5 trucs pour arrêter de râler au boulot !

11 Sep

Les lecteurs de mes livres et les journalistes me demandent souvent de partager des exemples concrets et des astuces pour arrêter de râler. Et oui, parfois les bonnes intentions ne suffisent pas et nous avons besoin de petits trucs qui nous permettent de concrètement franchir le pas.

Récemment, j’ai publié un article 7 trucs pour arrêter de râler sur vos enfants.

JDR happy smile

5 trucs pour arrêter de râler au boulot

Aujourd’hui, dans l’esprit de la rentrée, et dans la lignée de la série sur « Ne pas râler au travail : rêve ou réalité ? »,  je vous partage mes 5 trucs pour arrêter de râler au boulot !

  • Communiquer en temps réel

Si quelque chose vous ennuie, dites-le quand c’est encore frais. De la même manière, si vous aimez quelque chose dites-le aussi ! Et oui pourquoi pas ? !

Quel dommage de ne pas “DIRE” les choses. Quand on attend trop pour s’exprimer, des malentendus et des frustrations peuvent se transformer en interprétations subjectives et créer petit à petit un gouffre et un malaise entre les gens. Notre perception n’a alors plus rien à voir avec la réalité.

Puis, inconsciemment, notre cerveau se met à trouver des preuves pour valider notre propre jugement et et crée de mauvaises pensées envers la personne en question. Éventuellement, la situation explose et les deux parties accusées de tous les maux seront obligées de se défendre becs et ongles. La communication n’est malheureusement plus possible car elle arrive trop tard.

Arrêter de râler au boulot, c’est aussi déceler tous les malaises et faire un travail de déminage quand le problème est encore petit. Et puis attention aux communications par emails bourrées de potentiels malentendus !

  • CÉLÉBRER ce qui va bien

Nous passons tellement de temps à râler. Et si nous changions de vitesse et parlions au contraire de ce qui va bien ?

Parler de nos accomplissements, de la contribution de nos collègues, des obstacles franchis, des projets qui avancent… De cette manière, on remplit le réservoir, on identifie nos forces et nos talents, on prend conscience que même si parfois on a l’impression de stagner, en réalité, on avance ! Cela nous permet de nous sentir plus fort et solide pour aborder les problèmes.

Et si vous commenciez toutes vos réunions, par exemple, par un tour de table de 10 minutes pour faire le point de tout ce qui va bien et mettre en valeur les contributions de chacun aux projets en cours ?

  • Avoir le mot juste

Combien de fois, au travail, on se retrouve à dire “C’est toujours moi”, “ C’est toujours pareil”, “C’est infernal”, “ Ils sont tous incompétents”, “ Ce sont tous des voleurs!” On généralise, on omet, on exagère, on amplifie et on n’a pas le mot juste. On accuse les transports pour notre retard, par exemple, alors qu’en fait on omet de dire que nous sommes partis en retard de chez nous.

Le pire, c’est qu’au final on finit par croire ce qu’on dit et cela impacte notre réalité. Vous ne pouvez pas imaginer la source de sérénité qui peut naître du simple fait de s’appliquer à toujours avoir le mot juste.  Dire les choses comme elles sont tout simplement. Essayez et vous verrez ! Pour creuser davantage sur ce sujet, je vous recommande fortement de lire le célèbre ouvrage Les quatre accords toltèques : La voie de la liberté personnelle.

  • Remplacer nos MAIS par des ET

Plutôt que de dire “ Tu as bien fait cela MAIS… (et ensuite on accuse l’autre de quelque chose de mal fait…), et si nous disions “Tu as bien fait cela ET …” (et on poursuit par présenter une piste de progrès).

Le MAIS annonce un jugement que nous allons exprimer et annule le commentaire positif que nous venons de faire. Il donne l’impression à notre interlocuteur que nous sommes hypocrites et que nous avons fait le compliment uniquement pour  mieux faire passer la pilule du reproche que nous nous apprêtons à faire !

En employant le mot ET, nous ouvrons au contraire la porte à des pistes de développement. Nous pouvons dire « Tu as bien fait cela ET il serait intéressant la prochaine fois de… (ça marche au travail mais aussi en couple et en famille ! Essayez, c’est magique !).

  • Repérez votre râlerie RÉFLEXE

Bien souvent, on râle par pure habitude et on ne s’en rend même plus compte. Dès que nous arrivons le matin, nous râlons à tous les coups sur les transports, ou bien nous râlons à longueur de journée sur notre mal de dos, la lenteur de notre ordinateur ou bien l’incompétence de notre collègue ou de notre patron.

Nous avons tous une râlerie REFLEXE qui survient comme un disque rayé. Si vous avez vraiment envie d’arrêter de râler au travail mais que cela vous semble pour le moment insurmontable et bien procédez par étapes :

– commencez par identifier VOTRE râlerie réflexe, celle que vous répétez tous les jours et qui revient à tous les coups

– dans un premier temps, concentrez-vous à la supprimer.

Votre affiche « Vous entrez dans un espace non râleur »

Voici une petite affiche que vous pouvez imprimer en plusieurs coloris et à mettre sur la porte de votre bureau.

J’espère vraiment que ces petits trucs vous seront utiles. Surtout n’hésitez pas à partager cet article dans vos réseaux et au bureau !

Nous passons tellement de temps au boulot que c’est vraiment du gâchis et triste de se sentir victime et de souffrir. Le travail est un terrain merveilleux pour se dépasser, se découvrir, se révéler, s’affirmer et contribuer mais pour cela il faut sentir que nous avons le pouvoir de prendre notre notre vie en main.

Bonne chance et n’hésitez pas à partager vos commentaires sur ce blog.

PS: Je propose désormais des conférences/séminaires en entreprise sur le thème de   » J’arrête de râler ! »

Merci de me contacter  si cela vous intéresse.

13 Réponses vers “5 trucs pour arrêter de râler au boulot !”

  1. boumendil avril 30, 2015 à 1:22 #

    j’aimerai avoir une piste pour arrêter de râler quand une personne donne un avis du type  » il faudrait tuer tous les chats qui traînent car il y en a trop « , car j’ai un collègue qui n’arrête pas de donner son opinion dans ce sens et ça me met hors de moi ….Du coup c’est moi qui passe pour la raleuse…..

    J'aime

    • christinelewicki avril 30, 2015 à 1:58 #

      Et si vous osiez dire ce que vous ressentez sans accuser?  » moi j’ai du mal à entendre ce genre de propos »,  » je me sens agressée »….

      J'aime

  2. babouchka septembre 16, 2012 à 7:10 #

    Je dis que les miracles existent ! Cela fait trois jours que je me débats avec un souci au boulot, que je ressasse, que je tourne le problème dans tous les sens, que je n’en peux plus de me reprendre à chaque phrase que je commence dans ma tête et de me dire que décidément je ne peux pas dire ça comme ça, c’est trop agressif. Trois jours que je me réveille la nuit, que la première pensée qui me vient le matin est celle là : mon problème avec ma collègue et surtout avec le patron qui a entériné une demande sans m’en informer.. Et aujourd’hui, je tombe sur votre article : dire les choses. Vite. Avant que ça ne prenne des proportions démesurées. Alors, oui, j’avais bien l’intention de les dire, ces choses-là, mais comment? Quel ton employer? Comment dire ma frustration, ma déception, mon ressentiment sans déglinguer ma collègue (elle a joué… elle a gagné, tant mieux pour elle) et sans mettre mon patron en cause, qui n’a pas pris le temps de se demander si sa décision pouvait déranger quelqu’un, qui n’a pas pris la peine de m’informer de sa décision, qui a pour le coup me semble-t-il été un peu léger. Mais il débarque dans la boîte et je ne le connais pas, je ne sais pas comment l’aborder, je suis très ennuyée et je ne veux pas que la situation perdure, sinon je sais que je vais me gâcher la vie, en même temps, agresser mon patron me promet une vie d’enfer dans ma boîte… Auriez-vous un conseil? Merci Christine!

    J'aime

    • christinelewicki septembre 21, 2012 à 6:30 #

      Je vous propose tout simplement de parler en mode  » Je ». Vous parlez de votre ressentie ( qui vous appartient) et vous n’accusez personne.
      Allez partager votre desaroi et votre déception.
      – Quand je vois ….. ( décrire les faits pour ce qu’ils sont sans les exagérer), je suis déçue….
      – J’ai besoin de …… et ce besoin n’est pas du tout satisfait dans cette situation…
      – Dans le futur j’aimerais….. ( faite une demande précise !)
      – Qu’en pensez-vous ? ( demander a votre interlocuteur si il accepte votre demande)
      – Si votre interlocuteur n’est pas d’accord alors sachez écoutez son point de vue ( sans le remettre en question) et cherchez à trouver un accord.

      J’espère que cela vous aide !
      J’explique plus largement cette méthode de communication dans le livre.

      Bon courage ! je n’ai aucun doute que vous pouvez résoudre cette situation et retrouver de la sérénité au travail.

      J'aime

  3. Agathe septembre 12, 2012 à 7:42 #

    Alors premièrement merci pour ces 5 pistes, je les ai imprimé et affiché dans la salle de repos de notre société car je pense que ça pourrait bien servir 🙂 Et deuxièmement, la demande de Nicole Gorse me parle bien… J’ai un conjoint très râleur et avec le temps cela a amplifié ma tendance personnelle à la râlerie qui était moindre auparavant (en toute objectivité : c’est ma fratrie qui me l’a fait remarquer)… Et ça se retourne contre lui… Je râle beaucoup par rapport à son attitude, son comportement…C’est un cercle vicieux…Des petites pistes pour prendre du recul, essayer de prendre d’autres chemins?

    J'aime

    • christinelewicki septembre 21, 2012 à 6:39 #

      Merci Agathe.
      Je suis aussi disponible (lors de mes voyages en France) pour venir animer des ateliers ou des conférences en Entreprises si vous le souhaitez !
      Je suis justement entrain d’écrire un livre sur J’arrête de Râler en Famille ! » ( enfants, conjoint, grands parents, beaux parents)… si je travaille bien il devrait sortir au printemps 2013 !

      J'aime

      • Nicole Gorse septembre 21, 2012 à 9:06 #

        j’attends avec impatience votre sortie de livre « j’arrête de râler en famille » ! j’en ai vraiment besoin ! car je croyais ne plus râler et finalement eh bien si je râle encore ! sauf que je m’en rend compte maintenant !

        J'aime

  4. Nicole Gorse septembre 11, 2012 à 8:46 #

    super ! et tellement vrai !
    Après avoir donnez de merveilleux conseils pour ne pas râler avec les enfants et au travail auriez-vous en 5 ou 10 points : comment ne pas râler à la maison avec son conjoint ?

    J'aime

  5. Coaching et Créativité septembre 11, 2012 à 7:49 #

    Merci Christine pour votre nouvel article. Je viens juste de le partager sur mon blog. Je me nourris au quotidien des 4 accord toltèques, autant que de vos précieux conseils. J’apprécie la douceur, l’humour et la simplicité que vous transmettez. Le chemin pour arrêter de râler n’est pas simple en soi, comme vous le dites. Une fois qu’on se met sur cette route tout change, tout est possible et tout deviens plus simple et vivant. Dans l’attente de recevoir vos prochaines sources d’inspiration… belle soirée (en France!)…
    Valérie

    J'aime

    • christinelewicki septembre 11, 2012 à 7:58 #

      Merci Valerie pour votre gentil message !
      Je serais dans le région de Poitiers a la fin de ce mois pour animer un groupe MasterMind d’experts qui veulent « Réveillez l’Entrepreneur qui est en eux ! » ( Business Coach étant mon premier métier avant de devenir auteur !).

      J'aime

      • Héloïse Chavet octobre 9, 2012 à 8:21 #

        Bonjour je viens de lire que vous animez des groupes pour « réveiller l’entrepreneur qui est en nous ». Ça m’intérresse ! Est-ce que vous pourriez m’en « dire » un peu plus et me dire quand est votre prochaine session concernant ce sujet ?

        J'aime

    • christinelewicki septembre 21, 2012 à 6:42 #

      Merci Valerie ! Je vois que vous êtes coach et je trouve que en tant que Coach il est essentiel de mettre nous même en pratique ce que nous conseillons à nos clients de faire ! C’est une des raisons pour lesquelles je me suis lancée dans ce challenge !

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :