On peut noyer une famille dans un verre d’eau !

20 Fév

Maud Brefort, de La Preuve par les Actes, ambassadrice certifiée J’arrête de râler, et ancienne participante du {Forum} WAKE UP a un talent pour l’écriture !

Aujourd’hui, Maud nous propose un texte délicieux qui illustre les besoins insatisfaits qui se cachent souvent derrière nos râleries.

Aujourd’hui, je veux parler de ce petit détail qui, en l’espace de quelques secondes, peut faire basculer la journée en « mode rumination ».

Je partage avec vous l’histoire du verre d’eau. Histoire hautement symbolique quand on pense à l’expression « se noyer dans un verre d’eau » !

Fréquemment, mon mari entre dans la cuisine et me demande : « à qui est ce verre d’eau ? » en désignant un verre sur la table. Question à laquelle je n’ai pas envie de répondre.

1. je ne comprends pas la finalité de cette question

2. je n’ai pas la réponse

3. je souhaite épargner un sermon au « coupable »

Je réponds donc « je ne sais pas ». Si je rajoute le fond de ma pensée « ce n’est qu’un verre sur la table », je sais que je vais trop loin. Vous avez compris ; un verre qui traine sur la table de la cuisine ne déclenche aucune réaction en moi. Un verre sur la table c’est quelqu’un qui s’est dit « je vais m’en resservir plus tard ». Ou c’est quelqu’un de pressé qui n’a pas pris le temps de mettre son verre au lave-vaisselle. Il n’y a pas péril en la demeure. Enfin… pour moi. Car pour mon époux, le péril est là. Ce verre sur la table le dérange, il va devoir le mettre lui-même dans le lave-vaisselle… « comme d’habitude… ».

Depuis que j’ai réalisé le challenge J’arrête de râler, je connais bien le mécanisme par lequel un petit détail, une broutille du quotidien entraine une personne puis toute une famille dans un scénario dramatique. Alors pour moi, c’est terminé, personne ne peut m’entrainer dans sa tragédie.

1. Je ne cherche plus à résoudre le problème de l’autre

2. Je ne cherche plus à prouver à l’autre qu’il exagère, que « ce n’est pas si grave »

3. Je cherche à savoir ce qui se cache « sous le verre d’eau »

En effet, une réaction disproportionnée pour un détail, c’est à mes yeux le symptôme d’un VRAI besoin qui n’est pas satisfait.

Est-ce vraiment un besoin d’ordre derrière le verre d’eau ? Faut-il établir un règlement familial dans lequel figure « laver son verre immédiatement après usage ». Pourquoi mon mari ne l’a-t-il pas encore établi ? Je connais la réponse à cette question. Le verre d’eau qui traine c’est la goutte d’eau en trop. Aussi, avant qu’il ne parte précipitamment au boulot, sans avoir déjeuné et agacé, je lui ai demandé : « qu’est-ce qui ne va pas ce matin ? ». Pas avec le ton de celle qui demande des comptes. Avec douceur, avec un vrai intérêt pour ce qui le traverse. Je connais le malaise qui suit un emportement. Ce positionnement inconfortable entre le remord et la culpabilité de s’être emporté pour une broutille et cette envie de crier : J’AI UN PROBLEME. ÇA NE VA PAS. ÉCOUTEZ-MOI.

Alors les mots ont dévoilé les maux : le stress, la fatigue… Et c’est tout. Et c’est beaucoup. Maintenant moi je sais comment le soutenir. Je suis retournée dans la cuisine après son départ et j’ai souri en voyant son verre d’eau sur la table.

Pour moi tout est à sa place.

Découvrez les ateliers « J’arrête de râler » proposés par Maud sur son site : https://lapreuveparlesactes.fr/.

Téléchargez gratuitement le KIT J’arrête de râler ! Retrouvez-moi sur ma page Facebook et sur Instagram pour suivre des articles inspirants et découvrir des pépites qui vous aideront un peu plus chaque jour à révéler la meilleure version de vous-même !

2 Réponses to “On peut noyer une famille dans un verre d’eau !”

  1. Florian mai 9, 2020 à 10:42 #

    Le teste est magnifiquement écrit, merci infiniment 🙂

    J'aime

  2. Sandrine Isenbart février 21, 2020 à 3:18 #

    Merci pour cet article terriblement touchant et qui respire l’authenticité.
    Je me souviens bien pour ma part de cette fameuse phrase : à qui est ce verre d’eau… c’est ma mère qui la prononçait souvent !
    Son besoin de rangement venait d’une éducation très stricte presque militaire je dirais dans laquelle on lui a appris que tout doit être parfait.
    Avant de réfléchir à pourquoi elle insistait à poser cette question je me disais qu’elle avait simplement besoin que tout soit en ordre. Avoir une famille de 5 personnes à gérer c’est un challenge en soi.
    Puis j’ai appris également à voir les raisons derrière cette phrase. Aujourd’hui le verre d’eau ne traîne plus sur la table et si je la sens stressée je lui demande aussi : Tout va bien ?
    Ces petits détails sont comme des panneaux pour que nous comprenions que non parfois tout ne va pas bien.
    A nous de les comprendre et de réagir pour apporter le réconfort nécessaire 😀

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :