Challenge J’arrête de râler : Le noeud dans le ventre

29 Avr

 

Les découvertes du jour :

  • Jour 2 du challenge.
  • Tout changement dans la vie commence par soi.
  • Arrêter de râler commence par être clair sur ce qui nous fait râler. Qu’est-ce qui est déclencheur ? (different pour chacun de nous). Ensuite il est bien de contrôler notre environnement et nos actions afin de ne pas nous mettre dans une situation qui va nous faire râler.
  • Arrêter de râler c’est « honorer ses besoins » et poser ses limites. Etre clair dans ses demandes.
  • Râler ce n’est pas forcement quand on « gueule », ça commence quand on a un noeud dans le ventre. Parfois on ne râle pas avec nos mots mais on râle dans notre coeur.
  • Quand on râle, cherche-t-on à faire un révolution ? Parfois on râle mais on ne veut pas nécessairement « changer les choses ».
Publicités

36 Réponses to “Challenge J’arrête de râler : Le noeud dans le ventre”

  1. billonnet mars 7, 2012 à 1:39 #

    bonjour

    j’ai découvert votre livre et puis ce blog, 2 ans après votre challenge ; et bien je commence le mlien, il n’est jamais trop tard pour bien faire , je pourrai venir suivre le blog jour après jour pour me soutenir !

    J'aime

  2. Magaly mars 28, 2011 à 8:26 #

    Bonsoir Christine,

    Alors pour m’aider dans mon challenge (j’ai encore changer de poignet aujourd’hui ), j’ai mis en place un « planning de la semaine pour la maison » que j’ai affiché sur le frigo . J’ai utilisé un code couleur pour les thèmes principaux et un code couleur par enfant.
    Dessus j’ai noté notre planning de la journée, pour tous les jours de la semaine avec les heures à laquelle les choses sont programmées. Ecole : entrée et sortie, sport, orthophoniste, repas, le couché et les tâches qui en incombent … Premier test aujourd’hui ! Les enfants l’ont bien accueilli. Et les rôles sont bien définis et actés par chacun d’entre nous ! Je suis très positive quant à son utilité !

    A suivre …

    J'aime

    • christinelewicki mars 28, 2011 à 8:33 #

      Moi ce qui marche très très bien chez moi c’est de responsabiliser mes enfants sur leurs affaires. ILs ralent pour vider le lave vaisselle avec la vaisselle de tout le monde mais ne se plaignent pas de devoir laver et ranger leur propre linge car c’est le leur…. PAs de  » c’est pas juste c’est toujours moi qui fait.. » Chacun fait son linge… chacun prépare son repas du midi ( panier repas pour l’ecole…)

      Ou bien on divise les taches: vider tout le lave vaisselle c’est long alors je dis  » Chacun vide une partie, qui fait les couverts? qui fait les assiettes, qui fait les bols? moi en general je fais tous les petits trucs compliques qui se rangent un a un dans des endroits differents ( la petite coupelle, la lame du mixeur, la planche…)
      Juste une idée !

      J'aime

      • Magaly mars 29, 2011 à 9:27 #

        Merci christine, très bonne idée de responsabiliser les enfants.En fait je le fais déjà avec leur vêtements : chacun s’occupe de mettre au sale ou de ranger quand ils sont propres et repasser !

        Pour la table et la vaisselle, j’essaie d’optimiser le temps  » chronométré du soir !! » du coup quand un des 2 prend sa douche, l’autre m’aide à mettre la table, et on inverse à la fin du repas, celui qui a mis la table file se préparer pour aller au lit, et l’autre m’aide à débarrasser ! En fait cela évite les disputes dnas la salle de bain !!

        Je vais réfléchir à la manière d’intégrer cette notion de responsabilité au travers de notre nouveau planning !

        En tout cas, pour hier soir et ce matin , pas de râlerie !! Et une bonne ambiance dans la voiture : des rires jusqu’à l’école !! Sans être en retard !
        Youpi !!! Je me sens vraiment plus légère

        J'aime

  3. Magaly mars 21, 2011 à 9:45 #

    Je n’avais pas encore vu cette vidéo ! Elle m’éclaire sur la relation avec mes enfants, et sur le fait de déterminer ce qui me fait râler, afin d’éviter de me trouver dans telle ou telle situation !

    Je continue mon challenge, et j’en suis toujours au premier jour !!!

    J'aime

    • christinelewicki mars 24, 2011 à 1:46 #

      Ah oui voir ce qui nous fait râler a tous les coups et ensuite trouver un moyen que le scenario ne se reproduise pas c’est un clé de reussite pour ce challenge.
      Moi cela m’a permis de changer pleins de petites choses dans ma vie:
      – je ne lis plus mes emails quand c’est l’heure de faire le diner
      – Je me rend vraiment disponible quand c’est l’heure du couchage car c’est le moment ou mes enfants ont le plus besoin de mon attention complète ( et donc si je suis dispersée le couchage va durer des heures et nous allons tous nous énerver)
      – Quand je commence un projet au travail je m’efforce de le boucler dans la semaine car sinon je râle !
      – Mes enfants et mon mari lavent et rangent désormais leur linge eux même car je me sentais noyées sous les piles de linges propres ou sales
      – Mes enfants font aussi leur lunch box eux même et en échange je prend plusieurs de leur tour de lave vaisselle (mais cela ne me dérange pas surtout que j’en avais marre de râler après eux pour qu’il le fasse quand j’en avais besoin)
      – Je ne fais plus le dernier petit truc a faire avant de partir ( et qui ensuite me faisait râler sur les bouchons car j’étais en retard)
      Voila juste quelqu’une de perles que j’ai tire de mon challenge.

      Je suis curieuse de savoir ce qui TE fait râler et ce que tu veux essayer de faire pour éviter de te remettre dans ces situations.

      J'aime

      • Magaly mars 24, 2011 à 8:27 #

        Merci Christine pour ton témoignage !!
        J’ai l’impression que les sujets de râlerie sont tous plus ou moins les mêmes !!
        Je me rends compte à te lire, que j’ai tendance à me disperser par moment et donc à retarder certaines choses et donc à râler !
        Le coucher des enfants est un très bon exemple, et je m’afforce de vraiement être avec eux pour ce moment important de la journée.

        Ce qui me fait râler et ce que je veux faire pour éviter de me remettre dans ces situations, pour répondre à ta question :

        -les enfants qui trainent le matin ou avant de partir à un rendez-vous ou le soir; pour éviter de râler : préparer avec eux le maximum d’affaires ( vêtements, chaussures, cartables … la veille, les prévenir 10min avant qu’on va partir pour qu’ils ne soient pas surpris quand je leur dis  » C’est l’heure, on y va ! »; je fais en sorte que la table soit dressée avant de me coucher pour le petit déjeuner par exemple, afin d’être plus disponible pour eux le matin et les aider si besoin

        -partir en retard ; pour éviter de râler : essayer d’être moi aussi prête pour montrer l’exemple aux enfants ! Ne pas faire un truc de dernière minute ( quoique très rare quand même )

        -les embouteillages ; pour éviter de râler : partir à l’heure !!!! et rester zen, discuter avec mes enfants s’ils sont dans la voiture avec moi, écouter de la musique que j’aime, pensée positivement, et garder mon sourire !

        -les tâches quotidiennes ; j’ai demandé aux enfants de participer plus : ils m’aident à mettre la table par exemple, rangent eux-même leur affaires ( même si je dois leur dire de le faire … ), sont de plus en plus autonomes pour leur toilette ( la plus petite a encore besoin de moi pour l’aider lors du shampooing, elle a les cheveux longs !) et ils font leurs lits, avec mon aide des fois !

        Voilà ce qui me fait le plus râler, il y en a d’autres mais pas régulières, et plus facilement gérables pour moi, surtout depuis que j’ai commencé mon challenge et que je lis ton blog!

        En fait je pense être plutôt bien organisée pour éviter au maximum les râleries quotidiennes, le truc que je n’arrive pas à changer malgré tout ce que je met en place, c’est la lenteur avec laquelle les enfants se préparent, leur disputes pour un rien, etc …
        Est-ce un manque d’autorité sur eux, le font-ils exprès pour tester mes limites, est-ce normal pour leur âge ( presque 8 ans pour l’aîné et 6 et demi pour la plus jeune) ?

        Je sais bien qu’il n’existe pas de recette miracle, que la perfection n’existe pas … mais le fait de pouvoir améliorer mon quotidien par ces prises de conscience me font grand bien !

        J'aime

  4. armelle avril 30, 2010 à 8:17 #

    coucou, chris,

    ça y est, j’ai pris le temps de t’écouter et de m’inscrire .

    C’est un bon projet , et vraiment utile pour « se changer la vie »
    c’est vrai qu’un besoin entendu ……c’est déjà énorme pour se sentir exister !!!!
    pas nécessaire qu’il soit toujours satisfait .
    Qu’en penses-tu ?

    Armelle

    J'aime

    • christinelewicki mai 2, 2010 à 12:19 #

      En effet je remaque souvent que le fait de dire mon besoin : J’ai besoin que tout le monde participe a la maison » me permet ensuite de le laisser couler… et finalement je continue mon travail de bon coeur.

      J'aime

  5. David avril 29, 2010 à 11:10 #

    Je trouve tout intéressant d’en étudier la définition…
    râler =

    1°) Produire des râles d’agonie – faire en respirant un bruit rauque causé par l’embarras des bronches. Il se dit particulièrement des agonisants.

    2°) être de mauvaise humeur, en colère.

    3°) protester, grogner.

    J'aime

    • christinelewicki avril 30, 2010 à 1:13 #

      Oui merci de nous rappeller la definition David.
      Sommes-nous agonisants quand on rale ? pas vraiment et pourtant parfois on rale de maniere un peu Dramatique. Pourquoi ?

      J'aime

  6. David avril 29, 2010 à 11:05 #

    Merci pour ce partage et cette expérience inédite, d’autant que le français, par définition, a l’image d’être un sacré râleur (peut être culturel).

    J'aime

  7. poivretsel avril 29, 2010 à 12:27 #

    Quelle belle initiative !
    Je me suis lancée dans la (presque) même aventure il y a quelques mois. Pas de bracelet (mais c’est encore mieux avec !), seulement l’envie de passer sur un autre mode d’expression. Plus de sourire, en somme.
    J’ai aussi des enfants mais c’est dans mon couple que j’ai tenté l’expérience.
    C’est impressionnant comme notre (changement de) comportement peut influer celui des autres !! Et aussi, sur la (les) relation(s)… forcément !
    Alors, merci pour cette initiative, merci pour ces bons conseils, je vais élargir le champs d’action et me dégoter un p’tit bracelet, parce que je râle toujours (notamment avec les enfants xo).

    J'aime

  8. alice avril 29, 2010 à 12:17 #

    Bonjour!

    Cette démarche résonne vraiment avec le processus de communication non violente, dans laquelle je me suis engagée il y a peu de temps.
    http://www.cnvc.org/fr

    Bonne continuation!

    J'aime

    • christinelewicki avril 29, 2010 à 4:40 #

      Merci Alice,

      En effet cela se rejoins. J’ai eu la chance de suivre 2 jours de formation avec Marshall Rosenberg a Santa Barbara en 2006.
      Mes enfants sont alles dans une petite ecole qui enseigne la CNVC aux enfants et donc je baigne la dedans !!!

      J'aime

  9. Esra avril 29, 2010 à 11:25 #

    Bonjour tout le monde,

    Petite remarque : je n’ai pas encore d’enfants, et c’est super de travailler sur soi avant l’arrivée d’un petit bout…

    Organiser sa vie pour éviter les moments où on va râler… je crois que c’est ça ! Hier, les seuls moments où j’ai eu envie de râler c’était dans le fond lié à mon manque d’organisation.
    Arrivée à un moment de la journée, j’ai commencé à être agacée « ah mais j’ai pas le temps de faire ça ! »… et pourtant si, j’avais le temps, mais comme tu dis, j’ai estimé que ce n’était plus le moment.

    Merci Christine pour les éclaircissements…

    A bientôt.

    J'aime

  10. Carine avril 29, 2010 à 9:20 #

    Bonjour Christine,
    Je viens de découvrir ce blog et franchement j’ai trouvé l’idée géniale. Je suis du genre à me plaindre tout le temps,pour rien, et du coup,je tenterais bien l’expérience,pour voir si j’en suis capable. Bon,je suis gentille,je commence demain(juste le temps de me trouver un joli bracelet que j’acheterais pour l’occasion et qui me motivera!-_-‘)
    Bon courage pour la suite.

    J'aime

  11. Virginie avril 29, 2010 à 9:07 #

    Bravo pour cette démarche très constructive qui, je le crois, va en faire réfléchir beaucoup (à commencer par moi).
    Il y a déjà plein de conseils judicieux dans vos vidéos, et je pense qu’il serait intéressant de les résumer sous forme écrite : un p’tit « conseil du jour » qui permettrait aux gens les plus pressés d’avoir la quintessence du contenu de la vidéo, ainsi qu’aux assidus de réseaux sociaux (je pense à Twitter en particulier) de faire plus facilement des liens vers votre blog.
    Qui sait… Peut-être l’envie de publier vous prendra t-elle un jour…
    Bon courage pour ce challenge, et pour tous les changements que le relever entraînera dans votre vie !

    J'aime

    • christinelewicki avril 29, 2010 à 4:35 #

      Merci Virginie,
      Oui c’est une bonne idee !
      Je vais faire un resume texte avec chaque Video et je serais ravie que les assidus des relais sociaux passe l’info ( plus on est de fou….)

      J'aime

      • Virginie avril 30, 2010 à 6:56 #

        C’est chose faite ! J’ai également mis votre page dans la liste de mes blogs favoris telle qu’elle apparaît sur le mien, et je relaierai vos nouvelles vidéos tous les jours en reprenant les mots de vos résumés.
        Bonne continuation !

        J'aime

  12. Shabnam avril 29, 2010 à 8:58 #

    Bonjour à tous,

    j’ai relayé le défi sur http://www.ripegreenideas.com/ et sur http://untrucparjour.blogspot.com/

    Christine, ce que tu dis dans ta vidéo jour 2: d’identifier ce qui nous fait râler et de poser les limites, résonne beaucoup en moi. Et depuis 10 jours c’est d’essayer de poser les limites pour ne plus râler et me mettre dans cette situation qui me bouffait mon énergie et mon temps.

    Je ne sais pas si j’ai bien géré, mais en tout cas je ne râle plus : )

    Le bracelet a changé 2 fois hier, mais pour l’instant aujourd’hui ça tient le coup : )

    bises et je suis ravie que tu te sois lancée dans cette initiative.ça me rappelle la vidéo que j’ai vu chez ton frère : http://quotidiendurable.com/news/les-videos-du-jour (regarder la 2 vidéo, c’est toi qui danse, et tous ceux autour, c’est nous ; )

    J'aime

  13. Emmanuelle avril 29, 2010 à 8:00 #

    Oups, eh bien moi, heureusement que je n’ai pas commencé hier, car j’ai passé ma journée à râler.
    Ah les mercredis où il faut accepter que les enfants sont là et vous sollicitent… J’ai beaucoup de mal, surtout quand j’ai un boulot de dingue…
    Et c’est ça, tu as tout à fait raison Christine sur le nœud dans le ventre, j’ai passé ma journée avec ! Et une fois qu’il est installé, j’ai beaucoup de mal à le faire partir…
    Vite un bracelet, il faut que je commence pour ne pas le laisser s’installer.

    J'aime

    • christinelewicki avril 29, 2010 à 4:14 #

      Interressant Emmanuelle,

      Comment faire partir le noeud ???? des idees parmis les lecteurs ?

      Moi la respiration profonde fonctionne bien. Aussi le changement physique, je change de piece, je pars me promener, je m’allonge par terre. Souvent la musique fait des miracles. Rien de tel que un bon refrain:  » I’ve got a feeling that tonight’s gonna be a good night !!! »

      J'aime

  14. Albert avril 29, 2010 à 7:21 #

    Bonjour Christine,

    Je suis ton expérience depuis le premier jour, et aujourd’hui je prends le temps de partager quelques mots avec toi.

    Ce que tu dis là, en parlant « d’identifier les moments » résonne bien pour moi, car il s’agit ni plus, ni moins, que de vivre « en conscience », de prendre le temps d’accueillir chaque instant de la vie pour ce qu’il est, et non pour ce que l’on souhaiterait qu’il soit.
    « J’arrête de râler » peut sembler pour certains comme un aveu de faiblesse, l’impression d’être un béni-oui-oui.
    Mais « arrêter de râler » ne signifie pas « être d’accord sur tout » et retenir ses désaccords.

    Concernant les enfants… Effectivement, il n’y a pas mieux qu’un (ou plusieurs) enfant(s) pour nous mettre face à nos propres contradictions… et ça, ça fait râler ! 😉

    Personnellement, mon « truc » lorsque je sens la pression monter c’est de prendre juste un peu de recul, même physiquement (en faisant un léger pas en arrière par exemple) et de respirer pour me remettre, ici et maintenant.
    Mon 2e « truc » c’est de sourire.

    Mais bon… tout cela ne fait pas de moi un non râleur permanent non plus 😉 et là, et bien, je relève le challenge.

    PS : au fait, comment ton mari vit-il ton challenge ?

    J'aime

    • christinelewicki avril 29, 2010 à 4:12 #

      Ah les enfants sont experts pour connaitre EXACTEMENT ce qui nous fais raler et ils en abusent pour nous faire tourner en bourique !
      Albert, je suis tout a fait d’accord avec toi ( et ravie que tu te joingne a la conversation) arreter de raler ne veux pas dire tout accepter.
      Certain font cet erreur. ILs se force a etre positif et encaisse toute la journee !!!
      Moi des le 1er jour de mon challenge j’ai realise a quel point il est important que je sois TRES CLAIR sur ce qui me va et ce qui ne me va pas.
      Depuis que j’ai commencer ce challenge, eviter de me mettre moi meme dans une situation qui va me faire raler, devient une priorite. Si je sens que ca derive, j’addresse le probleme des le debut. Je n’attend pas le point de non retour.

      C’est amusant comment se processus EXIGE que j’honneur mes besoins ( ca se dit en francais ???).

      J'aime

      • Shabnam avril 29, 2010 à 4:15 #

        tu as tellement raison: « ILs se force a etre positif et encaisse toute la journee !!! » je fais cette erreur. a corriger. post-it

        « Si je sens que ca derive, j’addresse le probleme des le debut. Je n’attend pas le point de non retour. »

        faut que j’arrive à ça ; )

        J'aime

      • Albert avril 29, 2010 à 7:12 #

        « ce processus exige que j’honore mes besoins » : hum… je traduirai bien par : « charité bien ordonnée commence par soi même » 🙂

        J'aime

  15. Annabel avril 29, 2010 à 6:33 #

    Moi, j’ai fait une journée d’essais, une journée pour rien, juste pour voir, sans pression (pour pas râler!!)
    J’ai pu identifier aussi mes râleries…quand, comment, y mettre de la conscience, c’est déjà énorme.
    A plusieurs reprises je me suis dit: « est-ce que c’est râler ça? » mais tu viens de m’éclairer Christine…oui, râler c’est quand on a cette boule au ventre. Et le meilleur moyen de ne plus avoir cette boule n’est-il pas d’accepter les évènements comme il viennent et pas comme on voudrait qu’ils soient… à méditer.

    J'aime

    • christinelewicki avril 29, 2010 à 4:08 #

      Une partie est d’accepter les choses mais une grande partie est aussi de voir qu’on a une part de responsabilite.
      Si on rale on peux soit changer la situation soit changer la maniere dont on reagit a la situation. Dans tous les cas c’est entre nos mains non ?

      J'aime

      • Annabel avril 30, 2010 à 6:37 #

        oui ,c’est vrai! je n’ai pas de problème pour identifier ma responsabilité, par contre une fois que c’est fait, je culpabilise…et je râle 😦

        J'aime

  16. Cecile Zablot avril 29, 2010 à 5:20 #

    Bravo Christine….raler c’est se fruster soi-meme….et c’est plus mauvais pour la personne qui rale que celle sur qui on rale…

    J'aime

    • christinelewicki avril 29, 2010 à 4:06 #

      JE dis souvent quand on rale, quand on boude ou quand on reste en colere, on se punie sois meme !
      Bienvenue Cecile, c’est chouette de te retrouver ici 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :