Un commentaire qui devient un post sur ce blog

27 Juil

Je vous publie ici un commentaire que j’ai laisse sur ce blog suite a mon article précèdent.
Afin que tout le monde puisse lire, je choisis de la mettre ici car il me semble intéressant.
——————————–
Parfois prendre soin de ses frustrations ne passe pas forcement par dire les choses “après coup” mais plutôt exprimer ses attentes ” avant”, quand il n’y a pas encore de problème.

Par exemple si avec vos amis ou vos collègues vous savez qu’il y a des situations qui ne vous conviennent pas alors prévenez les.

Avec mes amies ou mes frères et sœurs on se retrouve souvent avec pleins d’enfants ! Je prend désormais le temps de dire mes attentes, dire ce qui me convient, prévenir ou je suis souple ( cool quoi) et les zones ou j’ai plus de besoin. On se dit les choses et tout le monde a le droit de parole. Cela ressemble a cela:
– moi les cris des enfants a table çà me met sur les nerfs, est-ce que chaque parent peux gérer son enfant plus loin si il fait une crise ?”
– moi j’ai besoin de pouvoir prendre le café entre adulte pour passer de bonnes vacances, vous pensez que c’est réaliste?”
– moi cela ne me gène pas qu’on me dise que je suis en charge pour le déjeuner, je préfère qu’on me confie un truc plutôt que vous le fassiez a ma place en ruminant car je n’ai pas été assez réactive”
– moi me retrouver a 20 dans une baraque cela me gonfle et je n’en profite pas car on n’arrive pas a se rencontrer et a se détendre, et si on se voyait en plus petit comité?”

Je fais de même avec les personnes avec qui je travaille. Je dis clairement mes attentes au début. Je leur dit ce que j’attend d’eux. Je leur dit comment je fonctionne. Je leur dis ce qu’ils peuvent attendre de moi.
Regulierement on fait le point:
– Comment ça va ?
– As tu besoin de quelque chose ?
– Sur quoi travailles tu en ce moment ? attends tu quelque chose de moi ?
– Es tu heureuse de ton travail ? si tu ne me dis rien je pars du principe que tout va bien.

Poser ses limites a l’avance, quand c’est facile. Connaître les scénarios qui ne nous conviennent pas et les éviter. Faire le point régulièrement. Adresser le moindre malaise tout de suite.
Voila une grande source de bonheur. Et cela évite les gros malentendus et les malaises qui pourrissent tout.

Qu’en pensez-vous ?

Publicités

5 Réponses to “Un commentaire qui devient un post sur ce blog”

  1. Loris Crump octobre 20, 2010 à 3:58 #

    Salut , Merci pour un autre blog d’information , Je vais revenir bient?t !

    J'aime

  2. pascal juillet 28, 2010 à 4:10 #

    Cilou,
    entre nous si tes copains ne t’invite plus pour cela alors ils te rendent service…

    Christine,
    entierement d’accord, ce ne sont dans ce cas pas des vrais amis. des vrai amis on peux tout leur dire sans qu’ils se formalisent!
    il ne faut pas tomber dans l’exces de voir absolument ses amis a tout prix…. selectionnons nos amis…

    Sinon, pour repondre a ce post, ce n’est pas facile de prevenir les gens autout de soi sur ses attentes et besoin! je ne vois pas actuellement ma famille recevoir de tel paroles, ils ne sont pas dans la meme demarche… par exemple leur dire:  » je ne veux pas que tu reste le weekend, on a besoin d’air! » ils ne seront pas comment interpreter ce genre de mots… ils risquent de mal le prendre et de se cassser…
    bref pas facile a dire ni a faire comprendre.
    bonne journee
    pascal

    J'aime

    • christinelewicki juillet 28, 2010 à 9:08 #

      Pascal,

      Et si tu disais: on a besoin de se retrouver en famille, on serait ravie de te recevoir samedi, tu peux rester dormir mais ca t’irais de prevoir de partir apres le petit dejeuner en milieu de matinee comme cela on peux prevoir un truc a faire tous les 5. C’est important pour nous en ce moment de se retrouver avant le debut de la semaine…

      Parfois en commencant la demarche avec eux tu leur fait un cadeau car tu leur donne la permission d’en faire de meme avec toi.

      J'aime

  3. christinelewicki juillet 27, 2010 à 8:44 #

    Il faut bien evidemment faire le tri entre ce que vous etes pret a accepter et la ou ca coince vraiment. Si ca coince vraiment et que vous ne pouvez pas le dire…. alors eviter de passer du temps avec ses personnes la.
    Par exemple je peux accepter que mes amis n’elevent pas leurs enfants comme moi mais je refuse qu’ils punissent mes enfants surtout quand je suis la. Donc si le scenario se produit et que je ne me sens pas capable de le dire. Alors je choisis de ne plus voir ses amis ou du moins avec mes enfants.
    Je ne me met pas dans une situation qui je le sais ne me convient pas.

    J'aime

  4. cilou juillet 27, 2010 à 3:42 #

    j’en pense que c’est aisé avec des gens intelligents ce qui n’est pas toujours le cas ou difficile lorsque l’on est très différents les un des autres. Je m’explique : vous fréquentez une bande de copains qui sont passablement laxistes avec leurs gamins ce qui n’est pas votre cas, si vous mettez vos limites dès le départ, on va vous traiter de fachiste et vos copains ne vous inviteront plus…!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :