Challenge J’arrête de Râler : C’est VRAIMENT n’importe quoi !

6 Mai

 

Les trucs du jour :

  • Jour 10 du challenge.
  • Vidéo CAS PRATIQUE : je décris mon scénario et comment j’ai réussi à ne pas râler ce matin. Je raconte aussi comment je suis ensuite tombée dans le panneau 30 minutes plus tard. Résultat : on recommence à ZERO !!!
  • Ne pas râler commence par clairement exprimer nos besoins et savoir dire ce qu’on ressent avec respect.
  • On râle car on a été nul et on cherche un coupable ! On cherche à s’excuser de notre performance très moyenne.
    Qu’en pensez-vous ?
Publicités

17 Réponses to “Challenge J’arrête de Râler : C’est VRAIMENT n’importe quoi !”

  1. minut'd'automne juin 3, 2010 à 11:53 #

    Voilà une technique que j’applique aussi avec mon garçon de deux ans mais ça n’est pas toujours efficace et lui se sent frustré de ne pas maîtrise le langage comme il voudrait mais on va y arriver. Une autre technique que j’applique parfois c’est l’effet miroir: ça ne compte pas hein!

    J'aime

    • christinelewicki juin 3, 2010 à 5:04 #

      L’effet miroir ce n’est pas toi qui râle. Tu essai de l’aider a vivre sa frustration et lui montrer que tu le comprend. Attention demander a un enfant de 2 ans de ne pas râler c’est mission impossible. Mais planter des graines pour lui expliquer que si il utilise ses mots il sera mieux entendu cela va porter ses fruits.
      Moi personnellement je répétais a ma fille d’utiliser ses mots mais au bout du compte je la laissais me crier dessus. Depuis que j’ai commence ce challenge je suis beaucoup plus claire. Je lui dit que je ne suis pas prête a me laisser crier dessus et que si elle continue je vais quitter la pièce. En general a ce moment la elle me demande un câlin et je lui donne bien évidemment et on sort de la crise.

      J'aime

  2. Dom - Bricolente mai 7, 2010 à 7:52 #

    J’adore la leçon du jour ! On râle pour se donner bonne conscience. J’aime ce défi parce qu’il permet de se surprendre soi-même la main dans la sac. Et je trouve que tout cela est fait affectueusement.

    Moi le bracelet, je veux absolument le mettre, c’est une façon de me sentir accompagnée, soutenue.

    Merci à tous les participants de leurs commentaires, les discussions sont très intéressantes, je trouve.

    J'aime

    • christinelewicki mai 7, 2010 à 8:52 #

      Je crois que je vais commander des bracelets et les distribuer. Comme cela on fera tous partis de la même tribu !!! On pourra même se reconnaître dans la rue ???

      J'aime

  3. Dom mai 7, 2010 à 3:29 #

    Merci Christine, vraiment intéressant.
    Voici de mon coté ma leçon d’aujourd’hui (un peu longue désolé) :

    Je râle parce que je suis un feignant non assumé.
    Non assumé, donc je culpabilise et donc re-râle.

    Pourtant jusqu’à 15h30 cet AM je n’avais pas encore râlé et je me suis fais surprendre, situation :
    Je bricole, et j’utilise un perforateur dont je sais que le fil électrique ne fonctionne pas bien… (J’ai déjà râlé, antérieurement à cet am, à plusieurs reprise, lors de l’utilisation de ce perforateur défaillant).
    Bien entendu, à l’utilisation l’appareil défectueux ne se répare pas et fini par tomber en panne. Je râle !

    En fait je n’ai pas râlé par ce que l’appareil est tombé en panne, mais parce que j’allais devoir le réparer ET par ce que je ne l’ai pas réparé avant.
    1) La première fois ou il la défaillance est apparue, l’appareil etait sous garantie : J’ai râlé non pas à cause de la panne mais parce que du coup je devais emmener l’appareil à réparer.
    2) Par la suite n’ayant pas emmené l’appareil je râlais doublement non pas à cause de la panne que je connaissais mais : a) Parce que je n’avais pas emmené l’appareil (culpabilité non assumé), b) du coup je devais le réparer (je n’ai pas envie de le faire : feignant non assumé).

    Je ne râle donc pas à cause de la chose elle même, mais des conséquences de la chose, ou de l’action qu’elle implique que je ne désir pas faire.
    Ces conséquences me mettent en face de ma fainéantise et je ne l’accepte pas : je râle.

    Donc une bonne journée pour moi car au moment ou j’ai compris cela, j’ai réparé avec plaisir mon perforateur… Une leçon ET un outil réparé, oui c’est vraiment une bonne journée.
    Merci Christine 😉

    J'aime

    • christinelewicki mai 7, 2010 à 5:57 #

      Ah ah trop fort Dominique.
      Oui parfois on rale parce que on est un peu nul tout de meme. La question a se poser alors est :
      Qu’est ce que je préfère :
      – Continuer a ne pas faire ce que je sais que je dois faire et me sentir nul
      – ou faire ce que je dois faire et me sentir bien.

      Dans certain cas on choisit la réponse numéro 1 et parfois la réponse numéro 2 mais ensuite ON ASSUME !

      J'aime

  4. Bibi mai 7, 2010 à 11:47 #

    Allez, cette fois, je me lance ! Merci Christine. Tes vidéos, ta réponse à mon commentaire ont eu raison de moi et de mes « non, non, c’est pas pour moi ». Cette fois, j’essaye. Et merci aussi de nous faire partager tes moments de râlage, de doute. J’avoue que l’exemple de ta petite qui « braillait » et de ton autre fille qui se roulait par terre m’ont grandement détendue et m’ont permis de me dire: « Finalement, elle essaye alors qu’elle a, elle aussi, des empêcheurs de tourner en rond à la maison! ». Cela m’a grandement rassurée. 😉

    Donc Jour 1 de mon challenge: « J’arrête de râler ». Je ne pense mettre de bracelet, ou pas tout de suite en tout cas. Je n’arrive déjà pas à me souvenir de ce que j’ai fait dans la journée, alors me souvenir du côté du bracelet… !

    Pour cet am, je sais que cela sera assez facile. N°3 est à la suite, je suis seule. Mais à 16h30, je récupère mes N°1 & 2 et là… j’angoisse avant ce moment, qui est toujours très tendu. Je vais donc essayer de cultiver une pensée optimiste et ne pas envisager le pire avant qu’on y soit.

    Je sais que ce challenge sera d’autant plus difficile pour moi que je suis dans une période de ma vie assez complexe: je suis actuellement un parcours pour me sevrer d’une dépendance à l’argent.

    J’ai hésité avant de me donner un nouveau défi, craignant que de courir après plusieurs lièvres ne finisse en magnifique fiasco. En même temps, je me dis que tan qu’à prendre un nouveau départ, autant faire un nettoyage en profondeur et arrêter de râler. Ou au moins essayer. Même si je n’y arrive pas, je crois que cela peut au moins m’aider à prendre conscience de ce qui me fait râler et que si les causes et les situations sont identifiées, il n’y aura plus qu’à agir en conséquence.

    J'aime

    • christinelewicki mai 7, 2010 à 5:54 #

      Merci Bibi et bravo de te lancer.
      Ma maison est remplie d’empêcheur de tourner en rond ! 3 minettes pleine de caractère.

      Je ne comprend pas pourquoi tout le monde hésite a mettre un bracelet ! Si vous attendez d’être prêt pour commencer le challenge officiellement, vous ne le ferez peut être jamais.
      Les 21 jours ce n’est pas si important. Ce qui est important c’est de commencer et de récolter les fruits chaque jours.

      Il ne faut pas hésiter a mettre un bracelet et accepter de le changer de cote 25 fois par jour !!!!

      J'aime

      • Bibi mai 7, 2010 à 9:46 #

        Voilà, première journée écoulée (même si dans les faits, il n’y a eu qu’une demi journée). J’ai enregistré mes premières vidéos. Elles sont visibles ici: http://www.les-carnets-de-bibi.com
        Et j’ai finalement opter pour un collier de perles 😉

        Mais une première question s’impose ce soir: peut-on faire une différence entre râler et se mettre en colère / hausser le ton? Et en disant cela, je pense particulièrement à mes relations avec mes enfants. Car si je suis convaincue et partisane de la communication non-violente… y a des moments où… rha, faut pas pousser mémère dans le varech !

        D’avance, merci pour vos réponses.

        J'aime

        • Dom mai 10, 2010 à 9:58 #

          Bonjour Bibi,
          Ta réflexion est intéressante, je me pose parfois des questions un peu identique : est ce que je suis en train de râler… Exemple nous étions pour un long voyage en camion avec mon beau père, nous avons discuter politique, si on dit  » vraiment ca ca ne va pas c’est n’importe quoi ! » est ce râler ?
          Pour moi ce n’est pas encore clair 😉

          J'aime

          • christinelewicki mai 10, 2010 à 4:52 #

            Si tu te sens victime et que tu te plains mais que tu ne t’adresses pas a la personne concernée alors c’est râler. Si tu juges  » ils sont trop nuls », tu râles.

            Par contre si tu decris des faits et que tu dis  » moi je trouve que cette manière de faire, ne fonctionne pas » , si tu exprimes ton point de vue en disant  » je pense que ce serait intéressant de faire les choses de cette manière la plutôt ». Alors tu ne râles pas.

            L’ideal serait que ensuite tu agisses pour que ton point de vue soit exprime auprès de la personne concernée ( écrire une lettre a ton députe, t’investir pour créer le changement que tu souhaites)…

            J'aime

  5. amélie collard mai 7, 2010 à 7:41 #

    j’aime beaucoup beaucoup beaucoup beaucoup ta vidéo d’aujourd’hui!

    J'aime

  6. Virginie mai 7, 2010 à 7:34 #

    Bravo pour cette belle leçon ! Même si vous avez dû changer votre bracelet de poignet, vous avez appris (et nous avec) qu’on est responsable de ce qui nous arrive. Peut-être que râler est un acte de mauvaise foi ?

    J'aime

    • christinelewicki mai 7, 2010 à 5:43 #

      Merci Nathalie.
      Et oui c’est une grande révélation de réaliser que souvent on râle sur les autres car en fait dans le fond on n’a pas assure et cela nous énerve. Dans le fond on sait qu’on aurait pu faire mieux, partir plus tôt, ranger nos affaires, anticiper, suivre mieux le dossier….
      On se retrouve dans une situation qui ne marche pas et on accuse les autres, le système, les enfants….

      J'aime

    • christinelewicki mai 7, 2010 à 5:50 #

      En effet il semblerait que râler soit souvent un acte de mauvaise foi. Soit on essai d’accuser les autres alors que en fait nous sommes en grande partie responsable de notre réalité mais c’est trop douloureux de l’accepter et bien plus facile de se plaindre et de ruminer sur les autres.

      Parfois on râle aussi pour avoir le Pouvoir. On veux réunir les troupes autour de notre cause. Mettre les gens, nos collègues, nos amis dans notre camp, contre notre patron, notre conjoint, notre gouvernement, le pouvoir…
      On n’arrive pas a gérer une situation et on s’expose en victime et on met toute notre énergie a trouver d’autres personne qui vont nous approuver et nous dire  » oh ma pauvre petite » plutôt que de passer notre énergie a trouver une solution. Parce que chercher a trouver une solution cela veux dire qu’on a une part de responsabilité dans la situation et cela parfois c’est TRES TRES dur a admettre. Bien plus simple d’être un victime….
      Qu’en pensez-vous ?

      J'aime

  7. nathalie mai 7, 2010 à 7:17 #

    Tout d’abord : un grand merci pour cette initiative. Que je suis contente de voir quelqu’un désireux d’arrêter ce scrogneugneu. Que nos relations personnelles, sociales, personnelles en soient meilleures et harmonieuses !
    Oui, ce que vous décrivez là aujourd’hui est mon principal déclencheur de râlage : je me sens en fait profondément mécontente de moi et je ne supporte alors plus rien ni personne, tout devient prétexte à exprimer ce mécontentement, malheureusement …. sur les autres ! Il y a là beaucoup de honte aussi. Et plus je râle et plus la honte est présente. Processus infernal, le râlage se nourrit lui-même.
    Ce matin j’ai râlé intérieurement en cherchant ma boule de thé ! Elle n’était pas là où je m’attendais l’avoir posée. Un petit rien, je l’ai retrouvée en ouvrant les yeux.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :