon bien-vivre. Parfois j’y parviens, parfois c’est plus difficile.

Je ne peux pas bien prendre soin de la QVT des autres, de l’entreprise, si je ne prends pas d’abord soin de la mienne.

Le challenge « J’arrête de râler au boulot » a été pour moi un déclencheur dans cette prise de conscience. Je créé à 80% au moins l’environnement qui m’entoure. Arrêter de râler au boulot, ce n’est pas se taire, c’est commencer autre chose : prendre conscience de mes besoins et de mes frustrations, en prendre la responsabilité, et agir pour les satisfaire.

En écrivant ce livre avec Christine Lewicki, nous avons eu envie de partager cette découverte que nous avons faite l’une et l’autre en la vivant : j’ai réellement la capacité, le pouvoir même, d’agir sur ma qualité de vie au travail, et en le faisant, j’en fais profiter les autres et je contribue à la leur. C’est Gandhi qui nous a guidées tout au long de l’écriture : « Soyons le changement que nous souhaitons voir dans le monde ».

Prêts à relever le défi ?

  • Gagnez un exemplaire du livre « j’arrête de râler au boulot » en allant sur la page Facebook de Christine et répondez jusqu’au 20 juin 2018 à la question :

Comment prenez-vous en charge votre Qualité de Vie au Travail ?

suivi du tag #JarretedeRalerauBoulot en commentaire du post en haut de sa page.

Téléchargez gratuitement le KIT J’arrête de râler et Retrouvez-moi sur ma page Facebook pour suivre des articles inspirants et des pépites qui vous aideront un peu plus chaque jour à révéler la meilleure version de vous-même !

 

Une semaine dédiée à la qualité de notre vie au travail !

7 Juin

Le saviez-vous ? La 15ème édition de la Semaine pour la qualité de vie au travail se déroulera du 11 au 15 juin 2018 et sera placée sous le signe de l’innovation.

Screen Shot 2018-06-05 at 08.56.39

Je suis convaincue que notre travail est un terrain de jeu formidable et puissant pour créer notre épanouissement personnel et bâtir notre bonheur mais pour cela il faut parfois changer notre vision sur le boulot ! Et surtout arrêter de jeter trop souvent la pierre à notre patron, nos collègues ou nos clients !

Je ne dis pas que la vie est rose au boulot et je suis bien consciente que notre travail est souvent un lieu de contraintes et une source de multiples frustrations. Pourtant j’ai l’intime conviction que nous pouvons avoir bien plus d’influence que nous ne le pensons sur l’amélioration concrète de notre quotidien. Mais pour cela il faut avoir l’audace d’oser y croire et de prendre nos responsabilités.

J’ai écrit le livre « J’arrête de râler au boulot » et développé des ateliers à vivre en équipe pour transmettre des clés et permettre à un plus grand nombre de prendre en main sa Qualité de Vie au Travail. J’ai l’intime conviction qu’en prenant la décision (un peu dingue ?) de ne plus râler, nous nous ouvrons alors à la possibilité de vivre notre boulot autrement. Nous devenons soudain plus intéressés par la recherche de solutions que par les problèmes. Nous refusons de rester enfermés dans notre posture (parfois confortable) de victime et nous apprenons à aborder nos frustrations (et nos collègues)  autrement pour que, ensemble, nous puissions vivre mieux et aller plus loin.

Découvrez tous les détails de cette semaine riche en évènements en suivant ce lien.

Si vous souhaitez contribuer à une meilleure qualité de vie au travail, formez-vous pour être « ambassadeur certifié J’arrête de râler au boulot » ! En suivant notre formation en ligne (sur internet et au téléphone), vous profiterez de ressources et supports pour animer des ateliers dans le cadre de votre activité professionnelle, sur l’expertise d’animation qui vous intéresse. Découvrez toutes les modalités de la formation ici.

Et, pour contribuer encore plus à cette semaine innovante, j’offre deux exemplaires de mon livre « J’arrête de râler au boulot ». Il vous suffit de répondre à la question suivante en commentaire de cet article :

Comment prenez-vous en charge votre Qualité de Vie au Travail ?

Le gagnant sera tiré au sort le 20 juin prochain et annoncé ici ainsi que sur ma page Facebook.

J’ai hâte de lire vos réponses, bonne chance !

Téléchargez gratuitement le KIT J’arrête de râler et Retrouvez-moi sur ma page Facebook pour suivre des articles inspirants et des pépites qui vous aideront un peu plus chaque jour à révéler la meilleure version de vous-même !

%d blogueurs aiment cette page :